Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Epreuves physiques au N3

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Epreuves physiques au N3

    Je viens de découvrir que le MFT avait été modifié au niveau des formations avec en particulier l'apparition "d'épreuves physisques" au N2 et au N3
    Pour le N3, il est indiqué les épreuves suivantes:

    "Les capacités physiques sont développées pour répondre aux exigences de la plongée profonde. Elles sont évaluées par une apnée et une nage capelée : - apnée : immersion PMT à 5 m suivi d’un déplacement horizontal de 15 m, retour en surface avec tour d’horizon et signe OK en surface, - nage capelée : il ne s’agit pas d’une épreuve chronométrée, la capacité à effectuer un parcours en surface de 300 m dans de bonnes conditions physiques constitue le critère d’évaluation."

    Problème:
    - Il n'est précisé si ces épreuves peuvent être validées en mer et/ou en piscine
    - C'est moi ou une épreuve d'apnée à 5M n'est pas évidente à mettre en place en intérieur? On en revient donc à la première question ...
    Plus j'approche du fond, plus je m'éloigne des cons
  • Pub

  • #2
    Il y a un MFT généralité qui indique

    "A l'exception des épreuves du plongeur de Niveau 1 et de l'Initiateur, toutes les épreuves pratiques doivent se dérouler en milieu naturel (mer, lac, carrière, etc.), à l'exclusion des piscines et fosses de plongée quelle qu'en soit leur profondeur".

    Donc pas d'épreuve N2 ou N3 en piscine.

    Commentaire


    • #3
      Bon ben il y en a plus d'un/une aura du mal a voir le N2/3....

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message
        Il y a un MFT généralité qui indique

        "A l'exception des épreuves du plongeur de Niveau 1 et de l'Initiateur, toutes les épreuves pratiques doivent se dérouler en milieu naturel (mer, lac, carrière, etc.), à l'exclusion des piscines et fosses de plongée quelle qu'en soit leur profondeur".

        Donc pas d'épreuve N2 ou N3 en piscine.
        Merci, je n'avais pas vu
        Plus j'approche du fond, plus je m'éloigne des cons

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par caolila Voir le message
          Bon ben il y en a plus d'un/une aura du mal a voir le N2/3....
          La validation d'un N2 ou N3 se fait de toute façon en "milieu naturel", donc caser une épreuve de nage au milieu de ça n'est pas une difficulté insurmontable (enfin de mon point de vue).

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            En gros, faut caser un atelier horizontal à 5m d'apnée et un retour capelé au bateau. Ça va pas chercher loin.

            Commentaire


            • #7
              En scaphandre donc, le déplacement horizontal de 15m à -5m ?

              Commentaire


              • #8
                en combinaison ça suffira....
                Envoyé par Eric Pairif Voir le message
                En scaphandre donc
                en combinaison ça suffira.... ben oui avec le lestage suffisant, comme les adeptes de la chasse sous-marine quoi...

                Commentaire


                • #9
                  Aucun sens àmha. une épreuve d'un jour après intense préparation ne sera pas réitérable plus tard. On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par autrichon gris Voir le message
                    Aucun sens àmha. une épreuve d'un jour après intense préparation ne sera pas réitérable plus tard. On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.
                    on est bien d'accord et que dire des remontées assistées qu'on ne pratiquera plus pendant des années voir jamais pour certains...

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Envoyé par autrichon gris Voir le message
                      Aucun sens àmha. une épreuve d'un jour après intense préparation ne sera pas réitérable plus tard. On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.
                      L'épreuve d'apnée a fait les beaux jours du N2, et du 1er échelon avant.
                      Il y a quelques années, il avait été trouvé plus judicieux de la remplacer par une apnée "au fond" .. en scaphandre, et au signal, l'élève retire son embout, le garde en main bien sur, et se dirige en palmant en apnée, vers le moniteur à une quinzaine de mètres. Exercice plus d'aisance que physique; et de fil en aiguille, j'ai l'impression que plus rien n'est fait.
                      Gérard

                      Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par autrichon gris Voir le message
                        Aucun sens àmha. une épreuve d'un jour après intense préparation ne sera pas réitérable plus tard. On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.
                        D'un jour non, en mode examen oui.
                        Mais sur du continu c'est plus sympa de s'assurer plusieurs fois que c'est de l'aisance réelle et pas un coup de bol.
                        Gérard

                        Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Rick76 Voir le message
                          Je viens de découvrir que le MFT avait été modifié au niveau des formations avec en particulier l'apparition "d'épreuves physisques" au N2 et au N3
                          Pour le N3, il est indiqué les épreuves suivantes:

                          "Les capacités physiques sont développées pour répondre aux exigences de la plongée profonde. Elles sont évaluées par une apnée et une nage capelée : - apnée : immersion PMT à 5 m suivi d’un déplacement horizontal de 15 m, retour en surface avec tour d’horizon et signe OK en surface, - nage capelée : il ne s’agit pas d’une épreuve chronométrée, la capacité à effectuer un parcours en surface de 300 m dans de bonnes conditions physiques constitue le critère d’évaluation."

                          Problème:
                          - Il n'est précisé si ces épreuves peuvent être validées en mer et/ou en piscine
                          - C'est moi ou une épreuve d'apnée à 5M n'est pas évidente à mettre en place en intérieur? On en revient donc à la première question ...
                          Il semble que le MFT ait été récrit pour permettre une évaluation plus précise et homogène des candidats par différents moniteurs d'un club à l'autre, voire au sein du même.
                          Outre les nages, l'orientation ou la gestion de l'autonomie mérite des précisions sur ce qui est attendu, et si possible quantifiable à défaut de mesurable.

                          Quant au "N2 piscine", c'est pas pour demain.
                          Gérard

                          Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par autrichon gris Voir le message
                            On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.
                            Heu ... le permis bateau ?

                            Envoyé par gerard95 Voir le message
                            Mais sur du continu c'est plus sympa de s'assurer plusieurs fois que c'est de l'aisance réelle et pas un coup de bol.
                            Pourquoi pas ? Mais comment le rendre effectif pratiquement ? Sur la durée d'un stage + examen, cela va rallonger et renchérir les formations potentiellement ?
                            Si on se dit que le contrôle continu est plus judicieux, pourquoi ne pas le vérifier également au bout de quelques années ? Si le plongeur n'est plus capable d'effectuer ces activités physiques, son niveau doit il être modifié et ses prérogatives revues à la baisse ?
                            Backmount is so DEAD

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par autrichon gris Voir le message
                              Aucun sens àmha. une épreuve d'un jour après intense préparation ne sera pas réitérable plus tard. On ferait mieux de s'intéresser à ce qui correspond vraiment aux nécessités de la plongée profonde plutôt qu'à l'apnée et au capelé, dignes de l'époque Cousteau. Mon avis.
                              L'apnée de 15m représente la distance que tu aurais à parcourir pour aller chercher l'octopus de ton binôme en cas de panne d'air. L'épreuve n'est pas complètement stupide.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X