Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Billet d’humeur de la FFESSM

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Billet d’humeur de la FFESSM

    Le président de la FFESSM informe le monde fédéral qu’il a rencontré, les instances ministérielles au lendemain de l’AG de Brest. Il était accompagné par le DTN.
    À la lecture de ce document, rien n’indique que le Ministère ait été sensible à l’argumentation développée par la FFESSM et qu’il est disposé à soulager ses embarras.
    Le Président semble peiné.

    https://ffessm.fr/ckfinder/userfiles...s%20Sports.pdf
  • Pub

  • #2
    Voilà un beau sujet d'avant saison comme chaque année. Le débat fait déjà rage su FB au sujet de cette lettre en particulier sur le sujet de la professionnalisation des MFx.
    Pro vs Fédéraux, c'est l'essentiel des échanges. Au vu des annonces d'emplois saisonniers des clubs et centres, il semble qu'il y ait une grosse difficulté de recrutement en raison du manque de moniteurs disponibles mais aussi de certaines conditions de travail peu glorieuses.

    Concernant le point 3 de cette lettre, par souci de compréhension, il faut expliquer que la mesure sur laquelle la 2F ne souhaite pas déroger, est celui de la sécurité surface qui deviendrait obligatoire. Depuis près d'un an, la nouvelle mouture du CDS achoppe notamment sur ce point qui est très contesté.
    Backmount is so DEAD

    Commentaire


    • #3
      La position de L'ANMP
      Chers adhérents

      Vous avez sans doute pris connaissance du courrier que le président de la FFESSM a adressé à ses instances dirigeantes. Il y fait le compte rendu de sa visite du 4 avril au nouveau Directeur des sports, Monsieur Gilles Quénéhervé.
      Dans celui-ci est relancée la proposition d’une passerelle simplifiée entre le milieu de l’encadrement bénévole (Mf1, Mf2) et celui de l’encadrement professionnel (BPJEPS et DEJEPS).

      La position de l’ANMP dans ce dossier nous est demandée. Celle-ci est claire et sans ambigüité. Une équivalence de diplôme directe est absolument inconcevable ; tout comme une formation qui ne serait qu’une chambre d’enregistrement de diplôme.
      Il existe aujourd’hui des passerelles permettant déjà des allègements considérables de formation. Ces passerelles fonctionnent et la demande est déjà croissante. On ne peut mettre sur le marché de l’emploi des moniteurs qui n’ont pas d’approche « Métier » de la profession de moniteur de la plongée.

      Nous avons rencontré le Directeur des Sports Monsieur Gilles Quénéhérvé le 15 février 2019 au Ministère et lors de cette réunion où nous avons fait le tour du paysage de la plongée française, nous avons abordé entre autres la question des passerelles et réaffirmé notre position. Nous avons été bien entendu.

      S’il faut repenser les modalités de fonctionnement des passerelles, l’ANMP est prête à travailler autour de la table pour faire avancer ses idées.

      Bien amicalement

      Patrice Lamarzelle
      Secrétaire Général de l’ANMP

      Commentaire


      • #4
        Je prends mon pot de pop corn taille XXL

        Commentaire


        • #5
          pour ceux qui se demandent encore pourquoi la fédé a créer une bourse d'emploi...
          La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

          on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Envoyé par pmk Voir le message
            La position de L'ANMP
            S'avent ils ce qu'est une formation professionnelle en CREPS et une formation fédérale ? C'est un an en CREPS, plusieurs milliers d'euros alors que t'as déjà dépensé la même chose pour ton monitorat fédéral. Bref...

            C'est pas gagné cette histoire. Maintenir le barrage diplôme/brevet d'état à la professionnalisation en France, c'est maintenir le système (brevet, responsabilité, CDS, fédération omnipotente). A chacun de choisir... Sinon, il y a des choses sympas ailleurs. Ce qui fait qu'on forme des moniteurs en CREPS pour qu'ils aillent bosser à l'étranger ?

            Commentaire


            • #7
              Je me pose la question, mais comment ils justifient le fait qu'on considère un MF1 tout à fait capable de former correctement et en toute sécurité un plongeur mais qu'il ai besoin d'encore un an de formation juste pour se faire offrir une bière en échange ?

