Annonce

Réduire
Aucune annonce.

N5 / DPE sans permis bateau

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Envoyé par cassenoisettes Voir le message

    Non mais je me dis qu'ils ont quand même bien plus d'occasions
    Bien sûr, on a tous un bateau ici. Alors qu'au bord des lacs, ils sont à la nage...

    Commentaire

    • Pub

    • #32
      Envoyé par benbulle Voir le message


      Je comprends pas le lien entre passé son permis a un endroit et piloter (ou pas) régulièrement.
      Donc une personne qui a passé son permis bateau "à l'interieur", mais vie à l'année et pilote à l'année sur la côte.... sera donc moins bon qu'un vacancier qui a passé son permis "en mer" mais n'a jamais repiloté depuis .
      Intéressant comme concept .
      On peut toujours trouver des contre exemples à toute généralité...pas sûr que ça fasse évoluer le débat quand mon propos était plutot "a quoi sert de forcer un MF1 qui ne pilote jamais de bateau à passer son permis.."
      Bref j'abandonne là, vous avez raison, il y a bcp plus de chances statistiquement qu'un habitant du sommet du mont fuji soit plus a l'aise à une barre qu'un marseillais qui vit sur le vieux port.

      Commentaire


      • #33
        Envoyé par cassenoisettes Voir le message
        ..mon propos était plutot "a quoi sert de forcer un MF1 qui ne pilote jamais de bateau à passer son permis.."
        Ça ne sert strictement à rien. Tout comme le matelotage dans le niveau 4.

        Commentaire


        • #34
          Envoyé par shapeshifter Voir le message

          Ça ne sert strictement à rien. Tout comme le matelotage dans le niveau 4.
          Autant le permis bateau pour un DP, bon...
          Qu'un GP sache faire 4 nœuds pour aider à la manœuvre d'un bateau ou accrocher un bloc au pendeur, je trouve pas ça complètement idiot. C'est pas une épreuve compliqué/longue/coûteuse, et la rater ne t’empêchera pas d'avoir ton N4

          Commentaire


          • #35
            Ce n'est effectivement ni long ni compliqué. Mais ça n'a rien à voir avec le rôle de guide de palanquée qui est décrit avec précision dans le code du sport.

            Que quelqu'un sait manœuvrer un bateau ou faire un noeud de chaise est très bien. Le rapport entre ça et "savoir diriger, guider ou enseigner la plongée" est inexistant. Autant demander le permis de conduire sous prétexte que un GP pourrait être amené à conduire le minibus du club.

            Envoyé par iove Voir le message

            Autant le permis bateau pour un DP, bon...
            Qu'un GP sache faire 4 nœuds pour aider à la manœuvre d'un bateau ou accrocher un bloc au pendeur, je trouve pas ça complètement idiot. C'est pas une épreuve compliqué/longue/coûteuse, et la rater ne t’empêchera pas d'avoir ton N4

            Commentaire

            • Pub

            • #36
              Envoyé par shapeshifter Voir le message
              Ce n'est effectivement ni long ni compliqué. Mais ça n'a rien à voir avec le rôle de guide de palanquée qui est décrit avec précision dans le code du sport.

              Que quelqu'un sait manœuvrer un bateau ou faire un noeud de chaise est très bien. Le rapport entre ça et "savoir diriger, guider ou enseigner la plongée" est inexistant. Autant demander le permis de conduire sous prétexte que un GP pourrait être amené à conduire le minibus du club.


              Ce qui sert en plongée … ce qui ne sert pas … tout cela évolue avec l’avancée des techniques, l’évolution des esprits, avec les manières de pratiquer.

              On peut effectivement, se poser la question de la nécessité d’avoir un « permis bateau », pour un moniteur ou un P5, alors que le bateau de la structure accompagnante se place au-dessus du site de plongée.

              Plus largement, tout ce que l’on apprend doit-il être utile ?

              S’il en est ainsi, il faut également s’interroger sur la nécessité d’apprendre à palmer.
              Il suffit actuellement de savoir barboter, agiter ses petites palmes dans le bon sens pour se stabiliser et pour avancer un tantinet. Il n’est pas nécessaire de nager des centaines de mètres en surface à la force de ses maigres mollets de poulet.
              Pour plonger, il suffit de savoir utiliser sa stab pour monter et descendre, ce qui est aussi simple que de prendre un ascenseur.
              Dans cette occurrence, ne doit-on pas remettre en cause les épreuves de nage dans les examens de plongée ?
              Vous parait-il concevable que la FFESSM, continue de demander pour le N4, d’effectuer 500 m capelé sur tuba (!) et 800 m en PMT ?
              Cela ne sert à rien.
              Cela n’a pas de sens.
              Une palanquée qui remonte loin du bateau, attend qu’on la récupère !
              Elle ne revient pas à la nage.
              Et si cela ne se passe pas ainsi, c’est que c’est mal organisé.
              Faut changer de structure.
              Et aussi de moniteur, celui-ci étant infoutu de se diriger sous l’eau.
              Le problème est différent pour ceux qui plongent du bord (mer, lac, carrière, trous d’eau, trous, etc.), et qui doivent se rendre à la palme sur leur lieu de plongée et en revenir.

