Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Représentativité des SCA

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    ok alofi , mais pourquoi ?
    Qu'est ce qui motivera davantage ces encadrants à passer du côté obscur de la plongée ? L'argent ?

    Dans ce cas bon débarras, autant travailler avec des encadrants sincèrement motivés pour faire du bénévolat dans une pure vision philanthropique.
    Ce serait plus cohérent que d'y être contraint contre ses véritables envies.
    Le maintien d'une règlementation pour seul objectif de maintenir les fédéraux dans les structures associatives parait peu à même d'être efficace.

    Sincèrement, je pense que les associatifs ne sacrifieront pas leur engagement volontaire pour aller faire des sous en structures commerciales.
    Backmount is so DEAD

    Commentaire

    • Pub

    • #17
      Il ne s'agit pas de réglementation, mais de gouvernance. Je rejoins @lofi dans sa réflexion, et j'y ajoute la précision que l'objectif des SCA dans leur représentation fédérale n'est pas de rémunérer les MFx, mais de pouvoir les employer avec contrepartie, ce qui est totalement différent (Encadrement contre logement/Nourriture/Tshirt). La motivation de la requête 2F (Pdt JLB en tête) est à chercher dans le gisement de gain de productivité au niveau de la masse salariale. On torpille directement dans les structures l'emploi des professionnels formés, au profit d'une sous main d’œuvre volontaire. Le tout après avoir agi pour torpiller la filière professionnelle. Et la boucle est bouclée.
      Les bénévoles dans ce magma? Un réservoir d'esclaves, de plus heureux de le devenir après avoir été formés à l'encadrement par les associations.
      Vous y voyez plus clair?
      berny

      Commentaire


      • #18
        Les bénévoles seraient ils sado/maso ?

        Le réservoir d'esclaves n'en aurait pas assez avec son boulot professionnel ?
        La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

        Commentaire


        • #19
          Que certains aient cet objectif catastrophe en tête est possible. Mais ce n'est pas ce que j'observe dans les intentions annoncées.
          Les (des ?) centres de plongée, SCA en l'occurrence, sont prêts à rémunérer des MFx donc de les embaucher contre salaire et statut réglementé.

          Considérer tous les MFx comme de la sous-main-d'oeuvre volontairement corvéable et prête à la servitude volontaire contre un T-shirt,
          c'est amalgamer et globaliser cette catégorie de plongeurs. En d'autres termes, tous ces gens ne sont pas des idiots utiles ou des écervelés
          béats à l'idée de se laisser exploiter. Il y en a certainement, mais de là à en faire une généralité...

          On entend souvent que les MFx bossent ailleurs et n'ont pas besoin de travailler en plongée. A ce titre, ils viendraient se faire plaisir en vacances
          pour plonger à l'oeil au détriment des pros.
          Parmi les pros (BE, DE, BP, ...), il y a aussi des personnes qui travaillent le reste de l'année dans des métiers plus traditionnels
          et ne se servent de leur diplôme d'Etat que durant leurs vacances. Ils n'en ont pas besoin mais se font, pour autant, payer comme il se doit.
          Selon moi, les MFx feront de même, conscients que leurs compétences valent mieux qu'une tape dans le dos et ont une valeur sur le marché.

          Par ailleurs, il y a des moyens d'ouvrir à ce type d'activité tout en s'assurant que cette dérive ne servent pas à faire travailler des employés à l'oeil.
          Rien n'empêche de poursuivre la politique de sanction envers des personnes employés sans contrat ou salaires quel que soit leur cursus de formation.

          C'est par la prohibition qui empêche les MFx de monnayer leurs talents/compétences, en les contraignant à la clandestinité alors qu'aujourd'hui déjà,
          ils ne se contentent pas de logement ou de bouffe. Même les stagiaires en plongée sont devenus une main d'oeuvre monnayable ... la prohibition n'a jamais donné
          d'autres résultats que d'enrichir les moins scrupuleux et à couler les plus honnêtes.
          La mesure protectionniste ne protège en fait déjà pas les pros-made-in-Creps, qui eux même se transforment en collègue ou employeur de MFx
          pour les accompagne/aider dans leur travail quotidien saisonnier. Tartuffe ne saurait mieux faire.

          Comme déjà évoqué, une expérimentation limitée temporellement voire même géographiquement serait à même de nous éclairer sur le bon fonctionnement ou pas
          d'une démarche comme celle-ci pour juger sur pièce. Il n'y a pas vraiment de bonnes raisons de la refuser si ce n'est des postures de principe généralisatrices
          dont on ne sait pas dire si elles sont fondées.
          Backmount is so DEAD

          Commentaire


          • #20
            Et pour ceux d'entre nous qui ne sont pas pro, c'est quoi en simplifié la différence en terme de formation entre un MF et un Brevet d état?
            il y a vraiment un gros écart ?

            Commentaire

            • Pub

            • #21
              Envoyé par berny Voir le message
              Il ne s'agit pas de réglementation, mais de gouvernance. Je rejoins @lofi dans sa réflexion, et j'y ajoute la précision que l'objectif des SCA dans leur représentation fédérale n'est pas de rémunérer les MFx, mais de pouvoir les employer avec contrepartie, ce qui est totalement différent (Encadrement contre logement/Nourriture/Tshirt). La motivation de la requête 2F (Pdt JLB en tête) est à chercher dans le gisement de gain de productivité au niveau de la masse salariale. On torpille directement dans les structures l'emploi des professionnels formés, au profit d'une sous main d’œuvre volontaire. Le tout après avoir agi pour torpiller la filière professionnelle. Et la boucle est bouclée.
              Les bénévoles dans ce magma? Un réservoir d'esclaves, de plus heureux de le devenir après avoir été formés à l'encadrement par les associations.
              Vous y voyez plus clair?
              Dans le CR du dernier CDN, on lit ça : "La proposition est d’ouvrir le système, de façon à ce que les moniteurs de la fédération, diplômes déjà inscrits dans le code du sport, aient un parcours simplifié pour leur permettre l’accès à une professionnalisation et ainsi répondre à la demande saisonnière." (PV CDN mars 2019).

