Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Peur du fop

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Peur du fop

    Bonjour a tous
    je suis tout nouveau dans la plongee depuis 1 an et une dizaine de plongee et obtenu mon n1 . Cette annee logique je me suis inscrit en formation n2 . Mais voila j ai une peur terrible du fop . J aibvu que 25 a 30 % de la population etait porteuse . Et que ca craint pour la plongee . J ai 2 enfants et je ne veux pas quil marruve des soucis . C est bete mais c est comme ca
    bonnes bulles a tous

  • #2
    Ben tu prends ta carte bleue et tu te fais dépister à tes frais!!

    Commentaire


    • #3
      Tu circules en voiture ? Quel risque sur la durée de ta vie de conducteur ?
      J'ai vu un mola mola

      J'ai vu un autre mola mola

      Commentaire


      • #4
        Le plus simple c'est que tu ne sortes plus de chez toi comme cela tu limites les risques ..

        Sérieusement un FOP n'entraine pas systématiquement un ADD. Si tu ne fais pas d'effort après la plongée pas de raison que tu ai un ADD...

        Commentaire


        • #5
          Statistiquement tu as plus de risque de faire un barotraumatisme ou surpression pulmonaire qu'un ADD à cause d'un FOP.
          Plus sérieusement, en plongée, si tu n'es pas zen dans ta tête, laisse tomber.

          Commentaire


          • #6
            Je vous trouve un peu irrespectueux les gars, perso je trouve que sa peur est relativement raisonnable.

            On t'explique que ya un truc que tu as 25% de chances d'avoir et qui peut te conduire au carton sans que tu y puisses grand chose.

            Faudrait être inconscient pour pas se poser la question !

            Donc tu peux te faire dépister, ça coûte des sous, c'est pas très agréable (écho trans oeusophagienne) et ça ne détecte pas 100% des fop.
            tu peux aussi prendre mes précautions de bases : éviter les profil à risque, les vasalva à la remonté, les efforts post plongée...

            Ça suffit dans la majorité des cas. Si le foot conduisait automatiquement à un add on aurait beaucoup plus de carton.
            Quand tu regardes les statistiques, les accidents sans cause identifiée sont quand même très rares.

            Commentaire


            • #7
              Si en grandissant dans ta vie de plongeur, tu commences a subir des trucs bizarres comme grattouille tout la nuit après une plongée, etc... , tu commenceras à te poser des questions et alors, je pourrais, en tant que "fopé" te dire comment plonger en toute sécurité.
              Pour l'instant tu ne vois rien de bizarre ?
              Alors continue sans t'angoisser et surtout régale-toi !
              Bardass utilise aussi un OSTC.
              Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Matt Voir le message
                Je vous trouve un peu irrespectueux les gars.
                ?

                Parceque maintenant il est conseillé de laisser plonger quelqu'un qui craint pour sa santé.
                Jusqu'à présent on m'avait toujours préconisé le contraire.
                Mais je serais ravi d'apprendre ces nouvelles notions si elles sont motivées.

                Bien cordialement,

                JC

                Commentaire


                • #9
                  Faut relativiser! Tout d'abord FOP ne veut pas dire ADD, Si tu respectes les règles tu réduis fortement le risque, donc réduction du risque + 70% de la population sans FOP ça limite bien le risque potentiel te concernant.
                  Sache que si on te parle d'accidents dans ta formation c'est justement qu'il s'agit d'une actvité de sport/loisirs spécifique et que justement on t'en parle pour rester dans le domaine de la prévention.
                  Pour la petite histoire j'ai rencontré hier lors d'une vente de matériel d'occasion un plongeur victime d'un ADD suite à un FOP, il va très bien et reprends prochainement la plongée...
                  Enfin si la pensée d'un accident te marque de manière durable lors de ton activité, faudra peut-être passer à autre chose. Ca doit rester un plaisir et non un stress.
                  Très honnêtement faut relativiser, la preuve, on va tous mourir... Perso je mets une option d'ici 40 ans avec si possible 40 années de plongée à venir, ca me fera 90 j'accepterai de passer en PMT

                  Commentaire


                  • #10
                    Hello,

                    C'est une peur "fondée", particulièrement si on s'oriente sur les plongées plus profondes où le risque se retrouve forcément augmenté...

                    Si ca peut te rassurer, tu peux regarder ici
                    http://ffessm-codep08.fr/index.php/l...-et-la-plongee

                    Un dépistage est possible, mais pas vraiment utile, et une fermeture est possible, mais je pense qu'en général les gens ne la font pas (ceux qui le font, ce sont plutot ceux qui se faisaient des plongées longues et profondes, de ce que je vois).

                    De plus, toujours de ce que je vois, sans avoir accès aux chiffres exactes, la plupart des gens ayant fait un ADD chez qui on retrouve un FOP ont eu une belle frayeur mais pas de séquelles.

                    Enfin, éliminer le FOP diminue le risque de shunt, mais ne le rend pas nul. Le FOP est un shunt cardiaque, mais on peut quand meme faire un shunt pulmonaire!


