Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les recycleurs...

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Pévégalerté
    Bah, faut bien commencer un jour ou l'autre ! Et puis de toute façon, il faut oublier le poumon-ballast !
    Je dirais même qu'au début, si tu es méthodique et consciencieux, tu fais super gaffe, donc peu de risque ... Faut simplement ne pas se laisser distraire par des copains qui eux plongent en ouvert et qui vont forcément te questionner lorsque tu prépares ta machine. Mais si tu ne plonges qu'avec des recycleux, pas de souci ...
    C'est quand on commence à être plus confiant qu'on risque de devenir négligent ...
    C'est exactement ce que dit le mémoire...
    Mon blog: http://podologie-equine-libre.net/ (pour le page ranking!)

    Commentaire

    • Pub

    • Envoyé par le parpaing
      1/ "il faut beaucoup d'expérience en plongée pour se mettre au CCr"
      AMHA C'est faux. Etre a l'aise dans l'eau, connaître les bases. 80 plongées OC me semblent suffisantes.

      2/ " le CCR c'est dangereux" le calcul de la mortalité CCR vs OC pondéré au nombre d'heures plongées par an sur ces scaphandres a été fait. Oui, le CCR sort vachement plus casse-gueule. Ceci dit, quand on regarde la base de donnée d'accidents mortels en CCR civile qui circule sur la toile, il en sort que c'est presque systématiquement le résultat de légèreté du plongeur. Une ou plusieurs règles de sécurités pas suivies, du genre plonger avec une chaux douteuse, reconditionnée, une ou plusieurs cellule pas en état, 90m en diluant air au début de son expérience, etc, etc.

      Donc faut pas psychoter. Faut juste être rigoureux!
      Que penser de ça:

      3.5. Controverses concernant la gestion électronique des recycleurs
      Les logiciels électroniques responsables de la gestion de la PpO 2 constante sur les recycleurs eCCR sont
      soupçonnés de provoquer des accidents. Leur conception est considérée comme un secret de fabrication
      par les constructeurs qui n’ont de compte à rendre à personne ni aucune obligation de contrôle, de mise à
      jour ni de rappel des machines de mêmes types que celles qui ont été incriminées dans des accidents.
      Certains leur reprochent une conception « artisanale », un peu légère pour un équipement dont dépend la
      santé voire la survie du plongeur.
      On reproche notamment aux recycleurs eCCR le mode de gestion des informations fournies par les
      cellules à O 2 Lorsque le recycleur est équipé de 3 cellules, le logiciel de gestion privilégie les 2 unités qui
      indiquent les valeurs les plus proches et exclue la 3 ème .
      Des accidents ont été provoqués par la défaillance simultanée de 2 cellules qui donnaient la même valeur,
      alors que le logiciel a exclu la 3 ème qui donnait pourtant la valeur exacte. Les accidents que les logiciels
      électroniques sont soupçonnés de provoquer - à tort ou à raison - sont en pratique très difficile à prouver.
      En effet, il n’existe pas de traces spécifiques à l’autopsie des plongeurs accidentés. La rétention
      d’information est possible pour certains constructeurs qui sont les seuls à pouvoir lire les données
      enregistrées par leurs logiciels. Ces rumeurs - fondées ou non - font de plus en plus préférer les recycleurs
      de type mCCR aux eCCR à un nombre croissant de plongeurs Tek, notamment lors de plongées à grande
      profondeur ou en plongée souterraine. La marine française a toujours utilisé des recycleurs de type
      mécanique, pSCR ou mCCR, contrairement à l’US Navy qui utilise des eCCR.
      Le seul point de consensus est que le recycleur le plus évolué peut aussi devenir le plus dangereux si le
      plongeur fait une confiance aveugle à l’électronique et ne vérifie pas régulièrement les informations
      fournies par ses consoles. (42)
      Mon blog: http://podologie-equine-libre.net/ (pour le page ranking!)

      Commentaire


      • Envoyé par nico32
        Qui est gros ???????????????????????
        Le Nico

        Commentaire


        • Envoyé par Sara
          faut être N3 et nitrox conf, je ne sais pas si c'est obligatoire mais pour la plupart des formations c'est demandé en tout cas.
          tenté ?
          Ca uniquement chez cette bonne vielle fédé Marseillaise.
          Chez les Ricains, c'est des que tu a les $.

          Commentaire


          • Envoyé par Patoux01
            Revenez!
            Si on recycle en ayant ~80-100 plongées, on meurt aussi dans d'atroces souffrances?
            Il y a de grosses différences entre l'oc et le Cc, notamment niveau stabilisation, et je ne suit pas sur que quelqu'un de tres aquatique ne puisse pas commencer la plongée directement en cc.
            Alors 80 à 100 plongees ne me semble pas redibitoir, c'est vraiment fonction de l'individu.

