Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Accident sur le France à Annecy

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Envoyé par shapeshifter Voir le message

    C'était le même que nous l'autre jour ?
    .. non ..
    Chuck Norris utilise un OSTC.
    Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

    Commentaire

    • Pub

    • #32
      Envoyé par caolila Voir le message


      Tout a fait d'accord avec toi.. sans avoir plongé régulièrement dans des conditions plus ou moins similaires ou approchante les dernières semaines… t'y vas pas point barre
      ces plongeurs avaient plongé deux fois la veille dans le même lac pour "s'acclimater"
      Chuck Norris utilise un OSTC.
      Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

      Commentaire


      • #33
        C'est certain, comme dit Bardass, que la formation c'est pas toujours ça, mais...

        Ne serait-ce pas aussi de la responsabilité de chacun d'avoir la curiosité, l'ouverture d'esprit, de se former, au moins en théorie, par soi-même ? Et ensuite s'entraîner, faire ce qu'il faut pour être au mieux en sécurité..arrêter de prendre la plongée comme une activité anodine.

        Certains ont le même point de vue que le mec qui picole au volant et qui vous dit "j'ai jamais eu d'accident en X années" : Il m'est jamais rien arrivé alors il ne m'arrivera jamais rien !

        J'ai en tête certains de mon club qui descendent sur la faille à St Disdille, au lac Léman : 60 mètres, un 15 litres et pas de déco' surox' !
        'faut pas qu'il y est d'incident .

        Commentaire


        • #34
          faut pas croire, ce genre d'accident va se reproduira. On peut s'estimer heureux que ça n'arrive pas plus souvent. Faut croire qu'on est pas si mauvais en fait.

          on peut juste diminuer les risque en prenant quelques mesures non facultatives comme:
          -inclure dans le MFT et donc dans le cursus des le niveau 1 : réaction fasse à un débit constant +/- V-drill
          -créer une formation eau froide avec le brevet et imposer ce niveau pour plonger dans ces environnements
          -obliger l'utilisation de deux bouteilles qu'on peut isoler avec chacune 1er étage.

          Il y a pas mal de MF2, IR, IN qui plongent dans ces milieux, il est de leurs devoir de faire changer les choses. Si ne serait ce qu'une des 3 exemples que j'ai fait puissent être mis en place ce serait déjà un bon début.
          La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

          on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

          Commentaire


          • #35
            Et puis, même à la fédé....il suffit de faire la journée découverte plongée sout' pour prendre conscience de plein de trucs, même pas la peine d'aller voir ailleurs.

            Et d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas de transfert de compétence entre la sout' et le loisir au sein de la fédé

            Ca ne pourrait faire que du bien

            Commentaire

            • Pub

            • #36
              Envoyé par val74700 Voir le message
              Ne serait-ce pas aussi de la responsabilité de chacun d'avoir la curiosité, l'ouverture d'esprit, de se former, au moins en théorie, par soi-même ? Et ensuite s'entraîner, faire ce qu'il faut pour être au mieux en sécurité..arrêter de prendre la plongée comme une activité anodine.

              Certains ont le même point de vue que le mec qui picole au volant et qui vous dit "j'ai jamais eu d'accident en X années" : Il m'est jamais rien arrivé alors il ne m'arrivera jamais rien !


              Et j'ajouterais, comme l'écrit Bardass plus haut, que les assistances telles qu'on les enseigne aujourd'hui encore, et qui induisent le fait de se reposer sur le binôme, renforcent ce sentiment de "C'est bon, je sais me débrouiller ; en cas de problème, j'ai mon binôme avec moi".

              Envoyé par val74700 Voir le message
              Et d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas de transfert de compétence entre la sout' et le loisir au sein de la fédé
              Je dirais que c'est parce qu'au sein de la progression linéaire N1, N2, N3, on mélange tout. On passe ainsi de la plongée loisir dans 15m d'eau sans palier à de la profonde à 60m avec déco, tout cela sans parler de matériel ou procédures différents.
              La "liberté pédagogique" fait que c'est au moniteur de s'en charger, mais si lui-même a été formé sans ces questionnements-là, il ne risque pas de les transmettre.

              Philippe

              Commentaire


              • #37
                Envoyé par bardass Voir le message

                Qu'attendons nous pour les former au réel, leur faire travailler la gestion d'un véritable essoufflement, la respiration sur un détendeur fusant, la fermeture par eux même de leur robinetterie, le tout de manière stabilisée, avec ou sans masque ...
                En synthèse, leur apprendre l'autonomie dans le vrai sens du terme, que ce soit au niveau du matériel, physique et psychologique.
                Je suis fan !!
                Et pas que pour l'eau froide, quand je vois le nbe de plongeurs que je croise à plus de 40, sans deco et avec une vague idée de la planification d'une plongée, tu prends peur.

