Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équivalence automatique BPJEPS pour les moniteurs fédéraux

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Scubaphil
    Ah ben voilà, je me disais aussi ... jamais 2 sans 3 :
    Après le bénévole pique-assiette, le 2ème degré anti-PADI de base, me voici maintenant l'intellectuel de service qui complique toujours tout !

    J'ai vraiment les épaules très larges. En fait, je dois être le mal absolu de la plongée. C'est sans doute par ma faute que le marché de la plongée loisir va si mal.

    Qu'on me passe au bûcher sans attendre, avec tous ces affreux bénévoles intellectuels, que nous allions expier nos crimes en enfer ! Ainsi la sainte "industrie" de la plongée pourra prospérer sur l'hôtel du simplisme, lavée de ces hérétiques, apôtres de l'ignoble complexité.

    Dites, sérieusement, vous n'en n'avez pas marre de désigner sans arrêt à la vindicte populaire des boucs-émissaires ?
    (Je sais bien que c'est une méthodes très en vogue chez certains politiques très en vue, mais quand même ...)
    bénévole intellectuel ??? du coup je pense que je vais devoir t'accompagner, le bénévole en tant que combustible fallait y penser.
    Mais ça fait plaisir aux pros (certains du moins) de jeter l'opprobre sur d'autres, cela leur permet de masquer leurs propres insuffisances. Si j'y arrive pas c'est la faute à :
    - la 2F
    - Les bénévoles
    - Les MF2/IR/IN
    - les réglements et des lois.
    - L'Etat et ses fonctionnaires
    (Rayer la mention inutile)
    l'Humanité comporte deux sortes de personnes, les Marseillais et ceux qui rêvent de l'être.
    RSE Delenda est

    Commentaire


    • Envoyé par b-dumoulin
      J'ai été professionnel pendant 17 ans, je suis BEES2 et franchement, j'ai un peu de mal à le dire, mais décidément, le modèle PADI est de loin le meilleure pour l'industrie de la plongée. Autant dans son cursus que dans sa mentalité, pragmatique, commerciale, et très orientée clients pour leur plus grande satisfaction d'ailleurs. En France, le problème est que l'on a encore beaucoup de profs, de médecins, d'ingénieurs et autres intellectuels qui ont des responsabilités et qui compliquent toujours tout... Chacun rempli sa vie et nourrit son ego comme il le peut...
      et suis pas PADI
      Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une. Titre du livre de Raphaëlle Giordano.

      Commentaire


      • A ce stade de la discussion, il est important de situer davantage la position du SMPS-CGT. Pour le SMPS-CGT, le comportement de la FFESSM (Faisant croire qu'elle découvre la situation, alors qu'elle a sciemment entretenu les conditions de sa création) a créé les conditions d'une déliquescence durable du marché du travail dans la plongée loisir. Les bénéficiaires de l'équivalence directe MF/BP sont autant de futures victimes de la situation que les moniteurs actuellement titulaires de brevets délivrés à l'issue d'une Formation Professionnelle reconnue comme telle par l'Etat. Les uns comme les autres vont se heurter aux pires difficultés pour accéder aux droits élémentaires qui sont les leurs en tant que salariés.
        Le SMPS-CGT défend le contrat de travail, car c'est ce qui permet au salarié de participer dignement et honnêtement à la société. C'est pourquoi les futurs MF/BP seront bienvenus au sein du SMPS-CGT pour renforcer l'action en faveur des droits des salariés de la plongée loisir.
        berny

        Commentaire


        • Envoyé par nanobulle
          merci pour ce texte très intéressant.
          Mais il me semble qu'il serait judicieux d'ouvrir une autre discussion sur l'avenir de la plongée en métropole, dans les départements et territoires d'outre-mer, à partir des éléments du débat : surveillance de surface (respect du Code du Travail), nombre de plongeurs par encadrant, et surtout permission aux instructeurs PADI d'enseigner comme professionnels.
          Le coup de canif que la FFESSM porte actuellement au sacro-saint "environnement spécifique" avec la publicité donnée à l'équivalence MF1/BP devrait inciter PADI à demander sa reconnaissance sur le marché français.
          A noter, dans le corps de l'article cité, la présence de l'ANMP et du SNMP dans les discussions rapportées. L'ANMP reste un syndicat de patrons de plongée non représentatif, et le SNMP totalement absent des écrans syndicaux, un syndicat de patrons de presse.
          berny

          Commentaire


          • Envoyé par berny
            (...) Les bénéficiaires de l'équivalence directe MF/BP sont autant de futures victimes (...) vont se heurter aux pires difficultés pour accéder aux droits élémentaires qui sont les leurs en tant que salariés (...) les futurs MF/BP seront bienvenus au sein du SMPS-CGT pour renforcer l'action en faveur des droits des salariés de la plongée loisir.
            Camaraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaades !

            Les droits des salariés en France ne sont pas les fruits exclusifs des efforts de la CGT, loin de là... (même si tes ancêtres ont été les premiers à se liguer pour revendiquer des améliorations, justes et nécessaires).

            En quoi les droits fondamentaux des futurs BP seraient-ils mis en cause par leur origine (pouaaaah des MFx) ? Soit réaliste, ton syndicat n'a rien négocié de si avantageux pour les moniteurs de plongée, le fait qu'il y en ait quelques un de plus, ne va pas faire changer quoi que ce soit... à la mentalité des employeurs (dont tu fais partie ? Ah non, zut, tu n'emploies personnes ? En tant qu'entrepreneur... ça c'est c..)
            Bertrand
            Humuhumunukunukuapua'a
            No DIR, no bullshit, no problems...

            Commentaire


            • Envoyé par berny
              A noter, dans le corps de l'article cité, la présence de l'ANMP et du SNMP dans les discussions rapportées. L'ANMP reste un syndicat de patrons de plongée non représentatif, et le SNMP totalement absent des écrans syndicaux, un syndicat de patrons de presse.
              Parce que le SMPS-CGT est représentatif ?

              Vous présentez des listes sur les 3 collèges, c'est quoi vos résultats ?

              La CGT est représentative au niveau national, mais la SMPS-CGT, vous en êtes où ?
              Bertrand
              Humuhumunukunukuapua'a
              No DIR, no bullshit, no problems...

              Commentaire


              • Les droits fondamentaux des salariés sont liés au contrat de travail. Peux-tu développer ton raisonnement en intégrant cette donnée du contrat social?
                berny

                Commentaire


                • Envoyé par Humuhumu
                  Parce que le SMPS-CGT est représentatif ?

                  Vous présentez des listes sur les 3 collèges, c'est quoi vos résultats ?

                  La CGT est représentative au niveau national, mais la SMPS-CGT, vous en êtes où ?
                  Le SMPS-CGT est représentatif et intervient à ce titre dans le dialogue social au niveau de la branche pour les questions relatives à la plongée, tout comme il le fait au travers des mandatés CGT dans les instances DGT.
                  L'ANMP n'est plus représentative depuis que l'UNSA n'a pas passé la barre du dernier scrutin, et d'autant plus depuis qu'elle a quitté l'UNSA.
                  Tu consulteras utilement les données disponibles sur le site du ministère des sports.
                  berny

                  Commentaire


                  • Il y a plusieurs problèmes dans cette histoire.

                    Premier problème, que des MF puissent obtenir un diplôme professionnel par équivalence. De mon point de vue, ce n'est pas plus choquant que ça, mis à part que ceux qui ont déboursé plusieurs milliers d'euros pour leur BP doivent l'avoir un peu mauvaise. Je connais plein de MF qui feraient de très bons moniteurs pro. J'en connais aussi qui ne valent pas tripette, tout comme des BE d'ailleurs (si si, je vous jure, même des 2ème degré).
                    Nombre de BE actuels sont passés par la passerelle MF/BE.

                    Deuxième problème, que le président de la FFESSM relève une faille dans le système et invite ses encadrants à s'y engouffrer. Je trouve ça particulièrement choquant. Qu'il se batte pour obtenir une équivalence et/ou une passerelle, on peut être pour ou contre, mais il est dans son rôle. Mais qu'il incite à profiter d'une faille, on pourrait facilement faire un parallèle avec les pratiques de nos politiciens actuels.

