Ouvrez ce bandeau pour des informations importantes sur le site ou la plongée sous-marine!
Plongeur.com Magazine #7La dernier mag
Le numéro 7 est prêt à télécharger!
La GoPro en plongée sous-marineGoPro et la Plongée
Toutes les astuces, les tuyaux de la communauté!
630075713123974735521695
Forums plongée Plongeur.com


Précédent   Forums plongée Plongeur.com > La plongée sous-marine > Racontez vos plongées
Identifiant
Mot de passe


FCT & Dan’s Cave - Abaco Island : “Beyond the line, beyond the dream…”


Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 24/11/2012, 06h54   #1
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
FCT & Dan’s Cave - Abaco Island : “Beyond the line, beyond the dream…”

Rien…absolument rien ne vous prépare à la découverte des secrets de Dan’s cave, grotte immergée aux fins fond de la forêt de pins d’Abaco Island, Bahamas.

Pourtant rompu aux merveilles et splendeurs des galeries mexicaines, rien ne sera jamais comparable à la charge émotionnelle qui vous saisira dès que vous entrerez dans « ces » mondes, car Dan’s cave est multiple, incomparable, tout simplement inimaginable, au-delà du réel.


Ma première rencontre avec cette cavité remonte à l’année dernière, où terminant ma dernière plongée dans la Forêt de Fangorn, déjà j’écrivais ceci :


« Il est de ces aventures dont vous ne sortez pas indemne, celle-ci est devenue obsessionnelle… »


Chaque jour durant, pendant un an, je repenserai à la féerie de Fangorn, à ses habitants les « Ents », à ces lieux magiques où la nature sous LSD a œuvré comme elle ne l'a fait nul part ailleurs en ce monde…


Dans le conte de Tolkien « Le Seigneur des anneaux », la forêt de Fangorn est ce lieu où Sylvebarbe et autres rescapés de son espèce ont trouvé refuge pour échapper à Sauron le maléfique.


Ces êtres gigantesques nommés « Ents », arbres géants dotés de la voix et du mouvement, ne pouvaient que mieux matérialiser ces 3 piliers hors du temps concevable à l’échelle humaine, de 12m de haut pour environ 6m de circonférence.


Véritables architectures divines drapées de blanc immaculé, forgées dans ce cristal si pur qui orne toute la grotte de Dan’s cave, ils vivent là dans cette forêt de concrétions gigantesques, chaotique, démesurée.


Là où l’imagination s’arrête commence alors la Forêt de Fangorn…




Le jour de cette dernière plongée de Novembre 2011, une consommation très faible et une configuration minimaliste m’avaient déjà permis de dépasser Fangorn Forest pour terminer quasiment au milieu de la salle suivante, espace lunaire sans borne visible, là ou la lumière du phare n’accroche plus aucune paroi: Wrigley Field.

Nom donné en référence à un immense stade de Base-ball ayant servi de nombreuses fois de décor à des longs métrages bien connus, Wrigley Field se révèle être aussi grand en volume qu’un Leclerc-Auchan-Carrefour réunis…et la ligne poursuit sa course vers le néant en plein milieu.


Ici point de décoration, le noir absolu, le sol et la ligne occupent seuls votre champ de vision. Allo Houston ?




« Brian, cette ligne, elle va jusqu’où… ? »

« Elle poursuit sa route encore longtemps jusqu’à une restriction finale dans les -50m de profondeur, je n’ai pas encore trouvé la suite, c’est une très longue plongée de 6 voir 7 bouteilles… »


Ces décors et cette phrase hanteront mes jours et nuits ainsi que bons nombres de moments perdus durant l’année, je n’avais alors plus qu’une seule idée en tête : retourner à Abaco, je devais « savoir » ce qu’il y avait là-bas…




L’exploration de Dan’s cave remonte à 30 ans maintenant.


Des dix premières années d’exploration par les pionniers, suivies de 10 autres essentiellement conduites par Fred Davis et Steve Bogaert, cela fait maintenant 7 ans que les clés du temple sont entre les mains de
Brian KAKUK.

60% des lignes originelles de Dan’s Cave sont des « Kakuk lines »


100% de chaque fin de ligne explorable est une « Kakuk line »


C’est dire la puissance d’exploration de cet homme, qui a poursuivi tout ce qui pouvait être « poussé », et passer après 20 ans d’explorations dont 10 conduites par Fred Davis et Steve Bogaert, ca donne juste à réfléchir quelques minutes…


Brian Kakuk, comme tout explorateur-instructeur lorsqu’il n’est pas entrain d’enseigner ou n’est pas à l’étranger, continu toujours l’exploration des secrets de Dan’s Cave…


Partir aux Bahamas sur Abaco Island, ce n'est donc pas seulement partir plonger les deux plus belles caves immergées du monde (Dan’s Cave et Ralph’s Cave), c'est aussi la rencontre avec l'un des derniers explorateurs faisant encore le lien entre les "pionniers et légendes" disparues de la discipline et le temps présent, j'ai nommé Monsieur
Brian KAKUK.





Je ne pouvais refaire un CR sur Abaco sans une nouvelle fois présenter « un peu » de la personne de Mr Kakuk, cela m’était tout simplement impossible.

L’humilité, l’expérience, la « légende » de cet homme transpire dans chacune de ses histoires et anecdotes, et l’homme est d’une gentillesse incomparable.


Aussi pour ceux qui avaient déjà lu ce passage dans mon dernier CR je vous prierai de m’excuser, j’ai quand même réajusté certains points, et agrémenté de nouvelles photos.


Pour les autres, voici « un peu » de son histoire…



Invité à parcourir le monde en tant qu’intervenant, expert, spécialiste mondial de la discipline, il n’est pas rare de le croiser avec ses amis, tous anciens explorateurs ou encore en activité, comme ici tout dernièrement au «EUROTEK Advanced diving conférence » de Birmingham






Ici avec Martyn Farr



Et ici avec Ken Smith et Rick Stanton


Mais Brian Kakuk c’est aussi et surtout le fondateur et président de la Bahamas Caves Research Foundation:
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
, chargée de sensibiliser le gouvernement Bahamien et la population à la sauvegarde et la préservation de leur patrimoine souterrain d'une richesse exceptionnelle, mais aussi unique au monde...et la tâche est rude.

Sa "structure" (sorte de gros garage aménagé en parc plongée, bureau et domicile) est la "Bahamas Underground",
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.], qui propose bien sur formations en tout genre, essentiellement axées sur le Cave diving, mais très prioritairement sur le Sidemount (ce n'est qu'avec cette configuration que les plus belles galeries sont visitables, d'une part de par l'étroitesse des très nombreuses étroitures non franchissables autrement, et de par l'extrême fragilité du milieu, ici tout n'est que profusion de décorations, cristal et autres délires en tout genre que la nature a bien voulu créer)





Vérifiez la plaque d’immatriculation pour être bien sur de « rêver à la bonne place », si c’est bien celle là, alors vous êtes au bon endroit



Venez, on passe juste un petit coup d’œil par la fenêtre pour voir à l’intérieur du local, mais chut…







Je logerais une nouvelle fois juste en face du diveshop, dans le petit cabanon aménagé juste pour deux personnes que Brian met à disposition pour les plongeurs en partenariat avec les "Friends of the Environment", sorte de camp accueillant des étudiants divers pour des stages "natures" autour de la forêt et autre.





L'espace intérieur est vraiment restreint, mais c'est le logement le moins cher de toute l'ile, et une fois que vous saurez que le plus petit prix hôtelier sur Abaco commence à 200$ la nuit, vous ne ferez vraiment pas le difficile.



« Tiens finalement t’es là la crapule… ? »

Et dire que je me suis coltiné cette trogne chaque fois que j’ouvrais le frigo…


Cette deuxième rencontre avec Brian KAKUK sera toute aussi exceptionnelle que la première, de même que les mondes souterrains dans lesquels il me conduira tous les jours.
Tenter d'expliquer 31 années de plongées en 10 lignes relève là encore de l'impossible, alors juste quelques explications et chiffres pour tenter d'entrapercevoir qui est ce personnage qui vous parle de ses "Caves" avec une émotion incroyable, à qui il a dédié toute sa vie et sacrifié bon nombre de choses...

