Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équivalences SSI FFESSM

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Pour répondre à la question initiale, je serai tenté de dire "peut être" ...
    Le mieux étant sans doute de contacter le club en question pour lui demander.

    Commentaire

    • Pub

    • #17
      Envoyé par nobubble Voir le message
      Moi j'en vois une (très) grosse raison apparente. Dès les années 80 un ennemi envahissait l'Europe. Il fallait réagir au plus vite pour éradiquer la malbouffe. La règlementation plongée allait offrir à la FFESSM et à ses acolytes, réunis sous le nom de "Comité consultatif de l'enseignement de la plongée subaquatique", le moyen de contrer l'invasion Mc Diving. Un des objectifs du CDS (précédemment arrêté de 91 puis 98) a été pour la FFESSM et ses comparses de verrouiller le système de l'intérieur contre toute ingérences étrangères. De plus depuis 2009 et grâce à la suppression du comité consultatif, la FFESSM a ainsi obtenu le quasi-monopole de la plongée française.
      Et c'est très bien comme ça, non ? En tous cas moi je suis fier de ça !

      On a fait ça aussi pour l'industrie du cinéma... et la France est le seul pays au monde avec plus de 50% de cinéma national et une industrie qui se porte très bien, tous les autres pays ont été laminés par la grosse bertha... regardez ce qu'est devenu cinecitta en italie.

      On a bien raison de se défendre, faudrait être trop cons pour se laisser bouffer tout cru comme tous les autres !
      --
      «Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus.» (Michel Audiard).
      Mes chtites photosub

      Commentaire


      • #18
        Parce que si des moniteurs PADI SSI ou autres viennent bosser en France, ils vont ruiner le modèle de la plongée française ??

        Comme c'est le cas ailleurs ?

        Où ça, en fait ??


        l'avenir, c'était mieux avant !

        Commentaire


        • #19
          Envoyé par robby92 Voir le message
          On a fait ça aussi pour l'industrie du cinéma... et la France est le seul pays au monde avec plus de 50% de cinéma national et une industrie qui se porte très bien, tous les autres pays ont été laminés par la grosse bertha..
          oui il y a tous les mercredi une multitudes de films de merdes non rentables réalisés avec nos impôts, mais sinon tout va bien
          La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

          on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

          Commentaire


          • #20
            Sans compter les vieux vampires animateurs de la télé (france télévisions) qui s'accroche au manche...

            Les investissements hasardeux du crédit lyonnais dans le cinéma y a un certain nombre d'années ont couté une blinde aux con...tribuables...

            Le pauvre PDG avait été reclassé à la CDC...encore un issu de l'école des A.N.E.

            Et il avait été crée un organisme pour regrouper la dette du crédit lyonnais.

            La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

            Commentaire

            • Pub

            • #21
              Envoyé par robby92 Voir le message

              Et c'est très bien comme ça, non ? En tous cas moi je suis fier de ça !

              On a fait ça aussi pour l'industrie du cinéma... et la France est le seul pays au monde avec plus de 50% de cinéma national et une industrie qui se porte très bien, tous les autres pays ont été laminés par la grosse bertha... regardez ce qu'est devenu cinecitta en italie.

              On a bien raison de se défendre, faudrait être trop cons pour se laisser bouffer tout cru comme tous les autres !
              Avec les impôts des français c'est pas trop dur à réaliser , un peu comme les CREPS (facile).
              Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une. Titre du livre de Raphaëlle Giordano.

              Commentaire


              • #22
                Envoyé par whodive Voir le message

                oui il y a tous les mercredi une multitudes de films de merdes non rentables réalisés avec nos impôts, mais sinon tout va bien
                ...qui font vivre des acteurs imbuvables et sans talent qui se prennent pour des artistes.

                Commentaire


                • #23
                  Envoyé par robby92 Voir le message

                  Et c'est très bien comme ça, non ? En tous cas moi je suis fier de ça !

                  On a fait ça aussi pour l'industrie du cinéma... et la France est le seul pays au monde avec plus de 50% de cinéma national et une industrie qui se porte très bien, tous les autres pays ont été laminés par la grosse bertha... regardez ce qu'est devenu cinecitta en italie.

