Annonce

Réduire
Aucune annonce.

O2 : neuf ou recyclé ?

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • O2 : neuf ou recyclé ?

    Vous avez lu l'excellent dossier de J.-P. Imbert (ancien responsable sécu de la COMEX) dans Octopus ?

    Perso, j'utilise du matériel recyclé pour mon oxy (utilisé à l'air, mais ensuite très bien nettoyé, sans être "conçu pour"). Or J.-P. est très clair : le matériel utilisé pour l'oxy doit être conçu pour et entretenu pour ... point barre
    Je suis donc tout à coup inquiet : va-t-il falloir que je ma rachète un groupe premier-deuxième-mano conçu pour l’O2 pour plonger tranquille, où alors mon anxiété va-t-elle repartir comme elle est venue ?

    Quelles sont vos expériences ? Je crois qu’il est parfaitement possible de nettoyer un détendeur (1er et 2ème) correctement, mais comment vérifier que ces composants sont construits dans des matériaux compatibles ? (Pas les joints of course, mais le siège et le clapet par exemple, qui encaissent la plus forte contrainte thermique et oxydante). Par contre, quid des tuyaux ou autres pièces synthétiques ?
    Ornithologue subaquatique

    Diego
  • Pub

  • #2
    Personnelement j'ai une bouteille qui n'était pas au départ conçu pour o² mais avec un ami nous l'avons complètement nettoyée et jusqu'à présent aucun problème. Mon ami en a 6 et meme résultat.
    Pour les détendeurs meme technique et meme résultat après plus de 2 ans de plongée, bien sur les controles et entretiens doivent etre réguliers et strictes.
    Pierre :diver: :scubaok: :cool:
    « Si le chemin te semble long vers la surface pense à celui qui te sépare du caisson »

    Commentaire


    • #3
      Qu'est-ce que tu utilises comme détendeurs ?
      Ornithologue subaquatique

      Diego

      Commentaire


      • #4
        Un aqualung
        UN SCUBAPRO MK20/D400
        Un poseidon
        Pierre :diver: :scubaok: :cool:
        « Si le chemin te semble long vers la surface pense à celui qui te sépare du caisson »

        Commentaire


        • #5
          Bonjour

          Entièrement d'accord avec Pierre.

          J'ajouterais que les propos de JP Imbert ne sont pas forcément dénués d'arrière pensées commerciales (ce que je ne critique pas au demeurant).

          Si, bien sur, il fait prendre des précautions avec l'oxygène, cela ne fait qd même pas tout sauter à tous les coins de rues.

          Un bon dégraissage, usage de join ad-hoc, etc ...
          (par contre je ne m'amuserais pas à dégraisser un détendeur à membrane sans avoir de membrane compatible - de toute manière je ne suis pas un fan de détendeur à membrane)

          idem pour les bouteilles, et prendre les précautions d'usage pour le remplissage (mise en pression progressives, etc ...)

          J'utilile 2 détendeurs dégraissés avec joint oxy :

          - un Mk20/R380
          - un Mk2/R190

          A+

          François

          "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Quelque peu rassuré, je continuerai donc à utiliser mon Mk2/R190 « oxysé ».

            Dommage, j’avais déjé prévu de recycler le premier étage pour l’Argon … eh oui, l’hiver approche *< :-)>>
            Ornithologue subaquatique

            Diego

            Commentaire


            • #7
              Provient du message de Narsil
              Quelque peu rassuré, je continuerai donc à utiliser mon Mk2/R190 « oxysé ».

              Dommage, j’avais déjé prévu de recycler le premier étage pour l’Argon … eh oui, l’hiver approche *< :-)>>
              Pour l'argon j'utilise un 1er étage Poseidon, mais avec filetage modifié (par sécu, pour ne pas pouvoir brancher un det normal sur la bouteille d'argon)

              Pourquoi ?

              Par ce qu'il possède une soupape de surpression d'origine ...
              et que la dite soupape (indipensable) est assez couteuse, alors que j'ai acheté ce vieux pos pour 3 cacahuettes (et 2 maraveddis)
              (pas besoin d'un det à haute perf.)

