Ouvrez ce bandeau pour des informations importantes sur le site ou la plongée sous-marine!
Plongeur.com Magazine #7La dernier mag
Le numéro 7 est prêt à télécharger!
La GoPro en plongée sous-marineGoPro et la Plongée
Toutes les astuces, les tuyaux de la communauté!
630075725123995836121695
Forums plongée Plongeur.com


Précédent   Forums plongée Plongeur.com > Où Plonger ? > Océan indien & Afrique de l'est
Identifiant
Mot de passe


CR Croisière Maha - mars 2011


Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 23/04/2011, 21h57   #1
Tunji
Castor Plongeur
 
Avatar de Tunji
 
Date d'inscription: février 2007
Localisation: Loiret + Région parisienne
Smile CR Croisière Maha Maldives - mars 2011

CR Croisière Maha - mars 2011



Il faut bien une première fois. Voilà donc mon premier CR qui ne fera que confirmer certains de mes prédécesseurs et qui je l’espère ne vous semblera pas trop ennuyeux.


Inutile de vous dire que pour quelqu’un (moi), qui va faire son un premier “voyage plongée”, les Maldives, ça sonne comme… comme une certaine Terre Promise. Après lecture de plusieurs posts de notre forum préféré, j’ai donc choisi de partir en croisière sur le Maha, avec Philomaldives pour guide. Niveau minimum requis: N2 et 40 plongées, car le propriétaire du bateau a fait le choix de l’exigence pour ce qui est du respect de l’environnement donc, bonne flottabilité obligatoire pour ne rien abimer (ou en tous les cas, le moins possible). J’ai demandé à plonger au Nitrox pendant toute la semaine.
Ça a commencé un samedi.


26 et 27 fev:

Voyage sans encombre. 3h30 de transfert à Dubaï agrémentées d’une bonne collation accompagnée d’une bonne bière. Quelques heures de voyage en plus, et c’est l’arrivée à Malé. Le temps de récupérer les bagages - même si l’heureuse propriétaire d’un sac du même modèle que le mien soutenait que mon sac était en fait… le sien ! (mais pas longtemps) - et me voilà en face de notre guide: Philippe. Ma première surprise a été la rapidité avec laquelle nous avons été transféré sur le Maha. Nous avons traversé la rue pour trouver notre dohny, navigué cinq minutes, et embarqué sur le Maha. Le temps d’un mot de bienvenue de Philippe et d’un premier petit briefing sur les généralités concernant notre croisière, et Malé n’était plus qu’un souvenir, à l’horizon.
C’est un banc de sable paradisiaque perdu qui fut le décor de notre premier repas (précédé d’une première baignade bienfaitrice), repas qui fut digne de ce qu’on en dit sur d’autres posts de ce forum.

Sieste bien méritée.

Plongée 1: (Madivaru - 23m - 55mn) Pendant le temps de navigation sur le dohny pour rejoindre le site, Philippe nous donne les palanquées qui sauf contre-ordre, seront valables pendant toute la croisière. Mon binôme s’appelle Denis. C’est un plongeur habitué des croisières, passionné de photos sous-marines, équipé en conséquence. Cette plongée sera une première sur plusieurs points: première avec un masque à verres correcteurs, première avec un parachute équipé d’un finger-spool (non fixé au parachute), première en mer avec ma Black-Diamond (que j’ai tenu à apporter, et je m’en félicite), et surtout, première plongée pendant laquelle je vais découvrir en vrai tout ce que j’ai toujours vu en photo ou en film !
Les + : deux requins pointes-blanches dont un couché tranquillement sur le sable (je m’attendais à être inquiet, et bien non ! pâââs dutoutdutoutdutout), une grosse pastenague qui s’enfouit dans les sable juste devant nos yeux, des murènes (dont deux javanaises et une leopard, qui étaient gentiment entrelacées toutes les trois), de très beaux balistes, un tapis d’anguilles jardinières (je rêvais de les voir), des bancs de glass-fishes, des tétrodons et des poissons-perroquets divers. température de l’eau au fond : 28° au fond.
Les - : il faut que je m’habitue aux verres correcteurs, les distances paraissent différentes. Aussi, je n’ai pas fixé mon spool correctement et j’ai failli le perdre.