            Commentaire

            • Pub

            • Envoyé par Sara
              donc si on n'a pas de cerveau on ne risque rien ? c'est bon patoux tu peux y aller
              C'est donc un truc de blonde, tu ne risque pas grand chose

              Commentaire


              • Tu sais que tu peux citer 3 personnes dans un même post?
                Mon blog: http://podologie-equine-libre.net/ (pour le page ranking!)

                Commentaire


                • Envoyé par Guillaume56
                  Que penser de ça:

                  3.5. Controverses concernant la gestion électronique des recycleurs
                  Les logiciels électroniques responsables de la gestion de la PpO 2 constante sur les recycleurs eCCR sont
                  soupçonnés de provoquer des accidents. Leur conception est considérée comme un secret de fabrication
                  par les constructeurs qui n’ont de compte à rendre à personne ni aucune obligation de contrôle, de mise à
                  jour ni de rappel des machines de mêmes types que celles qui ont été incriminées dans des accidents.
                  Certains leur reprochent une conception « artisanale », un peu légère pour un équipement dont dépend la
                  santé voire la survie du plongeur.
                  On reproche notamment aux recycleurs eCCR le mode de gestion des informations fournies par les
                  cellules à O 2 Lorsque le recycleur est équipé de 3 cellules, le logiciel de gestion privilégie les 2 unités qui
                  indiquent les valeurs les plus proches et exclue la 3 ème .
                  Des accidents ont été provoqués par la défaillance simultanée de 2 cellules qui donnaient la même valeur,
                  alors que le logiciel a exclu la 3 ème qui donnait pourtant la valeur exacte. Les accidents que les logiciels
                  électroniques sont soupçonnés de provoquer - à tort ou à raison - sont en pratique très difficile à prouver.
                  En effet, il n’existe pas de traces spécifiques à l’autopsie des plongeurs accidentés. La rétention
                  d’information est possible pour certains constructeurs qui sont les seuls à pouvoir lire les données
                  enregistrées par leurs logiciels. Ces rumeurs - fondées ou non - font de plus en plus préférer les recycleurs
                  de type mCCR aux eCCR à un nombre croissant de plongeurs Tek, notamment lors de plongées à grande
                  profondeur ou en plongée souterraine. La marine française a toujours utilisé des recycleurs de type
                  mécanique, pSCR ou mCCR, contrairement à l’US Navy qui utilise des eCCR.
                  Le seul point de consensus est que le recycleur le plus évolué peut aussi devenir le plus dangereux si le
                  plongeur fait une confiance aveugle à l’électronique et ne vérifie pas régulièrement les informations
                  fournies par ses consoles. (42)
                  Que toute ses affirmations sont fausse ou au moins contestable.
                  Que l'électronique apporte un grand confort et que de toute façon un mccr dépend également d'électronique pour la gestion de la ppo2.
                  Que sur tous les bon eccr il est possible de piloter manuellement (j'ai ce matin fait une plongée 100% électronique et sur d'autre plongees mon celenoide fait la sieste toute la plongée).
                  Qu'une cellule qui dérive vraiment doit attirer ton attention et engendre un rinçage pour vérifier ce c'est biens elle qui dérive (sur un e ou un mccr la procédure est la meme et toutes les machines sérieuse vont t'annoncer la dérive avand de shooter la cellule.
                  Qu'une dérive mineur entraînant lelimination de la bonne cellule n'aura pas d'incidence.
                  Etc etc etc.....
                  La meme fausse liste et tout à fait réalisable pour un mccr voir un hccr.
                  Bref, comme cela ta etait conseille, va faire une formation avant de te masturber le cerveau pour biens comprendre le fonctionnement et les procédure de rechape ou abandonne ton projet.

                  Commentaire


                  • Envoyé par Guillaume56
                    Tu sais que tu peux citer 3 personnes dans un même post?
                    Je suit presque blond et Sara m'a deja pratiqué "plongistiquement" je peu me permettre.

                    Commentaire


                    • Envoyé par Guillaume56
                      Que penser de ça:

                      3.5. Controverses concernant la gestion électronique des recycleurs
                      Les logiciels électroniques responsables de la gestion de la PpO 2 constante sur les recycleurs eCCR sont
                      soupçonnés de provoquer des accidents

                      ...

                      La marine française a toujours utilisé des recycleurs de type
                      mécanique, pSCR ou mCCR, contrairement à l’US Navy qui utilise des eCCR
                      En effet vieille controverse du eCCR qui serait plus dangereux. Désolé de ne pas avoir la référence, mais il y a une publication scientifique récente qui a tordu le cou à cette discussion: aucun des deux, eCCR ou mCCR n'est plus ou moins dangereux que l'autre.

