Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Structures Professionnelles et Fédérations de bénévoles

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par berny Voir le message

    L'emploi de stagiaires bénévoles corvéables en lieu et place de vrais stagiaires de la FP contribue au contraire à presser davantage les salaires des moniteurs pros qui se voient imposer un chantage du type "Si tu veux plus, je donne un coup de pied dans une poubelle et il en sort 10 MF prêts à venir bosser gratos à ta place".
    Autre réalité du marché: Les DEJEPS se voient certes proposer des postes, mais essentiellement pour passer leur vie à 60 m à l'air pour valider des PA60; La majorité décline, car le risque n'en vaut pas la peine, sans parler de l'aspect non conforme de cette pratique vis à vis de la loi (Décret hyperbare).
    C'est la réalité du terrain.
    Peut être que le problème est la validation des compétences par des pros au delà de 40m ? Perso, ça ne me dérangerait pas (du fait de ma pratique), mais en tant que salarié (au quotidien), je verrais surement les choses autrement. Merci à toi de ramener les discussions sur ce terrain (essentiel et je ne plaisante pas).

    Commentaire

    • Pub

    • En attendant le Big Crunch de la plongée française, annoncé avec le désengagement prochain de l’État (fin de la délégation fédérale et de l'environnement spécifique), qui entrainera enfin le divorce de la carpe et du lapin, i.e. la fin des relations contre-nature entre les entreprises de profits et les associations à but non-lucratif, je relève que plusieurs fois a été cité le SNMP, pour son rôle historique dans l'évolution de l'école de plongée française, ou pour sa place toujours officielle dans le Code du Sport comme organisme certificateur, ou comme regroupement possible de structures pros.

      Pour en avoir débattu ici-même il y a quelques années ("Des avis sur le SNMP"), j'avais senti berny (et sans nul doute nanobulle également) très impliqué dans la discussion, surtout quant au caractère "syndical" abusif qu'aurait pu garder le Snmp d'Alain Foret

      On se moque du mélange des genres à la 2F, mais il faut reconnaitre qu'un "Syndicat", ne peut pas à la fois défendre les intérêts des centres de plongée( et de leurs patrons) et ceux de tous les moniteurs, salariés ou pas (suivez également mon regard vers l'ANMP...). En la matière, la dichotomie FranceActive(fneapl)/SMPS est beaucoup plus cohérente.


      Cependant, à la question étonnante de Berny:"Un regroupement des structures professionnelles dans une fédération professionnelle (Du type ligue professionnelle) ne serait-elle pas de nature à clarifier la situation, et à replacer chacun dans son champ légitime?", n'y a-t-il pas une réponse à trouver du coté de ces deux structures certificatrices existantes, ANMP et SNMP, si l'une se désaccouplait de la Fédé et de la CFDT( donc, bon...), et si l'autre modifiait la signification du "S" de son sigle, pour devenir, pourquoi pas avec un cursus rapproché du RSTC, à la manière de l'OW de la FSGT, une nouvelle opportunité claire pour les centres pros?

      Commentaire


      • Envoyé par JCT1953 Voir le message
        Ben .... Sans citer le nom de cette célèbre structure à Estartit en haute saison 316 euro pour un forfait de 10 plongées sur un bateau avec rangement pour le matos, douche de rincage, électricité et ascenseur pour plongeur. nref il n'y a pas photo
        C'est ce que je nomme un bon rapport qualité/prix :-)
        Je suppose qu'il s'agit d'autonomes équipés à qui s'adresse ce tarif.
        Relevé sur les tarifs, Haute saison, de structures pros de la très chère Corse (forfait 10 plg, 280€ avec douches, vestiaire, électricité, thé, bonbons, rinçage du matos et sourire), ou à Marseille (10 plg, 300€ avec douches non mixte, toilettes, rinçage du matériel, caisse de rangement du matériel, de la place sur le bateau et des rangements, thé, café, bonbons, et bonne humeur).
        Dans ces structures, j'ai toujours les Moniteurs et leurs patrons prodiguer conseils et aides même aux forfaits autonomes ... Je trouve qu'il y'a un peu photo tout de même.
        Bon il manque l’ascenseur, c'est vrai ...