Ayant commencé la plongée à 16 ans, il deviendra plongeur professionnel pour l'US Navy pendant de nombreuses années (pour ceux qui ont vu ce superbe film: "les chemins de la dignité") avant de se dédier entièrement à sa passion: le Cave diving.




(en bas, tout à gauche... )

Brian KAKUK est présent dans toute l'archipel des Bahamas depuis 25 ans, et sur l'ile d'Abaco depuis 7 années maintenant

Brian Kakuk c'est environ 10.000 plongées dont:
- 4000 en sout'
- A plongé pendant plus de 10 ans avec ses meilleurs amis comme il aime à le dire, Wes Skiles, Jill Heinerth (sa petite soeur de coeur), Paul Heinerth, Andreas Matthes, Steve Bogaerts, Rob Palmer, Rick Stanton, Mark Meadows, Agnes Milowka, Ken Smith etc etc etc
- A passé ses certifications Mix gaz avec Sheck Exley en personne
- La découverte et l'exploration en première de 150 blue holes de par le monde
- A travaillé comme expert (Safety Officer) sur les superproductions américaines comme "pirates des Caraibes 2 et 3", "into the blue", "The Cave", "Bollywood"




"The Cave"



"Into the Blue"



"Pirates des Caraibes"

- Plongeur d'assistance/videaste profond à -100m de William Turbridge lors de son record du monde sans palme
(il nous dira avoir vu un Alien arriver, tant cela était irréel qu'un humain puisse arriver là à la brasse, et ce dans une technique la plus épurée que l'on puisse imaginer...)




- A travaillé pour nombres de reportages pour la BBC, Ushuaia, Planet extremo, Thalassa, pour le Japon, Australie etc etc etc
- Détient le record du plus long Ocean blue hole exploré "Ocean Cave Conch Sound" à environ 2000m de l'entrée



Mais Brian Kakuk c'est surtout l'aventure incroyable du WAKULLA II project, commandité par le National Geographic, de 1997 à 1999 (bien avant les DIR)

Le but étant de cartographier pour la première fois une galerie en 3D avec des moyens hors normes déjà pour l'époque, au moyen des double recycleur Cis-lunar MK5, pour des plongées de temps fond de 5 heures 30 à des profondeurs moyennes de -100m (approchant la saturation), nécessitant cloche de décompression professionnelle et une débauche de moyen jamais vu pour l'époque.




Brian Kakuk (à gauche) et Andreas Matthes (à droite)

C'est à ce moment là que furent testés pour la première fois, la technologie des phares HID.

Des plongées hors normes donc, dont une avec pour "binôme" Jill Heinerth, lui fera devenir le co-détendeur du record féminin de plongée en Cave, avec 5 heures passées par -100m, un peu moins de 4km de pénétration, neuf heures et demi sous recycleur, le temps de passer sous cloche pour une plongée d'une durée totale de 21 heures...


Un petit article sur cette formidable aventure racontée par Jill Heinerth elle même et cette plongée "record":

[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]


Enfin, un petit article en anglais (j'ai trouvé que cela), la période qui nous intéresse est celle de 1995-1999 (vous y verrez les moyens employés, Kakuk dans la chambre de décompression sous masque, les double recycleur Cis-lunar, les Scooter Cis-lunar d'autonomie 20km si je ne me trompe pas, et surtout l'énorme scooter de 2m de long avec a son extrémité l'appareil servant a la cartographie 3D. Cout de l'engin: 1 million de $ !)




[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]


Ici encore, la recherche de la configuration la plus hydrodynamique possible fut de mise, et les plongées furent testées avant dans la vasque, nécessitant pour certains plus d’une semaine à tourner et tourner encore pour être le plus « propre » possible dans l’eau.




…pour aboutir au final à ca :



Cela me rappellera les efforts de configuration en recycleur/double scooter d’un autre instructeur que j’ai rencontré au Mexique : Patrick Widman

Andreas Matthes, Brian Kakuk, Patrick Widman (et tant d’autres), mêmes exigences…




Kakuk c'est aussi l'histoire d'une époque ou il plongeait chaque semaine en cave par -100m à l'air, avec déco à l'air...

"On avait que ça à l'époque, alors on ne se posait pas trop de questions"

C'est aussi cette histoire de tentative de localisation de 2 corps non retrouvés par -100m et où la seule et dernière chance de les trouver était de passer par une étroiture à -140m...


"Je suis parti en SM pour la franchir, la cave nécessitait cela...j’ai quitté ma ligne de BO à -140m pour passer l’étroiture en Sidemount, et j’ai poursuivi l’exploration jusqu’à -170m avec mes deux seules bouteilles, je n’ai jamais retrouvé les corps…"

Enfin c'est aussi, isolé sur une ile de 12 habitants pendant 7 ans, qu'il dirigera et organisera à lui seul 4000 plongées par an pour des chercheurs de part le monde entier, sur l'étude des Oceans blue holes, de la vie marine et des espèces propres à ces milieux.

Chaque soir après les plongées, sera donc le théâtre de discussions plus passionnantes les unes que les autres, a écouter avec émerveillement la vie de cet homme, qui arrive encore, sans lassitude aucune et toujours avec la même passion dévorante, a tenter de partager son monde, a expliquer que la chose la plus importante pour lui est la préservation de ces milieux souterrains qu'il affectionne tant.



arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  



Vieux 24/11/2012, 06h55   #2
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
Maintenant que vous en savez un peu plus et si vous avez un peu de temps libre pour la lecture, je vous propose de me suivre pour un périple de 8 jours au delà de MON rêve, au-delà de votre imaginaire, au-delà de la « Kakuk line »…embarquement immédiat, c’est parti !

(mon appareil photo faisant toujours les jours heureux d’un mexicain, toutes les photos et vidéos sont issues de mon téléphone, on fait comme on peut avec ce que l’on a)


Partir à Abaco quand l’on est en France relève du petit périple. Rien d’insurmontable bien sur, ce n’est pas le « bout du monde », mais 3 avions vous serons nécessaires (6 pour l’A/R donc), et un peu plus de 30 heures de voyage et 6 heures de décalage horaire auront quand même raison de votre super état de forme.




De toute manière, à peine arrivé à l’aéroport d’Orly vous êtes directement mis dans l’ambiance et informé de la longueur de votre trajet…




Bien entendu, comme avant chaque départ, vous n’oublierez pas d’aller dire au revoir à vos proches…et accessoirement leur piquer quelques détendeurs et mousquetons au passage




La vie ayant hélas parfois ses aléas et contraintes, cette fois-ci mon ignoble et infâme binôme au cerveau torturé par un entrelacement neuronal digne d’un plat de nouilles chinoises, ne m’accompagnera pas sur cette aventure.


Comme à 90% du temps lors de mes voyages au Mexique ou aux Bahamas, mes réservations « low cost » me ferons utiliser la compagnie American Airlines, il est où le gro’n’avion ? ben il est là…




Le poids à ne pas dépasser étant de 23kg, encore une fois le Sidemount se révèlera l’arme absolu pour des plongées de 0 à 4 heures et pouvant équiper totalement jusqu’à 6 blocs de plongée (tout mon matériel et systèmes d’attaches sont également dans cette valise, il ne manque juste que les bouteilles)




C’est donc parti pour un vol de 8h et des brouettes, films en tout genre, bistoufaille pas très bonne et hôtesses de l’air morpho-typées Sue ellen…le grand classique American Airlines.


La première escale nous fera passer une courte nuit dans un hôtel juxtaposant l’aéroport de Newark…


« ben c’est kikéencorelà ? t’as finalement réussi à te faufiler dans ma valise la gerbille, ah t’es un bon quand même ! »




Sommeil de courte durée donc et c’est reparti direction Miami


Vous avez déjà vu Newark au petit matin ? non ? ben voila, maintenant c’est fait




Miami, son aéroport remplis de boutiques…d’aéroport, ses longs couloirs interminables, ses américaines et latines aux physiques si…et zut, j’ai pas un avion à prendre moi ? allez zou, c’est reparti, embarquement !


