Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[CR] J'irai revoir la Normandie ...

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [CR] J'irai revoir la Normandie ...

    La fosse de Villeneuve - où pauvres parisiens que nous sommes comblons généralement notre manque pour la plongée - étant fermée en Août , nous décidons de nous aventurer en Normandie à Asnelles.

    Nous partons donc avec nos carreaux sous le bras - histoire de ne pas être trop dépaysés quand même - argggg le besoin de repères !!! Ce sont pour les habitués, les carreaux si gentiment offerts par nos amis P. Comiens marseillais (hein, Galinette ! ), il faut bien que nous leur fassions prendre le sel de temps en temps ...

    Nous espérions être un plus grand nombre de P. Comiens, mais nous ne serons finalement que ... trois . Je savais bien que le sel ferait peur à certains, à moins que ce soit la visibilité normande et/ou la température de l'eau peut-être ?


    Samedi 1er août 2009:

    Lever 6 h 30 - Arrivée prévue 12 h 00 - RDV au club à 13 H 00 pour le départ du bateau à 13 H 30. Ben oui, c'est quand même le week-end le plus chargé de l'année côté circulation routière, il faut prendre ses précautions !

    Julienboys85 et Kipling56 partent ensemble en co-voiturage et arriveront vers 12 H 00.

    Je pars de mon côté et me fais surprendre par un méga embouteillage aux alentours de Beuzeville sur l'autoroute A13 : 10 kms de bouchon + 8 Kms supplémentaires avant le dernier péage ...

    Je regarde l'heure tourner et je commence à m'inquiéter. En cas de retard, je sais que le bateau ne m'attendra pas, car l'étal n'attend pas. Je peste toute seule dans ma voiture. Mon portable sonne, c'est Julienboys85 et Kipling56 qui se demandent ce que je fais, ils sont déjà sur place et font leur possible pour faire patienter Yannick le capitaine du bateau ...

    J'arrive finalement à 13 H 15, ouf !!! J'aurais pas fait tout ça pour rien, je vais pouvoir plonger!




    On charge le bateau avec tout le matériel au club, puis Yannick emmène le tout prêt du rivage avec son tracteur. Mise à l'eau du bateau et hop tout le monde à bord !





    Sur le bateau, deux plongeurs britanniques fort sympatiques à qui nous servirons d'interprètes pendant tout le week-end pour les briefings: Grant et Barry.





    Plongée n°1: Le LCT - Barge du débarquement
    25 mètres - 50 minutes

    Après un assez long temps de navigation, ça y est on y est (au moins le club ne lésine pas sur le carburant ...).

    Pour Julienboys85 et Kipling56 c'est une première en Normandie. Nous serons en palanquée de quatre avec Manu.

    Je leur laisse le soin de vous faire part de leurs impressions à l'immersion et sur ce qu'ils ont vu.

    J'avais pour ma part déjà plongé plusieurs fois en Normandie, mais je me souviens très bien de ma première descente et j'ai pensé à ce qu'ils devaient ressentir pour cette première !

    On descend en se déhalant avec une visibilité très, très médiocre tout au long de la descente: on ne voit que le bout et puis soudain ... l'épave !

    La visibilité au fond a été une surprise, car à la descente, il y avait plein de petites algues en suspension dans l'eau et visi très mauvaise (réchauffement de l'eau oblige, ça bourgeonne de partout ...).

    C'est la première fois que je plonge en Normandie avec une si belle visi (au moins 10 mètres) et que je vois autant de faune: deux longs - très longs - bancs de tacauds et de lieus jaunes, des homards aux pinces é-nor-mes en veux-tu en voilà, des tourteaux gigantesques et une très belle ambiance générale de l'épave teintée de nuances de vert.



    Pour les mauvaises langues concernant la Normandie, l'eau est entre 16° et 18° au fond .

    Je vole littéralement au milieu d'une quantité de poissons surprenante !!! Une très belle plongée, différente d'une plongée exotique certes, mais très belle plongée !



    A la remontée, Julienboys85 qui avait durci (un peu-sic!) son ordinateur nous annonce 8 minutes de palliers . On passe le temps et s'engage une partie de Chifoumi avec Kipling56 qui semble ravi de sa plongée.

    Sur le bateau pendant le trajet du retour, une phrase de Kipling56 me laisse à penser que j'ai réussi mon pari de faire apprécier les plongées normandes à mes deux compères, lesquels arborrent tous les deux des sourires qui en disent long ...

