Annonce

Réduire
Aucune annonce.

60 mètres à l’air, c’est pas un peu con?

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • caolila
    a répondu
    Envoyé par nics Voir le message

    Oui, les paliers de décompression sont vus dès le P2 cmas... mais les consommations de gaz, les marges de sécurité ?
    Pour un touch & go à 60 je préfère un Mono 15 L qu'un Bi 2x7

    Si je devais faire beaucoup de 50+ je m'équiperai sans aucun doute… et je passerai le trimix…. mais ce n'est pas mon cas.

    A coté de cela je préfèrerai investir dans un CCR et passer le Trimix la dessus…. si déjà

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • Nicolas Duguay
    a répondu
    Envoyé par jeancri25 Voir le message
    parle donc en mètre, c'est l'unité SI (4 (1) Les unités de mesure à utiliser au Canada sont déterminées en fonction du système international d’unités établi par la Conférence générale des poids et mesures.)...
    Non, la plupart des Québécois, pour ne pas dire l'immense majorité, vont passer allègrement, dans ce qui est perçu comme une sorte de délire schizoïde, du système métrique au système impérial, selon le sujet. Ainsi, je plonge à 60 pieds, avec un cylindre de 100 pieds cubes à 3500 psi, dans de l'eau à 4 degrés celcius, ce qui est nettement plus froid que ma piscine qui, elle, est à 85 degrés fahrenheith, mais bon, comme il fait 20 degré celcius, on est quand même bien, non? Sinon, on roule à 100km/h sur nos routes, on achète 2 kilos de farine, mais 1 livre de boeuf haché...Remarquez, je fais aussi 6 pieds et pèse 190 livres... Et pour le reste, ce que peuvent bien en penser les autres, dire qu'on s'en fout est plutôt près de la réalité...

    Laisser un commentaire:


  • Youdivemecrazy
    a répondu
    Envoyé par iove Voir le message
    Je ne vois pas le rapport entre ce que j'ai dis et ta citation de tristan92
    Tu dis que personne n'a dit qu'il fallait compté sur le pony pour pouvoir faire ses paliers. En l'occurrence il a bien dit qu'il n'avait pas confiance dans le fait que sans pony, en cas de problème il y aurait assez d'air... donc si, je ne sais pas quoi te dire de plus.

    Le pony ne doit pas servir de sécurité (même si c'en est une en plus) et ce n'est pas compris comme ça par tout le monde, je l'ai d'ailleurs vu à plusieurs reprises. Je ne dis pas que personnellement je ne flirt pas un peu plus avec les limites si on est 2 avec bloc de déco, mais remonté avec 20 bar dans son bloc sous prétexte qu'on avait un pony et que du coup c'est pas grave, ce n'est pas possible.

    Envoyé par iove Voir le message
    Je ne parle pas de trimix. Je fais juste remarquer que, pour l'initiateur du sujet, plonger profond à l'air (à 60m pour la fédé incriminé ici) c'est "débile" alors que d'autres écoles proposent pareil. L'obligation d'avoir une déco est autre chose, tu respires quand même de l'air à 55M quand tu es TDI extended range.
    Tu m'as mal compris. Ce que je dis c'est que certain ont parlé du risque de narcose en parlant de passé au trimix, la ok pourquoi pas. D'autres ont parlé du risque de narcose pour dire qu'il faut être fou de plonger à 60m tout en faisant référence à PADI ou TDI. Et la ça n'a pas de sens car justement comme tu le dis à 5m prêt, au fond on respire le même gaz.

    L'initiateur du sujet fait de PADI et TDI l'alpha et l'oméga de la référence de la plongée et nous dis qu'aller à 60m à l'air faut être le dernier des imbéciles. Sauf que au fond on respire le même gaz donc ça ne change rien à la narcose. Et si on n'embarque pas de déco on fait juste des paliers plus long et on ressort avec la même quantité d'azote... Donc soit c'est con, mais dans ce cas TDI a tout aussi tord, soit il faut qu'il revoit son jugement.