J’ai eu beau chercher, de là ou j’étais je n’ai vu ni « deux flics », ni aucun « expert », mais un flic à Miami ce jour là, il y en avait bien un, je vous l’assure


Vous avez déjà vu Miami au petit matin ? non plus ? ben voilà, maintenant ca aussi c’est fait











Q
uitter Miami vous fait rentrer très vite dans la mer des Caraibes, les couleurs changent, et les tons bleus turquoises vous font savoir que les Bahamas ne sont désormais plus très loin, Abaco ne devrait donc plus tarder à apparaitre…











Encore une fois, choisir d’aller passer ses vacances à Abaco n’est peut-être pas la meilleure idée si l’on pense à des termes comme « plages, palmiers, filles en tenue d’Eve etc etc »


Car sur Abaco Island, à part la plongée souterraine ou la pêche au gros, il n’y a strictement rien à y faire.


Mais si le but de votre périple est d’aller vous perdre dans l’immense forêt de pins qui recouvre la quasi-totalité de l’ile, à la recherche du plus beau des joyaux souterrains que Dame Nature a bien voulu concevoir, l’approche de l’ile et de sa mangrove vous fera réaliser que la Forêt de Fangorn du conte de Tolkien se trouve tant en dessous, qu’au dessus de la croute terrestre, bienvenue dans les prémices du monde imaginaire d’Abaco Island !

















Tiens, le dernier gro’n’avion a fait place à un plus petit…








et de Miami Internationnal Airport on passe à…Marsh Harbour Airport (ouep, c’est la bicoque que vous voyez au fond là-bas)




Ici pas de portique de sécurité, pas de poches à vider au contrôle à l’aller comme au retour(quel contrôle ?) et très peu de valises à ouvrir…Abaco style quoi.


Bien, maintenant que nous sommes enfin arrivés, si nous allions enfin voir Dan’s Cave ? allez suivez moi…


Une fois vos affaires déposées aux « Friends of the Environment », 30km vous sépareront de Dan’s cave par la seule route qui part vers le sud de l’ile.


30km à longer l’immense forêt de pins qui jonchent la route de part et d’autre, et puis, à la croisée d’un des chemins forestier qui bifurquent dans la forêt, il sera temps de prendre à droite pour notre première plongée…










Quand je vous dit qu’elle ressemble à la mythique forêt du conte de Tolkien…




Les « présentations » ayant déjà été faites l’année dernière avec le gardien des lieux, nous envisagerons directement une plongée avec un stage pour cette première journée.


En effet, ici plus que nul part ailleurs et ce quel que soit votre niveau de plongée avéré ou supposé, on vous examinera à la loupe sur votre première sortie, première sortie qui conditionnera les lignes que vous visiterez par la suite lors de votre séjour.


La préservation de ce lieu unique est l’unique objectif et obsession de Brian Kakuk, et ici on ne plaisante pas sur les techniques d’évolution et de maitrise de flottabilité.


Voici un très court aperçu des lieux que vous pourrez visiter, ca aide de suite à la compréhension…








Vous viendrez et vous plongerez à Abaco, mais seul votre hôte décidera où…


Un autre élément à prendre en considération mais qui revêt lui aussi toute son importance, entre Dan’s Cave et Ralph’s Cave seules 7 plongées pourront vous être proposées en tout si vous êtes en recycleur ou en OC Backmount (soit 3 jours et demi, à raison de deux plongées par jour, ensuite vous referez les mêmes…)


Le reste du réseau de Dan’s Cave et Ralph’s Cave n’est accessible qu’aux plongeurs sidemount, pour des raisons de préservation du milieu mais aussi purement physiques, vous ne passerez tout simplement pas avec une autre configuration.


Enfin, il est plus que recommandé d’être aguerri à la navigation complexe multilignes, nous sommes ici sur des sites d’explorations qui perdurent et qui n’ont pas tous eu le temps d’être « clarifiés », vous rencontrerez donc multiples carrefours ou « T » durant vos plongées, certains alliant même 3 ou 4 lignes différentes sur un seul point d’attache, avec des jumps pouvant se situer à quelques centimètres de ces « T ».


Il peut donc être « mentalement » perturbant après 5 ou 6 de ces franchissements de se demander où l’on se trouve dans la grotte si ces techniques n’ont pas été vues mais surtout pratiquées auparavant…


Aujourd’hui nous commencerons donc par une galerie et un cheminement « sidemount only » (une étroiture très angulaire sur le parcours interdit tout autre type de configuration), cheminement qui nous emmènera au-delà de Gray Pool, en passant par les Goodlands, la Sanity room et Helictites Heaven, tout autant de noms de salles rencontrées avec leurs propres paysages, leur propres décorations, 8 « T » à franchir, Welcome in Heaven !


(mais on va laisser Brian nous expliquer la plongée du jour, en rentrant juste dans la forêt…si vous vous demandez avec quel logiciel je monte une bande son sur une vidéo tirée d’un téléphone, j’utilise le logiciel « auto-radio », et pour mon anglais avec accent « approximatif »…non rien en fait... )



Le programme à l’air sympathique n’est-ce pas ?, surtout que le clou final de cette plongée est cette fameuse piscine de cristal gris (cela ne se voit pas sur la photo, mais lorsque le faisceau de votre phare passe sur le sol, tout ceci scintille tel un tapis de diamant)




Avant de se mettre à l’eau, suivez moi je vous emmène voir la fameuse vasque de Dan’s cave, appelez cela la porte des rêves si cela vous dit, moi c’est déjà fait depuis longtemps…













Ce bleu unique, on ne le rencontre qu’en plein hiver Bahamien, quand la vasque n’a pas été perturbée depuis 3-4 jours…à croire que la chance était avec moi ce jour là, jamais plus lors de la suite du séjour je ne la reverrai aussi éclatante.


On y rencontre aussi quelques habitants « locaux »…










Ceci dit, finalement je vais vous y emmener la voire pour de vrai, c’est un moment lui aussi très intime chaque fois que vous descendrez ces escaliers de bois, vous savez à chaque fois que d’autres aventures incroyables vous attendent…


Allez, suivez la grenouille !






Le soir de cette première plongée sera l’occasion de la planification du reste du séjour…

Il était convenu que si je m’en sentais capable, nous ferions une plongée à 6 bouteilles pour tenter de voir l’étroiture de fin de Wrigley Field (7 bouteilles en fait avec la déco oxy), soit une configuration Sidemount + 4 stages (avec une plongée de dépose pour les deux premiers stages, et une plongée de « nettoyage » par la suite)…mais ça c’était avant…


Brian se mit soudain à réfléchir, et aux vues de ma consommation et technique d’évolution constatée depuis deux ans, la proposition tomba soudainement :


Brian : « Je sais que tu veux aller voir la fin de Wrigley Field, c’est une plongée très longue, beaucoup de palmage pour au final finir dans un espace lunaire avec à la fin une étroiture où la suite me parait très compromise, je ne l’ai jamais trouvé à ce jour…


Par contre, j’ai un autre endroit en tête où je pense peut-être trouver une suite… »


Moi : « une suite… ? tu veux dire que tu veux qu’on aille tirer de la ligne ? faire de l’explo ? ici à Dan’s Cave ??? »


Brian : « si c’est possible pourquoi pas ? après tout c’est le but final de tout cave diver non ?…explorer !


Seulement voilà, c’est une plongée très technique mais surtout très « mentale »…il faut bien que tu appréhendes cela, c’est un point vraiment important auquel je veux que tu penses tout au long de la préparation, tu dois pouvoir savoir renoncer à tout moment à cette plongée… »


« très technique et mentale » dans la bouche de Brian Kakuk, vous ne savez pas trop à quoi vous attendre. L’homme n’est pas du genre à exagérer ses propos, qui plus est avec un vécu plongistique aussi conséquent derrière lui…


Moi : « tu entends quoi par « très technique et mentale » au juste ? »


Brian : « ce n’est pas une plongée très longue à proprement parler, un peu plus de 1000m avant le point de demi-tour, mais pour y arriver le parcours sera long mentalement, très long, tant l’espace d’évolution sera restreint, les décorations d’une extrême fragilité et les restrictions nombreuses tout au long du parcours …et il y a 4 stages à faire passer par là Arnaud… »


Moi : « Brian, plus de 1000m est une distance que je maitrise vraiment bien depuis tous mes séjours au Mexique, et j’ai pas mal pratiqué la plongée avec stages, là la seule nouveauté sera d’en avoir deux de plus non ? »


Brian : « Tes stages tu les portes comme tes blocs side non ? et bien là ce ne sera tout simplement pas possible. D’une tu ne passeras pas le long du parcours comme ca, l’espace est vraiment trop restreint, de deux les restrictions sont vraiment sévères rien qu’avec deux blocs, et de trois nous abimerons tout sur notre passage à garder les blocs sur nous…et casser nous ferons de toute manière, quoiqu’il arrive…


Tu devras donc porter tes stages « devant toi »…


Moi : « tu veux dire que l’on va devoir se farcir environ 2x800m avec les stages devant nous et ca dans un dédale de « petit » et de restrictions ??? »


Brian : « voila, tu viens de comprendre…c’est une plongée très difficile…mais elle est superbe, celle-ci t’emmènera VRAIMENT sur la Lune, je peux te l’assurer »




La seule chose que j’avais pratiquée un peu auparavant c’était l’évolution avec les deux blocs side devant, sur quelques dizaines de mètres…en aucun cas sur des distances dépassant les 1500m !


