Afficher un message
Vieux 15/03/2017, 21h33   #302

centre ou structure de plongée
Cap200
Respire sous l'eau
 
Avatar de Cap200
 
Date d'inscription: février 2011
Localisation: Martinique
Cliquez ici pour appeler Cap200 par Skype
Annotation: par willoi
Bon je reprends le post de Matt afin de répondre à ses questions. Fistonus a donné sa vision, je vais donner la mienne qui a des similitudes.



Oui j'ai toujours eu la certitude qu ce n'était pas une voie facile. Néanmoins j'ai fait ce choix afin travailler dans un secteur qui me passionne. Avant j'étais ingénieur informaticien et suite à un burn-out, j'ai décidé de passer des brevets dans le domaine maritime (voile et plongée) milieu dans lequel j'évolue depuis 20 ans.
Sachant que cette précarité peut-être limitée si on envisage une activité complémentaire ou en acceptant de vivre avec moins de dépenses.


Bien entendu que tout gérant qui se respecte préfère avoir un pro ponctuel et efficace qui connait bien son métier plutôt qu'un occasionnel qui vient faire moniteur de plongée pour ses vacances.
Les centres ont souvent des difficultés financières liées aux aléas de la profession qui dépend en partie de l'activité touristique, mais aussi des conditions météo et des éventuels problèmes matériels (bateaux, compresseur).
La plongée n'est pas vendue assez chère afin de compenser ses aléas, et de donner un salaire décent à ses salariés et à lui-même et par ailleurs assurer des prestations de qualité.



Certaines associations proposent des prestations de plongée et du fait de leur faible masse salariale peuvent pratiquer des tarifs inférieurs aux professionnels.
Elles bénéficient aussi de subventions et sont dans certains cas non fiscalisées.


Je pense que la situation peut durer une éternité et nous continuerons à rester précaires dans notre profession.
Bien entendu je souhaite l'intégration des instructeurs d'autres écoles à condition qu'ils suivent une formation qui leur permette de pratiquer leur activité en accord avec le droit français.
De même je ne suis pas opposé à ce que des bénévoles fassent une formation complémentaire afin d'accéder au monde professionnel.


Ben je crois avoir répondu à cela au dessus.

Bien entendu tout cela mériterait d'être développé davantage, mais 3 points importants me semblent important afin de développer l'activité:
* augmentation des tarifs (regardez le prix d'un baptême de parapente ou de parachute)

* intégration et reconnaissance des diplômes étrangers.

* remettre le BPJEPS comme coeur du métier. Moniteur E3 qui peut faire de la direction de plongée. Confier la formation des professionnels à des tuteurs professionnels et ne pas laisser la 2F intervenir dans cette formation.


Bonjour,



Je me demande si je n'avais pas écrit, peu ou prou, la même chose... En tout début de discussion.
A un m'ment donné, faut bien entendre qu'il n'y a pas de polémique.
Mettons tout le monde sur le marché et attendons.

Cap200 est déconnecté(e)   Réponse avec citation