Annonce

Réduire
Aucune annonce.

je me pose des questions

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • maudd
    a crée une discussion je me pose des questions

    je me pose des questions

    Bonjour,
    Je viens vers vous car je me pose des questions.
    Je suis débutante en plongée j'ai le N1 avec 36 plongées dont la moitié en lac.
    Je m'apprête à passer mon niveau 2

    J'ai pu observer ses derniers temps des choses qui m'ont fait réflechir.
    Je tiens à préciser que je suis dans un club très très à cheval sur la sécu donc je suis formatée comme ça.

    Entre plonger avec un N2 qui a 18 plongées et qui n'est jamais descendu en dessous de 20 m ( ce que je trouve ultra surprenant ) qui n'a aucun pré requis du niveau 1 ( j'avoue que ça me fait peur quand à mon futur si je suis emmenée un jour à être en autonomie avec cette personne.

    Entre les remontées au bateau avec 10 voir 0 bars .
    Dans mon club c'est check up des manomètres si moins de 50 bars ont se fait triquer !!!!

    Le staff du bateau qui me dit d'enlever mon détendeur sur l'échelle (le contraire de ce qu'on m'a appris )
    Le même staff qui te dis de venir derrière celui qui monte, non je suis désolée si un coup de houle je me le prends sur la tête je pense que ça ne fait pas du bien un bloc sur la tête.

    Entre les surlestages des mecs qui tombent a pique des que la stab est vide !!
    En gros si il faut le remonter en cas de panne d'air ça risque d'être chaud, encore heureux qu'il n'a pas de soucis d'oreilles.
    Entre la personne qui passe son niveau 1 et qui fait 12M surface en 3 secondes je sais que ça va vite mais il y a un souci non ?

    Ceux qui remontent à la surface sans faire un 360 et se retrouve sous un bateau ...

    Bref, je pense que nous sommes à l'extreme en lac niveau sécu mais à la limite je préfère.
    Est ce que tous le monde peux avoir une carte, comme ça lui chante même sans avoir le niveau adéquate ?
    Est ce qu'il y a des obligations de la fédé ou de je ne sais quels règlements qui encadrent la plongée quand à la sécurité de remonté sur le bateau ( reserve, remonté à l'échelle) ou pour le comportement sous l'eau sous entendu ne rien toucher et ça je l'ai vu avec des plongeurs bien plus expérimentés que des N1,N2 est ce écrit quelque part ou est ce juste un savoir être équivalent à la politesse dans la vie de tous les jours

    L'équipe encadrante est elle responsable en cas d'accident à la remontée sur le bateau?

    Cela ne me rassure pas tellement quand au passage de mon niveau2, car l'autonomie avec certaines personnes waouuhhh ça fait peur.
    J'ai tendance à avoir du mal à faire confiance alors mis à part un bon briefing pour se mettre d'accord sur la bateau avant la plongée comment anticiper les défaillances de son binôme que nous n'avons pas tjrs choisi ...

    Un club si la personne n'a pas le niveau ou les pré requis peut il refuser de délivrer une carte ?
    Chez nous même si nous mettons 6 mois pour passer un niveau tant qu'ils estiment que ce n'est pas bon, il ne donne pas la carte, après c'est un club associatif avec aucune limite dans le temps j'imagine que quelqu'un qui fait sa formation en 3 jours c'est différent.

    Ces anecdotes sont le quart de ce que j'ai pu observé avec ma toute petite expérience.
    Même si les risques ne sont pas non plus extreme, je trouve cela limite ...

    J'ai besoin de me rassurer car toutes ces choses m'ont fait un peu flipper .
    Je pense aussi qu'il faut bien choisir le club, mais le binôme compliqué.


