Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Contre indications hématologique ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Contre indications hématologique ?

    Bonjour,
    Suite à une faiblesse ressentie (à la course à pied) dans ma jambe gauche il y a quelques mois, on m’a diagnostiqué l’artère fémorale gauche obstrué. Et à la suite, posé un stent pour recanaliser ma jambe.
    L’histoire aurais dû s’arrêter la, mais 2 semaines plus tard la meme femorale se recolmate au dessus du stent. Après analyse sanguines plus poussées et prise d’anticoagulant de type Aspirine et Previscan, on en déduit une maladie lupique ayant créée une thrombose artherielle.
    D’après les médecins cette maladie (chez moi excès de plaquettes dans le sang) peut persister plusieurs mois voire plusieurs années.
    Le problème est que apparemment le Previscan (ou la thrombose artérielle ??) est une contre-indication a la plongée , et donc je n’ai plus l’autorisation médicale de pratiquer la plonger.
    Y a-t-il parmi vous des plongeurs ayant été dans le même cas ? Comment cela a-t-il evolué ?
    Au bout de combien de temps avez-vous replongé ?? Et si un médecin passe par la : la thrombose artérielle est-elle une contre-indication à la plongée ?
    Merci de vos experiences
    Nicos

  • #2
    Ce sont plutôt les internistes ou les angiologues, dans ce genre de cas, qui pourraient répondre. Ceci dit je vois pas trop en quoi une thrombophilie, auto-immune ou pas, et/ou les divers médicaments utilisés dans ces indications, constitueraient une contre-indication. Tu as regardé déjà par ?
    On the loop again

    Commentaire


    • #3
      Merci de ta reponse
      je vois bien dans la liste des contres indications les termes "Thrombopénie, thrombopathies .." mais j'ai un peu de mal a les interpreter.
      c'est pourquoi je m'adresse ici, savoir quel sont les facteurs de contre indication dans le domaine
      Nicos

      Commentaire


      • #4
        Bonjour,

        Je suis angiologue (mais pas (encore) médecin fédéral...). J'ai eu le cas d'un ami plongeur dans le même club que moi, interdit de plongée par son médecin fédéral pendant plusieurs années pour un trouble de la coagulation mineur ayant entrainé deux embolies pulmonaires à 2 ans d’intervalle. Il est depuis le deuxième sous anticoagulant à dose curative au long cours.

        Il existe en effet une contre-indication à la plongée dans le cadre de troubles de la coagulation, mais comme beaucoup de pathologies, si cette dernière est bien stabilisée sous traitement (hormis l'épilepsie, normal), et qu'il n'est pas contre-indiqué pour la plongée, alors je ne vois pas où est le problème.

        Le cas de cet ami en question est passé en commission médicale départementale, qui l'a autorisé à replonger sans restrictions particulières (plongeur niveau 3). Il faut juste prendre conscience qu'une hémorragie quelle qu'elle soit sera potentiellement plus sévère sous traitement anticoagulant. S'il avait écouté son médecin fédéral il n'aurait jamais replongé.

        Monsieur poum, dans ton cas, s'agit-il d'un syndrome des antiophospholipides (présence d'anticorps circulant de type lupique) ou d'un authentique Lupus? Dans tous les cas, ce n'est pas à ton médecin fédéral seul de décider de la contre-indication définitive à la plongée. Ton cas doit se discuter en commission.

        J'espère avoir pu t'éclairer. Je pense que ton cas n'est pas fermé à une reprise de la plongée. Il faudra cependant s'assurer que ton problème soit stabilisé pendant au moins 6 mois avant de tenter une reprise.

        Bonne soirée

        Commentaire


        • #5
          Bonsoir monsieur poum,

          Le titre de ton fil a attisé ma curiosité (je suis spécialiste en Hématologie, même si mon domaine de pratique habituel n'est pas la coagulation).

          Avant d'aller plus loin, j'aurais besoin d'éclaircir ton cas sur le plan diagnostic, parce que ce n'est pas très clair :
          Envoyé par monsieur poum
          on m’a diagnostiqué l’artère fémorale gauche obstrué.
          ...
          Après analyse sanguines plus poussées et prise d’anticoagulant de type Aspirine et Previscan, on en déduit une maladie lupique ayant créée une thrombose artherielle.
          Là, je comprends a peu près, même si la notion de "maladie lupique" doit être précisée, comme te l'as signalé aussi Harold_S. Authentique lupus ou "simple" syndrome des anti-phospholipides ("anticoagulant circulant de type lupique") ?

          Envoyé par monsieur poum
          D’après les médecins cette maladie (chez moi excès de plaquettes dans le sang) peut persister plusieurs mois voire plusieurs années.
          Là par contre, je ne comprends plus rien.
          Tu as en plus un nombre de plaquettes augmenté ?
          Parce que ça n'a pas grand chose à voir avec les notions précédentes ...