                    Troisième problème, et non des moindres, le travail dissimulé. Le copain MF/N4 qui file la main contre la gratuité de sa plongée, contre un hébergement ou contre quelques repas chauds. Il a toujours existé et il existera toujours. Ca s'appelle du travail dissimulé et c'est illégal. Filez-lui un diplôme professionnel, il aura alors le droit d'exercer, mais ça restera de travail dissimulé s'il n'est pas déclaré comme les autres salariés. Et ça sera toujours aussi illégal. La délivrance d'un BP par équivalence ne va donc rien changer.
                    Pourquoi ces mecs-là font ça ? En général pour se donner l'illusion à eux-même de ce qu'ils ne sont pas. Ils rêvent de mener la grande vie de moniteur de plongée mais sans renoncer aux avantages de leur CE ni à leur confortable 13ème mois. Et je passe sur les rentiers et autres retraités qui se fabriquent l'illusion d'une vie sociale.
                    Imaginez une seconde la même chose dans le BTP. Vous êtes maçon, et votre concurrent direct à un ami dont la passion c'est de poser des briques. Du coup, quand vous embauchez un salarié pour un chantier, lui a de la main-d'oeuvre gratuite. A votre avis, qui va proposer les devis les moins chers ? Qui aura le plus de chantiers ? Qui aura la meilleure marge ? Ce qu'on ne conçoit pas pour les maçons, on l'accepte pour la plongée, parce que c'est un métier "plaisir".

                    Entre les patrons qui en profitent, les salariés qui voient tout mais n'osent rien dire et les gendarmes complices, ça n'est pas près de s'arrêter. Et qui paie les pots cassés ? Ceux qui respectent les règles.

                    Commentaire


                    • Envoyé par Olariuas
                      Oui c'est vrai, imaginons qu'en France vous ayez des moniteurs de plongée qui viennent de Roumanie/Bulgarie ou d'Espagne pour reprendre grossièrement ton point de vue. Que se soit dans le BTP ou dans les hôpitaux d'ailleurs ça marche aussi. Et là aussi, à coup sûre, il y aura polémique, ou problème.
                      Je n'ai pas idéalisé le monde du BTP, c'était un exemple. Et puis si on a la main-d'oeuvre bon marché en plus de la main-d'oeuvre gratuite, ça va être sympa !

                      Envoyé par Olariuas
                      Les patrons ils en profiteront toujours, par contre un salarié peut dire m**de et aller voir ailleurs, ce n'est pas comme si il n'y avait qu'un centre de plongée dans un coin florissant. Il y a aussi la possibilité de monter sa propre affaire ou se réorienter. C'est certain que les conditions / objectifs sont difficile mais quand vous avez 'la fédé je crois' qui n'est pas de votre côté, vous voulez faire quoi ?
                      Aller voir ailleurs ne change rien au problème. Le problème c'est la distorsion de concurrence induite par la main-d'oeuvre gratuite. Les prix sont artificiellement tirés vers le bas et le seul centre qui s'en sort, c'est celui qui triche. Quand à monter sa propre affaire, on en revient au même problème. Pour la réorientation, c'est en effet la solution choisie par bon nombre de moniteurs au bout de quelques années.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Olariuas
                        Après si il y a des moniteurs qui acceptent de bosser gratos, et bien que faire ?
                        Faire appliquer la loi ? Le travail gratuit, ça n'existe pas.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Ardéchois971
                          Faire appliquer la loi ? Le travail gratuit, ça n'existe pas.
                          Faire appliquer la loi de facon stricte et pas seulement dans ce cas

                          Commentaire


                          • Envoyé par Ardéchois971
                            Il y a plusieurs problèmes dans cette histoire.

                            Premier problème, que des MF puissent obtenir un diplôme professionnel par équivalence. De mon point de vue, ce n'est pas plus choquant que ça, mis à part que ceux qui ont déboursé plusieurs milliers d'euros pour leur BP doivent l'avoir un peu mauvaise. Je connais plein de MF qui feraient de très bons moniteurs pro. J'en connais aussi qui ne valent pas tripette, tout comme des BE d'ailleurs (si si, je vous jure, même des 2ème degré).
                            Nombre de BE actuels sont passés par la passerelle MF/BE.