                A+

                Commentaire


                • #38
                  « Je picole avant de conduire et il m’est jamais rien arrivé », « Mon grand-père fume comme un pompier et il a vécu 95 ans », « J’ai pas pris de traitement contre le palu quand je suis allé randonner dans la jungle dans une zone endémique et je l’ai pas attrapé »… Dans la plupart des cas, être c*n ça ne tue pas, mais c’est pas une raison pour l’être ^^

                  Pour le problème dont il est question, effectivement un plongeur conscient devrait se poser les bonnes questions avant de se lancer sur une plongée comme celle-là, sans formation ou expérience adéquate, sans matériel adapté… mais malheureusement on ne peut pas forcer les gens à être prudents…

                  Surtout qu’en France on a un peu une formation N3 qui fait de nous des plongeurs autonomes, point barre. Est-ce qu’un système à la PADI ne serait, finalement pas, une bonne chose avec des modules à la carte ?
                  Le N3 permettant d’être autonome dans des conditions « standards » (à définir) de plongée. Pour les conditions particulières (plongée lac en eau froide), avoir une formation complémentaire et la rendre obligatoire ? Ou bien, carrément rendre la formation N3 plus adaptée à ce genre de situation de sorte que n’importe quel diplômé N3 soit apte à faire de la plongée lac en eau froide, point barre.

                  C’est dommage d’en arriver là, mais la prévention ne suffit pas et on à un moment on est obligé de forcer la main.

                  Cela dit en théorie c’est aussi au club de plongée de vérifier que les plongeurs qu’ils emmènent sont aptes.

                  Commentaire


                  • #39
                    Cela dit en théorie c’est aussi au club de plongée de vérifier que les plongeurs qu’ils emmènent sont aptes.

                    Pour ça il faut encore que les personnes qui décident soient avisées et conscientes des possibles lacunes des uns et des autres...


                    l'avenir, c'était mieux avant !

                    Commentaire


                    • #40
                      Envoyé par nics Voir le message


                      Pour ça il faut encore que les personnes qui décident soient avisées et conscientes des possibles lacunes des uns et des autres...
                      Exactement. D'où ma réflexion sur le fait que si on veut éviter au maximum ce problème, je ne vois finalement pas d'autre choix que de contraindre (malheureusement) la pratique à l'obtention d'un brevet (avec toutes les limites que ça impose).

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #41
                        Oui, pourquoi pas des qualif' techniques comme ça se fait ailleurs, indépendamment du niveau d'autonomie.

                        Y'a bien les intro to tek, essential, fundies, extended range, wreck diver, cave diver, etc... dans d'autres organisations.

                        Pourquoi ne pas les intégrer et/ou les reconnaître, si l'on n'est pas capable de proposer un équivalent ?

                        Tu n'est "que" niveau 2 ou 3. Ton autonomie ce limite a un environnement "classique".

                        Tu veux aller en lac, dans le froid, etc...forme toi !

                        Commentaire


                        • #42
                          Je suis contre ce genre de brevet en tout genre( ce qui n’étonnera personne). La plongée française ( comme la France d’ailleurs) crève de la réglementation à outrance. Ils ne résolvent rien, il faut se battre sur le contenue de la formation et développer l'esprit critique des gens.

                          Commentaire


                          • #43
                            Que niveau 2 ou 3 ou 4 ou MF1 ou MF2 ou IR ou IN. Si tu ne sais pas gérer le froid, tu ne sais pas et ce n'est pas une question de niveau.

                            Mais tu imagines la fédération expliquer aux moniteurs que pour certaines plongées ils vont être encadrés par les N2 locaux ? Pour cela il faudrait vraiment un changement d'approche à la formation avec perte de la progression linéaire.

                            Envoyé par val74700 Voir le message
                            ?

                            Tu n'est "que" niveau 2 ou 3. Ton autonomie ce limite a un environnement "classique".

                            Tu veux aller en lac, dans le froid, etc...forme toi !

                            Commentaire


                            • #44
                              Envoyé par shapeshifter Voir le message
                              Mais tu imagines la fédération expliquer aux moniteurs que pour certaines plongées ils vont être encadrés par les N2 locaux ?
                              ben deja un N2 ça n'encadre pas donc ils n'auront pas ce dilemme
                              et les encadrants ont déjà l'habitude d'être sous la directive d'un DP

                              d'ailleurs le DP peut tres bien restreindre les profondeurs suivant ce qu'il juge bon.
                              exemple: pas de bi manifold, pas habitué en eau froide -> restriction à 20m de prof max
                              La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

                              on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

                              Commentaire


                              • #45
                                Un mf2 n'ayant jamais vu l'eau froide serait largement mieux encadré par un n2 habitué qu'en autonomie.

                                Mais vu la progression linéaire qui pressupose que par définition un mf2 est mieu placé qu'un n2 - et ceci quelque soit la réalité de la plongée - j'imagine que ça doit être difficile à avaler pour certains.

                                Envoyé par whodive Voir le message

                                ben deja un N2 ça n'encadre pas donc ils n'auront pas ce dilemme
                                et les encadrants ont déjà l'habitude d'être sous la directive d'un DT

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X