De plus, là ce n’était non seulement pas les blocs side à « conduire » devant, mais bel et bien les deux stages sur une distance anormalement longue, et qui plus est il fallait les faire passer par des endroits peu avouables…cela me paraissait tout simplement irréalisable vu mon niveau…


Brian : « si tu veux tenter cette plongée Arnaud, peut-être qu’un peu de pratique te sera nécessaire, qu’en penses tu ? »


Moi : « écoute je n’en sais rien, cela me semble énorme, mais l’idée de voir une fois dans sa vie Mr Brian Kakuk sortir le dévidoir et partir dans de la galerie vierge et qui plus est ICI à Dan’s Cave, cela dépasserait tout simplement toutes mes espérances…mais la tâche me parait vraiment au dessus de mes moyens.


Alors je vais prendre les choses comme elles viennent, je ferai les exercices que tu me demandes sans penser à cette plongée…et nous verrons bien au jour le jour »


Brian : « Bien…demain pour commencer tu feras tout le retour de la plongée avec les deux stages devant, c’est le même type de profil que pour aller à Fangorn, c’est grand, idéal pour te faire à la technique et te faire les jambes sur cette configuration. »


La plongée du lendemain je l’attendais depuis 8 mois…le hasard de la vie aura voulu qu’une des dernières lignes de Dan’s Cave non poussée par Kakuk se révèlera être une découverte fabuleuse, elle aussi hors norme.


Il y a 8 mois Brian m’envoyait cet email : « Les « Ents » ne sont pas seuls Arnaud, et je suis passé à coté pendant de si nombreuses années…ceux là ne viennent pas du même monde, ils n’ont pas la même allure, tu verras c’est incroyable ! tu seras la 3ème personne au monde à voir cela…»


Brian venait de découvrir en explorant l’une des dernières lignes de Fred Davis ce qu’il appellera la "Fred's room"


arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 07h50   #3
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
Fred’s room, plongée à 4 bouteilles où, après environ 800m de beaux couloirs non décorés, la ligne part dans une anfractuosité dans le plafond. Vous passez par cette faille et là, devant vos yeux, s’ouvre une salle immense avec en face de vous une cascade de glace de cristal gigantesque…12m de hauteur !

Ce ne serait rien si votre guide ne vous faisait constamment signe de regarder derrière vous…incompréhension totale car votre regard ne décroche pas de la cascade et vous répondez chaque fois « non mais je la vois, elle est là devant moi , je ne vais pas me retourner»

Au final après moult insistances vous vous retournez, et ce qu’il est impossible de deviner juste en sortant de la faille, c’est que vous êtes juste au pied d’une deuxième cascade, située 2-3m dans votre dos !

Là il est temps de souffler, de sécher cet œil qui commence à larmoyer, les deux édifices sont gigantesques, et vous êtes juste à leurs pieds…

Si vous n’êtes pas croyant vous vous direz alors « mais d’où ça sort ça ? ce n’est physiquement pas possible, cela n’est pas CONCEVABLE ! »

Si Dieu fait parti de votre quotidien, alors votre foi n’en sera que renforcée, comme si Fangorn Forest ne suffisait pas, comme si les « Ents » ne suffisaient pas, il aura fallu ce délire mystique de plus…des Cascades géantes !

Le problème c’est que dans Dan’s cave, la démesure visuelle n’a aucune limite et n’a aucune fin…et ce n’était pas fini.

Plus loin, près d’une des fins de ligne de la Fred’s room, deux autres cascades y règnent en majesté, ces deux monstres de 8m chacune se font face…séparées d’un mètre tout au plus, et la ligne passe juste entre les deux, aucune fiction cinématographique ne pourra jamais vous faire ressentir cela, rien en fait…

Il n’existe pas de photo à ce jour de ce qu’il fut nommé d’un commun accord à notre retour « Cascade Canyon ».

Alors je vous montre juste ces images terrestres qui ressemblent de très près à ce qu’il y a là-bas, sous la forêt de pins, à la fin de ces mondes engloutis de l’autre coté de la planète…laissez place à votre imaginaire.








EDIT AOUT 2015: depuis des photos de cette salle ont été prise, les voici...







Le retour se fera en exercice, les stages déjà vidés en partie lors de l’aller ne me poseront pas de réelles difficultés dus à leur flottabilité quasi neutres, passées les premières hésitations, passés les premiers « loupés », la configuration se révèlera limite agréable au fur et à mesure du retour.


Le retour, parlons en justement un peu du retour de plongée, il y a certaines règles que vous devez savoir si un jour vos flèches et cookies vous emmènent à Abaco

- On écoute toujours de la musique douce en partant plonger

- On écoute TOUJOURS la même chanson au retour, c’est un rite immuable ! (oui je sais, mon anglais…)




Si le retour de la Fred’s room stages à moitié vide ne m’avaient pas trop posés de problème, il n’en fut pas exactement de même le lendemain…

Brian : « Demain nous retournons à Fangorn Arnaud, les « Ents » t’attendent depuis un an maintenant, il est temps pour Frodon Baggins d’aller les retrouver…tu feras ce coup-ci l’aller retour avec les stages devant, attention au début, c’est un peu lourd… »

Un peu lourd, en effet ça le fut au début…

Des S80 cela a beau être léger, en début de plongée gonflées à 230-240b cela pèse quand même son poids, et cela tend à vous planter un peu dans le sol quand vous les tenez à bout de bras devant vous…

Du coup vous forcez un peu pour « redresser la barre » et compenser le problème, et la « Trim team » en prend alors un peu pour son grade…

Qu’importe, on essaie de bien faire, on est là justement pour s’entrainer, pour découvrir des choses nouvelles, tant pis pour l’exposition « médiatique », il faut aussi montrer quand c’est moins bien…(ceci dit l’alignement des blocs n’est pas trop mal, petit deviendra grand un jour…en attendant « palmes Frodon » !, il n’y a que 800m à faire à l’aller comme ça, et pareil au retour !)




Cette photo (un peu sombre je vous l'accorde) n’étant que l’illustration d’un petit problème de Trim, maintenant je vous propose de me suivre de A à Z vers un voyage imaginaire, à la rencontre d’êtres imaginaires, nous partons voir les Ents au fond de Fangorn Forest…


Immersion pour aller déposer le bloc oxy à 6m (comme quoi une wing de 8 litres vous stabilise 4 S80 + 1 S40 gonflées au taquet et en eau douce), Brian a déjà posé le sien…




Dernière petite photo avant le départ…





Et c’est parti





Une dernière photo de config’ 4 bouteilles (combien j’ai de blocs ? 2 ? non perdu, 4 ! c’est tellement mieux quand y’a rien qui traine…)





Allez fini les photos de danseuses, au travail Mister Tatasse !





On arrive à la dépose du 1er stage (dans cette configuration c’est un peu « sport » mais on essaye de s’appliquer, pas toucher ni sol ni plafond)




On pose le deuxième, et les premiers signes de l’entrée de la Forêt apparaissent enfin…(et on retrouve une allure propice à ce genre d’exploration malgré le flash externe et la cellule dans chaque main)





Sur cette photo, je vais vous montrer qu’en zoomant, on peut s’apercevoir des « échelles de temps » qui se sont succédées dans Dan’s cave.


L’éboulis sur ma gauche vous montre bien qu’il s’agissait bien là à la base d’une partie de plafond qui est tombé, sur lequel des stalactites se sont formées (elles sont maintenant à l’horizontal du à la chute).

