Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Enseignement de la panne d'air - passage N2

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Enseignement de la panne d'air - passage N2

    Salut,
    Je me posais la question de la justification de la pratique d'echange d'embout simulé lors du passage du N2.
    Le N2 est un autonome qui possede a minima un octopus donc pourquoi enseignent t on toujours la technique d'echange simulé?
    Merci
    L'abus d'azote est dangereux pour la santé.


  • #2
    Bonjour,

    crois tu que l'Octopus est une réelle garantie ?
    Combien de plongeur vérifie en utilisant régulièrement (les 5 dernières minutes de plongée par exemple) l'Octopus voir le soi-disant détendeur de secours ?

    Le nombre de fois où dans des examens N4 (futur moniteur quand même) où j'ai eu des sacrés surprise où le détendeur de "secours" n'a pas été utilisé depuis des lustres et ne fonctionne pas, voir tombe en pièce détachée (vécu)

    JP
    #Instructeur #Plongée Tek #OC #CCR #Trimix #Sout #Sidemount #Solo
    plongeetek-lyon.com

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par kiloas Voir le message
      Salut,
      Je me posais la question de la justification de la pratique d'echange d'embout simulé lors du passage du N2.
      Le N2 est un autonome qui possede a minima un octopus donc pourquoi enseignent t on toujours la technique d'echange simulé?
      Merci
      C'est vrai ça, comment ils enseignent chez PADI? Ils font aussi des échanges simulés?

      Commentaire


      • #4
        Mauvaise reponse JP ....
        Je mets une piste d'explication mais je ne comprends toujours pas .
        Une autre proposition que l'octopus defectueux?
        Fichiers attachés
        L'abus d'azote est dangereux pour la santé.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par kiloas Voir le message
          Mauvaise reponse JP ....
          Je mets une piste d'explication mais je ne comprends toujours pas .
          Une autre proposition que l'octopus defectueux?
          Excellente fiche et ça m'étonnes pas que tu comprends toujours pas

          Mais j'aime bien le tableau des bisounours et je peux pas te proposer le Givrage ... ni même la mauvaise gestion (m'fin s'il gère ...) du volume d'air

          Bon courage et vive le LH
          #Instructeur #Plongée Tek #OC #CCR #Trimix #Sout #Sidemount #Solo
          plongeetek-lyon.com

          Commentaire


          • #6
            si vous êtes 3 dont deux en panne d'air...

            sinon je dirais en cas de défaillance de l'octopus (panne, givrage,...)

            Sinon c'est un exercice N1 et non N2.
            En piscine on a pas d'octopus, la justification est vite trouvé dans ce cas..
            La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

            on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par whodive Voir le message
              si vous êtes 3 dont deux en panne d'air...

              sinon je dirais en cas de défaillance de l'octopus (panne, givrage)
              L'instructeur qui a redigé le memo exclus la panne d'octopus comme justificatif....
              "Je t’'enseigne la marche à pied car si tu crèves un pneu, tu en auras besoin dans le cas où ta roue de secours est crevée aussi".
              Et concernant le givrage, je ne frequente pas les eaux froides mais ca va plus facilement givrer si on respire a deux sur un meme second etage que si on utilise un deuxieme detendeur.

              ya bien des moniteurs qui enseignent ce que certains appelle "la danse bretonne" ( echange d'embout simulé...mais sur quel justificatif?
              Est ce juste une variante du LRE? Une etape intermedaire pour preparer l'eleve a recevoir un octopus?
              L'abus d'azote est dangereux pour la santé.

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par whodive Voir le message
                ...
                En piscine on a pas d'octopus, la justification est vite trouvé dans ce cas..
                Ah !!! nous si; tous nos détendeurs ont un octopus.
                Gérard

                Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

                Commentaire


                • #9
                  Les justificatifs de l'échange d'embout sont multiples. Et tu as raison Kiloas la panne de l'octopus n'est pas la raison, loin de là. L'échange d'embout a toujours été un exercice qui a fait couler beaucoup d'encre et traine derrière lui un gros historique (un peu comme la RSE).
                  Il y a, bien sûr, les dinosaures qui ne sauront jamais s'en passer et qui ne jurent que par lui et qui te raconteront leurs longues séances de paliers qu'ils ont fait tout en faisant de l'échange d'embout (avec les GERS65 comme table de déco). Les jeunes générations (voire même pas toute jeune que ça) se seraient bien passées de cet exercice depuis de longues années (comme la RSE). Et pourtant il est tj là !
                  Dans un premier temps on constate que le N1 n'est toujours pas équipé d'un octopus et se trouvent donc obligé de faire de l'échange d'embout. Etrange quand on sait que la sécurité prime et pourtant nous sommes les derniers pionniers au monde de l'échange d'embout obligatoire pour les premiers niveaux de plongeurs. PADI et consœur utilisent l'octopus depuis des lustres et pour tous les niveaux.
                  Historiquement (pour les N1) nous sommes là dans des considérations purement financières. Un octopus cela coûte et pour beaucoup de petits clubs c'est un budget. Sachant que les N1 sont encadrés par un guide qui est censé gérer leur stock d'air et qui, au besoin, peut donner son octopus, pourquoi équiper ses derniers d'un octopus (si panne d'air il y a, l'échange d'embout sera momentané le temps que le N4 intervienne) ? Tu me demanderas peut-être ou est passé la sécurité ? Je te répondrais que l'argent est le nerf de la guerre. Prend comme exemple la sécurité routière et la redistribution de ce pactole pour la soit disante sécurité !!!!
                  Cela a au moins le mérite de te donner un justificatif pour le N1 (snif !!!).
                  Pour le N2 et les niveaux supérieurs la question ne se pose plus et l'octopus est la règle. L'échange d'embout trouve ici beaucoup plus sa justification dans le cadre d'un exercice que l'on pourrait qualifier pompeusement "à handicap". Pour le N2 l'objectif sera par exemple de savoir tenir un niveau d'immersion (voire en déplacement) tout en effectuant une autre activité (l'échange d'embout avec la maitrise de la ventilation). La double activité c'est aussi, par exemple, de demander la première fois à un élève de larguer son parachute tout en maintenant son niveau d'immersion.
                  L'exercice de la panne d'air en échange d'embout est donc un récapitulatif de plusieurs acquis de l'élève et sera plutôt effectué en fin de formation. Dans tous les cas le véritable exercice de la panne d'air et la finalité reste l'octopus.
                  Ce qu'il faut aussi noter est que pour un N2 la formation doit s'orienter prioritairement vers la bonne gestion du stock d'air. L'objectif est bien de tout mettre en oeuvre pour éviter la panne. La panne d'air devrait rester pour les gros étourdis. Les considérations pour le N2 sont aussi valables pour le N3.
                  Et soyons réaliste. Combien de N2 seraient capables, en situation réelle, d'effectuer une remonter en échange d'embout (sachant qu'ils ne l'ont effectué que dans le cadre de leur formation et, de plus, en simulation) ?
                  Depuis l'arrivée du code du sport 2012 , j'ai décidé de me lancer dans une activité non réglementée... la trottinette !

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par whodive Voir le message
                    En piscine on a pas d'octopus, la justification est vite trouvé dans ce cas..
                    Pour enseigner la panne d'air avec l'octopus comment faite vous dans ton club ?
                    Depuis l'arrivée du code du sport 2012 , j'ai décidé de me lancer dans une activité non réglementée... la trottinette !

                    Commentaire


                    • #11
                      La simulation est une connerie selon moi;
                      pour apprendre un geste,il faut le faire et le répéter.
                      Tous ceux qui ont fait "pour de vrai" un échange d'embout savent ce que c'est que de se faire refiler un détendeur de travers ou de se le faite enfoncer jusqu'aux amygdales par un binôme soucieux "de bien faire" et ne seront du coup pas surpris le jour où ils auront réellement besoin qu'on leur donne un détendeur...
                      Donc si on apprend juste à regarder l'autre qui montre un détendeur, ça ne sertà rien.
                      Autant enseigner directement à donner son détendeur et prendre soi même le 2e qui sera idéalement situé sous le cou attaché avec un collier élastique...



                      l'avenir, c'était mieux avant !

                      Commentaire


                      • #12
                        Le CDS n'impose l'octopus pour les plongeurs encadres qu'au-delà de 20m. Cet espace faisant partie du périmètre d'évolution du N2 (il ne plonge pas systématiquement en autonomie), il est justifié de lui rappeler cette technique déjà vue au N1. Deuxième raison; la gestion de la panne d'air pouvant se traduire par la mise en œoeuvre des deux techniques (Octopus et RA2), il y a lieu de lui enseigner les deux. Au choix pour lui de déterminer laquelle est adaptée a la situation réelle quand elle arrive.
                        berny

                        Commentaire


                        • #13
                          C'est pas parce que le CDS ne l'impose pas que le bon sens ne pourrait pas l'imposer. ..


                          l'avenir, c'était mieux avant !

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par nobubble Voir le message
                            Pour enseigner la panne d'air avec l'octopus comment faite vous dans ton club ?
                            en fosse avec un octopus, matos mis à dispo par la fosse
                            La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

                            on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

                            Commentaire


                            • #15
                              Merci pour cette reponse qui me laisse entrevoir certains justificatifs.

                              Pour le N1, pas d'octopus obligatoire. C'est vrai et c'etait assez fréquent il y a quelques annees.
                              Je ne frequente pas suffisament de club pour avoir une vision globale mais j'ai l'impression que les clubs qui font l'economie de l'octopus sont de plus en plus rares....

                              Pour le N2, pouvant s'agir d'une demonstration d'aisance associée à un autre exercice ( maintien de la flotta par exple) Ok... C'est aussi l'argument qu'un instructeur m'avait sortie pour la RSE quand je lui ai demandé un justificatif.
                              Autant je comprends facilement l'utilite de combiner deux exercices en fin de formation ( on est dans une progression logique ) exple du lacher de parachute associe au maintien de flottabilité.
                              Autant j'ai du mal quand il s'agit de justifier un exercice comme la Rse ou la danse bretonne. On demande en effet que les exercices proposés repondent a ux reelles interrogations des plongeurs dans l'eau.
                              L'abus d'azote est dangereux pour la santé.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X