          Envoyé par monsieur poum
          Le problème est que apparemment le Previscan (ou la thrombose artérielle ??) est une contre-indication a la plongée
          Le Previscan, pas strictement.
          La thrombose artérielle non plus, si elle n'est pas en phase aiguë et bien corrigée et contrôlée.
          Club associatif en Guadeloupe ?

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par monsieur poum
            je vois bien dans la liste des contres indications les termes "Thrombopénie, thrombopathies .." mais j'ai un peu de mal a les interpreter.
            "Thrombopénie" : manque de plaquettes (quantitatif). Par définition, nombre de plaquettes < 150 Giga/L (ou 150 000/mm3).
            "Thrombopathie" : plaquettes non ou peu fonctionnelles (qualitatif).

            A priori ces problèmes ne te concernent pas.
            Club associatif en Guadeloupe ?

            Commentaire


            • #7
              Merci de vos réponses et de vos éclaircissements, mon problème serait la présence d’un anticorps circulant de type lupique (dans les comptes rendus de la spécialiste), un excès de plaquettes dans le sang qui s’agglomèrent dans la circulation et colmatage de mon artère fémorale gauche (pose d’un stent de 15cm puis re-colmatage en haut de la cuisse).
              Je suis sous traitement anticoagulant depuis 4 mois.
              Mon médecin fédéral me dit de ne pas plonger pour le moment, ma posologie étant en contre-indication avec le listing médical plongée, mais que ceci pouvait éventuellement évoluer dans les mois qui viennent.
              Je vais attendre un peu, et selon les évènements, saisir la commission médicale de mon codep.
              Ca me parait une bonne idée, ne serait-ce que pour évaluer les risques de la pathologie avec la plongée.
              Nicos

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Scubaphil
                "Thrombopénie" : manque de plaquettes (quantitatif). Par définition, nombre de plaquettes < 150 Giga/L (ou 150 000/mm3).
                "Thrombopathie" : plaquettes non ou peu fonctionnelles (qualitatif).

                A priori ces problèmes ne te concernent pas.
                Merci ! effectivement, c'est en fait un peu le contraire de mon cas
                Nicos

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par monsieur poum
                  Merci de vos réponses et de vos éclaircissements, mon problème serait la présence d’un anticorps circulant de type lupique (dans les comptes rendus de la spécialiste), un excès de plaquettes dans le sang qui s’agglomèrent dans la circulation et colmatage de mon artère fémorale gauche (pose d’un stent de 15cm puis re-colmatage en haut de la cuisse).
                  Oui, on t'a fait une recanalisation et pose de stent. Normalement, un traitement par aspirine suffit, parfois on met un autre antiagrégant plaquettaire type plavix pendant quelques mois le temps que le stent soit bien recouvert par la paroi interne de l'artère (endothélium), mais par précautions on laisse l'aspirine au long cours.

                  Dans le cadre d'un SAPL, le traitement au long cours est indiscutablement les AVK comme le Previscan que tu as, à la place de l'aspirine.

                  Envoyé par monsieur poum
                  Je suis sous traitement anticoagulant depuis 4 mois.
                  Mon médecin fédéral me dit de ne pas plonger pour le moment, ma posologie étant en contre-indication avec le listing médical plongée, mais que ceci pouvait éventuellement évoluer dans les mois qui viennent.
                  Oui en effet, du dois avoir aspirine + Previscan, le risque de saignement est important lorsque ces deux traitements sont associés. Dans quelques mois, tu devrais rester uniquement sous Préviscan. Si tout se passe bien et que ta maladie se stabilise, tu pourra probablement replonger après avis de la commission médicale départementale.

                  Envoyé par monsieur poum
                  Je vais attendre un peu, et selon les évènements, saisir la commission médicale de mon codep.
                  Ca me parait une bonne idée, ne serait-ce que pour évaluer les risques de la pathologie avec la plongée.
                  C'est ce que je disais juste au dessus
                  Ravi d’avoir pu t'aider!

                  Commentaire


                  • #10
                    En même temps, pardon de poser une question "idiote".
                    Mais si un médecin prends la responsabilité de t'autoriser à plonger, qu'es-ce qui t’empêche de le faire ?