Mais si vous prenez le temps de bien observer ces stalactites, vous verrez que le temps à continuer son oeuvre…et que d’autres stalactites ont commencé à pousser sur ces dernières…Fangorn vous propulse réellement dans le temps.

Si l’on devait résumer Fangorn en un seul mot , ce serait « Time… »




Allez on continu, entrons dans la forêt…









Regardez un agrandissement de cette dernière photo, regardez ces formations au plafond qui ont déjoué les lois de la gravité…comment ces formations ont pu “remonter” en colimaçon échappant à toute logique ??? les mystères de Dan’s cave demeurent toujours inexpliqués par les spécialistes.





On continue…


Bien, la salle s’ouvre enfin, eh oui Fangorn est immense je vous l’avais bien dit, nous allons aller rencontrer les « Ents » tout au fond là-bas, ils sont à la limite de Wrigley Field, ils nous attendent je crois bien…




Les voici enfin sur ma droite, les 3 « Ents », majestueux, hors du temps…(tout au fond là-bas vous devinez la suite du puits sombre qui vous emmène à Wrigley Field, vers le monde lunaire…)


Admirez la profusion de décorations qui tombent du plafond et leurs tailles, la photo ne peut prendre en compte la taille réelle de la salle (ni votre regard ni votre lumière de phare non plus d’ailleurs, votre imaginaire peut-être…)



Bien, je vous emmène de l’autre coté des « Ents » maintenant, pour vous donner une idée approximative de leur taille…je mesure 1m75…




Frodon est reparti les tenir à bout de bras, les enlacer même (ils sont tellement forts que rien ne peut les briser eux), mais certaines choses ne peuvent être montrées en photo, l’émotion peut parfois vous submerger…et ces moments ne sont qu’à moi…





Vous avez vu ce plafond ? pas très bien ? on va zoomer un peu alors…ces décorations aussi fines que des aiguilles harpons dépassent le mètre si ce n’est deux pour certaines…et il y en a des millions sur tout le plafond de Fangorn, et vous êtes dans un volume plus grand qu’un supermarché Carrefour et Leclerc réunis…ahurissant !!!





Il est temps venu maintenant pour nous de repartir, ce monde n’est pas le nôtre, et nous devons laisser les « Ents » à leur quiétude.


De là ou ils sont ils nous verrons repartir de là d’où nous sommes venus, ravis de notre visite car nous n’aurons rien abimé de leur royaume, nous nous reverrons...un jour…peut-être…





Le retour se fera comme à l’aller, les stages devant, les yeux mouillés, le cerveau embrumé par tant d’inconcevabilité et d’irréalité, Dan’s Cave n’est pas de ce monde, Dan’s Cave est autre…

Peut-être vous surprendra t-on donc un jour à laisser partir votre imagination au bord de la vasque, à vous demander si tout ceci était bien réel, comment un monde aussi enchanteur pouvait se cacher là, au fond de cette toute petite mare…


arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 07h52   #4
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
Ce séjour sera aussi l’occasion d’un drame, celui qui symbolisera toutes les explorations extrêmes de Brian Kakuk depuis 1994 rendra l’âme sous nos yeux : le « fameux » casque n’est plus, rongé de toute part, et toutes les béquilles et pansements du monde ne pourront ce coup-ci le ramener à la vie…




Ses jour finiront au Musée des explorateurs, mais avant cela il donnera ses consignes à son « remplaçant »


« c’est toi le nouveau ? »

« oui j’ai été embauché ce matin, ça consiste en quoi le job au juste ? »

« just prepare to be amazed…and keep exploring !»




Quant à cette scène surprise un soir au coin d'une étagère, passage de témoin ? discussion inter-générationelle ? allez savoir ce que ces deux là pouvaient bien se dire...




Le quatrième jour de plongée nous emmènera dans une autre galerie plus intime de Dan’s cave, le temps de refaire quelques photos et de travailler encore un peu.

Vous le verrez l’ambiance y est tout autre…et pourtant il s’agit bien toujours de cette même cavité mono-entrée, qui dépasse à ce jour les 12km de lignes tirées.

(il faut savoir que Dan’s cave est comme un parking de supermarché sur 3 niveaux, certains communiquant même entre eux, avec un réseau de lignes digne de la plus belle toile d’araignée de Spiderman. Pour les amateurs d’étiquettes en tout genre et autres marquages farfelus de distances sur LES lignes bon courage, vous en avez pour 1000 ans de travail ici…)

Pour commencer, un petit coup d’œil vers mon « buddy » afin de voir s’il est prêt (il est très souvent prêt en fait…)




et on va commencer par travailler un peu sur cette simili restriction tête en bas, en avant pour la négociation stage devant…














Vous avez touchés vous ? moi non…(mais je suis avantagé avec ma config’)


Ceci n’est pas une étroiture, c’est juste un « passage » commun là-bas comme on en rencontre beaucoup sur chaque plongée, d’ailleurs ca passe très bien en Bi également bien configuré.

(toutes les photos me concernant sur ce CR sont des endroits accessibles en bi bouteilles ou en recyleur BIEN configurés, les étroitures et étroitures sévères réservées au Sidemount sont vraiment autre chose…ceci explique souvent l’absence de photos…)

Allez embarquez à bord, on va aller se faire une petite ballade dans les « Goodlands »













































Passer en finesse dans tous ses endroits de rêve relèvent surtout de techniques de « plongeur » mais également de matériel adapté :


Ce petit matos d’à peine 1kg…




sait se montrer quasi invisible une fois porté, et cela supporte sans souci jusqu’à 4 S80 en eau douce + 1 S40 (combi de 4mm toute pourrie par les ans, la « neuve » supportera encore plus de poids…)



arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 07h54   #5
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
La plongée suivante sera le tout début des préparatifs de la « grosse plongée », nous sommes donc partis déposer les deux stages sur cette fameuse ligne qui allait peut-être nous emmener vers l’exploration de mondes inconnus…

Rien que celle-ci fut délicate mais elle se passa sans trop de problème, la première restriction « SM only » avec deux stages devant se négociera avec calme et sans trop de souci, « le boss » étant devant pour aider en plus de la « lecture » de la restriction, à imiter l’angle qu’il prend lors de sa propre négociation.

Mais j’étais prévenu, la partie vraiment difficile était « plus loin », à partir du stage 3…



En attendant, il fallait gonfler les bouteilles




et « noter » de la ligne car si suite il y avait, il fallait relever la topo au retour…


Noter de la ligne ? je l’avais déjà vu faire à maintes reprises au Mexique avec cet « instrument en bois » particulier

Brian : « tu as déjà noté de la ligne Arnaud ? »

Moi : « euh oui, enfin non pas personnellement, je l’ai vu faire quoi… »

Brian : « Bien, moi j’ai loué Prometheus pour ce soir alors…tu ne voudrais quand même pas que je rate mon film si ? »

Moi : « Padawan avoir compris, noter ligne il fera, pendant ce temps film Grand Maitre regardera… »

Alors l’objet c’est ca :




La ligne c’est ca :





et le padawan qui apprend ca ressemble à ca :





Et après ? ben moi je note et Brian regarde son film




La tension pré-plongée ne m’empêchera pas de passer une bonne nuit, et dès le lendemain matin, le chargement du Van se fera à son habitude…sauf que là d’autres blocs nous attendaient déjà sous terre, ca commencait à faire beaucoup.





Brian comme à chaque matin sera dans sa bulle à penser à chaque détail, une organisation sans faille, 9 mains, 5 cerveaux dissociés, toute une vie dédiée à l’exploration vous donne des automatismes réglés au millimètre, professionnalisme dites vous ?





et puis direction la vasque avec ce coup-ci une exigence de la part de celui-ci :


« Je pars toujours sur la même musique pour mes explos, cette musique porte chance, alors on va l’écouter sur la route… »

Puis c’est la dépose des blocs dans la vasque, et il manque encore bien 4 bouteilles sur cette photo (elles nous attendent au fond de la galerie)




14 bouteilles pour 2 plongeurs, quelque part je commençais à me demander si j’étais encore bien à ma place ici, mais bon après tout j’avais été bien formé, et si Brian Kakuk décidait de m’emmener, peut-être avait-il ses raisons également…je prendrais donc la plongée comme elle vient, surtout que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre.


