Annonce

Réduire
Aucune annonce.

petite question

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • petite question

    Bonjour,
    Je travail dans une résidence social avec un public souffrant de troubles psychiques dépendant de la psychiatrie.
    Suite à plusieurs demandes, je voulais savoir si avec un handicap psychique, il était possible de pratiquer la plongée ou au moins avoir accès a un baptême pour débuter ..
    Sachant que pour ces personnes la moindre source d'anxiété peut dégénérer à une angoisse sévère !
    Merci pour vos réponses
  • Pub

  • #2
    A ma connaissance, il est possible de faire un bapteme, un niveau je ne suis pas sur, peut etre dépendant du handicap. Renseigne toi avec un club avec une section Handi, il faut au un moniteur EH2 pour un handicap psychique.

    Commentaire


    • #3
      https://ffessm.fr/pages.asp?p=186&t=Handisub
      La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

      on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

      Commentaire


      • #4
        potentiellement même un intérêt thérapeutique. A très bien cadrer avec des encadrants et des psys de qualité...
        On the loop again

        Commentaire


        • #5
          J'avais un oncle psychiatre, dans la région de Blois, qui plongeait avec certains de ses patients. Il me disait qu'il obtenait de très bons résultats
          Bardass recommande le Teric.
          Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Un EH1 peut s'il a suivi le module complémentaire "handicap mental psychique cognitif"

            Commentaire


            • #7
              Et attention aussi aux traitements pris par les patient. Certains médicaments sont contre indiqués pour la plongée.
              Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par zoreil41 Voir le message
                Et attention aussi aux traitements pris par les patient. Certains médicaments sont contre indiqués pour la plongée.
                Ils ont tous de très lourd traitement psychotrope neuroleptique antihistaminiques et benzodiazepines donc c’est du costaud ...
                je n’avais pas forcément pensé à ça effectivement !
                de toute façon je pense qu’ils demanderont un avis médical de non contre indication à la pratique de cette discipline ...

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par maudd Voir le message
                  Bonjour,
                  Sachant que pour ces personnes la moindre source d'anxiété peut dégénérer à une angoisse sévère !
                  Il me semble que ça dit tout et règle la question: pourquoi mettre en péril la sécurité d'individus atteints de maladie mentale, ainsi que celle de leurs accompagnateurs, pour une activité qui n'est qu'un simple loisir? La randonnée pédestre me semble plus adaptée à leur réalité...

                  Commentaire


                  • #10
                    Nicolas, curieusement (ou non) la plongée semble être une très bonne thérapie pour certains handicapés mentaux. Est ce l'effet d'apesanteur, le retour symbolique au liquide amniotique, les poissons, le coté contemplatif de la plongée ... ? Je ne sais pas et suis pas compétent, mais ça semble marcher pour certains. Dans mon club, les dirigeants et moniteurs ont engagés une démarche handisub d'ampleur...

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message

                      Il me semble que ça dit tout et règle la question: pourquoi mettre en péril la sécurité d'individus atteints de maladie mentale, ainsi que celle de leurs accompagnateurs, pour une activité qui n'est qu'un simple loisir? La randonnée pédestre me semble plus adaptée à leur réalité...
                      Pour leur permettre de faire les mêmes activités que tout le monde? Pour l'intérêt thérapeutique? Parceque l'on peut être malade et vouloir autre chose qu'une vie de merde?

                      Un EH1 mention MPC est formé pour ce genre de public. Surtout si ils ont fait cette formation c'est qu'ils sont demandeurs de former des gens que le moniteur normal ne voudra pas prendre et ont à coeur des les accompagner dans la découverte de notre activité. A partir du moment où ils veulent plonger, que les médecins ne voient pas de contre indication et que tu trouves un moniteur qui se sent de prendre cette responsabilité je ne vois pas de raison de ne pas les emmener plonger.

