Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Formation N3 avec un Nitrox 32/68 : ok ou pas ?

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Les expositions à 1.6b ppO2 sont très courts en plongée à l'air en France. Tlim de la table NOAA est de 150' à 1,40b, 45' à 1,6b mais que de 7' à 1,65b. Du coup, une toute petite dépassement dans une partie de la courbe qui est déjà bien exponentielle peut être réellement très dangereux.


    Envoyé par Scubaphil Voir le message
    Dernier élément dans cette discussion autour de la PPO2, il ne me semble pas que des accidents hyperoxiques soient relatés en plongée à l'air en France, ce qui tendrait à valider que le seuil de 1,6 à l'air est pertinent.

    Commentaire

    • Pub

    • #32
      Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message
      D'où la limite fixée à 1.4 ATA pour des plongées actives.
      Pour des plongées actives et où l'objectif est d'essayer de rester un peu au fond, comme le font les plongeurs « tek », quoi que ça veuille dire. Comme Scubaphil l'a dit, ces plongées n'ont pas du tout les mêmes objectifs que la plongée « à 60 avec un 15L d'air sur le dos à la française », où pour des raisons évidentes on ne reste pas bien longtemps (et d'ailleurs pas très activement non plus en général).

      Commentaire


      • #33
        Envoyé par shapeshifter Voir le message
        Tlim de la table NOAA est de 150' à 1,40b, 45' à 1,6b mais que de 7' à 1,65b. Du coup, une toute petite dépassement dans une partie de la courbe qui est déjà bien exponentielle peut être réellement très dangereux.
        Oui oui, je suis d'accord sur les chiffres.
        Mais, encore une fois, en plongée à l'air, la limite posée de 60 m ne permet même pas d'atteindre les fameux 1,6 bars de PPO2 (0,21 x 7 = 1,47 b).
        L'hyperoxie n'est pas le problème de la plongée jusqu'à 60 m à l'air !
        La narcose, là, par contre, il y a de quoi dire ...
        Club associatif en Guadeloupe ?

        Commentaire


        • #34
          C'est clair que 60m à l'air tient plus de la politique que de la physiologie ou meme du bon sens.

          Envoyé par Scubaphil Voir le message
          Oui oui, je suis d'accord sur les chiffres.
          Mais, encore une fois, en plongée à l'air, la limite posée de 60 m ne permet même pas d'atteindre les fameux 1,6 bars de PPO2 (0,21 x 7 = 1,47 b).
          L'hyperoxie n'est pas le problème de la plongée jusqu'à 60 m à l'air !
          La narcose, là, par contre, il y a de quoi dire ...

          Commentaire


          • #35
            Envoyé par shapeshifter Voir le message
            C'est clair que 60m à l'air tient plus de la politique que de la physiologie ou meme du bon sens.


            La limite de la ppN2 en France est de 5.6, d'où les 60m.

            Commentaire

            • Pub

            • #36
              Bonsoir. Merci a tous de vos réponses. Et oui, c'est vrai que rétrospectivement en ecrivant un Nitrox 32/68, je me suis dit "bizarre d'écrire ça comme ça" mais j'ai quand commis la boulette. Désolé.

              Commentaire


              • #37
                Je cherchais justement, mais un autre contexte, si il avait une limite légale pour le ppn2 en plongée. Ton 5,6b est dans le code du sport ?

                Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message

                La limite de la ppN2 en France est de 5.6, d'où les 60m.

                Commentaire


                • #38
                  Envoyé par shapeshifter Voir le message
                  Je cherchais justement, mais un autre contexte, si il avait une limite légale pour le ppn2 en plongée. Ton 5,6b est dans le code du sport ?


                  pour les proffessionnels
                  https://www.legifrance.gouv.fr/eli/d...5/jo/article_1

                  Et pour la plongée loisir trimix le mélange doit faire en sorte de ne jamais dépassé 5.6 (MFT)

                  Commentaire


                  • #39
                    Puisque c'est pas dans le code du sport, il y a pas de limite pour les plongeurs en structure.