    Laisser un commentaire:


  • nics
    a répondu
    Envoyé par caolila Voir le message

    Je crois que cela a déjà été ditmais j'en remets une couche.
    A partir du N2 les plongeurs sont formés en théorie comme en pratique (si l'encadrant est bon ) aux paliers. c'est "gravé dans nos gènes FFESSM" … donc après pour un touch&go dans les 60 m tu n'as que peu de paliers… surtout si tu traines par la suite dans la zone 10/20…… et cela c'est a la porté de la majorité des (bons) N3

    C'est le couples profondeur + durée qui rends les plongées dangereuses du point de vue des ADD.

    Pour le Touch & Go le 15 L est suffisant (j vais me faire taper la) mais si tu fais une planif c'est évident…. Le coté narcose est un autre facteur qui est ne se règle pas avec dès blocs de déco mais par l'expérience et la progressivité de la profondeur.



    Perso n'étant aps attiré par les 60m et plus je n'y retournerai pas sauf pour une bonne raison du genre une belle épave et bien sur avec déco surox voir un bloc air en plus histoire d'avoir un "BI" comme les autres … je ne vais pas investir pour un plouf si il y a moyen de faire autrement.
    Oui, les paliers de décompression sont vus dès le P2 cmas... mais les consommations de gaz, les marges de sécurité ?

    Laisser un commentaire:


  • iove
    a répondu
    Envoyé par nobubble Voir le message
    Juste une remarque pour les vieux moniteurs. Il faut bien préciser que la notion de "vieux moniteur" ne concerne pas spécialement ceux qui le sont par leur âge mais que cela peut concerner toutes les tranches de 18ans jusqu'à fin de vie... De moniteur.
    En effet, les dinosaures se reproduisent entre eux et donc enfantent... De jeunes dinosaures. Dans l'esprit ils restent comme leurs ainés.
    Tout à fait d'où les "" autour de "vieux" moniteurs

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • jeancri25
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Mon impression, et corrigez-moi si je me trompe, c'est qu'en France, le système autorise des plongeurs récréatifs avec un équipement récréatif très basique et une expérience très limitée, à plonger à 200 pieds. Et c'est essentiellement ce qui nous fait se dresser les cheveux sur la tête.
    parle donc en mètre, c'est l'unité SI (4 (1) Les unités de mesure à utiliser au Canada sont déterminées en fonction du système international d’unités établi par la Conférence générale des poids et mesures.)...
    Désolé de décevoir ton complexe de supériorité nord américain mais qu'est ce qui te permet de qualifier le N3 même s'il est franco français d'expérience très limitée (avant de le passer, des dizaines de plongées à 40 à l'air...et formés au procédures de décompression et à la planification depuis le N2) ? de plus C'est quoi du matériel basique? 1 bloc de 15 litres avec deux premiers étages "eau froide" et de l'air??? je constate également que tu n'as pas répondu à la question pourtant simple sur le nombre d'accidents à l'air / accident pas à l'air... réponse qui peut seule permettre de qualifier de ""un peu con" " cette pratique...

    De plus pour ton information, quand tu parles de "le pays qui a développé l'un des systèmes d'encadrement de l'activité les plus contrôlé du monde" ,hors structure qu'elle soit commerciale ou FFESSM, tu fais rigoureusement ce que tu veux!!!!! demain mon voisin qui n'a jamais mis la tête sous l'eau va s'acheter le matériel et va descendre tout seul à 80 m à l'air si ça lui chante (une fois seulement... soit) il n'y a aucune législation.... on est peut être le pays le plus laxiste au monde...

    Val...la planification et les procédures de décompression, sont apprises dès le N2 puisque tu es autonome à 20m et que tu n'es pas obligé de n'y passer que 40 mn...

