Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La "silver économie" de la plongée.

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    J'ai connu des plongeurs de la "vieille époque" qui se vantaient de faire des 70/75 m à l'air; et quand je leur parlais de mes profondes à 55/57m à l'air ça les faisaient bien rigoler (en gros c'était pas des profondes).

    Les choses ont quand même évolué dans le bon sens au niveau sécurité d'autant que l'on croise quand même un certain nombre de plongeurs occasionnels (qui plongent que pendant les vacances).

    La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

    Commentaire


    • #77
      Je savais même pas qu'il était possible de plonger à l'air à plus de 65m.
      On m'a tellement expliqué qu'au delà d'1.6 bar de PpO2 on s'exposait à des convulsions sous l'effet Paul Bert ou une pneumonie sous l'effet Lorrain Smith...

      Je passe mon Nitrox confirmé cette année, j'en apprendrais peut être un peu plus sur ce qui se cache derrière ces 2 termes

      Commentaire


      • #78
        Envoyé par PlongeurSDF Voir le message
        Quinqua moi-même, 10 ans de plongée (donc commencé tardivement), je trouve aussi que depuis mes débuts, les comportements accidentogènes sont beaucoup moins fréquents. La dilution naturelle liée à l'âge des plongeurs "les hommes, les vrais" et l'arrivée des jeunes plus typés "loisirs" y fait certainement.

        Par ailleurs, la prise en compte de ces comportements par les clubs organisateurs (asso ou commerciaux) joue aussi. Il m'est arrivé de prévenir des clubs recevant certains groupes ne plongeant qu'une fois par an, cela leur a permis d'organiser les plongées en montant graduellement en difficulté ou en posant leur bateau sur des fonds stabilisés où seule la pelle américaine peut intervenir pour poser l'ordi encore plus profond.

        On pourrait également favoriser les plongées peut profonde mais avec intérêt en développant des thématiques (faux chantier archéo, épaves peu profonde, orientation énigmatique, etc.). Mais malheureusement aujourd'hui on ne propose pas souvent ce type de démarche.
        Soyons taquin.
        Ces plongeurs de la vieille époque étaient-ils en pleine forme, avec les moyens physiques et intellectuels correspondant à leur âge ?
        Si oui, cela signifie qu’ils ont plongé en sécurité avec le matériel de l’époque et selon les procédures en vigueur.
        s'il en est ainsi, comment peux-tu justifier ta phrase.
        « Les choses ont quand même évolué dans le bon sens au niveau sécurité » ?
        Pas convaincu.

        Commentaire


        • #79
          La toxicité de l'O2 dépend de la PP mais aussi du temps d'exposition.
          Par ailleurs, en caisson par exemple on monte largement au dessus des 1.6 sans tuer tout le monde .

          C'est comme tout, il a fallut fixer une limite, mais dans la pratique tu n'implose pas à 1.61. Les corailleurs ont longtemps fait plus de 100m à l'air sans s'inquieter plus que ca.

          Commentaire


          • #80
            j'en ai connu qui se vantaient à demi mots d'avoir aligner les trois chiffres sur un Aladin...

            pour ma part, même comme jeune plongeur à l'époque, ça ne m'a jamais fait rêver plus que ça,,,


            l'avenir, c'était mieux avant !

            Commentaire


            • #81
              Envoyé par Matt Voir le message
              La toxicité de l'O2 dépend de la PP mais aussi du temps d'exposition.
              Par ailleurs, en caisson par exemple on monte largement au dessus des 1.6 sans tuer tout le monde .
              à la différence près que le gars qui commande le protocole a la main sur le réglage et peut le diminuer de suite au 1er symptôme de tétanisation...
              C'est comme tout, il a fallut fixer une limite, mais dans la pratique tu n'implose pas à 1.61. Les corailleurs ont longtemps fait plus de 100m à l'air sans s'inquieter plus que ca.
              en finissant leurs paliers sur le bateau dans des caissons mobiles et en mourant jeune ou en très mauvais état ?


              l'avenir, c'était mieux avant !