Je ne vous décrirai pas les repas. Ils étaient tous variés et délicieux, essentiellement composés de currys de poissons pêchés par l’équipage, currys de poulet, pâtes, légumes et fruits (dont des bananes délicieuses, à cueillir quand bon vous semble sur leur régime, à l’arrière du bateau).
Avant de se coucher, petite demie-heure d’observation des étoiles dans la nuit maldivienne.


28 fev:

Au menu du jour, 3 plongées. On n’est pas là pour amuser le terrain.

Plongée 2: (Voskimas (je n’arrive pas à me relire) thila - 33m - 51mn) Trois pointes-blanches en début de plongée. Plongée essentiellement consacrée à faire plus ample connaissance avec la petite faune de récif. J’ai également admiré de très belles gorgones, immenses. Tout est là. C’est magnifique. Pour terminer, j’essaye pour la première fois de larguer mon parachute. Je me suis entraîné au montage du spool à la piscine, mais en mer,… c’est pas pareil. Je suis empoté avec le mousqueton, etc. Bon. Dès notre retour, je mettrai un plomb simple. Je ne suis pas là pour travailler des nouveaux trucs (c’est vrai, quoi…).

Plongée 3: (Batualma Kan thila - 24m - 44mn) Première plongée “au crochet”. Il n’y a qu’à regarder (en plus, ça y est, je m’habitue à ces verres correcteurs, c’est super !). Pointes-blanches, requins gris qui passent devant nos yeux (ou dans notre dos), des thons à queue jaune, un napoléon qui me passe au dessus de la tête, et tout le reste ! (j’adore ces balistes bleus).

En rentrant au Maha, le dohny nous largue sur un récif pour un peu de snorkeling. Je n’imaginais pas qu’on pouvait trouver autant de poissons de récif et autant de coraux dans si peu d’eau.

Plongée 4: Plongée de nuit (Mahya thila - 25m - 48mn) Notre guide Philippe nous avait prévenu: “C’est une plongée de chasse”, et c’était le cas. Quelle activité, quel speed ! Dès la descente, une belle pastenague évolue juste en-dessous de nous. Au programme: nombreux requins pointes-blanches, murènes en pleine eau, deux poissons licornes, des carangues et puis le reste (c’est à dire,… le reste). Côté flore, les coraux ou les diverses comatules, ouverts, sont magnifiques.

Inutile de vous dire qu’après tout ça, personne ne s’est tellement attardé après le dîner, d’autant plus que le programme du lendemain commence tôt (réveil à 5h15).


1er mars:

Plongée 5: (Hafza thila - 29m - 62mn) Debout de bon matin, bon pied bon œil, café/petits gâteaux, le temps de saluer deux mobulas matinales qui dansent pour nous à l’arrière du bateau, et c’est parti pour la première plongée de la journée. Descente sur le thila et recherche immédiate des gris. Comme l’avait suggéré Philippe, nous allons le chercher dans le bleu en restant à un peu moins de 30 mètres, et il sont là, fantomatiques, très beaux. Après quelques minutes en leur compagnie, nous revenons sur le tombant du thila où nous attendent pointes-blanches, thons à dents de chien, carangues, plusieurs variétés de murènes, des bancs de platax et de luthians, plusieurs variétés de poissons-chirurgien (à marque noire, bruns…).
Soudain, sans raison apparente, les requins sont là, proches de nous. Ils sont excités. Ils nagent vite au milieu de nos palanquées ou longent le tombant à toute allure. L’un d’eux vient vers moi et vire au dernier moment, très vite. Nous décidons avec Denis de les laisser tranquille et de remonter sur le platier, où nous retrouvons les autres palanquées en compagnie de plongeurs d’un autre bateau. Philippe nous expliquera plus tard qu’il croit avoir entendu quelqu'un faire crisser une bouteille en plastique, ce qui a pour effet d’exciter les requins.
La fin de la plongée se fera tranquillement sur le platier, à admirer le petit monde du récif.
Sur le chemin du retour, nous croisons quelques dauphins et nous nous arrêtons au dessus du prochain site pour que Philippe voit si les mantas sont arrivées… Rien pour l’instant… Sans doute cet après midi… Allons manger.