              Toute la question est de savoir ce que veut dire "ouvrir le système"...

              Commentaire


              • #22
                Vu la tournure de "la phrase", faut ouvrir aux MF mais pas aux autres intrus.

                Schizo la fédé ? non, non.. lol.....

                Ben oui, faut ouvrir, mais là ça dérange.

                Et je crois que beaucoup de centres pros sont prêts : beaucoup sont multicartres et aimeraient que le verrou saute.

                La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                Commentaire


                • #23
                  Envoyé par tristan92 Voir le message
                  Et pour ceux d'entre nous qui ne sont pas pro, c'est quoi en simplifié la différence en terme de formation entre un MF et un Brevet d état?
                  il y a vraiment un gros écart ?
                  La formation d'Etat (BP/DE/DES) est inscrite au RNCP (Registre Nationale des Certifications Professionnelles), pas la formation des MF. Pour que les MF soient rémunérables, il faudrait que la FFESSM professionnalise la formation pour rentrer dans les canons de la FP (Formation Professionnelle), et soit reconnue comme un organisme de formation professionnelle.
                  Pas de bras, pas de chocolat..........
                  berny

                  Commentaire


                  • #24
                    Le système de sécurité du synchrotron de Grenoble (avec un danger qui dépasse allègrement des risques encourus par des plongeurs donc) a été entièrement spécifié, implémenté et testé par un non inscrit au RNCP sans que ça pose spécialement problème au niveau de la sécurité.

                    Je me pose quand même des questions par rapport à l'importance de ton "RNCP".




                    Envoyé par berny Voir le message

                    La formation d'Etat (BP/DE/DES) est inscrite au RNCP (Registre Nationale des Certifications Professionnelles), pas la formation des MF. Pour que les MF soient rémunérables, il faudrait que la FFESSM professionnalise la formation pour rentrer dans les canons de la FP (Formation Professionnelle), et soit reconnue comme un organisme de formation professionnelle.
                    Pas de bras, pas de chocolat..........

                    Commentaire


                    • #25
                      Il a même pas un petit diplôme le Monsieur du synchrotron ?

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #26
                        Envoyé par pparis Voir le message
                        Il a même pas un petit diplôme le Monsieur du synchrotron ?
                        Il en a même plusieurs.

                        Tous les jours, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, personne sur les 450000 grenoblois s'est fait irradié. Mais si ses diplômes étaient en plongée le gars serait jugé incompétent pour assurer le moindre baptême.

                        On va finir par croire que les brevets d'état et autres RNCP sont peut être pas l'alpha et l'oméga de la sécurité, ni gages de grande chose, non ?

                        Commentaire


                        • #27
                          Envoyé par shapeshifter Voir le message

                          Il en a même plusieurs.
                          J'espere au moins que c'est des institutions francaises!

                          Commentaire


                          • #28
                            Peut être étrangement le monde du "on évite de soumettre les passants aux rayonnements ionisants" est moins assujetti aux crises de conscience et professions de foi que le monde du "nageottons un peu sous l'eau". Ils acceptent même les brevets étrangers.

                            Vas-donc comprendre.


                            Envoyé par dwooppy Voir le message

                            J'espere au moins que c'est des institutions francaises!

                            Commentaire


                            • #29
                              Allez petit troll du soir. Certains moniteurs étrangers viennent faire des formations en France. On a de zolis côtes. Et puis des infrastructures pas si moches.

                              Donc on a délivrance de brevets (dans le désordre PADI, SSI, SDI, TDI, etc...) par des instructeurs étrangers en France. Qui ne payent pas spécialement d’impôts du coup. Nos moniteurs fédéraux ont parfois des brevets d’instructeurs dans ces mêmes agences. Ils ne peuvent pas. Ou pas ouvertement. Ou sans rémunération ? Ou défraiement ? Une zone grise ? Préférence nationale (beurk...) à l'envers ?

                              Mon frangin qui est moniteur de ski, hallucine quand je lui dit ça. Sport lui aussi protégé par "l'environnement spécifique". Pour eux pas de soucis. Les effectifs de moniteurs sont clairement au dessus des besoins. C'est clairement du protectionnisme assumé. Ici, j'ai l'impression que la situation ne convient à personne.

                              Commentaire


                              • #30
                                Envoyé par stef75 Voir le message
                                Allez petit troll du soir. Certains moniteurs étrangers viennent faire des formations en France. On a de zolis côtes. Et puis des infrastructures pas si moches.

                                Donc on a délivrance de brevets (dans le désordre PADI, SSI, SDI, TDI, etc...) par des instructeurs étrangers en France. Qui ne payent pas spécialement d’impôts du coup. Nos moniteurs fédéraux ont parfois des brevets d’instructeurs dans ces mêmes agences. Ils ne peuvent pas. Ou pas ouvertement. Ou sans rémunération ? Ou défraiement ? Une zone grise ? Préférence nationale (beurk...) à l'envers ?

                                Mon frangin qui est moniteur de ski, hallucine quand je lui dit ça. Sport lui aussi protégé par "l'environnement spécifique". Pour eux pas de soucis. Les effectifs de moniteurs sont clairement au dessus des besoins. C'est clairement du protectionnisme assumé. Ici, j'ai l'impression que la situation ne convient à personne.
                                S'ils sont BE/DEJEPS, pourquoi pas? Le sont-ils?

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X