  • Pub

  • Jeff__06
    a répondu
    Bon en recycleur et de ma modeste experience, tu ne sors pas de la boucle tant que tu n'es pas remonté complètement sur le bateau.
    En ce qui concerne l'effort, je rejoins completement Scubaphil, que tu es ou n'es pas le detendeur en bouche ne va pas changer grand chose a ton inspiration ou ton expiration, sauf a avoir un detendeur prehistorique (et encore)
    Non, je pense que comme beaucoup de situation en plongée, rien n'est figé et que c'est au plongeur avec sonnvecu et son experience de faire ses choix sous reserve qu'il y ait un minimum reflechi ou poser la, question.
    Plus ton experience sera grande, plus tu pourras faire de choix, mais en aucun cas on ne brule les étapes.

    Donc, c'est pas le jour ou tu dois remonter sur un echelle perroquet avec des creux de 1 m et du courant, que tu décides d'y aller sans ton embout.
    Question de bon sens.

    A+

    Laisser un commentaire:


  • Youdivemecrazy
    a répondu
    Envoyé par pparis Voir le message
    Un article diffusé par DAN qui met en évidence le contraire à propos de la prédominance des ADD.
    https://alertdiver.eu/fr_FR/articles...simples-bulles
    Non cette publication insiste sur le fait que les ADD sont rares et bien moins fréquent que les noyades par exemple dans les accidents mortels. Ce que je disait c'est de comparer le nombre de gens morts d'être resté coincé dans une échelle pile à la hauteur pour avoir juste la tête dans l'eau et le nombre d'aide. Bien sûr que les ADD sont extrêmement rare et encore moins souvent mortels car on sait très bien les prendre en charge. Après même sans qu'il soit mortel ou sans séquelles un ADD peut être une contre indication à la plongée et dans tout les cas à la plongée avec palier...

    Ce qu'il faut retenir c'est qu'il vaut mieux prévenir un problème mortel 1 fois toute les 10000 plongés que celui qui est mortel 1 fois tous les 10000000 de plongées...

    Laisser un commentaire:


  • pparis
    a répondu
    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    Bien sûr qu'on arrivera toujours à trouver un contre exemple, maintenant il faut savoir relativiser ces cas extrêmement rare comparé au nombre d'accident de plongée dû aux ADD. Pour rappel un FOP c'est 30% de la population (donc pas négligeable) mais 80% des ADD (surreprésentation évidente) et la majorité des ADD ont lieu en aillant respecté les paramètre de sécurité recommander par l'ordi ou les tables
    Un article diffusé par DAN qui met en évidence le contraire à propos de la prédominance des ADD.
    https://alertdiver.eu/fr_FR/articles...simples-bulles

    Laisser un commentaire:


  • zoreil41
    a répondu



    Bon on vous as pas appris la technique du pingouin ?
    Plus de problème de houle, de poids du matériel, ....

    Tu retourne au fond, tu gonfle a fond ta stab, poumon remplis a fond, lest largué (ça sers a ça le lest largable), et palmage énergique,
    arrivé a la surface suffit de bien viser et avec le saut hors de l'eau que tu vas faire tu peux même te permettre une joli figure en l'air (réservé uniquement aux plus expérimentés) avant de retomber sur tes deux pieds sur pont du bateau ....

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • Yinch
    a répondu
    Envoyé par CMDC Voir le message

    Bon j'imagine qu'avec 2 S80 ça doit être un peu plus compliqué, mais avec mes deux 7,5 L en acier léger je n'ai aucun soucis pour remonter à bord totalement équipé; au contraire c'est même vachement plus léger qu'un 15 L en BM.
    C'etait pour moi un pré-requis formel à une formation SM : Autonomie totale , aussi bien à la descente qu'à la remontée .... Si en plus il faut encadrer ....
    Je confirme que remonter l'échelle avec les 2 S80 c'est vraiment du sport. Mais c'est faisable.
    C'est mal pratique, mais je pense que sur une mer agitée c'est l'option que je prendrai pour éviter les pertes de matériel et les éventuelles chutes de l'échelle.