              Ceci dit, si l'argon cela vaut le coup vs le trimix, par rapport à l'air, tu ne gagnes qu'à peine 20% (autant dire que c'est + psychologique qu'autre chose). Et comme j'ai pas tjrs de l'argon sosu la main, c'est souvent de l'air dans le système argon .....

              A+

              François

              "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

              Commentaire


              • #8
                Pour Bluedeep,

                Voit-on une grande difference si l'on gonfle à l'argon par rapport à l'air?
                L'investissement en vaut-il la peine?
                Peut-on employer un détendeur normal pour l'argon?
                Pierre :diver: :scubaok: :cool:
                « Si le chemin te semble long vers la surface pense à celui qui te sépare du caisson »

                Commentaire


                • #9
                  ARGON ET GONFLAGE DE VÊTEMENT SEC

                  Même si de nombreux plongeur utilise de l'argon pour gonfler leur vêtement sec (économie sur les gaz de fond et de déco), il semble que cela soit une bêtise.

                  En effet dans l'ordre chrono de conductibilité thermique on trouve :
                  He > N2 > Ar
                  L'argon est le gaz diluant qui à la plus faible conductibilité thermique.

                  L'argon engendre des contres diffusions gazeuse au niveau de l'épiderme. Cette contre division gazeuse peut être à l'origine d'ADD.

                  Commentaire


                  • #10
                    Reprenons point par point

                    Provient du message de joe diver
                    ARGON ET GONFLAGE DE VÊTEMENT SEC
                    Même si de nombreux plongeur utilise de l'argon pour gonfler leur vêtement sec (économie sur les gaz de fond et de déco), il semble que cela soit une bêtise.
                    Ah ???
                    La question n'est absolument pas une économie sur les gaz fond et déco, mais le fait que l'He a une très importante conductivité.

                    Quand a brancher le costume sur un bloc de déco, c'est une imbécilité absolue car cela oblige à le garder ouvert pendant la durée de la plongée : cela créer une source d'erreur grave totalement inutile.

                    L'idée du système argon (qu'on peut très bien charger avec de l''air) et d'avoir une alimentation redondante de la combi.
                    Sinon je suis d'accord (et je l'ai écrit plus haut) que la différence entre l'air et l'argon est faible en terme de confort thermique (personnellement je ne la perçois pas).


                    En effet dans l'ordre chrono de conductibilité thermique on trouve :
                    He > N2 > Ar
                    L'argon est le gaz diluant qui à la plus faible conductibilité thermique.
                    Non, le CO2 a encore une conductivité plus faible et l'ídeal serait le UF6, mais il est radioactif
                    Sinon, la différence entre He et N2 est nettement plus importante qu'entre N2 et Ar



                    L'argon engendre des contres diffusions gazeuse au niveau de l'épiderme. Cette contre division gazeuse peut être à l'origine d'ADD.
                    Tu connais combien de cas confirmés d'ADD par contre diffusion isobarique superficielle avec l'argon ?
                    Je serais curieux de connaître la réponse

                    (il y a effectivement un problème potentiel au delà de ... 160m semblerait il. Ceci dit le peu de plongeurs que j'ai eu l'occasion de rencontrer qui avait été à ces profondeurs utilisaient de l'argon, et aucun n'a jamais mentionné de cas d'ADD par CDI superficielle)

                    A+
                    François

                    "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Provient du message de Fromont
                      Pour Bluedeep,

                      Voit-on une grande difference si l'on gonfle à l'argon par rapport à l'air?
                      Personellement, je ne la sens pas, comme je le mentionnais plus haut.


                      L'investissement en vaut-il la peine?
                      Si on plonge au trimix, là on sent la différence car la conductivité de l'helium est trés importante, et il faut donc avoit un système de gonflage air ou argon séparé.

                      En effet, il ne saurait être question d'alimenter la combi sur un bloc de déco, c'est très con, car cela oblige à garder le bloc ouvert : une erreur de détendeur et pouf .... Par ailleurs, cela peut rendre plus difficile d'enlever et remettre ses blocxs déco le cas échéant (ce dernier point concerne surtout les spéléos).

