Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Où l'on parle de tout et de n'importe quoi: la cour de récré ...

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par dwooppy
    https://www.divegearexpress.com/omni...s-switch-block


    Edit: Sinon je crois que le FFM de Hollis permet de changer de détendeurs...
    Il fallait y penser...

    Commentaire

    • Pub

    • Envoyé par dwooppy
      https://www.divegearexpress.com/omni...s-switch-block


      Edit: Sinon je crois que le FFM de Hollis permet de changer de détendeurs...
      Y'a aussi le système UTD: http://www.utdscubadiving.com/en/pro...emount-systems
      TEAM EANX Member
      OSTC addict
      Avant je plongeais en backmount, mais ça c'était avant !

      Je suis meilleur que Chuck Norris: j' ai 2 OSTC !

      Commentaire


      • Envoyé par agronaute
        non, pas vu sanctum ......

        Bon j'ai réponse à ma question

        https://www.golemgear.com/p-326-drae...face-mask.aspx

        Et il y a aussi un thread de 2007 sur ce meme forum sur le sujet du CCR et du facial

        Mais bon.... 1200 euros pour un masque..... ça fait un peu ch.....
        Pas sur que tu es la BOV pour ce prix !
        TEAM EANX Member
        OSTC addict
        Avant je plongeais en backmount, mais ça c'était avant !

        Je suis meilleur que Chuck Norris: j' ai 2 OSTC !

        Commentaire


        • Envoyé par bardass
          parce que jamais eu l'occasion d'essayer du fait d'une distribution trop confidentielle
          mais ce serait avec plaisir de l'essayer
          je vois ensuite un problème de coût pour les clubs car il faudrait investir en plus des masques et tuba traditionnels (pour un usage surface) et replacer les détendeurs actuels (sauf s'ils peuvent s'adapter, ce dont je doute, chaque marque voulant conserver son pré-carré)
          enfin, combattre la résistance aux changement des encadrants
          faut déjà voir leur tête quand j'encadre en sidemount ou quand j'enseigne le spool ...
          j'imagine le jour où je me pointe avec un masque facial
          Imaginons que je fasse un enseignement à des plongeurs débutants et que je prenne l’option de les équiper d’un facial avec communication.
          Au point de vue pédagogique, pour moi, c’est un pied infini, car mes élèves n’auront pas de problème avec la respiration qui se fait par la bouche et par le nez, pas non plus avec l’élimination de l’eau dans le masque puisqu’il n’y a pas de fuite, pas non plus avec la buée, etc.
          Quant à la communication, elle se fait naturellement en dialoguant sous l’eau.

          Cela va simplifier le contenu de mon enseignement qui va être consacré uniquement à leur faire gérer leur flottabilité avec la stab, le poumon ballast, et à se déplacer sur et sous l’eau.
          En accord avec le Code du Sport, je leur signe un PE12 et dans la foulée un PE 20, après une séance d’une petite heure de formation et l’apprentissage de quelques signes pour le folklore. L’accès aux PA 12 et PA 20 ne demande guère de temps de formation supplémentaire, toujours si je m’en tiens aux textes.

          Voilà des plongeurs prêts à explorer le monde sous-marin en toute liberté, pour leur plaisir, avec une formation réduite au minimum, mais suffisante.

          Alors bien évidemment se pose pour nous, car nous avons été éduqués ainsi, le problème des gestes de sécurité.
          Nous sommes traumatisés par cet aspect de notre activité.
          Et si nos plongeurs ainsi formés tombent en panne d’air, et si leur détendeur se disloque, et si leur tuyau d’arrivée d’air explose, que doivent-ils faire ?
          Une autre manière d’envisager ces éventualités est de dire, que lorsque l’on planifie correctement sa plongée, que l’on surveille sa consommation d’air, on ne risque pas le manque de gaz, que lorsque le matériel est correctement entretenu et remplacé en temps et en heure, il ne tombe pas en panne, etc. La sécurité commence par une gestion minutieuse et exigeante de l’environnement technique de notre activité.

          Je tente une analogie.
          La dernière fois que je suis monté dans un avion, on ne m’a pas donné un parachute (j’ai protesté).
          On considère (parfois à tort) que le taux de survenue des incidents techniques pour les avions est proche de zéro. Alors, pourquoi imposer un matériel qui ne sert pas et une formation inutile ?