              Quoiqu’il en soit, soyons modernes, actuels, sachons évoluer et brûlons les ordres anciens, qui nous polluent et nous limitent.
              On ne demande pas à quelqu’un qui prépare son permis voiture, de savoir conduire un cheval au cas, où l’auto tomberait en panne.

              Alors demander à un moniteur de plongée d’avoir son permis bateau, de savoir palmer, de savoir faire des nœuds, et même d’enseigner à l’époque du e-learning, cela est démodé, dépassé ..!!!!!

              Presqu’autant que d’avoir de la culture.

              Commentaire


              • #37
                Qu'un club de plongée propose des formations de matelotage, de savoir-faire marin, de savoir vivre sur un bateau, de conduite de minibus ou même de citoyenneté générale est très bien pour ceux qui sont intéressés par de telles choses qu'elles soient utiles ou pas.

                Affirmer que le matelotage est nécessaire pour guider des plongeurs est, pour le moins, un non sequiteur.

                Envoyé par nanobulle Voir le message

                Ce qui sert en plongée … ce qui ne sert pas … tout cela évolue avec l’avancée des techniques, l’évolution des esprits, avec les manières de pratiquer.

                On peut effectivement, se poser la question de la nécessité d’avoir un « permis bateau », pour un moniteur ou un P5, alors que le bateau de la structure accompagnante se place au-dessus du site de plongée.

                Plus largement, tout ce que l’on apprend doit-il être utile ?

                S’il en est ainsi, il faut également s’interroger sur la nécessité d’apprendre à palmer.
                Il suffit actuellement de savoir barboter, agiter ses petites palmes dans le bon sens pour se stabiliser et pour avancer un tantinet. Il n’est pas nécessaire de nager des centaines de mètres en surface à la force de ses maigres mollets de poulet.
                Pour plonger, il suffit de savoir utiliser sa stab pour monter et descendre, ce qui est aussi simple que de prendre un ascenseur.
                Dans cette occurrence, ne doit-on pas remettre en cause les épreuves de nage dans les examens de plongée ?
                Vous parait-il concevable que la FFESSM, continue de demander pour le N4, d’effectuer 500 m capelé sur tuba (!) et 800 m en PMT ?
                Cela ne sert à rien.
                Cela n’a pas de sens.
                Une palanquée qui remonte loin du bateau, attend qu’on la récupère !
                Elle ne revient pas à la nage.
                Et si cela ne se passe pas ainsi, c’est que c’est mal organisé.
                Faut changer de structure.
                Et aussi de moniteur, celui-ci étant infoutu de se diriger sous l’eau.
                Le problème est différent pour ceux qui plongent du bord (mer, lac, carrière, trous d’eau, trous, etc.), et qui doivent se rendre à la palme sur leur lieu de plongée et en revenir.

                Quoiqu’il en soit, soyons modernes, actuels, sachons évoluer et brûlons les ordres anciens, qui nous polluent et nous limitent.
                On ne demande pas à quelqu’un qui prépare son permis voiture, de savoir conduire un cheval au cas, où l’auto tomberait en panne.

                Alors demander à un moniteur de plongée d’avoir son permis bateau, de savoir palmer, de savoir faire des nœuds, et même d’enseigner à l’époque du e-learning, cela est démodé, dépassé ..!!!!!

                Presqu’autant que d’avoir de la culture.

                Commentaire


                • #38
                  Envoyé par shapeshifter Voir le message
                  Affirmer que le matelotage est nécessaire pour guider des plongeurs est, pour le moins, un non sequiteur.
                  Je n'ai pas l'impression que quelqu'un ai affirmé que le matelotage est nécessaire pour guider des plongeurs.

                  La différence avec le permis bateau pour le MF1, c'est que ça ne coûte rien de plus qu'une heure à apprendre à faire 3-4 nœuds pour aider le pilote du bateau, c'est donc un petit bagage "gratuit" qui peut servir dans le cadre de la plongée - au même titre que la bio: pas indispensable pour guider des plongeurs (le GP est là pour les faire revenir vivant non? ), mais c'est quand même mieux d'avoir un GP qui sait faire (repérer/identifier les bestioles ou aider à organiser l'activité)

                  (et c'est sans parler des endroits où on doit accrocher le mouillage au fond sur une épave, comme en normandie par exemple - faut bien savoir faire/défaire un nœud pendant la plongée sans y passer 20min)

                  D'ailleurs, c'est (ou c'était) pas demandé aussi au N3? (le MFT vient de changer, je ne retrouve pas)

                  Bref, difficilement comparable avec l'obligation d'avoir le permis bateau pour le MF1.