                  On a bien raison de se défendre, faudrait être trop cons pour se laisser bouffer tout cru comme tous les autres !
                  A comparer les palanquées 'francaises' et à l'étranger sur les bateaux, je ne suis pas spécialement fier. On a quand même une sacrée propension à former des hippocampes. Il suffit de regarder les vidéos dont facebook nous abreuve.

                  Commentaire


                  • #24
                    Envoyé par nobubble Voir le message
                    Moi j'en vois une (très) grosse raison apparente. Dès les années 80 un ennemi envahissait l'Europe. Il fallait réagir au plus vite pour éradiquer la malbouffe. La règlementation plongée allait offrir à la FFESSM et à ses acolytes, réunis sous le nom de "Comité consultatif de l'enseignement de la plongée subaquatique", le moyen de contrer l'invasion Mc Diving. Un des objectifs du CDS (précédemment arrêté de 91 puis 98) a été pour la FFESSM et ses comparses de verrouiller le système de l'intérieur contre toute ingérences étrangères. De plus depuis 2009 et grâce à la suppression du comité consultatif, la FFESSM a ainsi obtenu le quasi-monopole de la plongée française.
                    Nobubble, à mon sens, tu te fais une idée erronée de l’évolution de notre activité depuis 30 ans et tu en tires des conclusions discutables.

                    Je vais me permettre de remettre un peu d’ordre dans « notre histoire».
                    Comme point de départ, je vais prendre 1978.
                    La FFESSM est souveraine.

                    Elle régente la plongée sous-marine de loisir en France et nul ne peux délivrer un diplôme de plongée, s’il n’est licencié à la FFESSM.
                    Sur ce l’Assemblée Générale de Toulouse exclut à vie de la Fédération, deux moniteurs Nationaux, (donc d’État), pour avoir organisé, diffusé dans les milieux scientifiques, une pétition nationale contre les compétitions de chasse sous-marine.
                    Motif de l’exclusion : atteinte à la déontologie.
                    Cela créait un sacré précédent : l’État attribuait des diplômes de moniteur rémunérables à des personnes pour faire de la formation, mais celles-ci ne pouvaient signer un seul brevet sur le territoire français, puisqu’elles étaient exclues de la FFESSM.

                    1984, après différents recours, le Conseil d’État casse la décision de l’AG de Toulouse. Les moniteurs sont réintégrés dans la grande famille.
                    Ils peuvent à nouveau signer des brevets, après six ans d’abstinence.
                    Mais sur le fond, rien ne change, la FFESSM est toujours souveraine.

                    1985, le SNMP organise une rencontre entre moniteurs français (fédéraux, État) et les instructeurs PADI au Fort Carré à Antibes (CREPS). La FFESSM boude cette réunion, qu’elle essaie même de torpiller. Mais cela se passe bien. De nombreux collègues découvrent l’aspect commercial de la plongée et passent leur OWSI dans la foulée
                    La FFESSM campe sur ses positions.
                    Elle n’a jamais été aussi puissante et souveraine.

                    1986, après une réunion du "Comité consultatif de l'enseignement de la plongée subaquatique", au Ministère des Sports, avec des discussions fortement étayées et engagées, la FFEESSM perd sa souveraineté.
                    Le Ministère décide que les autres acteurs de la plongée (SNMP, ANMP, etc.) ont le droit de mettre en place leur propre cursus et délivrer leurs propres brevets.
                    La dictature de la FFEESSM cesse en 1986.

                    Le SNMP propose un cursus dès 1987, très fortement inspiré de PADI pour son organisation et de la FSGT pour son contenu. Ce syndicat établit des passerelles avec PADI pour la plupart de ses niveaux.
                    L’ANMP, plus frileuse, ne proposera un cursus qu’en1991, très fortement inspiré de celui de la FFESSM.

                    Globalement, aujourd’hui, la situation n’a pas changé.

                    Donc, il faut se faire à l’idée que si la FFESSM est actuellement si envahissante, c’est parce que les autres acteurs de la plongée le veulent bien.
                    Dans toutes les discussions sur la réglementation au Ministère, la FFESSM est systématiquement soutenue par l’ANMP, le SNMP, l’UCPA, la FSGT …. Pourquoi ? par intérêt, le plus souvent commercial.