          Peut-on prendre cette même démarche pour la plongée-loisir ?
          Ce qui pourrait-être au passage une définition de notre activité.
          « La plongée-loisir est une plongée dont les aspects organisationnels, techniques et matériels sont totalement maîtrisés afin de garantir une totale sécurité aux pratiquants ».
          Si on adopte cette approche, on peut aussi l’appliquer aux enseignements classiques de la plongée et ne pas enseigner, pour les mêmes raisons, les techniques de partage d’air.

          Et si malgré tout, ils n’ont plus d’air ?
          Et si l’avion tombe ?

          Commentaire


          • Envoyé par nanobulle
            Imaginons que je fasse un enseignement à des plongeurs débutants et que je prenne l’option de les équiper d’un facial avec communication.
            Au point de vue pédagogique, pour moi, c’est un pied infini, car mes élèves n’auront pas de problème avec la respiration qui se fait par la bouche et par le nez, pas non plus avec l’élimination de l’eau dans le masque puisqu’il n’y a pas de fuite, pas non plus avec la buée, etc.
            Quant à la communication, elle se fait naturellement en dialoguant sous l’eau.

            Cela va simplifier le contenu de mon enseignement qui va être consacré uniquement à leur faire gérer leur flottabilité avec la stab, le poumon ballast, et à se déplacer sur et sous l’eau.
            En accord avec le Code du Sport, je leur signe un PE12 et dans la foulée un PE 20, après une séance d’une petite heure de formation et l’apprentissage de quelques signes pour le folklore. L’accès aux PA 12 et PA 20 ne demande guère de temps de formation supplémentaire, toujours si je m’en tiens aux textes.

            Voilà des plongeurs prêts à explorer le monde sous-marin en toute liberté, pour leur plaisir, avec une formation réduite au minimum, mais suffisante.

            Alors bien évidemment se pose pour nous, car nous avons été éduqués ainsi, le problème des gestes de sécurité.
            Nous sommes traumatisés par cet aspect de notre activité.
            Et si nos plongeurs ainsi formés tombent en panne d’air, et si leur détendeur se disloque, et si leur tuyau d’arrivée d’air explose, que doivent-ils faire ?
            Une autre manière d’envisager ces éventualités est de dire, que lorsque l’on planifie correctement sa plongée, que l’on surveille sa consommation d’air, on ne risque pas le manque de gaz, que lorsque le matériel est correctement entretenu et remplacé en temps et en heure, il ne tombe pas en panne, etc. La sécurité commence par une gestion minutieuse et exigeante de l’environnement technique de notre activité.

            Je tente une analogie.
            La dernière fois que je suis monté dans un avion, on ne m’a pas donné un parachute (j’ai protesté).
            On considère (parfois à tort) que le taux de survenue des incidents techniques pour les avions est proche de zéro. Alors, pourquoi imposer un matériel qui ne sert pas et une formation inutile ?

            Peut-on prendre cette même démarche pour la plongée-loisir ?
            Ce qui pourrait-être au passage une définition de notre activité.
            « La plongée-loisir est une plongée dont les aspects organisationnels, techniques et matériels sont totalement maîtrisés afin de garantir une totale sécurité aux pratiquants ».
            Si on adopte cette approche, on peut aussi l’appliquer aux enseignements classiques de la plongée et ne pas enseigner, pour les mêmes raisons, les techniques de partage d’air.

            Et si malgré tout, ils n’ont plus d’air ?
            Et si l’avion tombe ?

            La plongée-loisir est une plongée dont les aspects organisationnels, techniques et matériels sont totalement maîtrisés afin de garantir une totale sécurité aux pratiquants
            et, dans la vraie vie, combien d'accidents ? (je ne parle pas de baro trauma de l'oreille)

            ton approche est sympa, mais, il manque le reste, le masque classique et le détendeur classique (ils doivent abandonner leur systeme, auront ils une rechappe ? sauront ils faire ?)
            quid des encadrants ? sauront ils gerer ?

            enfin, dans la partie que j'ai quoté, qui garanti une totale sécurité ? qui se porte garant ?

            d'ici, je ne connais personne qui organise la plongée et qui dit : "aujourd'hui, à 11h08, carton sur l'épave Machin, pour cause de... (choisir le motif)"
            Le DP organise, tente de prévoir, mais Murphy n'envoie pas forcement des cartes postales pour prévenir de son arrivée
            au fond, la forme
            Who dare dive

            Christophe 38
            bien faire et laisser braire

            Commentaire

            • Pub

            • nanobulle, je rejoins (en partie) ton analyse, valable pourquoi pas pour des plongeurs encadrés, beaucoup moins pour des plongeurs autonomes

              mais tu n'as pas répondu à mes objections :
              qui du coût pour les clubs formateurs et de la résistance au changement (dont tu parles un tout petit peu) des encadrants

              à moins de se passer des clubs associatifs, réminiscence d'une époque révolue
              ce qui fait sauter les contraintes de coût et de résistance
              Chuck Norris utilise un OSTC.
              Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

              Commentaire


              • J'aime bien ta façon de voir les choses et c'est toujours un plaisir de te lire.