              Commentaire


              • #82
                Je sais que mes propos peuvent paraître caricaturaux. Mais pourtant, les faits sont là, et je suis soulagé d'être sorti du système français, de travailler dans des pays où la plongée à l'air est limitée à 30 ou 40 métres par la loi...
                Bien sur que tous les français ne sont pas comme ça, j'ai souvent plaisir à faire plonger mes compatriotes, c'est souvent plus simple pour moi de traverser une passe avec gros courant rentrant et 2 N3 que la même chose avec des plongeurs chinois ou américains.... Donc oui, il y a une certaine qualité dans tout ça.

                caolila , effectivement, la Polynésie accueille une majorité de plongeurs français. C'est bien ce que je disais dans mon message, hein?
                Plusieurs saisons à l'étranger, rien ne se passe, je reviens dans le système français, ça cartonne. Je me pose des questions, c'est tout.

                Ne me faites surtout pas dire que les PADI/SSI sont meilleurs et plus sûrs que les français FF. Je parle juste de mon expérience perso, en 15 ans de plongée pro à travers la planète, dont 10 saisons d'été au bord de la Grande Bleue, à prier le ciel à chaque sortie sur le Donator...
                J'en ai vu plus que j'aurais dû, et toujours en France (ou avec des plongeurs français en Mer Rouge)...
                "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas."

                Des belles plongées varoises? Par ici ou par là

                Commentaire


                • #83
                  Envoyé par nics Voir le message
                  à la différence près que le gars qui commande le protocole a la main sur le réglage et peut le diminuer de suite au 1er symptôme de tétanisation...

                  en finissant leurs paliers sur le bateau dans des caissons mobiles et en mourant jeune ou en très mauvais état ?

                  J'ai pas dis que j'approuvais, c'est clairement des grosses conneries.
                  Mais il faut aussi savoir relativiser, si tu tombes à 7m à l'O2 tu vas pas mourir. Ça me fait penser à certains de mes encadrés qui paniquaient complétement une fois sur la réserve.

                  Commentaire


                  • #84
                    Envoyé par Matt Voir le message


                    J'ai pas dis que j'approuvais, c'est clairement des grosses conneries.
                    Mais il faut aussi savoir relativiser, si tu tombes à 7m à l'O2 tu vas pas mourir. Ça me fait penser à certains de mes encadrés qui paniquaient complétement une fois sur la réserve.
                    Oui enfin tout dépends a combien tu la fixe cette réserve... si c'est 15 bar... il te reste plus beaucoup de temps , mais bon comme on fixe a 50 d'habitude oui pas de raison de paniquer sauf si t'es encore a -40 et que tu as en max de palier a faire

                    Commentaire


                    • #85
                      Envoyé par nics Voir le message
                      j'en ai connu qui se vantaient à demi mots d'avoir aligner les trois chiffres sur un Aladin...

                      pour ma part, même comme jeune plongeur à l'époque, ça ne m'a jamais fait rêver plus que ça,,,
                      Bah moi si et j'ai pas été loin d'y arriver

                      Et ça reste toujours un de mes objectifs, sauf que maintenant je suis devenu grand et que je vais prendre le temps et les moyens pour y arriver, je n'y arriverai peut -être jamais.
                      Mais comme répondait je ne sais plus quel alpiniste célèbre à la question :

                      - Pourquoi risquer sa vie pour grimper sur ces montagnes ? (Himalaya)
                      - Parce qu'elles sont là.

                      Donc plonger profond fait partie d'une réalité de la plongée et de son histoire, il ne sert à rien de dénigrer systématiquement cette population.
                      Ce qu'il faut par contre absolument proscrire, c'est cette plongée à l'ancienne qui n'a plus lieu d'être. Il existe maintenant des moyens autrement plus sur pour répondre à ce besoin et plaisir, c'est ça qu'il faut mettre en avant. Mais sauf à être suicidaire, il n'y a plus aucun intérêt à pratiquer profond à l'air.
                      Oui la technique est exigeante.
                      Oui , la progression est longue
                      Oui, cela coute cher.
                      Mais on ne plonge pas profond pour se la péter ou risquer sa vie. On plonge profond parce que l'on aime ça et que l'on veut étendre son terrain de jeu.