              Commentaire


              • #8
                "On ne peut mettre sur le marché de l’emploi des moniteurs qui n’ont pas d’approche « Métier » de la profession de moniteur de la plongée"
                Number One en langue de bois

                ça veut dire que la "plaque de taxi" payée 10k€ est le problème et que ce n'est pas juste si les MF1 deviennent moniteur pro sans la payer aussi, c'est bien cela ?

                PS. : la gueguerre ffessm-anmp n'est pas mon propos. N'importe quel organisme qui aurait énoncé cette phrase hyper-corporatiste aurait eu droit au même commentaire de ma part.
                Backmount is so DEAD

                Commentaire


                • #9
                  Le problème de fond, c'est que ca ne touche pas que la plongée. Si tu fais une dérogation, tout ce qui touche au plein air va s’engouffrer dedans et il y a du monde (parapente, canyon , escalade etc ...). Je pense qui plus est que la ffessm scie la branche sur la quelle elle est assise : une fois que tu autorises les mf1 à être rémunéré, pourquoi un moniteur PADI sans BE ne le serais pas (ca va devenir très dur à défendre) . Bon je vais faire le plein de pop corn, mais je vous trouve un peu mou.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par la philoche Voir le message
                    tout ce qui touche au plein air va s’engouffrer dedans et il y a du monde (parapente, canyon , escalade etc ...)
                    concernant le parapente pour passer des brevets il faut aller en structures. Il n'y a pas de moniteurs bénévoles.

                    sinon tu as raison, défendre la position de la fédé serait contre le protectionnisme. Il faudrait faire une étude pour voir qu'est ce qui serait mieux pour le pays et ce loisir plutôt que de se borner à ce qui était valable dans le passé.
                    La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

                    on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      On est dans le fond sur une problématique assez simple qui ne touche pas que la plongée mais la façon dont c’est organisé le sport en France.
                      Nous avons d'un coté des association avec des bénévoles (c'est ce mot qui est très important) qui partagent dans une association a laquelle ils sont adhérent (donc membres) des activités communes (pour nous la plongée).
                      De l'autre nous avons des entreprises qui vendent des services/prestations touchant au sport (et pas que) à leur clients, sous contrainte d'obtenir un diplôme professionnel pour exercer leur métier (BE, ....). Cela existe pour de très nombreuses professions en France (ex le pharmacien doit être docteur en pharmacie, le boucher, l’électricien doivent justifier d'une qualification reconnue par l’état, ....). Ce ticket d’accès aux profession a un coût, supporté soit par la société (études) soit par le futur professionnel. (et c'est souvent ce cout qui est mis en avant soit pour le décrier le système soit pour le verrouiller ....)

                      Ce que demande la 2F en gros c'est que l’état reconnaisse comme professionnalisant les formations délivrée par sa chapelle. En gros des association peuvent elles délivrer des qualification/diplômes reconnu par l’état, tout en respectant les règles intrinsèques au association dite loi 1901.
                      Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par zoreil41 Voir le message

                        Ce que demande la 2F en gros c'est que l’état reconnaisse comme professionnalisant les formations délivrée par sa chapelle. En gros des association peuvent elles délivrer des qualification/diplômes reconnu par l’état, tout en respectant les règles intrinsèques au association dite loi 1901.
                        La croix rouge française, association "loi 1901" fait des formations diplômantes sans que ça ai l'air de poser problème (PSC1, Ambulancier, Aide-Soignant, Brancardier, ...)
                        Au fond, qu'est ce qui empêcherais la FFESSM de faire pareil?

                        Commentaire


                        • #13
                          le protectionnisme de tous les acteurs qu'il soient associatifs ou professionnels
                          Chuck Norris utilise un OSTC.
                          Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                          Commentaire


                          • #14
                            Là dessus, oui, c'est sûr
                            Mais légalement, ça n'a pas l'air d'être impossible vu que d'autres associations semblent le faire

                            Commentaire


                            • #15
                              Bon allez je pose la question suivante qu'est ce qui empêcherait par exemple PADI france (on peux prendre aussi d'autres agence hein), de demander cette reconnaissance, sous réserve que le CDS soit respecté ....
                              Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X