    Laisser un commentaire:


  • iove
    a répondu
    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message

    Se retrouver coincé dans une échelle ça peut arriver en randonner palmée donc sans scaphandre et pourtant ce n'est pas une activité dangereuse.
    tu n'as pas 30kg (voir plus) de matériel sur le dos en randonnée palmée, je pense que ça réduit pas mal le risque de chute et de rester coincé

    Laisser un commentaire:


  • nics
    a répondu
    Ça dépend aussi du type de bateau...

    Laisser un commentaire:


  • CMDC
    a répondu
    Envoyé par octopuce28 Voir le message

    Non pas vraiment. c'est pas pratique du tout.
    Bon j'imagine qu'avec 2 S80 ça doit être un peu plus compliqué, mais avec mes deux 7,5 L en acier léger je n'ai aucun soucis pour remonter à bord totalement équipé; au contraire c'est même vachement plus léger qu'un 15 L en BM.
    C'etait pour moi un pré-requis formel à une formation SM : Autonomie totale , aussi bien à la descente qu'à la remontée .... Si en plus il faut encadrer ....

    Laisser un commentaire:


  • Youdivemecrazy
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Y a un truc que je pige pas: un quelconque "responsable" qui, contrairement à ce qui est enseigné et qui fait l'objet d'un consensus au sein des organismes de certification (du moins, ceux que je connais: Padi et TDI), vous demande de retirer votre masque et détendeur avant de remonter dans le bateau, pourquoi ne vous contentez-vous pas de paraphraser (pour rester dans la thématique "plongée dans la Mer Rouge", ce brave Moïse contemplant les Égyptiens à ses trousses, alors que les eaux se refermaient sur eux, et leurs lançant un tonitruant "go fuck yourself!!!", non???
    Pour TDI je ne sais pas. Pour PADI il faudra me dire à quel moment dans le guide de l'instructeur tu vois qu'il est écrit qu'il faut enseigner de remonter sans détendeur.
    Et non justement il faut savoir remettre en cause des choses qui étaient valables il y a 30 ans avec un matériel complètement différent. Il faut comprendre pourquoi on enseigne un geste d'une certaine manière et pas juste faire parce qu'on a toujours fait comme ça.
    Il faut se méfier aussi du biais de confirmation. C'est à dire qu'on surestime la valeur des justifications qui vont dans le sens dans lequel on pense. A fortiori quand on fait un geste voir qu'on l'enseigne pendant des années. Dans ce cas difficile d'admettre qu'on avait tord.

    Se retrouver coincé dans une échelle ça peut arriver en randonner palmée donc sans scaphandre et pourtant ce n'est pas une activité dangereuse. Se prendre une vague dans le visage ça arrive à des millions de personnes chaque jour qui se baignent dans la mer.... Bien sûr qu'on arrivera toujours à trouver un contre exemple, maintenant il faut savoir relativiser ces cas extrêmement rare comparé au nombre d'accident de plongée dû aux ADD. Pour rappel un FOP c'est 30% de la population (donc pas négligeable) mais 80% des ADD (surreprésentation évidente) et la majorité des ADD ont lieu en aillant respecté les paramètre de sécurité recommander par l'ordi ou les tables.

    Après il est évident qu'il faut savoir s'adapter à la situation. Si tu remontes en dernier sur un bateau avec la vessie de ta stab trouée et une houle de 3m avec un vent de 6 noeuds en effet il vaut peut être mieux remonter avec le détendeur en bouche. Si tu es en mer rouge avec une mer glacide et ton GP juste derrière toi encore dans l'eau autant remonter sans.

    Pour finir voici un extrait d'un article paru dans le Subaqua #281 sur les ADD écrit par un BESS2 et un médecin chef d'un centre hyperbar hospitalier et professeur en médecine subaquatique (donc des gens qui savent de quoi ils parlent):

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • nics
    a répondu
    Envoyé par CMDC Voir le message

    Ah bon ? tu n'as pas la choix de remonter avec ou sans tes blocs en SM ??
    Ben c'est même le gros avantage du truc, hein...