    On se dé-s'équipe, rinçage du matériel, douche chaude et il est grand temps de rejoindre notre gite, réservé par Kipling56, lequel avait pris soin de confirmer notre arrivée le matin même au mari de notre lôgeuse.

    Ô surprise, ce dernier a oublié d'en infomer Madame qui a déjà re-loué à d'autres personnes. Pas grave nous dit-elle, je vais vous conduire chez ma voisine ... Qu'à cela ne tienne ...

    Nous arrivons dans une cour de ferme et sommes accueillis par une charmante dame - bigoudis et filet sur la tête - ainsi que son petit chien.

    Nous avons finalement opté pour le gite sur l'insistance de Kipling56 et bien nous en a pris car il a plus toute la soirée et une bonne partie de la nuit.



    Dimanche 2 Août 2009:

    Génial il fait beau ! Un coup d'oeil par la fenêtre sur le potager et hop debout, une belle journée s'annonce !

    Le petit déjeuner préparé par notre hôte nous attend à 7 H 30. Julienboys85 luttera avec le chien afin de ne pas se faire piquer son petit déjeuner ! C'est bôôô l'amour ...

    Appel téléphonique de JP92: "on se retrouve à 12 H au club, j'emporte mon matériel de plongée, mais je verrai si je plonge ..."

    Puis direction le centre de plongée, avec en route une vue magnifique sur les plages du débarquement au loin.

    Arrivés au club, Yannick est déjà là pour préparer le bateau.



    Plongée n°2: Le Rose Berry
    17 mètres - 46 minutes

    Il y a de la houle et il est grand temps pour moi de me mettre à l'eau sinon ... Enfin dans l'eau, ça va déjà beaucoup mieux ...



    Homards, tacauds, lieus, sole, blénies, planaire, 5 congres énormes, étrilles, touteaux, étoiles de mer seront au rendez-vous. Nos "buddies" anglais sont ravis.



    Au retour, nous sommes accueillis par JP92 venu nous rejoindre .

    Direction "La Cale" à Asnelles, le restaurant du coin, qui a été une excellente surprise! C'est une très bonne adresse à retenir si vous allez plonger là-bas, je vous le recommande! Ils font également leur pain eux-mêmes.



    Plongée n°3: L'Harpagas autrement connu sous le nom de Whisky
    16 mètres - 54 minutes

    Nous voilà partis en compagnie de JP92, qui a finalement décidé de se joindre à nous !






    La visibilité en ce 2 août est beaucoup moins bonne que la veille: dommage JP92 !




    Tiens une hélice ...




    Voili, voilou .

    PS: un seul regret, nous n'avons pas reçu de visite de P. Comiens régionaux comme cela avait été le cas à Marseille ...

    Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi ...
  • Pub

  • #2
    ouikend sympa, visiblement, mais on voit bien que t'as pas eu la chance de joindre l'Opération Osiris :-))
    Opération Osiris : atelier amical de photo sous-marine à Malte

    Un pied à terre pour plongeurs à Malte

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par encoreplus2
      ouikend sympa, visiblement, mais on voit bien que t'as pas eu la chance de joindre l'Opération Osiris :-))


      Si tu fais allusion à la qualité des photos, elles ne sont pas de moi, mais de nos buddies britanniques, avec leur autorisation. Ces photos ont traversé la Manche plusieurs fois, pas mal quand même pour un CR sur des plongées en Manche ... Leur source ICI . Et pi "keskelzon" ces photos d'abord?

      PS: J'espère pouvoir me joindre à l'Opération Osiris 2010 !
      Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi ...

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Skylandbay
        Et pi "keskelzon" ces photos d'abord?

        PS: J'espère pouvoir me joindre à l'Opération Osiris 2010 !
        ben un gros défault : mon absence

        faudrait que j'y retourne en pélerinage : c'est là que j'ai fait mes premières bulles, au millénaire précédent

        Opération Osiris 2010 ? j'y compte bien
        Dernière modification par encoreplus2, 18 août 2009, 09h32.
        Opération Osiris : atelier amical de photo sous-marine à Malte

        Un pied à terre pour plongeurs à Malte

        Commentaire


        • #5
          Tiens, Asnelles.
          J'y ai fait 2 plongées en août sur l'Harpagas.
          J'ai eu quelques problèmes à la première plongée (j'ai perdu mon binome ) et ait été surpris par la mauvaise visi (ça, c'est parce que je me suis trop habitué à la Méditerranée), mais la deuxième plongée s'est mieux passé et était bien.