                      Que le système serve pour de l'air ou pour de l'argon, c'est le même, à savoir :

                      - une chti'te boputeille (moi j'utilise 2L, c'est + que suffisant, je ne suis pas un plongeur de grandes profondeurs comme je l'ai déjà dit)

                      - un détendeur premier étage avec soupape de surpression (indispensable, car en cas de blocage du 1er étage il n'y a pas de 2eme étage pour faire soupape et se mettre ne free flow, et c'est la valve de la combi qui encaisserait les 200 bars, elle n'est pas étudiée pour cela . Les Poseidons ont une soupape de surpression d'origine (due à la présence d'un clapet aval sur le 2éme étage).

                      - un petit mano (j'ai un mini-mano "écrou" de pony, qui se visse dans un port MP, et permet de voir le niveau avant la plongée) - ce n'est néanmoins pas indispensable.


                      Peut-on employer un détendeur normal pour l'argon?
                      Absolument, l'argon est un gaz rare, qui ne peut réagir chimiquement avec quoi que ce soit.
                      Nénamoins, ma bouteille et mon det ont été modifié avec un filetage spécial (je ne connais pas la taille, c'est un copain qui a fait la modif, moi j'ai 2 mains gauches ) de tel sorte que l'on ne puisse pas visser un detendeur normal dedans (c'est comme un DIN mais en plus petit, je crois que c'est le filetage industriel pour l'argon) - précaution un peu excessive peut être, mais .....

                      En revanche, si tu utilises de l'air dans la bouteille, cette modif n'est pas necessaire, puisque tu as du "respirable" dedans.

                      Par contre, le positionnement de la bouteille est important si on veut avoir un système sûr : soit à la ceinture du harnais, soit tête en bas sur le coté du bi.

                      Pourquoi tête en bas ?

                      Tout simplement, pour pouvoir gérer le gonflage en cas de blocage de la valve de la combi, directement avec le robinet.

                      A+

                      François

                      "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

                      Commentaire


                      • #12
                        Pour en savoir plus sur lusage de l'argon, le pourquoi et les données chiffrées concerant la conductibilité thermique et la chaleur massique, l'incoutournable article de E Maiken (7ans déjà mais toujours valable) :


                        http://www.decompression.org/maiken/Why_Argon.htm


                        A+


                        François

                        "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

                        Commentaire


                        • #13
                          De bluedeep :

                          Tu connais combien de cas confirmés d'ADD par contre diffusion isobarique superficielle avec l'argon ?
                          Je serais curieux de connaître la réponse

                          Aucun personnellement, mais les toutes dernières études réalisés par les services de santé de la force d'action navale ont clairement mis en évidence ces phénomène de contre diffusion.

                          Il ne s'agissait pas de plongée profonde, mais plutôt de plongées longues.

                          J'allais juste dans le même sens que toi.
                          la différence entre l'air et l'argon est faible en terme de confort thermique,
                          et en plus il peut y avoir cet éventuel problème de contre diffusion, alors définidivement je dis : air pour le système de gonflage

                          Commentaire


                          • #14
                            Pour reprendre l'objet du post :
                            Mais à qui donc peut bien profiter le crime ?????
                            M@rgouill@t

                            Nos hivers sont vos étés ; nos étés sont vos hivers.

                            Commentaire


                            • #15
                              Si on est certain que tout le monde degraisse ses blocs et ses detendeurs a la perfection avec les moyens adequats alors pas de problemes pour recycler le materiel.

                              Maintenant si on se place du point de vue d'un organisme, que peut on montrer comme garantie que ce materiel est O2 compatible ? reponse: du materiel achete specifiquement pour cet usage et rien d'autre.

                              Donc difficile de faire moins que ce que le principe de precaution le plus elementaire dicterait comme conduite a une epoque ou on degaine tres vite la poursuite judiciaire. Je vois mal J.-P. Imbert declarer sa flamme pour le degraissage "home made" ....
                              p.-a.
                              ________________________
                              PHP: Poseidon & Helium Powered!
                              recyclé à l'EDO08

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X