                      Le plus dur sera en effet de trouver les encadrants. Le mieux est peut être de contacter la section handisub de ton CODEP (comité departemental de la fédé ).

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Youdivemecrazy Voir le message

                        Pour leur permettre de faire les mêmes activités que tout le monde? Pour l'intérêt thérapeutique? Parceque l'on peut être malade et vouloir autre chose qu'une vie de merde?
                        Ah mais comprenez moi bien: si les risques liés à la pratique de la plongée sous-marine sont considérés comme "gérables" par les professionnels de la santé et les professionnels qui vont les encadrer lors de leurs plongées, je n'ai rien à dire sinon que tant mieux...

                        Ceci dit, je pense qu'on puisse ne pas plonger et néanmoins prétendre à autre chose qu'une "vie de merde", tout comme je pense que certaines personnes, en raison de leur état de santé, notamment, ne peuvent tout simplement pas "faire les mêmes activités de que tout le monde". C'est bien dommage, mais c'est comme ça.

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par autrichon gris Voir le message
                          Nicolas, curieusement (ou non) la plongée semble être une très bonne thérapie pour certains handicapés mentaux. Est ce l'effet d'apesanteur, le retour symbolique au liquide amniotique, les poissons, le coté contemplatif de la plongée ... ? Je ne sais pas et suis pas compétent, mais ça semble marcher pour certains. Dans mon club, les dirigeants et moniteurs ont engagés une démarche handisub d'ampleur...
                          Ça semble très cohérent, en effet, et comme je mentionnais plus haut, tant mieux, sincèrement, si c'est faisable. Là où j'ai un bémol, c'est quand on "pousse" un peu, parce qu'on est des amateurs d'un truc, une activité qui n'est peut-être pas idéale pour certaines personnes.

                          Commentaire


                          • #14
                            Nicolas Duguay Regarde un peu sur le net les expériences qui ont été faite, entre handicap et plongée, il s’avère que la plongée a des vertus positives pour ces personnes (je me rappelle d'un reportage ou un plongeur atteint de trisomie 21 était interviewé ...).
                            Je ne sais pas si tu l'as aussi vu, mais la plongée a été utilisé dans le cadre de l’accompagnement post traumatique des attentat du 13 novembre qui ont eu lieu en France (bataclan ....).
                            Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Nicolas Duguay Voir le message

                              Ah mais comprenez moi bien: si les risques liés à la pratique de la plongée sous-marine sont considérés comme "gérables" par les professionnels de la santé et les professionnels qui vont les encadrer lors de leurs plongées, je n'ai rien à dire sinon que tant mieux...

                              Ceci dit, je pense qu'on puisse ne pas plonger et néanmoins prétendre à autre chose qu'une "vie de merde", tout comme je pense que certaines personnes, en raison de leur état de santé, notamment, ne peuvent tout simplement pas "faire les mêmes activités de que tout le monde". C'est bien dommage, mais c'est comme ça.
                              Bien sûr qu'on n'est pas obligé de plonger pour ne pas avoir une vie de merde. Le problème de ces gens là c'est qu'ils passent leur temps à s'entendre dire que n'importe quelle activité est trop dangereuse ou pas adapté pour eux et que ça ne sert à rien de prendre des risques pour un losir. Alors à force il ne leur reste que le bridge...
                              En France quand on est EH2 on peut même faire plonger un tétraplégique qui du coup ne peut pas faire de signe ou faire un valsalva seul... Après ce n'est pas donné à tout le monde d'encadrer des plongeurs avec des handicaps, mais ceux qui le font savent ce qu'ils font et on l'envi de justement les aider à faire une activité qui leur semble inaccessible.
                              Quand on dit qu'un baptême c'est 6m on parle d'un maximum, rien n'interdit de se limiter à 1m. Si les médocs peuvent poser problème avec des fortes pressions il y a sûrement moyen de contourner le problème, pour certaines personnes juste avoir la tête sous l'eau c'est déjà énorme.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X