          Allez, 2 p'tites photos.
          Fichiers attachés
          CR Safaga

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Vous plongez tous en sèche, quand même...
            Merci pour ce CR très vivant et fort sympathique!
            achat matériel plongée d'occasion

            Commentaire


            • #7
              nan, c'est les english qui sont séchés.

              c'est qd même largement plongeable en semi par chez nous qd même.

              on est dans les 16° sur Cherbourg actuellement, c'est pas la mer à boire.
              ma prmeière plongée a étée sur les pontons en Mai.
              à l'époque le luxe c'était 5 mm ! on n'avait pas inventé les manchons et si le thermomètre avait existé, il aurait certainement affiché dans les 10/12°C
              Opération Osiris : atelier amical de photo sous-marine à Malte

              Un pied à terre pour plongeurs à Malte

              Commentaire


              • #8
                J'ai passé mon N2 en humide par 6°C... depuis je suis traumatisée!
                achat matériel plongée d'occasion

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par encoreplus2
                  ben un gros défault : mon absence
                  faudrait que j'y retourne en pélerinage : c'est là que j'ai fait mes premières bulles, au millénaire précédent
                  Dans ce cas, ça sera pour la prochaine alors ... !
                  Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi ...

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par gabacholandia
                    Vous plongez tous en sèche, quand même...
                    Même pas, +2 a raison.

                    Les frenchies étaient en semi-étanche ou en humide. C'est pas si terrible que ça 16° avec une souris de 2,5 et une humide de 6,5. Aucune sensation de froid ...

                    Mi août l'année dernière, l'eau était à 12° dans la baie de la Ciotat!
                    Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi ...

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Merci pour ce beau compte rendu.

                      Tiens tiens plonger en Normandie j'y ai pas encore pensé mais comme mon frère habite près de Granville... c'est à essayer !

                      C'est bien tentant !

                      Kenavo

                      Yves
                      La mer... l'eau... le sens de la vie paisible

                      Commentaire


                      • #12
                        Merci à Skylandbay pour ce sympathique et fidèle CR. A mon tour d’ajouter mon grain de sel (de la Manche).

                        J’avais d’avance préparé quelques blagues du style : la Normandie, c’est chouette ; c’est aussi vert sur la terre que sous l’eau. J’avais imaginé un petit poème : visi mini, froid maxi, vive la plongée en Normandie

                        Mea culpa : j’avais tout faux, et comme l’a écrit Skylandabay, j’ai adoré cette nouvelle expérience de plongée.


                        Mais reprenons dans l’ordre. Lors de notre séjour à Marseille, je propose à l’emporte-pièce un week-end à Asnelles pendant l’été (l’effet combiné de l’air du large et du rosé sans doute). Je vois aussitôt mes camarades plonger le nez dans leur verre de pastis, ou regarder en l’air en sifflotant comme s’il n’avait rien entendu. Seuls quatre ou cinq personnes répondent : " oui, pourquoi pas ", mais sans plus.
                        De retour à Paname, le projet prend corps grâce à l’esprit d’organisation de Julienboys85. Ce sera le WE du 1er août because faible coefficient de marée et heure d’étal permettant de plonger deux fois par jour.

                        Nous ne sommes plus que trois partants : Julien, Skylandbay (qui a déjà plongé sur place) et ma pomme (logique pour la Normandie). Quelques jours avant le départ, je me dis : " Que vais-je faire dans cette galère ? De l’eau froide et verte, une météo qui annonce de la pluie, et les routes chargées à cause du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens. Super, comme perspective. D’un autre côté, un WE au grand air, quand on bosse à Paris, c’est toujours bon à prendre. Et je veux pas abandonner mes binômes.


                        Arrivé sur place, mes regrets s’envolent aussitôt : il y a la mer, une falaise, une plage, une atmosphère iodée, une douce humidité, un petit vent. Le Breton que je suis savoure intérieurement (même en Normandie, c’est vous dire ). Autre élément (qui paraîtra peut-être naïf à certains, mais j’assume) : je ressens une réelle émotion à la vue du port artificiel installé là en vue du débarquement allié, avec la force que cela représente au plan historique.
                        Le club d’Asnelles est simple et spatieux. Look de vieux loup de mer et peau tannée par les embruns, le boss, Yannick, nous accueille aimablement, mais sans effusion excessive.