        Envoyé par nics Voir le message
        si tu veux un service dégueulasse, c'est le meilleur moyen...
        Je le crains en effet.

        Envoyé par Matt Voir le message
        Je suis pas expert mais force est de constater que le service est plutôt meilleur dans les pays où la main d'oeuvre coûte pas cher.
        tout simplement parce-que tu peux avoir un employé pour t'enlever les palmes, pour porter ton bloc, ...
        Après, je ne dis pas du tout que c'est un modèle souhaitable en France.
        Justement. Et on observe déjà que les niveaux de salaires peu ragoutants sont déjà peu motivants ce qui se ressent au niveau de l'engagement et l'implication des moniteurs dans leur travail au quotidien. Certains clubs en arrivent à "défrayer" leurs stagiaires pédagogiques pour motiver leur troupes à servir les clients correctement.

        Cela étant dit, la notion de qualité de service et ou de prestation mériterait d'être mieux définie pour les structures pros ; est-ce vraiment qu'on nous enlève nos palmes et porte nos blocs ? Je suis d'accord avec toi, c'est souvent de cela qu'il s'agit dans les pays à faible coût de main d’œuvre. Cependant, d'une part je crois que nous ne pourrons jamais égaler/concurrencer ce type de service en France à moins d'être dans une prestation de luxe payée comme telle et d'autre part, je vois ce genre de "coup de main" déjà apportés régulièrement aux clients qui en ont besoin (effort physique, âge, ...) mais ce n'est pas systématique.

        Il est probable que ça pourrait et devra revêtir d'autres atours ; du temps, de la compétence, de la transmission de savoir hors formation certifiante, de l'animation et de l'évènement, de l'originalité, du particularisme et une bonne compréhension/connaissance des besoins précis de chaque client ...
        Backmount is so DEAD

        Commentaire


        • Envoyé par berny Voir le message
          Les structures pro n'étant pas toutes SCA, et celles qui ne le sont pas (CPP) voyant leur champ d'action se réduire (FSGT), une deuxième phase de développement de leur champ d'influence, si il passe par une augmentation de la qualité des prestations (Donc par une augmentation du prix des plongées), reste-t'il compatible avec l'approche low-cost dominante dans les instances fédérales des deux bords?
          Bonne question. Je dirais "certainement pas". Cela veut dire qu'un écrémage va avoir lieu et des clubs pourraient disparaitre rapidement.
          Backmount is so DEAD

          Commentaire


          • Je suis cette discussion depuis le début mais comme je ne suis pas pro, j'ai "fermé ma gueule".
            Juste un exemple. Un centre pro dans le sud. Plongée avec madame… j'indique qu'elle a des problèmes de dos et qu'elle ne pourra pas sortir de l eau avec le bloc, qu'il nous faudra de l'aide.

            Résultat, alors qu'il y avait du monde disponible sur le bateau, je ne parle pas de clients, je suis sortie de l eau et j'ai resauté a l eau pour remonter le bloc de ma femme, les autres n'ont pas bougé...rien Bref mais ou est l'entraide entre les plongeurs… alors payer 40 € pour un service de "merde" bof. Je peux juste vous dire que cela ne donne pas envie de plonger en France.