En lieu et place où la mise à l’eau se fait, là ou d’habitude quelques plaisanteries fusaient, là ou les check dive se réalisaient, là où, avant chaque plongée la sempiternelle question résonnait dans la vasque : « and now, are you prepared to be amazed », ce jour-là seul le silence domina…

Silence jusqu’au moment où, le visage de Mister KAKUK changeant brutalement, je vis « la légende » prendre du poil de la bête avec la volonté d’en découdre avec la ligne, j’avais devant les yeux pour la première fois Kakuk l’explorateur et non plus Kakuk le guide, j’étais devenu d’un coup un binôme d’équipe et non plus un « client », je pénétrais « enfin » dans son monde et la plongée n’avait même pas encore commencé…

Prétendre pousser une Kakuk line à Dan’s Cave ne s’annonce pas chose aisée, et la tension était palpable à la surface de l’eau.

Ce coup-ci aucune question sur mes manos, aucune question sur la présence de fuite, aucune question sur mon état de forme ou que sais-je encore…

Le silence, le temps que chacun s’équipe et puis soudain, uniquement cette question:

« Are you all set ? »




« Yes I am… »


Et il s’enfonça sous la surface…la « machine à explorer » venait de partir dans son monde…alors suis petit bonhomme, ton rêve, il est là, maintenant !



La succession de passages délicats, la négociation de ces étroitures où vous restez littéralement coincés à l’intérieur, les changements de stages, les « arrangements » sur les tiers des stages pour trouver le bon endroit où les poser tellement l’endroit est restreint et où on ne veut surtout pas d’un lieu en visi trop dégradée au retour, piloter les stages devant avec le stress de toucher et les efforts de conduite etc etc

C’était beaucoup, vraiment beaucoup d’efforts de concentration.

Bien sur j’avais toute ma plongée sur le papier, je l’avais révisé plusieurs fois mentalement (je l’avais dessiné sur un papier avec les annotations de Kakuk dessus) mais entre le papier et la galerie, ce n’est pas tout à fait la même chanson.

Quand enfin arriva la dépose du 4ème stage, j’eu l’impression d’avoir palmé pendant plus de 2 bornes, j’étais déjà bien entamé physiquement…

C’est alors que, bien qu’ayant deux bouteilles pleines sur moi, le diable lui-même est venu m’agripper la jambe le temps d’une dizaine de secondes…

« mais on va aller jusqu’où comme ca ? on est déjà loin avec toutes ces étroitures et ces stages derrière nous, et là on a deux side pleins la gueule et je sais que moi, avec juste deux side, je peux aller loin, très loin…mais merde on va aller jusqu’ou !!! »

« c’est pas bon faut sortir Arnaud…oui mais tu peux pas, tu veux faire demi tour et partir pleine balle hein…mais tu seras mort à la première restriction mon pauvre »

« oui mais je veux sortir maintenant…je fais signe je me casse…ben non tu peux pas lui faire signe, il est complètement oblique dans l’étroiture et là pour le coup ca risque de créer deux paniques car un Kakuk ca réagit TRES VITE aux signes…et là il est coincé pour le moment »

« et puis il ne peut rien pour toi ici, absolument rien…»

« et bien tu vas passer l’étroiture et tu lui feras signe ensuite OK ? »

« oui OK, en attendant ferme les yeux, stop and breathe, breathe and breathe…et breathe encore bordel ! le pti il a dit “breathe !!!”

Allez c’est mon tour maintenant, dans l’étroiture, hop là !

Je passerai l’étroiture et le diable ne la franchira pas derrière moi, je retrouverai tout mon calme juste après, vérifiant manos, me posant la question sur mon état réel, dans quelles conditions j’étais…l’angoisse avait complètement disparue, je me sentais bien de nouveau…alors feu, keep exploring, « va le chercher ton rêve si maintenant tout va bien ! »

Je mettrais ca sur le compte d’un trop gros effort de concentration tout le long de la progression avec les stages, cloisonné dans une bulle à chercher à exécuter chaque tache avec la meilleure application possible…et un trop gros relâchement au moment ou je me suis retrouvé avec la config’ que je maitrise le mieux, juste les deux bouteilles.

Je n’étais plus occupé par aucune tâche, et mon cerveau s’est mis à divaguer sur le chemin parcouru…une belle angoisse (me suis vu pas bon du tout) que j’ai réussi tant bien que mal à calmer, avais-je d’autres choix d’ailleurs ?

C’est un choix personnel de s’exposer publiquement (de même que les photos en situation), je me doute encore des nombreux débats qui risquent d’en découler mais peu importe…ceci fait partie de mon cheminement, de mon accumulation d’expérience, j’étais venu chercher des limites, je les ai trouvées et mêmes dépassées, on ne peut le savoir avant.

Je sais dorénavant quel visage à le diable, la prochaine fois qu’il viendra me voir, je le sentirai venir et j’interviendrai avant qu’il ait le temps de m’agripper la jambe…

Mais revenons à la plongée, elle est TRES LOIN d’être finie.

Nous progresserons encore longtemps dans ses galeries qui ne rencontrent jamais personne, que l’homme qui y a posé la ligne auparavant (B.Kakuk) et une fois un certain Edd Sorenson qui est passé par là (plongeur émérite de Floride, spécialisé dans le sauvetage en cave et la récupération de corps, et ayant déjà à son actif le miracle de 4 sauvetages « vivants » de plongeurs perdus en cave, il a même reçu un award pour cela).

Ici tout n’est que poussière, le sédiment est partout, ocre marron, la neige tombe du plafond comme en plein hiver et vous savez par expérience qu’elle tombe en double derrière vous…l’eau d’Evian des tourist-zone est ici une belle utopie, on sait déjà ce que l’on va trouver comme visi au retour…

Les décors sont somptueux, intacts, chaque virage révèle d’autres indéfinissables beautés, vous pénétrez les secrets de Dan’s cave…

Vous ne savez plus combien de « T » vous avez franchis, même la mémoire infaillible de Brian s’y perd…12 au moins ?...surement plus en fait…

Bien sur il m’était impossible de tous les marquer, surtout lors de la conduite des stages devant. Mais le Boss était sur d’une chose, ils étaient tous marqués…

Alors pour une fois je casserai une des mes règles inviolables, je tiendrai compte d’une navigation posée par une autre personne que moi.

Il me suffira juste de contrôler chaque « T » du regard, voir si cela me correspond, pas d’autres choix de toute façon, quand vous comptez aller chercher une fin de ligne à Dan’s cave, la perte de temps sur le trajet n’est pas une chose qui fait partie du programme, on en perd suffisamment dans les étroitures et autres joyeusetés…



Et puis…arrivé à un cookie laissé là sur la ligne (signe d’un départ probable), l’image tant attendue m’apparut enfin dans l’écran du masque : Brian KAKUK sorti son dévidoir, la ligne continuant sur la gauche, il s’engagea dans ce petit couloir à droite, l’exploration commençait enfin !

A partir de ce moment précis je connaissais mon rôle, tous les radars en marche, je l’avais déjà vécu avec Santiago au Mexique.

Cela risquait d’aller vite, très vite, avec des retours sur soi même, des changements soudains de directions, un explorateur qui cherche ca avance, ca tourne, ca revient sur ses pas…ca explore !

Vous vous devez d’anticiper chacun de ses gestes, pour ne pas gêner, pour ne pas vous retrouver pris de vitesse sur un retour soudain, pour ne pas vous retrouver sur le chemin de cette ligne qui « bouge »…j’étais dans mon élément, le trip était fantastique, j’explorais avec Master KAKUK !

Premier virage à gauche, ca continue…deuxième à droite ca continue, encore un virage et ca continue encore, l’enchainement des tie-off à une main se répète et moi je me dis que plus d’hommes ont posé un pied sur la Lune que de gens à venir là où je suis !

Et puis ca s’arrête, ca fait demi tour…et ca rembobine…la suite n’est pas ici..

Peu importe, environ 70m (140 A/R) à suivre Kakuk dans ce mini couloir fut un bonheur intense, j’avais ce que j’étais venu chercher !

Ici on ne laisse pas de ligne en place si elle ne veut « rien dire » en soi…

Revenu à la main line, il nous restait encore un peu de gaz pour poursuivre…alors on a poursuivi dans ce dédale de petit et très petit.