                        On se prépare. On embarque. Longue navigation en zodiac jusqu’au site d’une barge de débarquement. Au moment de s’immerger, je n’en mène pas large. La mer est sombre, un peu formée. " Vas-y, ne t’inquiètes pas ; ça ira mieux sous l’eau ", me lance, impératif, Yannick. Et c’est parti pour la descente en se déhalant sur le bout, fil d’Ariane vers un fond qu’on ne devine absolument pas, au milieu d’une eau sombre et chargée. Mais d’un coup, miracle : l’épave apparaît dans mon champ de vision, longue forme brunâtre, un peu fantasmagorique ainsi posée sur le fond. Second miracle, la visi est excellente. Je me stabilise et retrouve vite mes sensations. Guidés par Manu, Julienboys85, Skylandbay et moi-même commençons la visite. Comme l’a bien décrit Skylandbay, c’est un festival de vie : des tacauds, des lieux jaunes, des tourteaux, des homards… Un moment, nous sommes face à un banc de lieux ; je pense rarement avoir compté autant de poissons à le fois. Bref, ce sont 50 mn de bonheur, et chacun, j’en suis sûr, pouvait deviner le sourire de l’autre sous son masque.

                        Quand on remonte, par contre, c’est moins drôle. Il pleut à verse, et le retour jusqu’à Asnelles est long et froid (humide aussi). Heureusement, on se raconte la plongée, et la banane que nous arborons tous en dit plus long qu’un long discours.


                        Arrivée à Asnelles ; douche chaude (très appréciable, nécessaire même) ; vêtements " civils " et direction la chambre d’hôte, à une dizaine de km. Il pleut toujours, et la route est l’occasion de découvrir de beaux paysages, verts et vallonés. Les chambres –confortables- sont situées dans une jolie ferme ; l’accueil de la propriétaire des lieux est des plus aimables, et son chien (enfin, je crois que c’était un chien ; c’était petit, rond, à poils ras, avec quatre pattes et faisait en effet waoua waoua) a tout de suite compris que Julien était l’ami des bêtes. Presqu’autant d’instinct que Rantanplan, l’animal .
                        Le soir, direction Arromanches (il pleut toujours) où nous trouvons notre bonheur face à une crèpe chaude et un thé brûlant. Mais je ne résiste pas au plaisir de vous raconter l’échange de SMS avec JP92. Celui-nous annonce son arrivée en famille pour le lendemain. Question de notre part : "Tu plonges ?". Réponse immédiate et lapidaire : "Non". Moins de 3 mn après, montre en main, nouveau SMS de JP92 : "Heuuuuu. Il y aurait une combi à ma taille à louer au club ?". Sacré JP92, la tentation de l’expérience était trop forte.


                        Un petit break, histoire d’aérer le texte, et je reprends au post suivant.

                        Commentaire


                        • #13
                          Dimanche matin. Nous nous réveillons (tôt) sous un super soleil.

                          Excellent petit-déjeuner, tandis que Julienboys85 et le chien poursuivent leur histoire d’amour . Nous discutons avec notre hôtesse, et celle-ci nous explique : "La ferme, c’est fini, je suis trop âgée. Je n’ai plus qu’un petit potager. Cette année, j’ai fait 45 bocaux de haricots verts, et deux gars sont venus m’aider à arracher les pommes de terre". Heureusement qu’il est petit, le potager. C’est une région où on aime la terre.


                          Direction le club de plongée d’Asnelles pour notre seconde plongée, dès 08h30. Ce matin, nous plongeons sur le Roseberry, un pétrolier-ravitailleur qui a sauté sur une mine à moins de 3 miles de la côte. Je binôme avec Julienboys85. Toujours cette descente le long du bout blanc qui s’enfonce vers l’inconnu, dans une eau très chargée, quasiment sans visibilité. J’avoue prendre goût à cette sensation. Puis l’arrivée sur l’épave, beaucoup plus "explosée" que celle de la veille, mais encore bien structurée. La visi est moins bonne qu’hier, mais reste très correcte (de l’ordre de 6 ou 7 mètres). Au long de notre ballade, nous admirons une énorme hélice, des futs de canon, des cordages concrétionnés, des munitions et même un siège de WC (ça peut toujours servir sous l’eau ). La vie est toujours aussi riche : lieux, congres, homards, tacauds, gobies, anémones blanches… Un vrai festival . La température de l’eau oscille entre 18° en surface et 16° à 20m.
                          Nous sommes à mi-bouteille quand nous remontons ; nous serions bien restés plus longtemps, mais on ne joue pas avec la marée.


