Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pourboires

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #91
    Je voudrais déterrer cet excellent sujet: les pourboires.

    Je me trouvais dernièrement à Lembeh où les propriétaires du lieu "conseillait" un pourboire de 10 à 15% de la somme du coût du séjour. Je crois que c'est assez la somme consacrée par la clientèle nord américaine. Personnellement j'ai laissé 100 US$ pour le spotter et 150 US$ pour tout le monde - équipage et personnel de l'hôtel, pour mon épouse et moi. Séjour de 12 nuits et 2 fois 20 plongées. Soit +/- 7% de la facture totale du séjour.

    L'impossible n'a simplement pas encore été tenté avec succès.

    Commentaire

    • Pub

    • #92
      Les pourboires sont en principe une appréciation personnelle et la norme américaine ne devrait s'appliquer qu'en Amérique (tout comme les regles dans chaque pays). Fixer un pourcentage, c'est plus une appréciation mais un tarif. Après je ne sépare pas les pourboires selon le personnel car si c'est le guide qui fait le show et le succès de la plongée, c'est le staff derrière qui fait que la plongée est possible et le séjour agréable (gonflage, bouffe, chambre, etc). Les deux resort que j'ai fait à Lembeh ne donnent qu'une enveloppe pour l'ensemble du personnel.
      Save the cods, save the world.


      [picurl=http://www.plongeur.com/magazine/wp-content/uploads/2007/06/plongeur_468x60.gif]http://www.plongeur.com/magazine/contact/[/picurl]
      Modérateur Construction/Bricolage et Vidéo sous-marine

      Commentaire


      • #93
        Aucune règle ne s'imposera à moi ; c'est toujours mon appréciation personnelle qui me fait quantifier le montant du pourboire que j'estime devoir
        L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

        Commentaire


        • #94
          Le problème pour moi vient du fait que bien souvent, les structures intégrent le pourboire dans l'équation et en profitent pour réduire la rémunération du staff.
          En soit je n'ai rien contre mais il faut que ce soit clairement annoncé car ca devient une partie intégrante du tarif, et ca n'est plus un pourboire mais la rémunération du service de ces personnes.

          Commentaire


          • #95
            ce serait quand même plus "instructif" si au lieu d'exprimer des opinions, on parlait de somme donnée ou de pourcentage par rapport au budget total. Ce serait sympa si on pouvait avoir: pays ( parce que cela dépend très fort du pays et de sa culture , niveau du service perçu ( mauvais moyen bon top ) et somme en valeur et pourcentage. Dans mon cas à Lembeh le niveau de service de l'équipage et du spotter et de l'hôtel était bon à très bon.

            L'impossible n'a simplement pas encore été tenté avec succès.

            Commentaire

            • Pub

            • #96
              Perso il y a un pourboire "global"...puis si 1 ou 2 membres du personnel a été particulièrement efficace, serviable etc.. et bien on donne un petit plus en direct. Ce fût le cas lors de notre dernière virée aux Maldives pour les 2 matelots qui remontaient le bloc de ma femme à la sortie de l'eau et qui l'aidaient a s'équiper. C'était clairement un service supplémentaire.

              Commentaire


              • #97
                Bonsoir

                Tout dépend du sens qu l'ont donne au terme "pourboire" qui devrait d'ailleurs s'écrire pour-boire,

                Dans les bars/brasseries le pour boire, était un petit geste du client pour exprimé sa satisfaction, ce qui ce différenciait du "service" qui étais la rémunération de l'employé(e) qui il / elle touchait comme unique source de salaire un pourcentage sur les couts des produits qu'il /qu'elle avait servi.

                Le montant du service généralement un pourcentage, était d'ailleurs afficher dans l'établissement, pour l'employé(e) c'était son salaire et était imposé, le pour-boire lui ne l'étais pas et son montant restait discret

                Dans certains établissement le Pour boire ce partageais entre tous les employés(es) tant ceux en service de salle que ceux en cuisine par exemple, d’où parfois ce tintement de cloche, un grand " "Service" crier par le barman, repris par l'ensemble du personnel de salle avec un grand "Merci" collégial

                Il y a une prestation, cette prestation est clairement défini lors de la transaction elle a un cout !! le reste ne peut être obligatoire ou imposé !!

                Un pour-boire ! pour moi n'est pas un du , mais l'éventuelle expression de ma satisfaction du ou des services ou attentions particuliers rendu,

                Comme Mat, si on m'impose des convenances, je ne suis plus d'accord, ce n'est plus un pour-boire, mais un cout imposé faisant partie intégrante du budget de mon séjour !!

                Quand est il si on ne sacrifie pas à ce pourboire imposé ? .................................
                Plongeur piqué à la rouille, lorsqu'il était petit, à besoins de rappels très fréquent !
                Et en plus même plus peur du noir !!