                    Edit: Je ne crois pas avoir trop dit de conneries là-dedans, mais dans le doute, je rappellerai que je suis pas medecin hyperbare

                    Commentaire


                    • #11
                      Sì la peur de l'accident est trop forte, arrête la plongée tout de suite.
                      Sinon, tu prends la version optimiste et tu te dis que tu fais partie des 80%...


                      l'avenir, c'était mieux avant !

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour,

                        il ne faut pas oublier que les shunts droit/gauche sont en cause (pas la seule cause) dans les ADD cérébraux et non médullaires.
                        Mais 80% des ADD neurologiques sont médullaires.
                        Donc ne pas avoir de FOP ne protège pas d'un ADD et avoir un FOP n'est qu'un facteur de risque d'ADD neurologique cérébral devant conduire à quelques précautions (éviter les plongées saturant est et profil à risque, éviter tout effort à glotte fermée qui ouvriraient le shunt... montée echelle, ancré, manutention du matériel. ...).
                        Après, chacun met son curseur des risques admissibles là où il le veut, encore faut-il il avoir une information correcte.

                        Bonnes plongées.

                        Commentaire


                        • #13
                          Bonjour,

                          Nics à tout dit !


                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par thierry2504 Voir le message
                            Bonjour a tous
                            je suis tout nouveau dans la plongee depuis 1 an et une dizaine de plongee et obtenu mon n1 . Cette annee logique je me suis inscrit en formation n2 . Mais voila j ai une peur terrible du fop . J aibvu que 25 a 30 % de la population etait porteuse . Et que ca craint pour la plongee . J ai 2 enfants et je ne veux pas quil marruve des soucis . C est bete mais c est comme ca
                            bonnes bulles a tous
                            Bonjour thierry2504,

                            Je reviens sur ta phobie du FOP.
                            Ta crainte est légitime si tu n'as pas eu plus d'explications.

                            Je vais donc reprendre mes explications traditionnelles, déjà maintes fois répétées :
                            Tu dois comprendre qu'être porteur d'un shunt D-G (dont le FOP est le plus fréquent) n'est qu'un FACTEUR de RISQUE pour certains ADD. Attention, les nuances sont importantes : "Facteur de risque", ça ne veut pas dire FOP=ADD !! Sinon, 20 à 40% des plongeurs feraient un ADD ... ce qui est loin d'être le cas. Le FOP augmente le risque d'ADD au même titre que les efforts au fond, la déshydratation, la surcharge pondérale, les plongées successives etc ...

                            Ensuite, tu dois savoir que pour qu'il y ait un problème avec un FOP, il faut 2 autres conditions :
                            1) la présence de bulles circulantes (ce qui n'est pas toujours le cas) ...
                            2) Un inversion du rapport des pressions des oreillettes Gauche/Droite (normalement, la pression est beaucoup plus forte à gauche, donc si FOP, flux sanguin de G vers D, les bulles étant "naturellement" à D en décompression, ne posant problèmes que si passant à G), comme lors d'un Valsalva, d'un gonflage à la bouche, d'une toux, d'un éternuement en se retenant, d'une défécation en poussant, d'un vomissement, en jouant de la trompette ... (la pression à D peut devenir plus forte, réalisant alors un flux D vers G, entrainant les bulles et pouvant conduire à l'ADD).

                            Enfin, rappelons que la présence d'un shunt majore un risque faible, en particuliers si on ne dépasse pas 40 m. Donc le risque absolu reste faible, même avec un FOP, d'où l'absence d'intérêt au dépistage généralisé (en résumé, ça induirait beaucoup d'examens et de conséquences [chez 30% des pratiquants quand même] pour très peu d'accidents évités).

                            L'association shunt (ou FOP) et ADD est donc loin d'être systématique et il y a des moyens de prévenir sans avoir recours au dépistage systématique, mais simplement en ayant une pratique raisonnée et adaptée.

                            Bonnes plongées.
                            Club associatif en Guadeloupe ?

                            Commentaire


                            • #15
                              Bonjour,

                              Envoyé par Scubaphil Voir le message
                              Ensuite, tu dois savoir que pour qu'il y ait un problème avec un FOP, il faut 2 autres conditions :
                              1) la présence de bulles circulantes (ce qui n'est pas toujours le cas) ...
                              2) Un inversion du rapport des pressions des oreillettes Gauche/Droite [...], comme lors d'un Valsalva
                              Autant le reste c'est facilement évitable en plongée, mais le Valsalva... Je sais qu'il y a d'autres moyens d'équilibrer à la descente, mais le Valsalva est le plus enseigné (et personnellement c'est tout le temps ce que je fais). Ça reste une pratique raisonnable que de pratiquer le valsalva, non ?

                              Je comprends bien que le FOP n'est "que" une majoration de risque d'ADD... mais si ce risque augmente en cas de Valsalva, et que c'est une pratique quasi systématique en plongée ça me fait un peu peur (est-ce que ça reste si négligeable que ça ?).

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X