    Laisser un commentaire:


  • nobubble
    a répondu
    Envoyé par iove Voir le message
    A titre perso, j'incite tous les N3 que je connais à passer NxConf pour aller profond, mais tant qu'on aura de "vieux" moniteurs qui diront que ça sert à rien
    Doit-on pour autant obliger le passage NxConf (comme le RIFAP) pour valider un N3?
    Juste une remarque pour les vieux moniteurs. Il faut bien préciser que la notion de "vieux moniteur" ne concerne pas spécialement ceux qui le sont par leur âge mais que cela peut concerner toutes les tranches de 18ans jusqu'à fin de vie... De moniteur.
    En effet, les dinosaures se reproduisent entre eux et donc enfantent... De jeunes dinosaures. Dans l'esprit ils restent comme leurs ainés.

    Laisser un commentaire:


  • val74700
    a répondu
    Envoyé par brochet Voir le message
    Juste pour info la formation"Advanced Nitrox" est plus poussée que le nitrox confirmé enfin je crois!!!
    En quoi (et c'est une vraie question) ?

    Envoyé par brochet Voir le message
    "Déco procédures" et Extended Range équivalent N3 alors la suis .
    Tu estimes quoi...que le couple "Déco procédures" + "Extended Range" est supérieur / inférieur à un niveau 3 + nitrox conf' ?
    Dernière modification par val74700, 24 avril 2019, 16h23. Motif: rajout d'une précision

    Laisser un commentaire:


  • brochet
    a répondu
    Juste pour info la formation"Advanced Nitrox" est plus poussée que le nitrox confirmé enfin je crois!!! "Déco procédures" et Extended Range équivalent N3 alors la suis .
    Pour info suis un vieux instructeur 2f / TDI

    Laisser un commentaire:


  • caolila
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Bref, ce qui est surprenant pour le Nord-Américain qui n'est que très peu familier des particularités du système de certification français, c'est de constater qu'on peut, dans votre pays, plonger à l'air jusqu'à une profondeur de 200 pieds sans réelle formation de plongée technique, avec tout ce que ça implique.
    Je crois que cela a déjà été ditmais j'en remets une couche.
    A partir du N2 les plongeurs sont formés en théorie comme en pratique (si l'encadrant est bon ) aux paliers. c'est "gravé dans nos gènes FFESSM" … donc après pour un touch&go dans les 60 m tu n'as que peu de paliers… surtout si tu traines par la suite dans la zone 10/20…… et cela c'est a la porté de la majorité des (bons) N3

    C'est le couples profondeur + durée qui rends les plongées dangereuses du point de vue des ADD.

    Pour le Touch & Go le 15 L est suffisant (j vais me faire taper la) mais si tu fais une planif c'est évident…. Le coté narcose est un autre facteur qui est ne se règle pas avec dès blocs de déco mais par l'expérience et la progressivité de la profondeur.



    Perso n'étant aps attiré par les 60m et plus je n'y retournerai pas sauf pour une bonne raison du genre une belle épave et bien sur avec déco surox voir un bloc air en plus histoire d'avoir un "BI" comme les autres … je ne vais pas investir pour un plouf si il y a moyen de faire autrement.

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • iove
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message

    Ensuite, oui, les agences techniques, TDI étant la plus importante et la plus respectée, vont peut-être autoriser les plongées à l'air jusqu'à 180 pieds (55 mètres), mais uniquement pour les plongeurs certifiés Extended Range qui ont déjà quelques dizaines de plongées plus profondes que 100 pieds et complétés les formations Intro-to-tech, Advanced Nitrox et Deco Procedures... Et rendu là, parce qu'ils sont déjà clairement dans le "mindset" tec, les plongeurs qui flirtent avec les 200 pieds vont le faire avec du trimix ou de l'hélitrox, anyway...

