Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nouvelle calédonie : L’aquarium prend les bébés tortues sous son aile

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nouvelle calédonie : L’aquarium prend les bébés tortues sous son aile

    source : Les nouvelles calédoniennes
    Dans la nuit de lundi à mardi, une équipe de l’aquarium de Nouméa s’est déplacée sur le site de la Roche Percée pour une mission particulière : équiper deux tortues grosse tête d’une balise Argos et récupérer des bébés tortues pour les sevrer et les élever quelque temps en bassin.

    Depuis la mi-novembre, les bénévoles de l’association Bwärä tortue marine patrouillent chaque soir, jusqu’à minuit, pour repérer et protéger les nids des tortues grosse tête, qui, chaque année, de novembre à mars, viennent déposer leurs œufs. La même tortue peut venir pondre une centaine d’œufs jusqu’à trois fois dans la saison.
    Jusqu’à présent, 114 nids ont été recensés et 104 ont été protégés par une cage grillagée conçue spécialement. Une fois la ponte terminée, les tortues regagnent l’océan.
    Mais on ne sait exactement ce qu’elles deviennent. Restent-elles dans les parages jusqu’à l’éclosion ? Rejoignent-elles une population plus large ? Regagnent-elles l’Australie ou un autre lieu plus éloigné ?
    Pour tenter de répondre à quelques-unes de ces questions et lever le mystère qui plane autour de ces « voyageuses », les spécialistes ont décidé de doter quelques- unes d’entre elles d’une balise Argos.
    Richard Farman, directeur de l’aquarium de Nouméa, accompagné de Laetitia et de Sébastien, deux membres de son équipe, a passé la nuit à la Roche Percée dans ce but.

    Ne prendre aucun risque

    En fait, l’objectif était double : d’une part, trouver des tortues grosse tête venues pondre et les équiper d’une balise Argos et, d’autre part, surveiller les nids pour prélever une cinquantaine de bébés destinés à l’aquarium.
    Après plusieurs heures de recherche, une tortue adulte a été repérée sur la plage. Une cage a été transportée à proximité. Une fois la ponte terminée, Richard Farman et Sébastien ont neutralisé en douceur la tortue adulte.
    Malheureusement, à peine commencée, l’opération a dû s’arrêter. Les experts ont constaté que la carapace de la tortue portait plusieurs traces de blessures. Ne voulant faire prendre aucun risque à la tortue, ils l’ont relâchée et ont tenté d’en trouver une autre. Leurs efforts sont restés vains. Aucune autre tortue n’a réapparu jusqu’au petit matin.
    « Pour poser la balise, on utilise une résine spéciale qui peut provoquer des brûlures si la carapace n’est pas saine », explique Richard Farman.

    Dix bébés vont grandir à l’aquarium

    L’équipe de l’aquarium a eu plus de chance avec les bébés. Dès leur sortie du nid, une dizaine d’entre eux ont été recueillis. Ils ont été transportés dans une grande glacière puis à l’aquarium de Nouméa, leur nouvel habitat. Ils vont y séjourner entre dix-huit et vingt-quatre mois.
    Élevées en bassin et nourries de granulés, les jeunes tortues qui auront atteint une quarantaine de centimètres seront relâchées dans leur milieu naturel. Auparavant, elles auront été équipées d’une balise servant à les repérer par satellite.
    « Nous allons ainsi pouvoir suivre leur évolution et comprendre leur migration, si cette expérience, qui est une première sur le territoire, se déroule comme prévu », a expliqué le directeur de l’aquarium. De nouvelles tentatives pour mener à son terme cette opération sont prévues dans la semaine, notamment ce mercredi.
    Laurent-Xavier

    "C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité". Blaise Pascal
Chargement...
X