Plongée 6: (Donkalo - 21m - 58mn) Nous revenons donc sur le site en question. Il ne reste plus qu’un seul des deux bateaux présents ce matin ce qui est, semble-t-il, mauvais signe pour ce qui est des mantas. Largage gilet vide dans le courant, et nous arrivons directement devant cette petite dune dans une “rivière de sable”. Et là: “mais non de D… !” Mis à part le faible courant et le paysage, on se croirait dans une fosse, au milieu d’un créneau réservé par un club. Certains, lourdement debout, leur palmes labourant allègrement le sol, travaillant des prises d’assistance - j’en ai même vu un, se tenant debout avec peine (pourquoi debout ?), dont le binôme (ou le moniteur) était obligé de regarder lui-même le mano - bref, s’amusant en attendant des mantas qui de toutes façons, ne risquaient pas de venir sur leur station de nettoyage dans ce remue-ménage. Comme Philippe nous l’avait dit pendant le briefing, après une dizaine de minutes d’attente vaine au crochet, nous sommes allé nous intéresser à la vie récifale, et avec succès, puisque Denis a pu prendre de nombreuses photos d’un poisson-fantôme coopératif sous toutes les coutures et ce, au milieu des labres nettoyeurs, de perroquets et de balistes divers, dont le si beau Picasso - on a beau en voir régulièrement, il m’émerveille à chaque fois.
Au moment de notre décrochage, on peut apercevoir une manta, au loin, tranquille maintenant.

Petite heure d’arrêt dans un petit port, et balade dans le village. Nous en avons profité pour acheter quelques épices sous les conseils d’un des membres de l’équipage du Maha.

Plongée 7: (Fesdu Bayro - 25m - 52mn) Je pars avec Philippe et mon épouse - J’ai oublié de vous dire qu’elle était avec moi. N1 n’ayant pas plongé depuis plusieurs années, elle a profité d’une dernière place libre et a été acceptée en tant que passagère non-plongeuse même si Jérôme, le patron de l’agence Sous l’Océan, m’avait dit: “On la fera quand même venir sur une plongée tranquille”. Elle avait donc renouvelé son certificat médical au cas où. Au programme, un tombant tranquille.
Les pointes-blanches sont là, et nous croisons un beau banc de fusiliers, des thons, une dizaine de belles carangues en file indienne, etc… Philippe nous déniche deux langoustes de belle taille et quelques crevettes nettoyeuses très jolies dans des comatules. La variété de formes des coraux est étonnante.

Pendant l’apéro, la discussion s’anime, La politique française en est le sujet central, mais pas pour longtemps. Juste avant le dîner, quelques mobulas nous rendent visite et exécutent leur ballet à l’arrière du bateau.
Après un repas à la hauteur des autres, pour terminer la soirée, Denis (c’est mon binôme, je le rappelle) feuillette pour nous un livre sur les poissons de récifs coralliens, et nous en dévoile quelques mystères.