                    Du coup un nitrox hypoxique, genre Nx10, avec un poney d'air comme travel, il faut quoi comme certification et DP ?

                    Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message

                    pour les proffessionnels
                    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/d...5/jo/article_1

                    Et pour la plongée loisir trimix le mélange doit faire en sorte de ne jamais dépassé 5.6 (MFT)

                    Commentaire


                    • #40
                      Non d'ailleurs c'est pas dans le MFT. C'est pas dans le CDS. Est-ce juste une transposition? Y a t'il un décret? Je ne sais pas.

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #41
                        Si je me permets de rédiger la question comme suit "est-ce que c'est bien ou pas de faire son N3 au nitrox 32?", car je crois que c'était çà, finalement, qui était demandé.
                        Alors la réponse est:
                        -Tu as les données médicales et techniques les meilleures disponibles, qui disent que ce serait une bonne idée.
                        -Et tu as le MFT qui dit: c'est interdit, verboten, prohibido, запрещено, 不可能,pas bien, caca, sale, vade retro satanas.
                        Maintenant, et c'est heureux, tout le monde n'applique pas le MFT comme Sainte Parole...
                        Dernière modification par le parpaing, 31 janvier 2019, 22h00. Motif: corrections fautes de français
                        On the loop again

                        Commentaire


                        • #42
                          Envoyé par Xabi Voir le message
                          Heu....
                          Déjà, pas d'accord pour lire "Nitrox 32/68"....

                          Après, la MOD du 32, c'est certes 40m, mais on planifie plutôt pour 32-33m.... (bon, OK, c'est la théorie, mais comme on a commencé par du "32/68"....)

                          certains sont opposés au Nx, car moins narcotique, et on souhaite évaluer les reactions du plongeur à 40 et à l'air.

                          Bref, à voir avec ton enseignant, c'est d etoutes façons lui qui décidera.....
                          Chez PADI pour 40m de profondeur c'est un NX 28, la marge est aussi là...



                          La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                          Commentaire


                          • #43
                            Envoyé par le parpaing Voir le message
                            Si je me permets de rédiger la question comme suit "est-ce que c'est bien ou pas de faire son N3 au nitrox 32?", car je crois que c'était çà, finalement, qui était demandé. Alors la réponse est: -Tu as les données médicales et techniques les meilleures disponibles, qui disent que ce serait une bonne idée. -Et tu as le MFT qui dit: c'est interdit, verboten, prohibido, запрещено, 不可能,pas bien, caca, sale, vade retro satanas. Maintenant, et c'est heureux, tout le monde n'applique pas le MFT comme Sainte Parole...
                            Je n'ai pas vu dans le MFT qu'on était obligé d'être à l'air. Après le MFT ne s'impose que pour une formation FFESSM pas pour l'ANMP, l'UCPA, la SNMP ou la FSGT.


                            Envoyé par LA LOUBINE Voir le message

                            Chez PADI pour 40m de profondeur c'est un NX 28, la marge est aussi là...


                            Ça venait de la ses 33m. Ppo2 de 1.4.

                            Commentaire


                            • #44
                              Envoyé par shapeshifter Voir le message
                              C'est clair que 60m à l'air tient plus de la politique que de la physiologie ou meme du bon sens.
                              Attention, ce qui suit n'est pas un troll :

                              Entièrement d'accord avec l'argument cité, mais on pourrait dire aussi que ça tient aussi à la quasi impossibilité de trouver aisément du trimix, quand on ne gonfle pas soit-même... Essayez donc de trouver du trimix l'été, au bord de la Grande Bleue... Ceci explique sans doute pourquoi on pratique encore autant la plongée à l'air en dessous des 40 m...
                              Rien ne sert de courir, l'appétit vient en mangeant.

                              Commentaire


                              • #45
                                Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
                                Je n'ai pas vu dans le MFT qu'on était obligé d'être à l'air.
                                C'est pourtant bien écrit.
                                Ici: https://ffessm.fr/gestionenligne/man...eneralites.pdf (5ème tiret).

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X