                  Commentaire


                  • #39
                    Envoyé par iove Voir le message
                    Je n'ai pas l'impression que quelqu'un ai affirmé que le matelotage est nécessaire pour guider des plongeurs.

                    La différence avec le permis bateau pour le MF1, c'est que ça ne coûte rien de plus qu'une heure à apprendre à faire 3-4 nœuds pour aider le pilote du bateau, c'est donc un petit bagage "gratuit" qui peut servir dans le cadre de la plongée
                    Pour devenir guide de palanquée FFESSM c'est lepreuve N°6. Pour guider des plongeurs c'est clairement parfaitement inutile

                    "Aider le pilote du bateau" (en prennant la barre ou en attachant le bateau à quai) n'est pas plus le rôle d'un guide de palanquée ou moniteur que de n'importe quel plongeur alors pourquoi une obligation pour l'un et pas pour les autres? On pourrait même imaginer que le guide, ayant d'autres choses à faire avec ses encadrés, soit enfin dispensé de cette tâche et qu'il laisse faire les plongeurs.

                    Commentaire


                    • #40
                      Envoyé par shapeshifter Voir le message

                      Ça ne sert strictement à rien. Tout comme le matelotage dans le niveau 4.
                      Le matelotage sert à beaucoup de choses et en dehors de ça c'est instructif; pratiquer pour l'exercice certains noeuds maintient l'agilité et la vitesse d'exécution.

                      Ben faut aller mettre les pieds sur un bateau :
                      - histoire de constater que pour préparer une bouée de mouillage pour s'immerger, c'est pas gagné pour tout le monde
                      - qu'il y a parfois des plongeurs qui sont à un endroit où ils ne devraient pas être (risque de se prendre la bouée dans la figure)

                      La sécu c'est aussi sur le bateau, savoir écouter et exécuter rapidement quand ça gueule pour des raisons de sécurité; l'excès de réflexion ça peut conduire à des accidents; les explications ce sera après
                      La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #41
                        Faudrait peut être enseigner tout de ça aux plongeurs alors. Non ? Les guides et moniteurs sont à la fois plus occupés et moins nombreux.

                        Envoyé par LA LOUBINE Voir le message

                        Le matelotage sert à beaucoup de choses et en dehors de ça c'est instructif; pratiquer pour l'exercice certains noeuds maintient l'agilité et la vitesse d'exécution.

                        Ben faut aller mettre les pieds sur un bateau :
                        - histoire de constater que pour préparer une bouée de mouillage pour s'immerger, c'est pas gagné pour tout le monde
                        - qu'il y a parfois des plongeurs qui sont à un endroit où ils ne devraient pas être (risque de se prendre la bouée dans la figure)

                        La sécu c'est aussi sur le bateau, savoir écouter et exécuter rapidement quand ça gueule pour des raisons de sécurité; l'excès de réflexion ça peut conduire à des accidents; les explications ce sera après

                        Commentaire


                        • #42
                          Cela n'intéresse pas forcément tout le monde... et il y en a aussi qui ont du mal à comprendre.. et qui ne se rendent pas compte.
                          La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                          Commentaire


                          • #43
                            Heu.... le matelotage c'est important pour le GP. Le minimum c'est de savoir faire un noeud de chaise. Beaucoup de choses peuvent arriver et c'est au GP de gérer (problème de parachute, ligne de vie en cave, aider sa palanquée à se desequiper dans l'eau et attacher la stab à un bout, problème d'amarrage,...)

                            Commentaire


                            • #44
                              Si toute ces choses sont importantes pourquoi elles ne le sont pas pour tout plongeur autonome? Pas de problème de parachute chez les pa20? Les pa12 ne se desequipent pas en surface ? Les bateaux de pa40 sont toujours solidement amarrés ?

                              Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
                              Heu.... le matelotage c'est important pour le GP. Le minimum c'est de savoir faire un noeud de chaise. Beaucoup de choses peuvent arriver et c'est au GP de gérer (problème de parachute, ligne de vie en cave, aider sa palanquée à se desequiper dans l'eau et attacher la stab à un bout, problème d'amarrage,...)

                              Commentaire


                              • #45
                                J'avoue que l'argumentaire m'échappe un tantinet !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X