    On s'entend donc que le cursus nord-américain autorise certes les plongées à l'air jusqu'à 180 pieds, mais le chemin pour s'y rendre est tel qu'uniquement des plongeurs techniques très qualifiés, formés et équipés y ont accès.
    En théorie, l'accès à la zone des 60m c'est pour des plongeurs N3, donc qui ont déjà de l'expérience dans la zone 20-40 avant d'entrer en formation N3. Et cette progression au delà de 40m doit être progressive (bon, ça c'est la théorie)
    De plus, le "deco procedures" fait partie intégrante des cursus de formation N2 et N3 (bon, généralement ça ne va peut-être pas aussi loin que la formation TDI). Ce qu'on peut regretter c'est qu'un grand nombre va au dela de 40m sans déco.

    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Mon impression, et corrigez-moi si je me trompe, c'est qu'en France, le système autorise des plongeurs récréatifs avec un équipement récréatif très basique et une expérience très limitée, à plonger à 200 pieds. Et c'est essentiellement ce qui nous fait se dresser les cheveux sur la tête.
    C'est pas complètement faux, mais ce n'est pas si simple: le système autorise un N3 tout frais à aller à 60m à l'air, mais le DP sur le bateau aura le dernier mot et peut ne pas l'autoriser.

    La zone des 40-60 est obligatoirement en présence d'un Directeur de Plongée (en structure). C'est sa responsabilité d'autoriser ou non un plongeur d'y aller. Et s'il n'est pas rassuré par l'expérience, les compétences ou le matériel du plongeur, vu ce qu'il risque légalement en tant que DP, il a plutôt intérêt à l'interdire.

    Je t'invite à te pointer dans des structures Française ou tu n'es pas connu pour demander à plonger directement sur un site à 60m, tu verras que ce n'est pas si simple que ça. Bon nombre d’entre elles voudront te voir un peu avant sur des sites moins profond avant de t'emmener sur des 60m.

    Au final, ça se fait depuis longtemps de cette façon et je n'ai pas l'impression que ça entraine une nombre d'accident si conséquent que ça. Donc, où est le problème?

    Laisser un commentaire:


  • val74700
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Mon impression, et corrigez-moi si je me trompe, c'est qu'en France, le système autorise des plongeurs récréatifs avec un équipement récréatif très basique et une expérience très limitée, à plonger à 200 pieds. Et c'est essentiellement ce qui nous fait se dresser les cheveux sur la tête.
    L'équivalent "Déco procédures" on l'a dans le niveau 3 ('fin je crois...ne connaissant pas le contenu de cette formation).
    La plannif', tout ça, on voit au niveau 3. Après p'têt que c'est oublié volontairement pour certains qui plongent "à l'arrache", mais ça fait partie de la formation.

    La grosse différence finalement c'est qu'en France le "Advanced Nitrox" n'est pas une condition nécessaire pour aller profond alors que c'est obligatoire ailleurs.

    Et les 5 mètres d'écart entre TDI et ffessm

    Laisser un commentaire:


  • Txum
    a répondu
    Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
    Mon impression, et corrigez-moi si je me trompe, c'est qu'en France, le système autorise des plongeurs récréatifs avec un équipement récréatif très basique et une expérience très limitée, à plonger à 200 pieds. Et c'est essentiellement ce qui nous fait se dresser les cheveux sur la tête.
    Oui enfin plonger en été en méditerranée sur un tombant à 60m dans de l'eau à une vingtaine de degrés et une visi de trente mètres n'est pas non plus exactement la même chose que 60m dans le Saint-Laurent où l'eau est froide, les courants forts et la visi d'1,50m.

    Tout est surtout question de point de vue.

    Après dans la réalité, je ne connais pas beaucoup de structures en France qui proposent des sites au-delà de 50m. Souvent les structures qui les proposent sont capables de fournir au minimum une déco nitrox. Donc de là à faire une généralité…

    Dire que c'est risqué ? Oui. Les risques potentiels sont connus.
    Que c'est suicidaire ? C'est exagéré.
    Qu'on pourrait faire plus "sécure" qu'à l'air ? C'est un fait.
    Qu'il faudrait l'interdire ? Il peut y avoir débat (et perso j'ai pas d'opinion).