            Que les gars/femmes costauds n'ayant aucun problème se "démerdent" tout seul (aussi longtemps qu'il n'y a pas de soucis) ok c'est normal… mais qu'on laisse une personne qui ne PEUT pas faire un truc alors que ce n'est 3 x rien que de l aider.. la je dis NON

            Je ne dis pas que c'est partout le cas j'ai eu d'autres expériences en France beaucoup plus concluante heureusement

            Commentaire

            • Pub

            • Envoyé par Amore Voir le message
              :
              Effectivement, d'un point de vue consommateur, on peut y voir un intérêt incontestable. Dans certains pays où les moniteurs ne sont payés qu'au pourboire ou à la commission, 5 esclaves pour t'aider à enfiler la combi qui n'a pas suivi l'embonpoint et cracher dans le masque du plongeur sans oublier de porter ta bouteille seront disponibles et donneront probablement l'occasion de comparer "cette qualité" de service par rapport a ces aigris des clubs fr.
              .
              et de te faire une petite gâterie ….
              Je rêve.

              C’est quoi ce raisonnement d’esclavagiste, partagé en partie par Matt lui-même (#148)
              Est-ce bien cela le fond votre pensée ?
              Est-ce bien là votre intime conviction ?
              On peut aussi frapper, affamer les moniteurs, et pourquoi pas les acheter et les revendre ?
              Et si on supprimait le Code du Travail et qu’enfin, on en revienne au « Code Noir » de sinistre mémoire et que l’on déclare que les moniteurs de plongée sont des « biens meubles ».
              Je ne pensais pas, un jour, être amené à rappeler que les moniteurs de plongée, comme tous les salariés, sont des Hommes.
              Qu’ils sont des Hommes libres, estimables, respectables, jouissant de tous leurs droits dont celui de vivre décemment de leur travail et d’en faire vivre leur famille.
              En France, les salariés sont encore protégés professionnellement par des textes.
              La loi de l’offre et de la demande doit s’y plier, et pas l’inverse.

              Vos propos de pousse-mégots sont méprisables.

              Commentaire


              • Envoyé par Amore Voir le message
                Bon il manque l’ascenseur, c'est vrai ...
                .
                Cela ne se réduit pas à l’ascenseur mais le confort général du bateau. On ne va pas sur le site tout équipé assis sur le boudin d’un zodiac et le matériel vidéo ne traine pas sur le plancher. Quand je vois certaines embarcations dans le Sud de la France, je stresse pour mes caméras.
                C’est exact que le prix c’est auto-encadré.

                Commentaire


                • Envoyé par nanobulle Voir le message
                  Je ne pensais pas, un jour, être amené à rappeler que les moniteurs de plongée, comme tous les salariés, sont des Hommes.
                  Ah bon ?

                  Tu es sérieux dans ta lecture nanobulle ? Tu as fait une interprétation stupéfiante, qu'il faut consommer avec modération.
                  Un raisonnement par l'absurde n'en fait pas une conviction intime ni même une opinion partagée.
                  Pour ma part, je dis exactement l'inverse de ce que tu sembles avoir interprété en me citant, en reprenant certains commentaires que j'ai lu dans les posts concernant le charme de l'Espagne.

                  Considérer que les salaires bas des moniteurs est un atout n'est que ruine à venir du métier. Que certains le considèrent comme un critère de choix de leur villégiature ou choix de centre de plongée n'est qu'un constat. Cependant, ce que j'essayais de questionner, c'est que l'ouverture du marché français au RSTC, que tu sembles promouvoir comme une solution louable, pourrait conduire exactement à ce résultat de faire baisser les salaires des moniteurs, du tarif de la plongée etc etc ... d'où ma remarque sur le fait que la pénurie pourrait être ce qui permet de maintenir, en ce moment, les niveaux de salaires des moniteurs par rapport à nos voisins.


                  caolila , ce que tu as vécu dans ce centre est juste ignoble pour toi et pour ta femme. Ce genre de centre devrait juste être dénoncé comme il se doit par les clients que vous êtes
                  Personnellement je fréquente des clubs beaucoup mieux éduqués et volontaire pour aider avec le sourire le costaud comme le plus faible.
                  Backmount is so DEAD

                  Commentaire


                  • Envoyé par nanobulle Voir le message

                    C’est quoi ce raisonnement d’esclavagiste, partagé en partie par Matt lui-même (#148)
                    ...