                    Quant à l’arrivée des moniteurs étrangers sur le marché français, il est certain que la FFESSM ne la souhaite pas, mais elle n’a aucun moyen réglementaire pour l’en empêcher.
                    C’est le Ministère des Sports qui est décisionnaire.
                    Il lui suffit de supprimer l’environnement spécifique et de faire reconnaître les diplômes d’instructeur du RSTC, au RNCP.

                    On suppose que la FFESSM souffle dans l’oreille du Ministère les décisions à prendre, mais ça ne marche pas toujours.
                    Regardez ce qui s’est passé en 1986 …. Il est vrai que cette évolution a été associée à un changement de Ministre des Sports, nommé dans le cadre de la première cohabitation. Les dirigeants sportifs qui s’étaient promenés un peu trop dans les couloirs avec la carte du PS accrochée autour du cou, n’étaient plus en odeur de sainteté …ça se paie.

                    Commentaire


                    • #25
                      Envoyé par nanobulle
                      Nobubble, à mon sens, tu te fais une idée erronée de l’évolution de notre activité depuis 30 ans et tu en tires des conclusions discutables.
                      Plus je te lis et plus je me laisse à penser que tu devais avoir un détendeur en guise de cordon ombilical.
                      J'avoue ne pas connaitre sur le bout des doigts, année après année, l'évolution de la plongée en France. Je n'ai absolument pas ta maîtrise du sujet. Mais tu confirmes par ce magnifique historique (je t'en remercie au passage) que l'objectif de la FFESSM, par tous temps, a toujours été (reste et restera) de contrôler la plongée en France. Et cela est possible aujourd'hui grâce à la délégation de l'état et à la règlementation qu'elle a pu mettre en place avec la complicité de l'état. Ou que l'état a mis avec la complicité de la FFESSM, c'est selon, je ne vais pas tergiverser sur ce détail. Je pense ici plus particulièrement à la reconnaissance des diplômes qui permet de verrouiller le système.
                      La FFESSM a donc su convaincre le MJS du bien fondé de tout ce millefeuille réglementaire. Les fonctionnaires, sur ce dernier point, n'ont certainement pas été très difficile à convaincre au vu de leur insatiable appétit pour lesdits textes. Il semblerait cependant, au vu des derniers commentaires de JLB (propositions de modif 2018), que la FFESSM et ses acolytes du moment commencent à friser l'indigestion. Tout bien pensé c'est d'ailleurs peut être plus les acolytes (SCA) que la fédération.
                      Tu remarqueras que je mets quelquefois de côté les acolytes car je ne sais pas (et on ne le saura jamais) dans quelles proportions ils ont joué dans les décisions finales.
                      Envoyé par nanobulle
                      On suppose que la FFESSM souffle dans l’oreille du Ministère les décisions à prendre, mais ça ne marche pas toujours.
                      Cette phrase est d'importance. Nous avons, en effet, particulièrement constaté sur les derniers arrêtés 2010, 2012, que le MJS se permettait allègrement de laisser son empreinte sans même se rendre compte des incroyable bourdes qu'il pouvait commettre. D'où les nombreuses reprises desdits arrêtés sous forme de correctifs. 2012 a été une année collector dans ce domaine.
                      Ceci dit 95% du CDS est bien d'origine fédérale et avec des proportions inconnues des autres organisations. Le MJS (qui ne connait rien à la plongée) s'est au final contenté de mettre le coup de tampon et de graver dans le marbre (avec les bourdes) les tables de vérité.
                      Envoyé par nanobulle
                      Quant à l’arrivée des moniteurs étrangers sur le marché français, il est certain que la FFESSM ne la souhaite pas, mais elle n’a aucun moyen réglementaire pour l’en empêcher.
                      Comme vu précédemment elle n'est pas le législateur mais elle reste la fédération délégataire et en tant que telle a son mot à dire. Il semble évident que la FFESSM a mis et mettra encore tout en œuvre pour brosser le MJS dans le bon sens du poil car tout tient dans ce duo qui lui assure son existence et, bien sûr, un pouvoir quasi illimité sur l'activité.
                      Envoyé par nanobulle
                      C’est le Ministère des Sports qui est décisionnaire. Il lui suffit de supprimer l’environnement spécifique et de faire reconnaître les diplômes d’instructeur du RSTC, au RNCP.
                      The dream !!!
                      L’environnement spécifique. Il lui suffirait de. Je ne suis pas dans le secret des dieux mais il ne me semble pas que la suppression de cette spécificité française soit dans l'ère du temps. Ô joie, si cela pouvait arriver.
                      Depuis l'arrivée du code du sport 2012 , j'ai décidé de me lancer dans une activité non réglementée... la trottinette !