2 mars:

Plongée 8: (Fesdu - 28m - 58mn) Pour la première plongée de la journée, c’est la belle épave d’un petit cargo qui nous attend, entourée d’une multitude d’anguilles jardinières. Les très belles concrétions regorgent de vie. Toute la faune de récifs est représentée. La vision d’un banc de poissons soldats totalement immobile à l’intérieur de l’épave retient mon attention. Une belle flore occupe les différentes ouvertures de la coque. Une manta passe, loin au-dessus de nous.
La fin de la plongée se déroule sur le platier du thila qui déborde de vie. Une fois de plus, on peut se concentrer sur une petite surface et admirer ce foisonnement au milieu d’une flore de toutes formes. De cette croisière, c’est la plongée dont je garde le souvenir le plus paisible.
Plongée contemplative.

Plongée 9: (Donkalo - 19m - 51mn) Nous sommes de retour sur Donkalo. Le suspens est à son comble. Les mantas vont-elles être là, cette fois ?… Durant le briefing, Philippe nous rappelle les règles de politesse pour le cas où d’autres plongeurs seraient déjà présents sur le site. Il insiste aussi sur le fait qu’il ne faut pas se placer sur la rivière de sable qui est la route qu’elles empruntent, ainsi que (comme d’habitude) sur l’attention à porter à ne pas trop poser nos palmes sur le sol.
Mise-à-l’eau gilet vide. Le courant est bien plus fort que la veille. Je m’accroche à un rocher au bord de la passe et Denis s’accroche juste après moi, et… ELLE ARRIVE ! Ma première manta de près. Énorme. Elle ne vole que pour contrer légèrement le courant et passe devant nous très lentement (cela dure environ trois minutes), à quelques mètres. Puis arrive une deuxième, toute aussi grosse, et celle-là dérive vers Denis et moi et même, elle nous regarde (c’est incroyable comme on peut leur prêter des intentions qui nous arrangent) et s’approche lentement - le bout de son aile passe et repasse juste devant mes yeux - elle reste à ma hauteur - elle se déplace sur sa droite et l’aile passe au-dessus de ma tête en m’effleurant les cheveux (quelqu’un me dira qu’il avait cru que j’en avais reçu un coup) - je suis époustouflé - la manta se déplace vers sa gauche - le bout de l’aile passe à quelques centimètres de mon masque, puis elle recommence sa progression, mètre par mètre…

Nous en avons vu six au total dont plusieurs sont passé plusieurs fois devant ou derrière nous, ou encore au-dessus de nos têtes. Ce merveilleux spectacle s’est arrêté lorsqu’une bande de plongeurs est apparue, en plein milieu de la rivière de sable, se tractant à contre-courant à l’aide de pics (non mais, c’est pas vrai !…).

De retour sur le Maha, j’aperçois enfin ma première tortue en surface (j’étais le seul à ne pas en avoir vu).

Plongée 10: (Eboo Doo - 20m - 54mn) Plongée de nuit après un après-midi de détente. C’est une plongée que Philippe nous présente comme une plongée dont l’intérêt principal se trouve dans la faune et la flore présente dans de grands surplombs (“Attention aux gorgones”). Nous tournons donc autour d’un récif. Dans la lumière des phares, le paysage montagneux est tapissé de coraux, d’éponges et de gorgones diverses. Les surplombs sont très beaux, en effet. Nous croisons le beau poisson-chirurgien à voile - nous accompagnons une pieuvre de belle taille - n’oublions pas les pterois ou toutes sortes d’étoiles, dont la jolie petite étoile à nodules.

Après le dîner dont la qualité devient habituelle, Philippe nous montre quelques vidéos de plongées diverses dont une, étonnante, sur laquelle les gris se tiennent presque debout afin de se faire nettoyer.


3 mars:

Nous devons passer notre journée à traquer les mantas.

Plongée 11: (Panetonne - 27m - 60mn) Pas de mantas pour cette première plongée, même si nous palmons plus que d’habitude pour explorer tout le site. Nous nous “contentons” d’un très beau banc de luthians, de murènes, tétrodons, et autres gaterins orientaux, ainsi que d’une belle pastenague en vol juste au-dessus de nos têtes.

