Ouvrez ce bandeau pour des informations importantes sur le site ou la plongée sous-marine!
Plongeur.com Magazine #7La dernier mag
Le numéro 7 est prêt à télécharger!
La GoPro en plongée sous-marineGoPro et la Plongée
Toutes les astuces, les tuyaux de la communauté!
>630075713123974735521695

FISHLOVE, le projet contre la surpêche qui fait le buzz


FISHLOVE

L’objectif Fishlove est simple : sensibiliser l’opinion public européenne à l’arrêt de la surpêche actuelle horizon 2015 afin de permettre le renouvellement des ressources naturelles. Les moyens sont “chic et choc” des photos glamour où le people toujours nu côtoie le thon, le tourteau ou le poulpe… Que ce soit sur le fond du projet, la beauté des modèles ou l’incongruité ces animaux marins hors de leur milieu naturel les clichés ne laissent personne insensible.
Copyright Image : www.fishlove.org




5 réponses pour “FISHLOVE, le projet contre la surpêche qui fait le buzz”

  1. […] on www.plongeur.com Si vous avez aimé ce billet, ventilez le "façon puzzle" ?PartagezShare on […]

  2. La surpêche et le raclage des fonds jusqu’à la stérilité merite d’être pris un peu plus au sérieiux
    Sans ignorer que pour attirer l’attention tous les moyens sont bons, y compris l’image ci dessus, ce n’est pas comme cela que l’on obtiendra des résultats.
    Par exemple, avec des méthodes simples mais tellement contraire aux moeurs que l’on n’y arrivera pas.
    Dont une, créer des reserves intégrales tous les 10/20 Kms…et vous vous faites lyncher !
    Alors, je ne me fais aucune illusion sur l’avenir de la planète
    L’homme ne survivra pas à sa civilisation disait Bombard, il avait raison.

  3. le plaisir de te voir sur ces pages se mêlent à la tristesse déclenchée par le pessimisme de tes propos … j’aimerais tant que tu te trompes :(

    Concernant la surpêche, le Thalassa de ce dernier vendredi en a rajouté une couche, on y voyait l’afflux puis la destruction quasi consécutive de chaluts sur la région de Sète imposées (les deux !) par la politique Economique européenne … un pas en avant deux en arrière. Et les pêcheurs face à cela qui vendent leur poisson une misère… enfin le peu qu’ils trouvent, selon eux la fautive c’est la pollution.
    Bref, un serpent qui se mord la queue, qui malheureusement m’amène à penser comme toi, seul une prise de conscience et des changements de comportements radicaux permettraient d’inverser la vapeur…

  4. La pollution ! Tu parles
    Alors que l’on m’explique comment les poissons ne sont pas “touchés” par la pollution aux îles médas ( là les pêcheurs ils ont compris) à Port Cros et a Scandola
    Dans cette denrière quand mon ami Charles Henri Bianconi c’était un désert de vase et de sable, et maintenent la vie est revenue comme aux premiers jours.

  5. Nous sommes bien d’accord … Dans cette histoire chacun se cache derrière son petit doigt …

Ecrire un commentaire

*Vous souhaitez changer votre avatar ? Passez sur Gravatar