                          Entre temps, JP92 est arrivé et nous attend sur la plage. Le soleil est magnifique, la pluie a cessé, on profite d’une belle lumière. Nous avons deux heures devant nous pour déjeuner avant la plongée suivante. On se dégotte un restau qui fleure bon la sortie bourgeoise du dimanche, mais nous sommes tous décidés à être raisonnables. Une nouvelle plongée nous attend, qui exige un certain engagement. Pas question de se baffrer, d’autant que certains n’aiment pas le balancement des vagues en zodiac. Mais lorsque nous découvrons la carte, je sens comme un silence à table. "Comment résister", se demande chacun. Bref, j’ai dégusté d’excellentes huitres, d’autre (que je ne nommerai pas) une tête de veau, d’autre encore un croustillant au camembert. Mais promis : pas une goutte d’alcool.

                          14h00 : RDV pour la dernière plongée du WE. Nous retrouvons avec délice nos combinaisons humides, notre matos si léger. Nous prenons cette fois-ci la direction de l’Harpagas, un cargo anglais détruit par une mine en 1944, également surnommé le Whisky en raison des nombreuses bouteilles du précieux breuvage qui s’y trouvent. Cela me rappelle Le Trésor de Rackham le Rouge, et Haddock découvrant des bouteilles de rhum avec son scaphandre. Sauf qu’aucun de nous ne porte la barbe, qu’il s’agit de whisky et qu’il serait illusoire vouloir remonter une bouteille pour en boire, mille millions de mille sabords !! Cette fois-ci, je trinôme avec Julienboys85 et JP92. Les conditions se dégradent quelque peu, puisque cette fois-ci l’épave est complétement explosée et que la visi se réduit encore (de l’ordre de 3 mètres). Mais la plongée reste très chouette : beaucoup de vie, notamment un homard d’une taille impresionnante, et cette sensation magique de se ballader sur un site chargé d’histoire.
                          Après 45 mn, direction la surface. Et c’est là que nous expérimentons ce que j’appelerai la chance du plongeur perdu. En effet, la visi réduite ne nous permet pas de retrouver le bout d’amarage du zodiac. Nous remontons alors lentement en pleine eau, et je me prépare à lâcher mon parachute lorsque, vers 8 mètres, nous découvrons sur babord… le bout du zodiac. Si c’est pas beau, ce sens inné de l’orientation .


                          De retour à terre, nous procédons solennellement avec Julienboys 85 au partage des carreaux de piscine offerts à Marseille par Galinette13. La moitié partira en Martinique avec Julien, l’autre moitié en Corse avec moi. A l’instar des nains de jardin dans "Le fabuleux destin d’Amélie Poulain", les carreaux marseillais poursuivent leur périple à-travers le monde.

                          Conclusion du week-end :
                          un grand merci à Yannick et Manu pour leur accueil.

                          Asnelles est une destination très sympa, qui permet de belles plongées, à 3 heures de route de Paris.

                          La région est chouette et vaut le coup d’être visitée indépendemment de la plongée (pour ceux/celles qui ont des conjoint(e)s non-plongeurs).

                          J’ai bien conscience que nous avons bénéficié d’excellentes conditions de visibilité (de l’aveu même de Yannick). Je ne suis pas sûr que les plongées auraient présenté le même intérêt si la visi aurait été limitée à moins d’un mètre.

                          En un WE, on gagne une vraie sensation de vacances entre la mer, l’air du large, la plongée, la campagne environnante. Mais on rentre bien fatigué, et il n’est pas inutile (prudent plus exactement) d’être deux à conduire au retour.

                          J’irai certainement revoir la Normandie (En attendant, je pars en Corse ; ce n’est pas mal non plus ).



                          Des photos devraient suivre.

                          Commentaire


                          • #14
                            Les photos promises



                            1) Samedi 1er août : ce n'est pas la foule sur la plage d'Asnelles

                            2) Le club

                            3) La remontée du zodiac
                            Fichiers attachés

                            Commentaire


                            • #15
                              D'autres photos...

                              1) Le port artificiel prévu pour le débarquement
                              2) Chars à voile sur la plage d'Asnelles
                              3) Notre gite
                              4) La vue depuis la chambre
                              Fichiers attachés

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X