Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Formations FFESSM et ANMP

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Envoyé par berny Voir le message
    L'ANMP s'aligne fidèlement sur la FFESSM. Donc aucune différence.
    Pour compléter….
    L’ANMP est un leurre. C’est un clone technique, bon marché de la FFESSM à l’usage des patrons de SCA.

    Si vous débutez la plongée dans une structure fédérale, il vous faudra prendre une licence et en conséquence présenter un certificat médical de non contrindication à la plongée sous-marine.
    Si votre choix se porte sur une structure qui propose le cursus ANMP, vous n’aurez pas de licence à prendre. Quant au CM de non contrindication, même s’il est demandé mollement par l’ANMP pour pratiquer, il n’est pas réglementairement obligatoire pour faire de la plongée. Parfois il n’est pas exigé, la structure fera remplir alors, au mieux, un Questionnaire de Santé.
    Cela correspond donc, au bas mot, à une économie de 65 euros.
    Cela est loin d’être négligeable lorsque l’on a prévu deux ou trois plongées pour découvrir l’activité pendant ses vacances.
    C’est pour modérer cette concurrence délétère que la FFESSM a mis en place le Pack-découverte.

    Pour la suite, comme le dit Berny, sur le plan pédagogique c’est bonnet-blanc et blanc-bonnet.
    Les moniteurs ne font aucune différence entre les deux formations.
    Ils font de la plongée « à la française » et délivreront le diplôme qui arrange le mieux la structure.

    Dans les accords entre l’ANMP et la FFESSM, le syndicat joue le rôle d’une « filiale low cost », chargée de drainer le client. Celui-ci commencera avec l’ANMP pour des raisons financières, mais continuera probablement avec la FFESSM, soit dans une structure associative, soit commerciale.
    Tout bénef.

    L’ANMP, un syndicat ? de quoi ?
    Dès son origine l’ANMP a été conçu comme une congrégation corporatiste de moniteurs d’état, déclarée selon des statuts de syndicat.
    Ce qui signifie qu’elle défendait tout aussi bien les patrons, les salariés, les indépendants dès lors que ceux-ci possédaient un brevet d’État de moniteur de plongée.
    Mais depuis peu, elle s’est inscrite à la CFDT qui est un syndicat de salariés.

    Elle se doit donc de ne défendre que les intérêts professionnels des moniteurs salariés et pas ceux des autres, en particulier des patrons.
    Comment assumer un tel changement de culture ?
    Autrement dit, comment évoluer sans rien changer ?

    Simple … il suffit de défendre clandestinement les intérêts des patrons, partant du principe que pour être salarié, il faut des patrons.
    Lumineux non ?

    L’ANMP s’associe donc aux prises de position de la FFESSM, qui cotise au Cosmos (organisation syndicale de patrons), lors des discussions des différentes commissions de la CCNS (convention Collective Nationale du Sports), ou de celles qui se déroulent au Ministère des Sports.

    Commentaire

    Chargement...
    X