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #26
                        Envoyé par Lagos Voir le message
                        A comparer les palanquées 'francaises' et à l'étranger sur les bateaux, je ne suis pas spécialement fier. On a quand même une sacrée propension à former des hippocampes. Il suffit de regarder les vidéos dont facebook nous abreuve.
                        Un point de vue pertinent émanant de la "République fédérale interplanétaire"...

                        Commentaire


                        • #27
                          Envoyé par Lagos Voir le message

                          A comparer les palanquées 'francaises' et à l'étranger sur les bateaux, je ne suis pas spécialement fier. On a quand même une sacrée propension à former des hippocampes. Il suffit de regarder les vidéos dont facebook nous abreuve.
                          Donc les formateurs français sont globalement mauvais , Ce dont je doute fortement.

                          On a notre culture de la plongée, qu'on la garde; de plus en plus de plongeurs ne sont pas mono casquette : ouverture, voir autre chose, besoin spécifique

                          Reste à savoir sur ce que tu as vu : les niveaux, le nombre de plongées/an, lieux de plongées habituels, autres.
                          La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

                          Commentaire


                          • #28
                            Discutables ; ça veut dire que nous pouvons discuter ...
                            J'ai lu avec intérêt les commentaires concernant la politique de la plongée en France. Il y a des questions qui apparaissent à la lecture de ceux-ci :

                            Envoyé par nanobulle Voir le message
                            Donc, il faut se faire à l’idée que si la FFESSM est actuellement si envahissante, c’est parce que les autres acteurs de la plongée le veulent bien.
                            Dans toutes les discussions sur la réglementation au Ministère, la FFESSM est systématiquement soutenue par l’ANMP, le SNMP, l’UCPA, la FSGT …. Pourquoi ? par intérêt, le plus souvent commercial.

                            Quant à l’arrivée des moniteurs étrangers sur le marché français, il est certain que la FFESSM ne la souhaite pas, mais elle n’a aucun moyen réglementaire pour l’en empêcher.
                            C’est le Ministère des Sports qui est décisionnaire. Il lui suffit de supprimer l’environnement spécifique et de faire reconnaître les diplômes d’instructeur du RSTC, au RNCP.
                            De quels intérêts commerciaux parles-tu concernant les relations entre ANMP, SNMP, FSGT et FFESSM ? Peut-on être plus concrêt sur ce thème pour comprendre ?
                            Je vais reposer une nouvelle fois la question. Quel est l'intérêt pour les moniteurs français de voir l'environnement spécifique supprimé ?

                            Envoyé par nobubble Voir le message
                            Ceci dit 95% du CDS est bien d'origine fédérale et avec des proportions inconnues des autres organisations. Le MJS (qui ne connait rien à la plongée) s'est au final contenté de mettre le coup de tampon et de graver dans le marbre (avec les bourdes) les tables de vérité.

                            The dream !!!
                            L’environnement spécifique. Il lui suffirait de. Je ne suis pas dans le secret des dieux mais il ne me semble pas que la suppression de cette spécificité française soit dans l'ère du temps. Ô joie, si cela pouvait arriver.
                            95%, bigre ... des preuves factuelles de cette affirmation ? Et, de plus, "des proportions" inconnues des autres spécialistes du métier ... La dimension devient scoopesque présentée comme cela. Je serai membre d'une de ces organisations, je me poserais la question de l'efficacité de leur direction et de leur utilité tout court. A moins que cela ne les servent aussi ... voire le commentaire et ma question ci-dessus sur les intérêts financiers suggérés.

                            Même question concernant l'environnement spécifique ? En quoi cela serait un bénéfice pour les moniteurs français ?