Une fois mes tiers rejoints, je fis signe à Kakuk qu’il était temps maintenant de faire demi-tour, et il me fit signe OK mais « juste un petit peu encore, juste un tout petit peu, tu dois venir voir une chose incroyable semblait-il vouloir me dire »

Et à peine 50m plus loin, la ligne se mit à descendre d’un coup pour ouvrir sur…un Tunnel géant !

Tout ce chemin si tortueux, tous ces efforts pour aboutir sur un tunnel qui ouvre, et qui ouvre !

Bienvenue à Bonsai Tunnel, où je verrais Kakuk se jeter les deux bras en croix tel un oiseau volant, les rêves ce jour là venaient aussi d’accaparer cet homme si discret et secret d’habitude…

Demi-tour maintenant, on rentre car il y a un peu de route…et le brouillard s’est levé.

Fini ce conte pensez-vous ? non continuez encore un peu avec moi, il reste encore un petit billet à faire…

Car maintenant nous allons passer dans la vraie vie, celle qui vous sort de la théorie et autres discussions fumeuses que l’on peut lire ici ou là…on va TRES VITE revenir sur terre, vous allez voir.

A peine une dizaine de mètres après le point de demi-tour (le point le plus crucial en plongée souterraine, le point où vous êtes le plus loin de l’entrée), je vis mon binôme de légende se drapper soudain d’un manteau de petites bulles, elles rayonnaient tout autour de lui dans la lumière de mon phare, c’était beau…et terrifiant !

Au même moment, avec un calme qui me sidère encore vu l’endroit ou nous nous trouvions, je le vis me faire signe tranquillement et me montrer :

« Regarde, j’ai un problème, le flexible d’un de mes manos vient d’exploser, alors je vais rentrer en fermeture/ouverture de robinet, tout est OK, maintenant on rentre… »

Tout est OK ? a ce point-ci du parcours ? on a du gaz certes, mais les stages sont encore très loins et le chemin est long avec les étroitures…

Le diable se montra une nouvelle fois une dixième de seconde mais resta très loin et fit demi tour rapidement, ce n’était pas à moi d’en rajouter…

«Alors maintenant tu te tiens prêt, tu sais exactement quel détendeur tu as dans la bouche à chaque seconde pour donner le bon au cas où, tu commences à respirer dans une paille, et on sort d’ici… »

Je savais exactement ce que Kakuk était entrain de faire, je l’entendais « respirer » à chaque ouverture délicate pour juste remplir le flexible et perdre le moins de gaz possible, j’entendais chacune de ses respirations par le bruit de la fuite du gaz dans l’eau…à ce moment précis je savais déjà que j’étais sur la Lune, je n’avais par contre pas réalisé que l’homme à coté de moi n’était autre que Neil Armstrong aux commandes du module lunaire en mode manuel…

Je savais aussi par expérience qu’il ne tiendrait pas ce rythme tout le long du parcours, même Brian Kakuk est soumis aux lois physiologiques de la tétanie…(pour avoir fait un retour au Mexique sur 300m, je peux vous dire que ca finit par sérieusement ankyloser)

Vider au maximum la bouteille défectueuse, récupérer 2-3 minutes sur la bouteille saine, et repartir sur la bouteille défectueuse pour utiliser au maximum le gaz restant, j’avais là hélas bien malgré moi une démonstration en situation réelle qu’aucun bouquin ou aucun forum ne pourra jamais vous apprendre…la fermeture/ouverture de Valve, ca marche !

Je ré-écrirai donc ici ce qui fut encore l’objet d’un débat « passionné » sur un forum « spécialisé » et j’affirmerai une nouvelle fois :

Sidemount > Bi manifold > bi séparé

Hélas, si moi j’eu droit à la visite du diable, Kakuk rencontrera Murphy mais ne lui laissera pas l’ombre d’une chance…

Le système de fixation de bloc supérieur de Kakuk n’est pas le même que le mien, et la fuite HP rendant son flexible mou, le haut de son bloc se retrouvera légèrement pendouillant.

Cela n’est absolument pas génant dans 99% des cas, mais ici dans ce type de galerie, quelques centimètres de décallage font que vous passerez une étroiture…ou pas.

Je le vis buter une première fois, et reculer.

Il retentera une deuxième fois mais toujours cette impossibilité de passer, le premier étage frottant le sol et bloquant sur les concrétions.

Bien sur moi positionné derrière lui, je voyais exactement d’où venait le problème, mais il m’était impossible de lui montrer, engagé comme il était dans l’étroiture.

Toujours d’un calme sidérant, il commença une auto-palpation, cerna la cause du souci, pris une grosse minute pour résoudre cela…et passa l’étroiture.

Il n’est pas facile de rester immobile pendant plus d’une minute, dans du lait, bloqué derrière quelqu’un qui vous bouche le seul chemin vers la sortie, qui plus est quand vous avez conscience de la distance qui vous sépare encore de la surface, avec un binôme qui a une fuite…

Encore une fois, fermer les yeux, et « Stop and breathe, breathe and breathe »

Les procédures sont communes, connues, appliquées à la lettre, cela va donc finir par passer…

Kakuk arrivera au premier stage sans aucune aide extérieure, prendra même le temps de regarder ses deux manos, se fera à lui-même un double signe « OK » des deux mains, et enfin basculera sur le stage…

On a beau savoir qu’une fuite HP n’est pas aussi dramatique qu’une fuite MP, voir un plongeur si loin de l’entrée entouré d’une myriade de petites bulles à chaque ouverture de bloc a le don de vous glacer le sang , et je vous passe le sifflement de la fuite dans l’eau à chaque ouverture/fermeture…

Le retour vers la sortie ne rencontra aucune autre difficulté particulière, si ce n’est que je terminerai dans un état de fatigue nerveuse assez sérieux, me demandant sur l’instant si un jour je serais prêt à revivre expérience pareille…

Jamais je n’aurai pu réaliser l’importance des mots de Kakuk lorsqu’il avait annoncé que cette plongée serait très « mentale », je comprends enfin tout le sens de son propos.

Quand je lui ai demandé à la sortie de l’eau s’il avait l’habitude d’emmener du monde ou des clients sur ce type de plongée, sa seule réponse fut un silence couplé d’un sourire complice, puis ces quelques mots :

« Jamais je n’ai emmené personne sur ce type de plongée, seul Edd Sorenson à parcouru une partie de la ligne une fois… »

Alors vanité ? non certainement pas, mais fierté surement oui, quelque part…

Fierté d’avoir obtenu la confiance de cet homme, qui m’a ouvert une partie de son jardin secret, une partie de son monde…

« je sais maintenant où vous allez quand vous êtes seul Mr Brian KAKUK »

Pour ceux qui aiment les chiffres voici le profil de cette plongée :



arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 08h18   #6
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
Le retour fut l’occasion de voir qu’en fait, il y a bien une plage à Abaco, perdue au bout d’un chemin de terre, où l’on y mange très bien sous une petite cahute locale à même la plage.

On va y aller faire un peu de tourisme et accessoirement laisser tomber toute cette tension nerveuse…
































Le retour au local se fera en fin de soirée, le diable y exprimera toute la colère d’avoir laissé échapper ses proies, et illuminera le ciel des foudres de l’enfer…qu’importe, tout cela était bien loin derrière nous maintenant







Voila, le séjour continuera ensuite pendant 2 jours, une plongée de récupération de stages, suivie d’une autre dans Crystal Palace en passant par la cascade room



pour terminer en beauté par une plongée dans la fameuse « Mad room » avec ses superbes « wedding cakes », c’est tout cela Dan’s Cave, et bien plus encore…





Brian Kakuk en est sur, il existe d’autres Fangorn Forest dans Dan’s Cave, comme d’autres « Fred’s room », il suffit juste de savoir OU chercher…car ici la moindre étroiture cachée peut vous ouvrir des salles immenses…infinies…


Si l’une d’elle s’appelle « Hangar airplane », ce n’est pas pour rien.

Dan’s Cave n’a aucune limite, seul votre imaginaire en a, et Dan’s cave le dépassera toujours…ainsi est ce joyau perdu au milieu de cette forêt d’une petite ile des Bahamas.