                            Deuxième problème, que le président de la FFESSM relève une faille dans le système et invite ses encadrants à s'y engouffrer. Je trouve ça particulièrement choquant. Qu'il se batte pour obtenir une équivalence et/ou une passerelle, on peut être pour ou contre, mais il est dans son rôle. Mais qu'il incite à profiter d'une faille, on pourrait facilement faire un parallèle avec les pratiques de nos politiciens actuels.

                            Troisième problème, et non des moindres, le travail dissimulé. Le copain MF/N4 qui file la main contre la gratuité de sa plongée, contre un hébergement ou contre quelques repas chauds. Il a toujours existé et il existera toujours. Ca s'appelle du travail dissimulé et c'est illégal. Filez-lui un diplôme professionnel, il aura alors le droit d'exercer, mais ça restera de travail dissimulé s'il n'est pas déclaré comme les autres salariés. Et ça sera toujours aussi illégal. La délivrance d'un BP par équivalence ne va donc rien changer.
                            Pourquoi ces mecs-là font ça ? En général pour se donner l'illusion à eux-même de ce qu'ils ne sont pas. Ils rêvent de mener la grande vie de moniteur de plongée mais sans renoncer aux avantages de leur CE ni à leur confortable 13ème mois. Et je passe sur les rentiers et autres retraités qui se fabriquent l'illusion d'une vie sociale.
                            Imaginez une seconde la même chose dans le BTP. Vous êtes maçon, et votre concurrent direct à un ami dont la passion c'est de poser des briques. Du coup, quand vous embauchez un salarié pour un chantier, lui a de la main-d'oeuvre gratuite. A votre avis, qui va proposer les devis les moins chers ? Qui aura le plus de chantiers ? Qui aura la meilleure marge ? Ce qu'on ne conçoit pas pour les maçons, on l'accepte pour la plongée, parce que c'est un métier "plaisir".

                            Entre les patrons qui en profitent, les salariés qui voient tout mais n'osent rien dire et les gendarmes complices, ça n'est pas près de s'arrêter. Et qui paie les pots cassés ? Ceux qui respectent les règles.

                            Tellement vrai et tellement pratiqué.
                            J'ai vu ca pendant des années !

                            En meme temps, je ne jette pas non plus la pierre au patron de club qui doivent jongler entre le tx de frequentaion, le cout d'un salarie et la, concurrence.
                            Pas toujours facile pour eux.

                            A+

                            Commentaire


                            • Le coup de la grève... j y crois pas du tout. C'est par des actions chocs des autorités que les choses peuvent changer.
                              Les brebis galeuses sont tot ou tard connus des autres .. la il faut le signaler et que les conséquences soient immédiates.
                              Un huissier peux être utile je pense. Afin de faire constater des faits.

                              Bref moi je paye mes plongées. Et si en vacacnes on me propose d'encadrer même gratos cela sera NON... je veux pouvoir profiter de mes vacances , de mes plongées et non pas "bosser" je le fais le reste de l'année

                              Commentaire


                              • Envoyé par Jeff__06

                                Tellement vrai et tellement pratiqué.
                                J'ai vu ca pendant des années !

                                En meme temps, je ne jette pas non plus la pierre au patron de club qui doivent jongler entre le tx de frequentaion, le cout d'un salarie et la, concurrence.
                                Pas toujours facile pour eux.

                                A+


                                Oh non c'est certainement pas toujours facile. Mais la concurrence est la. Il faut se démarquer des autres par par exemple un service top, des encadrant top etc etc...

                                Perso je prefere payer plus et avoir de la qualité/durée que payer moins et avoir de la merde.

                                Je prefere payer 45€ pour des plongées de 60 min voir plus que 30 et devoir sortir a 45 min. Bref j'en veux pour mon argent.
                                Je ne veux pas un prix bas une réduction de tant de % etc.

                                Je prefere payer 45 et etre seul sur un site que 30 et avoir 25 voir 50 plongeurs autour de moi .....

                                Les "vrais" plongeurs sont je pense comme moi. Les "consommateurs" on va les retrouver dans les grosses structures avec 25 / 30 plongeurs par bateaux.

                                Je suis passé a malendure en novembre ... l'usine... heureusement que j'avais demandé des conseils sur p.com...

                                Mais combien de plongeurs fréquentes p.com ?

                                Les avis Trip-Advisor c'est toujours la même chose pas de réel retour de plongeur mais de baptisés qui n'y connaissent par définition rien.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X