                    Vos propos de pousse-mégots sont méprisables.
                    Je dis juste que du point de vue du plongeur, c'est beaucoup plus confortable. Il faut être de mauvaise foi pour dire le contraire.
                    Mon but était de dénoncer l'affirmation "faible rémunération du staff => mauvaise qualité du service", c'est juste complétement faux dans la plupart des pays touristique.
                    J'ai aussi dit que ce n’était pas forcément un idéal à poursuivre.

                    Sur le fond, je pense que le nombre de contraintes qui empêchent une qualité de service satisfaisante est juste énorme :
                    - Le cout du foncier en bord de mer qui limite les possibilité de local à proximité du bateau
                    - Le manque d'espace dans les ports qui limite la taille des bateaux
                    - Évidemment la fiscalité qui réduite sensiblement la rentabilité possible de l'activité
                    - La concurrence d'un secteur associatif proposant des services similaires mais s'affranchissant d'une bonne partie des contraintes.

                    Mais surtout : le fait qu'au final quoi qu'on en dise, les plongeurs ne sont pas prêts à payer 15€ ou 20€ de plus pour avoir plus de service. Ce ne sont pas les projets de centre de plongée "haut de gamme", "à la carte", etc... qui manquent, si le marché était aussi demandeur d'une qualité de service à la hausse ils vivraient très bien.

                    Commentaire


                    • Question toute bête: Dans les centres pros en France quel est la part des charges en personnel vis-à-vis des autres charges ?

                      Commentaire

                      • Pub

                      • Envoyé par Matt Voir le message
                        Je dis juste que du point de vue du plongeur, c'est beaucoup plus confortable. Il faut être de mauvaise foi pour dire le contraire.
                        Mon but était de dénoncer l'affirmation "faible rémunération du staff => mauvaise qualité du service", c'est juste complétement faux dans la plupart des pays touristique.
                        Pas si faux que ça en fait, parce qu'il ne faut pas oublier un point important : "dans la plupart des pays touristiques" comme tu dis, comme l'Egypte, les Maldives, Madagascar, l'Indonésie ... par exemple, la rémunération du staff des centres de plongée n'est pas forcément si faible que ça. Elle est très faible au regard de ce que peut gagner le même emploi en France, bien sûr.

                        Mais c'est à mettre en balance avec la situation et le niveau de vie dans le pays en question. Souvent, les employés des centres de plongée font presque figure de privilégiés : ils ont un salaire (ce qui est loin d'être une généralités dans ce type de pays), et dans un secteur où ils peuvent espérer des pourboires si le service est bon. C'est plutôt ça qui explique la bonne qualité du service, à mon sens.
                        Moment extraordinaire d'une plongée associative en Guadeloupe.

                        Commentaire


                        • Si on prend le cas de la France (dom-tom inclus) il y a quand même certains impondérables et variables pour un emploi stable pour les BE/DE.

                          Dans le désordre :
                          - localisation géographique des centres
                          - centres ouverts toute l'année ou pas
                          - vacances scolaires et/ou congés pour les travailleurs donc plus ou moins d'affluence dans les centres selon les périodes.

                          Et sur ce dernier point, j'ose une comparaison avec les hôtels : coefficient de remplissage. Et quand je vois la taille de certaines bétaillères, enfin des bateaux...

                          Je laisse aux pros le soin de répondre mais il y a des doubles casquettes : pro plongée l'été et pro ski l'hiver, les intermittents du spectacle dans un autre domaine.

                          Une petite structure (une seule personne avec son "petit semi-rigide") peut être plus sélective, cibler les types de plongées, fidéliser sa clientèle, allonger sa saison de "travail"

                          En conclusion, Bacchus a noyé beaucoup plus d'hommes que Neptune, et avec modération

                          La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                          Commentaire


                          • Bon ben on ferme

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X