                Commentaire


                • #98
                  Le problème (qui n'en est pas un) sur le pourboire c'est la différence d’interprétation entre les culture et les pays. Là où nous Français l'avons intégré comme un plus au service, dans la culture US/anglo-saxonne, elle est partie intégrante de la rémunération et de la qualité du service. Rien que la sémantique en dit long. Nous utilisons le terme "Pour-Boire" comme très bien explicité par doumes , mais coté US (et qui c'est rependu partout dans le monde ....) c'est TIP. Un acronyme qui veux dire : To Improve Performance (trad : Pour récompense de la performance), ce qui ne cache rien au but direct. De plus le TIP est une part non négligeable de la rémunération du salarié (il faut le voir comme un commercial qui est rémunéré en grosse partie à) la performance. Et nous n'avons pas pour ces jobs cette culture (ni même pour les autres ....).C'est comme les Tax, dans bcp de pays les prix affiché n'en tiennent pas compte, elle sont ajoutée a la fin, ben la c’est pareil, c'est au client d'en tenir compte en amont.
                  Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

                  Commentaire


                  • #99
                    Bien exprimé Zoreil. Doumes n'a pas tord en ce qui concerne la culture "latine". Cependant je trouve inapproprié de vouloir l'imposer au monde entier. De même que je m'attends à ce que des étrangers - voire immigrés - s'adaptent un minimum à nos moeurs locaux, je trouve que nous devons essayer de nous adapter aux us et coutumes des pays que nous visitons. Il ne me viendrait donc nullement à l'esprit de ne donner qu'une pauvre aumône dans des pays comme l'Egypte, l'Asie ou les Etats Unis. C'est pour cela qu'il serait intéressant, comme on l'a fait très bien en 2010, de reprendre des ordres de grandeurs pour la plupart des pays où l'on plonge.

                    Cela étant dit, c'est arrivé à ma dernière croisière en Egypte d'avoir donné ZERO dans le pot commun mais des pourboires au 3 individus qui étaient les seuls à avoir fait leur boulot convenablement.

                    L'impossible n'a simplement pas encore été tenté avec succès.

                    Commentaire


                    • Je pense que c'est à l'agence de voyage et/ou au réceptif sur place de sensibiliser à cette différence culturelle.

                      Quand on vend en France, à des français, une croisière "tout inclus" sur la mer Rouge, on sait très bien que le client ne s'attend pas forcément à devoir filer 100€ de pourboire à la vin de la semaine. Donc soit on l'intègre dans le prix et on supprime le pourboire (Serge chez Anthias dit clairement que l'équipage a un salaire plus que correct et que le pourboire est bien un "plus"), soit on sensibilise fortement le client.
                      Ca me semble tout simplement évident pour éviter que le client ne finisse sont séjour sur une note négative à ses yeux.

                      Commentaire

                      • Pub

                      • Bien d'accord MAtt. Maintenant il y a quand même des plongeurs qui trouvent eux même des séjours plongées sur internet

                        L'impossible n'a simplement pas encore été tenté avec succès.

                        Commentaire


                        • Intéressant sujet! Perso, je suis de l'école de pensée qui veut qu'à Rome, on fait comme les Romains... C'est-à-dire que je m'informe systématiquement de la pratique locale: est-ce que les locaux donnent des pourboires ou non? Maintenant, ce que font les Américains, avec qui ils le font, comment ils le font et pourquoi ils le font, dire que je m'en tamponne le coquillage est encore un euphémisme...

                          Commentaire


                          • @ Nicolas Duguay. C'est une très belle philosophie. Le soucis c'est que dans des endroits comme les maldives, l'indonésie ou la malaisie, des locaux qui plongent comme clients, je n'en ai jamais vu. D'où l'intérêt de partager les infos comme dans ce post.

                            L'impossible n'a simplement pas encore été tenté avec succès.

                            Commentaire


                            • Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
                              Intéressant sujet! Perso, je suis de l'école de pensée qui veut qu'à Rome, on fait comme les Romains... C'est-à-dire que je m'informe systématiquement de la pratique locale: est-ce que les locaux donnent des pourboires ou non? Maintenant, ce que font les Américains, avec qui ils le font, comment ils le font et pourquoi ils le font, dire que je m'en tamponne le coquillage est encore un euphémisme...
                              Ben le principe est le même au Canada qu'aux US....du moins à Terre Neuve...ou l'on fixe le taux de Tip sur le lecteur de carte bancaire...
                              Peu importe contre qui tu te bats; ton adversaire,c'est toujours toi-même NAKAMURA
                              Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique de la moule!!!

                              Commentaire


                              • Oui, quoique les Canadiens (ou à tout le moins les Québécois) sont moins maniaques que les Américains sur la question de pourboires. Ceci dit, que je dis de faire à Rome comme les Romains, je fais référence aux séjours à l'étranger, hors Canada. Par exemple, quand je plonge au Mexique, au Costa Rica ou en Asie, je m'informe des coutumes locales: est-ce que les Mexicains, les Costaricains ou les Malais versent des pourboires et/ou s'attendent à recevoir des pourboires. Si c'est le cas, j'en donne; sinon, non. Maintenant, si le bateau est rempli d'Américains qui s'en fichent et donnent de généreux pourboires, ben, tant mieux pour les employés, mais ça ne va pas m'influencer le moins du monde...

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X