Brian KAKUK aura su préserver ce lieu hors du commun pendant 7 ans, tel un père veillant sur son enfant




Je sais de source sûr que l’avenir de Dan’s cave reste compromis, ou que la possibilité d’y plonger ne s’éternisera peut-être pas dans le temps (2014 est déjà une limite très optimiste)


Alors peut-être que la nature reprendra ses droits sur ce lieu si bien entretenu par le gardien des clés depuis 7 longues années déjà




et que l’escalier de bois ne verra plus personne fouler chacune des ses marches





On ne verra peut être plus non plus cette vue que je trouve magique chaque fois que l’on prend le repas du midi, cette vue vers le départ de l’escalier qui vous mène à la vasque





Enfin lui non plus ne sera peut-être plus là, celui qui « ressent » les vibrations de la cave à chaque fois qu’il en foule le sol





cette bonne humeur et cette volonté de partager avec vous la préservation de ce site incomparable




Allez voir Brian KAKUK, allez lui rendre visite, s’il est encore là quand vous irez le voir, que cela soit en Backmount ou Sidemount, il vous montrera des choses qui resteront gravées à jamais dans vos mémoires…


Si par le hasard de la vie il n’y est plus, allez quand même rendre visite à Dan’s cave et sa vasque mythique, peut-être y verrez vous son fantôme passer, Dan’s cave et Brian Kakuk ne font et ne ferons toujours qu’un…entre eux c’est plus que fusionnel.







Quant à nous nous y laisserons encore une trace de notre passage, et qui sait, peut-être que le vrai « Wrigley Field Project » verra le jour d’ici peu, qui sait…






Comme souvent je termine en remerciant certaines personnes, mais je vais commencer par vous qui avez eu le courage (et la patience) de me lire jusqu’au bout.


J’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire ce CR que moi à l’écrire, une grosse partie de ce rêve éveillé restera égoïstement en moi, mais si j’ai pu un temps soit peu vous en faire partager le millième, alors ce sera déjà très bien.

Je vais vous emmener une dernière fois faire une petite visite de la vasque de Dan’s cave, ce coup-ci les pieds dans l’eau, avec pour seul bruit de fond le son du vent dans les arbres, et les quelques bruits de la nature…





Merci comme toujours à celui qui m’a donné tous les outils pour aller au bout de moi-même, a réaliser mes projets les plus fous, toi aussi t’étais de la partie tous les jours dans l’eau à mes cotés mais tu ne l’as jamais su…alors MERCI Mister Santiago.





Merci à Ronald, mon binôme de choc (oui le charme aussi Ronald, j’oublie pas…) qui hélas, a contribué lui aussi à sa manière à cette aventure hors du commun (et au prêt des détendeurs de stage 3 et 4)


Si vous voulez connaitre la suite de nos aventures, il n’y a qu’à suivre la flèche…




Enfin, que dire d’un homme qui vous exauce vos rêves et les partagent en même temps avec vous, d’une gentillesse rare et d’une expérience qui l’est tout autant, alors : THANK YOU MASTER Brian KAKUK, you made all my dreams come true !





« At this precise moment, I already knew that I was on the Moon, I had not realized on the other hand that the man close to me was Neil Armstrong in command of the lunar module in manual mode, feathering the valve …














Brian: "Hey Arno, i'm waiting for you, there are still so many explorations to do here...so..."





Arno: Frog Couic Team Member












arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 08h48   #7
RenaudMars
Respire sous l'eau
 
Avatar de RenaudMars
 
Date d'inscription: août 2009
Localisation: Marseille
Merci Arno pour nous avoir fait partager ce fantastique voyage, j'ai un peu passé ma matinée avec toi et même devant le clavier, on rève, on tremble et on se sent tout petit.

On a tous rencontré sous l'eau le diable un jour, merci de nous avoir fait partager cela aussi.

Renaud
RenaudMars est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 09h24   #8
Flo
www.plongeuse.eu
 
Avatar de Flo
 
Date d'inscription: mars 2002
Localisation: Marseille
C'est je crois le plus beau CR que j'ai pu lire !!

Merci Arnaud !!!
__________________
- Flo -
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
Flo est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 10h01   #9
chichua
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de chichua
 
Date d'inscription: février 2007
Localisation: 22 et 2A
Énorme !!! Merci!!!
chichua est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 10h02   #10
Mare Nostrum
Plongeuse petite
 
Avatar de Mare Nostrum
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: Sur Mars !
Fa-bu-leux !!!!

J'en ai le souffle coupé !!

Merci Arnaud !!
__________________


Son site à nous : [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]

La plongée c'est coule !

Mare Nostrum est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  


Vieux 24/11/2012, 10h14   #11
Toudoux
Has-Been barboteur
 
Avatar de Toudoux
 
Date d'inscription: août 2009
Localisation: IN78RJ
C'est juste énormissime merci pour ce voyage, ce CR et toutes ces émotions posées ici pour notre plus grand plaisir.

Et bravo pour avoir été au bout de ton rêve

Tdx
__________________
LSFDT APPROVED
Je crois que je vais arrêter de prendre les cons pour des gens
Breton génétiquement modifié
Toudoux est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 10h18   #12
Backtothetrees
Procrastinateur
 
Avatar de Backtothetrees
 
Date d'inscription: avril 2008
Localisation: Paris
Merci Arnaud pour ce CR épique !!!!

On a l'impression d'évoluer avec toi dans ces galeries somptueuses.

Je crois que c'est un des CR les plus longs que j'ai jamais lu. Pourtant arrivé à la fin, on aurait voulu encore en lire des pages.

Kakuk a l'air d'un sacré personnage: "Le commun des mortels porte un pyjama aux motifs de Superman. Superman, lui, porte un pyjama aux motifs de Brian Kakuk!"
__________________

Backtothetrees est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 11h05   #13
ciol22740
Dive to the bones
 
Avatar de ciol22740
 
Date d'inscription: avril 2010
Localisation: St Brieuc

Très joli CR comme d'hab, qui fait bien ressentir le plaisir que tu as à faire ces plongées.

Ainsi que l'effet de surdose du LSD.
ciol22740 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 12h39   #14
Tartiflette
Invité
 
Arno, mon pote, tu me connais un peu, tu sais que je parle beaucoup... mais là je n'ai qu'un mot à dire : RESPECT à tous les deux !
  Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 12h57   #15
bhemard
Deep Devil Divers
 
Avatar de bhemard
 
Date d'inscription: mai 2002
Localisation: Var 83
C'est vrai qu'il est super long ce CR... comme dit ailleurs, ça vaut un livre
Et pour paraphrasé le fromage, GRAND Respect !
bhemard est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 13h19   #16
bardass
Lord of SteelDicks
 
Avatar de bardass
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Autour de Lyon
Superbe
Fascinant
Émouvant

Et triste aussi : comment vas-tu apprécier tes futures plongées avec avoir vécu une aventure d'une telle beauté, d'une telle intensité ?
bardass est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 13h43   #17
arno22
Frog Couic Team Member
 
Avatar de arno22
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: Pres de l'eau en BZH
Merci à tous pour vos commentaires, c'est sympa
arno22 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 14h19   #18

centre ou structure de plongée
misterrone
Mordu de Plongeur.com
 
Date d'inscription: août 2010
Localisation: Be7170 manage
Merci pour ce CR qui est de loin le plus prenant que j'ai pu lire, tu le trouve long... Moi trop court tellement j'ai pris du plaisir a le lire, le livre c'est pour quand?
misterrone est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 17h16   #19

revendeur matériel photo-video
Captain
GoPro Addict
 
Avatar de Captain
 
Date d'inscription: janvier 2003
Localisation: Savoie
Thumbs up

Superbe compte rendu Nono !
Et félicitation pour cette méga méga plongée
__________________
Jérôme

[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.] , [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]

[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
Captain est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2012, 17h46   #20
NetGear
Plongeur en haute mer
 
Date d'inscription: avril 2011
Localisation: Au bord de l'eau
Bravo par ce magnifique CR, on s'y croit vraiment !

Merci !

Cordialement,

NetGear
NetGear est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le HTML peut être employé : non
Navigation rapide



Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 00h28.





vBulletin Copyright ©2010, Jelsoft Enterprises Limited - Plongeur.com (t)
Copyright © 2006 PLONGEUR.COM