Ouvrez ce bandeau pour des informations importantes sur le site ou la plongée sous-marine!
Plongeur.com Magazine #7La dernier mag
Le numéro 7 est prêt à télécharger!
La GoPro en plongée sous-marineGoPro et la Plongée
Toutes les astuces, les tuyaux de la communauté!
>630074964122837020721687

A la rencontre du grand requin marteau (Sphyrna mokarran)


Polynésie : à la rencontre du grand requin marteau (Sphyrna mokarran)

Durant un mois, e-Tahiti Travel vous invite à découvrir toute la richesse des fonds marins des Tuamotu.
Posé en plein milieu du Pacifique, l’archipel offre quelques-uns des spots parmi les plus convoités au monde. Ici plus qu’ailleurs, le plongeur a la chance de rencontrer de rares pélagiques comme le grand requin marteau et d’observer l’arc-en-ciel des plus beaux poissons lagonnaires, ce dans la même plongée et dans un environnement vierge et très préservé… L’assurance de plongées inoubliables. Alors à vos blocs. Prêt ? Partez !

À la rencontre du Ma’o Tuamata

C’est l’une des rencontres les plus extraordinaires qu’une plongée dans l’archipel des Tuamotu pourra vous offrir : le grand requin marteau (Sphyrna mokarran), ou ma’o Tuamata en tahitien. Solitaire et plutôt nocturne, ce géant pouvant atteindre les 6 mètres se dévoile pourtant durant l’été australe ( de novembre à avril), notamment dans les environs de Rangiroa. Et la rencontre ne laisse jamais indemne…

A la rencontre du grand requin marteau (Sphyrna mokarran)

Un face à face paranormal

Dans votre carnet de plongée, votre face à face avec le grand requin marteau s’écrira en lettres d’or. Et c’est d’abord son allure qui fascine. Sa tête, en forme d’enclume, accueille deux grands yeux et deux narines à ses extrémités et lui confère une portance sans égale, lui permettant d’effectuer de très rapides virages et des voltefaces qui font de lui un des plus grands prédateurs, au sommet de la chaîne alimentaire. Il se distingue aussi par son aileron dorsal démesuré, surmontant un corps atteignant jusqu’à 6 mètres et 500 kilos, teinté d’une robe marron-gris et blanche sur le ventre. En tout point, le grand requin marteau est une espèce hors-norme !

Pour Nicolas Bernard, moniteur de plongée aux Tuamotu, rencontrer un grand requin marteau, ” c’est un peu comme nager avec un dinosaure !”, tellement il semble sortir d’un autre temps, d’une autre planète…

A la rencontre du grand requin marteau (Sphyrna mokarran)

Un colosse mystérieux

De taille imposante – c’est la plus grande des neuf espèces de requins marteaux – le mokaran n’en demeure pas moins très discret et solitaire, contrairement à son cousin le requin marteau à festons, qui peut évoluer en banc de plusieurs centaines d’individus ! Bien que son profile et sa sensibilité à l’électricité fassent de lui un excellent chasseur, il se montre plutôt craintif et gardera instinctivement ses distances vis-à-vis de la palanquée.

C’est pour cette raison que l’on ne sait pas grand chose du grand marteau, entouré d’un épais voile de mystère… Les rares observations dont on dispose montrent qu’il évolue entre la surface et 2 à 300 mètres de profondeur et qu’il se nourrit plutôt de raies (il est immunisé contre leur venin), notamment de raies léopard pour qui il a un faible, mais aussi de petits requins. Sa gestation est tout aussi méconnue. On sait juste que le requin marteau, grand migrateur qui peut parcourir des milliers de kilomètres, est vivipare et que la femelle couve dans son ventre de 10 à 40 embryons, ce jusqu’à douze mois !

C’est ce qui explique sans doute la rareté de cette famille de requins dans les océans du globe. Depuis 2004, l’UICN (l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) classe le grand requin marteau parmi les espèces en danger d’extinction. Les Tuamotu sont donc l’un de ses derniers sanctuaires…

Pour plus d’informations et opportunités de voyages plongée (avec ou sans les marteaux), visitez e-Tahiti Travel.

Crédit photos : Francisque PROTCHE




Ecrire un commentaire

*Vous souhaitez changer votre avatar ? Passez sur Gravatar