                    (je ne parle pas de la justification actuelle qui ne favorise aucunement la déco ou les conséquences sur les échanges gazeux / hémoragies)

                    PS : Navré d'apprendre ça
                    (\ /)
                    ( . .)
                    c('')('')

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par monsieur poum
                      ... mon problème serait la présence d’un anticorps circulant de type lupique (dans les comptes rendus de la spécialiste), un excès de plaquettes dans le sang qui s’agglomèrent dans la circulation et colmatage de mon artère fémorale gauche ...
                      Désolé de venir chipoter, mais si j'en crois tes écrits, tu as 2 problèmes différents. L'excès de plaquettes est un problème distinct de l'anticoagulant circulant.
                      Je ne sais pas si tu as eu des explorations en rapport avec cet excès de plaquettes, mais c'est important à faire, car selon la cause, tu pourrais avoir besoin de traitements adaptés pour ta thrombose (le bouchon dans ton artère fémorale).
                      Plus en MP, si tu as besoin.
                      Club associatif en Guadeloupe ?

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Scubaphil
                        Désolé de venir chipoter, mais si j'en crois tes écrits, tu as 2 problèmes différents. L'excès de plaquettes est un problème distinct de l'anticoagulant circulant.
                        Je ne sais pas si tu as eu des explorations en rapport avec cet excès de plaquettes, mais c'est important à faire, car selon la cause, tu pourrais avoir besoin de traitements adaptés pour ta thrombose (le bouchon dans ton artère fémorale).
                        Plus en MP, si tu as besoin.
                        Ouhlà oui, je n'avais pas pris en compte la notion de thrombocytose, car je croyais qu'on t'avait donné cette explication pour ta thrombose artérielle. S'il existe une élévation des plaquettes franchement >500 G/L à ta prise de sang, il peut y avoir autre chose et en effet mieux vaut en parler en MP avec Scubaphil, qui sera parfaitement dans son domaine de compétences.

                        Bonne journée

                        Commentaire


                        • #13
                          Bonjour à tous
                          Grand merci de vos réponses
                          Des explorations et analyses poussées ont été faites et sont toujours en cours.
                          Le syndrome myeloproliferatif est éliminé.
                          Effectivement ça avait l'air d’inquiéter un peu les médecins spécialistes autour de moi, et moi aussi d'ailleurs après avoir pris connaissance des termes médicaux.

                          Oui en effet, du dois avoir aspirine + Previscan, le risque de saignement est important lorsque ces deux traitements sont associés.
                          Ce serait la prise : aspirine + Préviscan qui ne m’autorise pas la plongée ?
                          Mais quelles sont les risques en réalité ? Désaturation/decompression ? Barautromatique ? saignement intempestifs (nez...)

                          Dans quelques mois, tu devrais rester uniquement sous Préviscan. Si tout se passe bien et que ta maladie se stabilise, tu pourra probablement replonger après avis de la commission médicale départementale.
                          Je suis optimiste de nature je pars sur l’optique d’une amélioration future. Je redoute quand même un peu les méandres des commissions médicales et leurs mesures de précautions

                          En même temps, pardon de poser une question "idiote".
                          Mais si un médecin prends la responsabilité de t'autoriser à plonger, qu'es-ce qui t’empêche de le faire ?

                          (je ne parle pas de la justification actuelle qui ne favorise aucunement la déco ou les conséquences sur les échanges gazeux / hémoragies)

                          PS : Navré d'apprendre ça
                          Non en fait actuellement, je ne suis pas autorisé à plonger. Et justement J’aimerai savoir que je pourrais replonger un jour.

                          Bonne journée à tous
                          Nicos

                          Commentaire


                          • #14
                            Ouf pour le syndrome myéloprolifératif!

                            Envoyé par monsieur poum
                            Ce serait la prise : aspirine + Préviscan qui ne m’autorise pas la plongée ?
                            Mais quelles sont les risques en réalité ? Désaturation/decompression ? Barautromatique ? saignement intempestifs (nez...)
                            C'est surtout la majoration de la gravité d'un barotraumatisme, ou d'une blessure tout court (coupure sur une épave, en remontant l'ancre, ou tout autre traumatisme) et à minima les saignements intempestifs.
                            Pour la désaturation/décompression, au contraire, l'aspirine limite l'agrégation des plaquettes autours des bulles formées dans le sang lors de la remontée (c'est pour ça qu'on en donne/propose en cas de suspicion d'accident de désaturation).

                            C'est plus du fait de tes problèmes actuels que par le traitement que tu ne peux pas replonger. Il faut attendre que tout se stabilise sous traitement adapté. Alors après tu pourra envisager la reprise.

                            Commentaire


                            • #15
                              Bonjour,
                              Même soucis de contre indication lié au traitement.
                              Le drôle de l'histoire est que la contre indication est liée au risque traumatique sur le bateau. En phase plongée, pas de problème.
                              Tu peux par contre accompagner les plongeurs sur le bateau......sans certif ni contre indication
                              Pour moi spéléo, je peux amener des bouteilles devant un siphon, ramper, escalader, grimper etc mais pas plonger
                              Cherchez l'erreur.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X