                            Backmount is so DEAD

                            Commentaire


                            • #29
                              Envoyé par Amore
                              95%, bigre ... des preuves factuelles de cette affirmation ? Et, de plus, "des proportions" inconnues des autres spécialistes du métier ... La dimension devient scoopesque présentée comme cela. Je serai membre d'une de ces organisations, je me poserais la question de l'efficacité de leur direction et de leur utilité tout court. A moins que cela ne les servent aussi ... voire le commentaire et ma question ci-dessus sur les intérêts financiers suggérés.
                              50, 80 100 as-tu besoin de statistiques fraiches hormis pour accommoder nos amis diptères ? Quelle importance ? Est-ce que le SNMP est à l'origine d'un bout, l'ANMP d'un autre, la FFESSM du 3ème. Tout cela on s'en moque éperdument.
                              La grosse majorité des textes (ou le chiffre, au choix, qui te fera plaisir) qui composent le CDS n'est pas d'origine MJS. Ce dernier ne connait absolument rien à la plongée et sa fédération délégataire est justement là pour cela. Aujourd'hui et depuis 2009, la question ne se pose d'ailleurs plus car la FFESSM est le seul interlocuteur officiel. Les autres ne sont là que pour la décoration et cela quelle que soit l'efficacité de leur direction et que ça leur plaise ou non. Au moins depuis 2009 tu connais le chiffre officiel... A un poil de cul de diptère près.

                              Envoyé par Amore
                              Même question concernant l'environnement spécifique ? En quoi cela serait un bénéfice pour les moniteurs français ?
                              Soyons bien clair, je ne suis ni pro, ni corporatiste.
                              La plongée, en France et selon la dernière enquête, c'est en gros 340.000 pratiquants et tu viens nous parler de quelques individus qui se sont octroyés, avec l'aide de l'état, un monopole sur le commerce de la plongée française !
                              Tu nous parles également d'un état paternaliste (l'env. spé. c'est bien lui ?) qui se sent investi d'une mission de salut public. Ce même état qui par ses actions, dresse des communautés les unes contre les autres juste pour exister et pour flatter l'égo de ses fonctionnaires. Pathétique, c'est d'ailleurs tout ce qu'il reste aux principaux acteurs de la plongée française un "égo démesuré". Pour les autres c'est juste une question de survie et pour cela il ne leur reste qu'une solution, lécher les palmes de l'élu et garder le dos bien rond.

                              Du même ordre robby92 nous parle de sa fierté, de défense (post #17). Quelle fierté peut-on avoir ? De quelle défense parle t-on ?
                              Se défendre implique d'avoir un adversaire. Le supposé adversaire est depuis des décennies derrière un mur en béton impénétrable et on se contente de reboucher les trous dudit mur pour l'empêcher d'entrer. Mais on se bat nullement, on se défend guère plus. Nous sommes dans un camp retranché, seuls, isolés comme des midinettes apeurées. Dit plus crûment : des minables. Est-ce que des minables peuvent avoir de la fierté ?

                              La bataille, grâce à l'état, grâce à l'environnement spécifique inédit en Europe, grâce au CDS tout aussi inédit en Europe, a lieu en interne dans le camp retranché. Et pour cause, comme vu précédemment, il n'y a pas d'adversaire. Il reste donc a s'en créer un voire plusieurs. Les traditionnelles guerres intestines sont déclarées. Voilà quelques éléments de ce que représente l'extraordinaire "environnement spécifique".
                              Sérieusement on se demande quels seraient les bénéfices à le supprimer !!!
                              Depuis l'arrivée du code du sport 2012 , j'ai décidé de me lancer dans une activité non réglementée... la trottinette !

                              Commentaire


                              • #30
                                Une question en passant: quand vous employez l'expression "Mc Diving" ou laissez transparaître quelque chose du genre, est-ce que vous suggérez du même souffle que le cursus de formation nord-américain (Padi ou SDI, par exemple) est inférieur en qualité à celui qui est dispensé en France? Bref, est-ce que vous suggérez que les plongeurs formés par Padi sont moins compétents (parce l'acquisition de compétences, c'est quand même le but premier d'une formation, non?) que les plongeurs français formés par votre système unique?

                                Je pose la question, parce que vu d'ici, je dois admettre qu'on est plusieurs à avoir envie de rire un peu...

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X