Plongée 12: (Panetonne - 28m - 60mn) Cette plongée s’avérera être une des plus étonnante, émotionnellement, en tous cas. Nous repartons à la recherche des mantas mais au préalable, nous repassons par un tombant ou beaucoup de belles choses nous attendent. Dans le désordre: des pointes-blanches, deux gros mérous patate, une belle tortue se restaurant tranquillement, notamment. Nous nous retrouvons également au beau milieu d’un banc de cochers masqués mélangés à des luthians.
C’est alors que tournant nonchalamment la tête sur la gauche, je m’aperçois qu’une manta passe à quelques mètres, environ 3 mètres au-dessus de moi. je lui emboite le palmage (ce qui n’est pas une mince affaire) tout en réalisant que je suis pour l’instant le seul à l’avoir vue. Mon binôme Denis est concentré sur de la macro mais je vais passer au-dessus de lui, et les autres sont devant, donc sur mon chemin. Au moment ou je vais m’arrêter faute d’avoir pu prévenir Denis, il l’aperçoit à son tour, et nous voilà partis dans une course folle, à sa poursuite, les autres nous imitant au fur et à mesure. Nous passons au dessus d’un napoléon magnifique, qui nous regarde avec étonnement (si, si…), et lorsque nous arrivons au bout de la station de nettoyage, la manta est déjà bien loin.
Stop. Nous terminons la plongée avec des poissons-flûte, un beau banc de fusiliers, des thons à dents de chien, et je ne me lasse pas des étoiles de mer granuleuses.

Plongée 13: (Rangali - 23m - 63mn) Le briefing : plongée commençant par de beaux surplombs mais attention au courant, car ils sont remplis de nombreuses gorgones assez grandes, et il est hors de question de se laisser embarquer et de les massacrer. Puis, station de nettoyage de mantas. On verra bien…
Les surplombs sont en effet garnis de très belles gorgones, grandes, et qui se dressent les unes derrière les autres. Vu le courant, je préfère ne pas essayer de les voir de trop près. Denis, lui, prend des photos en se laissant porter et en slalomant adroitement entre chacune - même si l’une d’entre elles a eu chaud (si je puis m’exprimer ainsi (et pourquoi pas?)) - et nous dégotte au sortir d’une des cavernes, une jolie crevette nettoyeuse. Des crabes aux formes étranges, une tortue qui broute avec laquelle je reste faire un brin de causette (je parle bien le tortue, mais avec un affreux accent français), encore des thons…
Voyant Denis et notre guide bien-aimé me regarder les yeux écarquillés, plaqués contre un rocher, je les rejoins afin de voir ce qu’ils ont découvert ; sans doute encore un poisson-fantôme… Lorsque je suis à deux mètres d’eux, Denis me fait deux signes énergiques. En gros: “Viens à côté de nous”, puis “Regarde au dessus de toi”. “Et puis d’abord - pensai-je - c’est bizarre que nous soyons dans l’ombre, comme ça”. Je me retourne alors pour m’apercevoir que je suis depuis quelques secondes chapeauté par une belle manta, nageant quelques centimètres au-dessus de moi (aux distraits les mains pleines). Merveilleux spectacle. Celle-ci et d’autres vont, restent, viennent, l’une d’elles recouvre quasiment une d’entre nous.
Et puis s’en vont.

Pas le temps de faire une énième sieste. Nous partons à bord du dohny pour une partie de pêche. Le but de l’histoire étant - outre le plaisir de pêcher, la ligne à la main - de remplir les frigos. Bilan personnel peu brillant: 2 rémoras, et 2 fils cassés. Retour plus long que prévu, puisque un peu perdu dans le récif (de nuit, et en voulant ne rien casser, c’est compliqué).


