Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Niveau II bouteille et apnée

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Niveau II bouteille et apnée

    Bonjour à tous

    Préparant actuellement le MF1, je travail sur les sujets de péda pratique du CIBPL.

    Je précise avant tout que je ne cherche pas à ce que l'on construise une séance à ma place.

    Mais là, un certain sujet me laisse perplexe, et je ne serai pas contre quelques conseils, en voici l'énoncé:

    Vous concevez et réalisez une séance d’apnée (en mer) pour un plongeur préparant le niveau 2. (Vous avez déjà réalisé la 1ère séance).

    OK, donc sauf erreur s'agissant du seul document que nous seront autorisés à utiliser le jour de l'examen, je me rue sur le MFT Niveau 2... et la, quel effroi, pas une ligne sur l'apnée, que dalle, tchi, peau d'balle!

    Qua cela ne tienne, je vais consulter le très utile livre Monitorat d'Alain Foret. Celui ci cite les directives de la 2F pour le N2 : déplacement d'une quinzaine de mètres dans la zone 0-6, en libre ou en scaphandre.

    Alors première question, savez vous ou l'on peut trouver ces directives?

    Ensuite, sur le fond je ne conteste pas qu'un N2 devrait être capable de faire cette quinzaine de mètres, et pourquoi pas dans les 5 ou 6m de profondeur, cela ne parait pas délirant.

    Mais comme le dit également M. Foret dans sa justification de l'exercice, "l'apnée est avant tout un discipline à part entière qui se pratique pour elle même"... et je suis bien d'accord!
    Dès lors, comment savoir ce que l'on doit exiger d'un N2, où placer la limite?

    J'ai bêtement conçu ma progression N2 en me basant sur le MFT. Je l'ai faite sur 12 séance. Je me vois mal en sacrifier une entière pour le l'apnée pure, encore moins une seconde comme le voudrait l'énoncé. Pensez vous que je sois dans l'erreur?
    En fait lorsque je je me réfère au MFT, j'aurai l'impression de faire des séance "hors cadre".

    Je me voyais plus, intégrer sur un début de séance une courte "présentation" de l'apnée, avec éventuellement un petit travail sur le canard, puis un échauffement en statique, inspiratoire et expiratoire, et enfin un peu de travail en verticale le long d'un bout mais sans objectif de profondeur.

    Voila, merci à ceux qui auront eut le courage de lire jusqu'au bout
    Et merci encore plus à ceux qui voudraient m'aider dans ma réflexion, même si c'est pour me dire que je suis totalement à coté de la plaque!

  • #2
    Salut,

    l'apnée dans le cadre de la plongée bouteille a sa place lorsqu'on se trouve en panne d'air (poumons vides) ou lors d'échange d'embout (poumons pleins) et avec l'exercice LRE (poumons pleins et vides).
    A chaud comme ça je ne vois pas d'autre raisons.

    Donc à toi de faire un entrainement d'apnée (light) en corrélation avec ces situations.
    La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

    on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

    Commentaire


    • #3
      Salut Whodive et merci pour ta réponse .

      Je suis bien d'accord avec toi, ce sont les seules justifications que je vois.

      Mais dès lors, exit les séances d'apnée "traditionnelles", aucun besoin de travailler le canard par exemple.

      Pourquoi pas du palmage horizontal en apnée, inspiratoire puis expiratoire.

      Mais à ce moment la, la séance se fait en scaphandre. C'est peut être tout simplement ça, il est vrai que l'énoncé n'exclu justement pas l'usage du scaph.

      Merci en tout cas!

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par scubadam Voir le message
        Vous concevez et réalisez une séance d’apnée (en mer) pour un plongeur préparant le niveau 2. (Vous avez déjà réalisé la 1ère séance).
        :
        Salut,

        déjà dans ton sujet, je me demanderais si la "première séance réalisée" est une séance d'apnée ou une première séance niveau 2, ce qui change la compréhension du sujet.

        Les "directives" sont pour la plupart des réminiscences d'anciennes versions du MFT qui donnaient sur certains points des indications plus précises. Pas toujours très fiable comme source.
        Puisqu'on réfléchit à de l'apnée dynamique dans tes directives, l'idée sera de trouver l'éloignement entre le plongeur en panne d'air et son binôme et de s'en servir de justification, par exemple.

        Si on croise tout ça, tu te retrouves à vouloir planifier une séance dont l'objectif sera la réalisation d'une apnée dynamique de 15m à quelques mètres de profondeur, en milieu naturel.

        A partir de là, tu peux commencer à réfléchir à tes éducatifs, ta progression de séance, la sécurité...

        Quant à la notion de "sacrifice d'une séance", il faut quand même distinguer l'exercice de style de péda pratique où tu vas démontrer ta capacité à organiser une séance pédagogique sur un thème précis et la péda orga d'un N2 en 12 séances.
        Rien ne dit dans ton sujet le nombre de séance à ta disposition pour cette formation N2, et je dirais même que ce n'est -presque- pas le sujet ici.

        Voilà pour un premier avis.
        Dernière modification par LGF, 18 août 2017, 23h14.

        Commentaire


        • #5
          ta pédagogie est libre.
          tu peux en effet travailler canard et phoque sans scaphandre et donc y inclure de l'apnée.
          Surtout la sécurité liée à l'apnée.

          tu peux également faire de l'apnée avec scaphandre en simulant une panne d'air avec une certaine distance à faire en apnée pour l'assistance.
          La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

          on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

          Commentaire


          • #6
            En fait le piège c'est de faire de l'apnée pure et dure.
            Sachant que si tu n'a pas toi même de niveau d'apnée, il y a peu de chances que tu sache vraiment ce que tu fais.

            Faut rester dans le domaine lié à la plongée scaphandre.

            Le sujet te dit avoir déjà réalisé une séance. C'est une grosse aide, ça veut dire que tu as déjà traité l'aspect sécuritaire et que tes élèves sont sensibilisé.
            (Aspect sécuritaire qu'il te faudra rabâché, comme d'ab.)
            La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

            on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

            Commentaire


            • #7
              Merci à vous pour vos réponses.

              J'ai fait un petit break, et du coup d'y revenir la question me parait moins confuse.

              Commentaire

              Chargement...
              X