                Néanmoins pour tes plongeurs ainsi qualifiés, ça part du postulat qu'ensuite ils vont continuer leur loisir équipé d'un masque facial. Et là le potentiel de clientèle devient plutôt faible. A moins que les structures s'équipent en masse de ce type d'équipement, ce qui à mon avis devient encore plus faible que le précédent

                Ou à force d'avoir des moniteurs qui y croient et se lancent dans ce type de formation, le volume et donc le prix de ces masques diminuent drastiquement... y'a du chemin à parcourir, il ne faut pas désespérer.

                On peut légitimement penser que d'avoir la possibilité de communiquer sous l'eau peut diminuer les risques d'incidents dans une palanquée. A commencer par retrouver les brebis égarées...

                Commentaire


                • Bonjour,

                  J'ai un amis qui avait acheter un facial AGA (le même jaune/ orange que Nicolas le Bulot) il y a cela une quinzaine d'années ,il a eu droit à tout type d'accueil dans les clubs de plongées du club qui s'en foutait royalement aux clubs qui lui ont interdit de plonger en passant par ceux curieux qui ont tout fait pour pouvoir essayer son masque.
                  Coté sécu il plongeait avec un octopus classique et un masque dans une poche en back up.
                  Perso j'ai juste essayé en piscine ,j'avais bien aimé sauf que le volume d'air tire pas mal la tête en arrière ,mais ça doit pouvoir se solutionner facilement.
                  Sous glace à Tigne j'ai plongé avec un full face scubapro ,j'ai pas trouvé ça sécu dans ces conditions et j'ai préféré continué ma formation en masque classique malgré le froid.
                  Je trouverais un AGA pas trop cher je pense que je m'en offrirais un pour testé un peu plus en mer.

                  Eric
                  D'un monde meilleur on ne parle plus, tout juste sauver celui là..
                  https://sites.google.com/site/lesplo...escyllias/home

                  Commentaire


                  • il faut que j'aille essayer le mien à l'occasion...


                    l'avenir, c'était mieux avant !

                    Commentaire


                    • Envoyé par bardass
                      parce que jamais eu l'occasion d'essayer du fait d'une distribution trop confidentielle
                      mais ce serait avec plaisir de l'essayer
                      je vois ensuite un problème de coût pour les clubs car il faudrait investir en plus des masques et tuba traditionnels (pour un usage surface) et replacer les détendeurs actuels (sauf s'ils peuvent s'adapter, ce dont je doute, chaque marque voulant conserver son pré-carré)
                      enfin, combattre la résistance aux changement des encadrants
                      faut déjà voir leur tête quand j'encadre en sidemount ou quand j'enseigne le spool ...
                      j'imagine le jour où je me pointe avec un masque facial
                      Tu veux essayer?
                      berny

                      Commentaire

                      • Pub

                      • Il faut juste ne pas oublier que le jour où il y a un problème avec le facial, il faut:
                        1) retirer ledit masque
                        2) prendre un 2ème détendeur
                        3) mettre un autre masque (qu'on avait dans une poche )

                        Je suis pas intimement persuadé que c'est à la portée du 1er débutant qui se présente...


                        l'avenir, c'était mieux avant !

                        Commentaire


                        • Envoyé par berny
                          Tu veux essayer?
                          Volontiers !!
                          Chuck Norris utilise un OSTC.
                          Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                          Commentaire


                          • Moi aussi !
                            J'avoue que l'expérience me tente assez !
                            Bardass recommande le Teric.
                            Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                            Commentaire


                            • Va falloir que tu viennes plonger en lac
                              Chuck Norris utilise un OSTC.
                              Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                              Commentaire


                              • Bof !!!!
                                Mais ce bon Nano me semble plus accessible non ?
                                Bardass recommande le Teric.
                                Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X