4 mars:

Plongée 14: (Rangali - 23m - 65mn) Nous retournons donc sur Rangali. Philippe emmène mon épouse directement sur la station de nettoyage des mantas, et nous les rejoindrons après avoir re-visité le tombant sur lequel nous admirons des murènes diverses (dont la si jolie leopard, encore une fois), de belles carangues bleues, une pastenague que nous dénichons sous un surplomb et trois napoléons.
Pour ne pas faire moins bien que la veille, je reste concentré sur un poisson-trompette que je peux observer de près et, en bon binôme, je tapote le bras de Denis qui est juste à côté, occupé à regarder autre chose. Il ne me rejoint pas, pourtant c’est rare de pouvoir observer un trompette d’aussi près, non ?… Quelqu’un me tape sur la tête ?!?! C’est Denis qui me parle au travers le détendeur en bouche tout en me montrant une direction, et là,… deux mantas passent juste devant nous, assez vite. Et il parait que pendant que je regardais mon trompette, deux belles me sont passé à côté. Sûr, on ne m’y reprendra plus. Nous remontons faire notre palier après avoir assisté à plusieurs passages de mantas, par groupe de deux ou trois.

Plongée 15: (Maamigili Peyru - 27m - 61mn) La plongée débute par un tombant en bas duquel j’aperçois un pointe-blanche. Ce n’est visiblement pas la plongée pour voir les squales, mais Philippe nous avait prévenu ; quoique lui, soit tombé sur un(e) beau(belle) requin/raie-guitare. L’intérêt principal de cette plongée est le paysage, multi-formes, lunaire, une variété incroyable de coraux sur un fond presque plat et légèrement incliné. C’est à mon tour de commencer à dénicher du “petit”: porcelaine tigre, poisson-scorpion, et un gros baliste (je sais, ce n’est pas du petit) dont on dirait qu’il est peint à la main, en plein travail et qui, coups de dents après coups de dents, massacre un morceau de corail. Chaque choc est audible.

Nous nous approchons de la fin de la croisière.

En début d’après-midi arrive un autre moment tant attendu: la recherche du requin-baleine. Nous étions entre le chantier du nouvel aéroport de Maamigili et Sun Island. Les deux que nous avons rencontré étaient certes “petits” (à peu près 7 mètres), mais suffisamment grands pour que la rencontre soit à la hauteur de nos espérances, c’est à dire : majestueuse. Ces rencontres nous ont aussi fait voir une fois de plus ce dont le touriste, plongeur ou pas, est capable : insultes (en français) et violences pour être au plus près du bel animal, largage de plongeurs équipés, quasiment sur nos têtes, etc… Mais nous avons quand même eu droit à un moment privilégié avec le deuxième, avant que d’autres bateaux ne nous rejoignent. De l’avis de Philippe, c’est le manque d’exigence et de briefing des guides qui est en grande partie la cause de ces comportements.

Peu avant d’arriver à notre mouillage, je fais partie de ceux qui sautent à l’eau car on a aperçu des mantas en surface. Au bout d’une vingtaine de minutes, je me retrouve à une dizaine de mètres de l’une d’elles. La rencontre est de courte durée, un autre nageur ayant décidé de s’en approcher réellement.
Et puis c’est la surprise du chef : un barbecue est organisé sur un banc de sable. Chacun se charge d’un plat à transporter sur les lieux et je fais partie du premier voyage. La nuit est tombée et on peut voir des torches sur la plage. Dès qu’on accoste, le décor nous saute aux yeux. Certains des membres de l’équipage ont travaillé tout l’après-midi pour fabriquer une gigantesque table de banquet, sculptée en sable, représentant un requin-baleine en taille réelle. Ce cadre idyllique rendra la nourriture encore meilleure si cela était possible.
De retour sur le Maha, quelques verres et de longues discussions avec Denis nous ont menés plus tard que d’habitude.