    Mais dire que c'est con ?

    Honnêtement j'ai bien lu toutes les pages du thread, et je n'ai rien appris de nouveau. Donc à part un intitulé provocateur, qu'as-tu à apporter au débat ?

    Laisser un commentaire:


  • Pévégalerté
    a répondu
    Ben moi c'est simple, je plonge en CCR depuis mon N3, je n'ai donc jamais été confronté aux 60 à l'air.
    Donc au delà de 40m, c'est forcément Trimix pour avoir une PpO2 de 1b au fond, point barre
    En plus, je peux fabriquer tous les mélanges que je veux chez moi, donc tout va bien, et même que j'arrive à plonger en structure ...

    D'autres questions les pauvres ?

    Laisser un commentaire:


  • Nicolas Duguay
    a répondu
    Envoyé par iove Voir le message
    Au final, le titre racoleur et le poste initial tir à côté du vrai sujet, selon moi: est-ce pertinent de faire sa déco à l'air après une plongée profonde au lieu de la faire avec un mélange surox?

    Après, oui, on peut discuter de la pertinence de ne pas être obligé à la fédé d'avoir une déco pour aller à 60m, mais c'est pas elle qui t'aidera à être clair au fond, et pourtant TDI le fait aussi, juste 5m moins profond
    Non, je ne crois pas à lire les commentaires ci-haut que le "post initial tire à côté du vrai sujet". Par contre, je vous l'accorde sur le côté racoleur du titre...

    Bref, ce qui est surprenant pour le Nord-Américain qui n'est que très peu familier des particularités du système de certification français, c'est de constater qu'on peut, dans votre pays, plonger à l'air jusqu'à une profondeur de 200 pieds sans réelle formation de plongée technique, avec tout ce que ça implique. C'est essentiellement ça qui me surprend et c'est sur cet état de fait que je voulais vous entendre.

    Oui, de mon point de vue, c'est effectivement "un peu con" et je me questionne quant à savoir pourquoi - sur quelles bases - le pays qui a développé l'un des systèmes d'encadrement de l'activité les plus contrôlé du monde est, sur ce point, du moins du point de vue nord-américain, particulièrement laxiste.

    Il faut que vous sachiez que la très vaste majorité des plongeurs nord-américains sont formés Padi et que pour eux, le plus creux qu'ils iront, c'est autour de 130 pieds. Tout au long de leurs formations, quand bien même sont-il des divemasters ou des master scuba divers, on leur a gravé dans le cerveau qu'au-delà de 130 pieds, c'est le territoire de la plongée technique et qu'ils sont mieux de s'en tenir loin sans la formation et l'équipement nécessaire.

    Ensuite, oui, les agences techniques, TDI étant la plus importante et la plus respectée, vont peut-être autoriser les plongées à l'air jusqu'à 180 pieds (55 mètres), mais uniquement pour les plongeurs certifiés Extended Range qui ont déjà quelques dizaines de plongées plus profondes que 100 pieds et complétés les formations Intro-to-tech, Advanced Nitrox et Deco Procedures... Et rendu là, parce qu'ils sont déjà clairement dans le "mindset" tec, les plongeurs qui flirtent avec les 200 pieds vont le faire avec du trimix ou de l'hélitrox, anyway...

    On s'entend donc que le cursus nord-américain autorise certes les plongées à l'air jusqu'à 180 pieds, mais le chemin pour s'y rendre est tel qu'uniquement des plongeurs techniques très qualifiés, formés et équipés y ont accès.

    Mon impression, et corrigez-moi si je me trompe, c'est qu'en France, le système autorise des plongeurs récréatifs avec un équipement récréatif très basique et une expérience très limitée, à plonger à 200 pieds. Et c'est essentiellement ce qui nous fait se dresser les cheveux sur la tête.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X