                      Encore une fois cela n'engage que moi et perso, je dépasse maintenant rarement les 50m à l'air. j'y retournerai une fois ma certif recycleur trimix dans la poche et cela prendra le temps qu'il faut

                      A+


                      Commentaire


                      • #86
                        Envoyé par nanobulle Voir le message

                        Soyons taquin.
                        « Les choses ont quand même évolué dans le bon sens au niveau sécurité » ?
                        Pas convaincu.
                        Taquin va.

                        Entre une époque où la plongée n'était réservée qu'à une élite trappe, moustachue quasi militaire et aujourd'hui, exit toute évolution matérielle, cette seule différence de concept ne peut qu'être favorable à la sécurité. Car on quitte le champs de la performance vers celui du plaisir partagé.

                        Mais j'aime bien la taquinerie en générale cela a parfois pour vertu de bousculer des pseudo-habitudes ou certitudes.

                        Commentaire


                        • #87
                          Envoyé par Jeff__06 Voir le message

                          Bah moi si et j'ai pas été loin d'y arriver

                          Et ça reste toujours un de mes objectifs, sauf que maintenant je suis devenu grand et que je vais prendre le temps et les moyens pour y arriver, je n'y arriverai peut -être jamais.
                          Mais comme répondait je ne sais plus quel alpiniste célèbre à la question :

                          - Pourquoi risquer sa vie pour grimper sur ces montagnes ? (Himalaya)
                          - Parce qu'elles sont là.

                          Donc plonger profond fait partie d'une réalité de la plongée et de son histoire, il ne sert à rien de dénigrer systématiquement cette population.
                          Ce qu'il faut par contre absolument proscrire, c'est cette plongée à l'ancienne qui n'a plus lieu d'être. Il existe maintenant des moyens autrement plus sur pour répondre à ce besoin et plaisir, c'est ça qu'il faut mettre en avant. Mais sauf à être suicidaire, il n'y a plus aucun intérêt à pratiquer profond à l'air.
                          Oui la technique est exigeante.
                          Oui , la progression est longue
                          Oui, cela coute cher.
                          Mais on ne plonge pas profond pour se la péter ou risquer sa vie. On plonge profond parce que l'on aime ça et que l'on veut étendre son terrain de jeu.

                          Encore une fois cela n'engage que moi et perso, je dépasse maintenant rarement les 50m à l'air. j'y retournerai une fois ma certif recycleur trimix dans la poche et cela prendra le temps qu'il faut

                          A+

                          Je ne te parle pas de plongée profonde "moderne" mais de plongée profonde "d'époque" qui se faisait à l'air sans bouteille de déco, avec in bi 10 et un aladin pro...


                          l'avenir, c'était mieux avant !

                          Commentaire


                          • #88
                            Oula Nics, bi 10 et Aladin c'est déjà de la profonde "moderne" ça. Il fut un temps où c'était bi 12 à 177 bars et profondimètre Spiro 120m. Il valait mieux se référer aux données du sondeur vu l'imprécision de l'engin.

                            Commentaire


                            • #89
                              Envoyé par Berphil Voir le message
                              Oula Nics, bi 10 et Aladin c'est déjà de la profonde "moderne" ça. Il fut un temps où c'était bi 12 à 177 bars et profondimètre Spiro 120m. Il valait mieux se référer aux données du sondeur vu l'imprécision de l'engin.
                              Mais moi, je parle ici de plongée dans les années 85-90 dans un pays moderne... (et en étanche)


                              l'avenir, c'était mieux avant !

                              Commentaire


                              • #90
                                C'était juste avant, 75 - 80, mais déjà en étanche ....

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X