    Laisser un commentaire:


  • octopuce28
    a répondu
    Envoyé par CMDC Voir le message

    Ah bon ? tu n'as pas la choix de remonter avec ou sans tes blocs en SM ??
    Non pas vraiment. c'est pas pratique du tout.

    Laisser un commentaire:


  • maudd
    a répondu
    Je ne savais pas que les plongeurs avaient autant d'humour ...

    Laisser un commentaire:


  • Scubaphil
    a répondu
    Je reviens sur le détendeur en bouche à la remontée sur le bateau par l'échelle.

    Je suis absolument d'accord avec le fait que cette règle puisse être relativisée quand les conditions sont optimales (mer calme, échelle facile) et que le plongeur est assez sûr de lui, capable de gérer en cas de chute. Mais je suis aussi le premier à insister pour que les plongeurs gardent masque et embout à l'échelle quant ils sont débutants ou que les conditions sont délicates.

    Par contre, j'avoue être interloqué par cette sombre histoire de FOP qui vient curieusement s'intercaler au mauvais endroit à mon avis. Ceux qui lisent le forum de longue date connaissent ma sensibilité sur le sujet.

    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    Plusieurs raisons:
    La première c'est que pour garder l'embout en bouche il faut faire un effort de garder la bouche fermée ce qui rend l'expiration par la bouche contre intuitive pour notre corps, si en plus tu as toujours le masque je suis prêt à parier que tu ne soufflera pas au moment de l'effort le plus important.
    Spéculation.
    Avec le même niveau de preuve, je pourrais te dire que le fait d'avoir l'embout en bouche maintien la bouche ouverte et facilite l'expiration par cette voie.


    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    Ensuite justement il faut faire un effort en plus pour souffler, ce qui risque encore plus de limiter ton expiration. Quand bien même tu soufflerais, cet effort supplémentaire va augmenter la pression veineuse et favoriser une ouverture droite-gauche et le passage de bulles dans le système artériel.
    Le résistance expiratoire induite par la soupape d'expiration du 2ème étage existe, c'est vrai. Mais la surpression nécessaire pour déclencher son ouverture est TRES largement inférieure aux pressions recquises pour inverser le flux sanguin G-D. De plus, cela se fait naturellement à glotte ouverte.


    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    Enfin l'inspiration étant plus difficile à demarer à travers un détendeur, surtout au sec, c'est autant de risque en plus.
    Quel rapport entre la résistance inspiratoire du détendeur et l'apnée réflexe à l'effort ?


    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    La respiration est un réflex, il n'est pas nécessaire d'y penser. Le réflexe lors d'un effort est de faire une phase d'apnée au moment le plus difficile. Pour remonter une échelle (avec bloc et plomb sur le dos c'est un effort plus intense qu'il ne peut sembler à premier abord) ça donnera inspiration, apnée en se hissant, expiration en mettant son pied sur le barreau supérieur, et on recommence.
    En effet, c'est comme ça que ça se déroule souvent.


    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
    Avec le détendeur en bouche tu ne pourra pas te forcer à éviter cette phase d'apnée qui nous pose problème.
    Spéculation à nouveau.
    Bien sûr que si, avec ou sans détendeur, tu peux te forcer à expirer.

    Il faut arrêter de théoriser à tout va.

    Le problème posé par les shunts D-G (FOP notamment), ce n'est pas le détendeur en bouche à l'échelle, c'est l'effort à faire pour remonter à bord, avec ou sans détendeur en bouche !
    Donc soit on se déséquipe dans l'eau (mais si on doit sortir le scaphandre de l'eau ensuite, on ne résout rien), soit on prend quelques minutes au calme en surface avant de monter, puis on grimpe l'échelle en essayant de se forcer à ne pas bloquer son souffle.
    Le reste ...


    Laisser un commentaire:


  • caolila
    a répondu
    Envoyé par pparis Voir le message
    ) sans palmes ni détendeur en bouche,
    Moi j'ai jamais réussi a monter à l'echelle avec les palmes en bouche, et pourtant j'ai une grande gueule….

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X