5 mars:

Plongée 16: (Kudarah Thila - 14m - 4mn) LA plongée ratée du séjour: Occupé à discuter, j’ai sans doute mal vissé mon premier étage. Aux alentours de 10 mètres, un son inconnu attire mon attention… Une fuite ?!?! Le temps de descendre à 14 mètres, il ne me reste plus que 100 bars (j’ai entendu la fuite s’arrêter quand je me suis redressé) - en plus, il y a un courant nous qui n’était pas prévu - je palme allègrement pour rejoindre mon binôme - je lui montre mon mano et lui explique que je remonte - il veut remonter avec moi, mais je refuse de lui gâcher la dernière plongée de la croisière - il accepte et rejoint les autres, un peu inquiet - je gère ma remontée tranquillement en espérant que l’équipage du dohny surveille la surface, même 3 minutes après la mise-à-l’eau - j’envois le parachute - à la surface je repère le bateau sur lequel la sécu surface me répond instantanément - super. Comme on dit: “À chaque chose, malheur est bon”. J’ai donc pu discuter plus longtemps qu’à l’accoutumée avec les membres de l’équipage.

Après quelques heures de navigation pendant lesquelles chacun paye ses additions diverses et variées (nitrox, bar, etc…), ce dernier après-midi nous laissera le temps de visiter Malé dont je retiendrai surtout un marché aux poissons impressionnant, notamment le découpage et la préparation des filets sur place. Espadons, dorades coryphènes et thons sont les “gros” exposés.
Après le dîner, la soirée se termine assez tôt, chacun devant terminer ses bagages.


6 mars:

Je ne vous imposerai pas le récit d’un voyage de retour sans accroc. L’événement majeur en étant le choc thermique lors de l’arrivée à Paris.

“Et après”, me direz-vous ?
“Après,… c’est une autre histoire”.

Simon
Tunji est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  



Vieux 23/04/2011, 22h26   #2
cooltrane
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de cooltrane
 
Date d'inscription: juillet 2008
Localisation: Les pavillons sous bois
Bravo et merci pour ton CR Tunji !


Et après ...

Ben après t'as qu'une envie, c'est d'y retourner ! T'es foutu !

Les Maldives c'est un merveilleux, trop merveilleux, souvenir pour moi et ma moitiée, une heure avec une dizaine de manta le jour de l'anniversaire de nos 10 ans depuis notre rencontre ...

Content que tu es pu te faire plaisir comme ça... te reste plus qu'à former ta moitié pour pouvoir en profiter tous les deux plus largement la prochaine fois !
cooltrane est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/04/2011, 00h34   #3

centre ou structure de plongée

voyagiste, agence ou TO plongée
c.fletcher
Plongeur aux Maldives
 
Avatar de c.fletcher
 
Date d'inscription: janvier 2010
Localisation: Maldives
Et un amoureux de plus de la plongée en croisière aux Maldives....
__________________
Guide Ok Maldives depuis 1990
c.fletcher est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/04/2011, 08h20   #4
Tunji
Castor Plongeur
 
Avatar de Tunji
 
Date d'inscription: février 2007
Localisation: Loiret + Région parisienne
Annotation: par cooltrane
Les Maldives c'est un merveilleux, trop merveilleux, souvenir pour moi et ma moitiée, une heure avec une dizaine de manta le jour de l'anniversaire de nos 10 ans depuis notre rencontre ...


Salut Cooltrane,

C'est sûr que si on y rajoute la dimension sentimentale, c'est à la hauteur .
Tunji est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/04/2011, 08h25   #5
Tunji
Castor Plongeur
 
Avatar de Tunji
 
Date d'inscription: février 2007
Localisation: Loiret + Région parisienne
Annotation: par c.fletcher
Et un amoureux de plus de la plongée en croisière aux Maldives....


Je suis démasqué !
Tunji est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/04/2011, 11h11   #6
cooltrane
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de cooltrane
 
Date d'inscription: juillet 2008
Localisation: Les pavillons sous bois
C.fletcher : copieur ! T'as mis un clown des Maldives et son anémone toi aussi !
J'ai le brevet ! Va falloir payer
cooltrane est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/04/2011, 16h44   #7

centre ou structure de plongée

voyagiste, agence ou TO plongée
c.fletcher
Plongeur aux Maldives
 
Avatar de c.fletcher
 
Date d'inscription: janvier 2010
Localisation: Maldives
Talking Sorry

Sorry pour le clown mais j'ai pris cette photo il y a plus d'une 15éne d'année et je l'utilise depuis bien longtemps, carte postale, carte de visite, poster, pub et nombreux avatar!
lequel des deux va devoir payer l'autre???
Allez sans rancune
Bonne plongée
Chris
c.fletcher est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 26/04/2011, 06h28   #8

centre ou structure de plongée
philomaldives
Ex Guide aux Maldives
 
Avatar de philomaldives
 
Date d'inscription: juin 2008
Localisation: Bord' ô
Envoyer un message via Yahoo à philomaldives Cliquez ici pour appeler philomaldives par Skype
"Bravo"!!!
philomaldives est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 29/04/2011, 12h46   #9
Alcicornis
Le feu aux palmes
 
Avatar de Alcicornis
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: Océan Indien
Bravo Tunji pour ce CR ! Il y a du rythme et du tempo !
Ton buddy Denis ne t'a pas transmis quelques photos pour l'agrémenter ?

Sinon, un peu maladroit effectivement de ne faire apparaitre Madame Tunji qu'à la 7ème plongée... Voir Scandaleux ! Que dirait-on d'un film d'Ettore Scola dans lequel Sophia Loren n'apparaitrait qu'à la 45ème minute ?...

Au fait, une question : c'est quoi un finger spool ?
Alcicornis est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 29/04/2011, 15h33   #10
Tunji
Castor Plongeur
 
Avatar de Tunji
 
Date d'inscription: février 2007
Localisation: Loiret + Région parisienne
Annotation: par Alcicornis
Ton buddy Denis ne t'a pas transmis quelques photos pour l'agrémenter ?
Au fait, une question : c'est quoi un finger spool ?



Si,si… beaucoup. Il m'a donné l'autorisation d'en mettre quelques unes sur le forum. Il faudrait juste que je prenne le temps de le faire.

Pour ce qui est du finger spool, c'est un petit dévidoir contenant une vingtaine de mètres de fil (par exemple) que tu laisses se dérouler autour de ton doigt quand le parachute qui y est fixé est en train de monter. Très conseillé par pas mal de plongeur pour commencer à envoyer le parachute bien à l'avance - ou en cas de problème, mais là, il en faudrait aussi un jaune (eh oui…).
Tunji est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  


Vieux 02/06/2011, 10h19   #11

centre ou structure de plongée
philomaldives
Ex Guide aux Maldives
 
Avatar de philomaldives
 
Date d'inscription: juin 2008
Localisation: Bord' ô
Envoyer un message via Yahoo à philomaldives Cliquez ici pour appeler philomaldives par Skype
des photos...des photos....des photos...!!!!
philomaldives est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le HTML peut être employé : non
Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
CR Croisière Maldives Mars 2008 - A la poursuite de la manta Teo Océan indien & Afrique de l'est 53 28/01/2016 14h06
[CR] Thailande croisière Similan Nord – Avril 2011 – Le calme après la tempête. Darktonio Asie 5 24/04/2011 08h56
CROISIERE MAIDAN MER ROUGE CCR 12 au 19 MARS 2011 jlcriscuolo Nitrox / Trimix / Recycleurs 0 08/11/2010 22h59
Seafari CroisiÈre Nord / Stage Photo Richard Mer Rouge 3 29/08/2008 16h26


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 09h15.





vBulletin Copyright ©2010, Jelsoft Enterprises Limited - Plongeur.com (t)
Copyright © 2006 PLONGEUR.COM