                      Et puis, précisons que la navy, c'est l'électronique d'innerspace qu'elle utilise, sur une version du Megalodon concue pour eux. C'est sûr que ce genre d'outil te donne une bien meilleure image de l'électronique des recycleurs que celle que tu peux te faire avec, euh, disons les autres en général!
                      On the loop again

                      Commentaire

                      • Pub

                      • Envoyé par Guillaume56
                        Que penser de ça:

                        3.5. Controverses concernant la gestion électronique des recycleurs
                        Les logiciels électroniques responsables de la gestion de la PpO 2 constante sur les recycleurs eCCR sont
                        soupçonnés de provoquer des accidents. Leur conception est considérée comme un secret de fabrication
                        par les constructeurs qui n’ont de compte à rendre à personne ni aucune obligation de contrôle, de mise à
                        jour ni de rappel des machines de mêmes types que celles qui ont été incriminées dans des accidents.
                        Certains leur reprochent une conception « artisanale », un peu légère pour un équipement dont dépend la
                        santé voire la survie du plongeur.
                        On reproche notamment aux recycleurs eCCR le mode de gestion des informations fournies par les
                        cellules à O 2 Lorsque le recycleur est équipé de 3 cellules, le logiciel de gestion privilégie les 2 unités qui
                        indiquent les valeurs les plus proches et exclue la 3 ème .
                        Des accidents ont été provoqués par la défaillance simultanée de 2 cellules qui donnaient la même valeur,
                        alors que le logiciel a exclu la 3 ème qui donnait pourtant la valeur exacte. Les accidents que les logiciels
                        électroniques sont soupçonnés de provoquer - à tort ou à raison - sont en pratique très difficile à prouver.
                        En effet, il n’existe pas de traces spécifiques à l’autopsie des plongeurs accidentés. La rétention
                        d’information est possible pour certains constructeurs qui sont les seuls à pouvoir lire les données
                        enregistrées par leurs logiciels. Ces rumeurs - fondées ou non - font de plus en plus préférer les recycleurs
                        de type mCCR aux eCCR à un nombre croissant de plongeurs Tek, notamment lors de plongées à grande
                        profondeur ou en plongée souterraine. La marine française a toujours utilisé des recycleurs de type
                        mécanique, pSCR ou mCCR, contrairement à l’US Navy qui utilise des eCCR.
                        Le seul point de consensus est que le recycleur le plus évolué peut aussi devenir le plus dangereux si le
                        plongeur fait une confiance aveugle à l’électronique et ne vérifie pas régulièrement les informations
                        fournies par ses consoles. (42)
                        Si le eCCR t'inquiète, effectivement prends un mCCR et injecte manuellement à la place de l'électronique. Mais tu seras toujours confronté au problème des cellules : si tu as des valeurs différentes, tu fais quoi ?
                        - avec un mCCR, c'est toi qui décide
                        - avec un eCCR, le système va prendre une décision : soit se baser sur la moyenne des 3, soit exclure la plus éloignée de la valeur moyenne des 3, çà dépend des machines. A toi de savoir si cette décision est la bonne ou non et de corriger si besoin est.
                        A ton avis, quelle est la probabilité que 2 cellules sur 3 donnent des valeurs fausses par rapport à celle d'une sur 3 ?
                        Tu vois (1.4, 1.3, 1.0). Avec une consigne haute à 1.3, un Inspi ne va pas injecter, car la moyenne des 2 les plus proches (1.35) est > 1.3. Le mCCR, s'il est bien foutu, va te calculer la moyenne des 3, soit 1.23, tu décides quoi pour te maintenir à 1.3 ? Tu injectes ou pas ? A ton avis, qu'est-ce qui est le plus probable ? que les 2 premières cellules surestiment ou que la 3ème sous-estime ?
                        Si tu veux en être sûr, alors tu fais un rinçage à l'air : à 40m, tu dois lire environ 1 sur les 3
                        Et puis les cellules, tu peux les tester toi-même à 6m à l'O2 pur ... tu dois voir 1.6 partout. Si ce n'est pas le cas, tu sauras celle que que tu dois éliminer (test fait de façon automatique sur un Poséïdon)
                        Mais tout çà, tu le verras en formation : à chaque problème potentiel, il y a une procédure à respecter

                        Et si tu n'as absolument pas confiance, tu peux multiplier le nombre des cellules : j'en ai 4 sur mon SMS100, jusqu'à 5 pour un rEvo et 6 pour un Quantum ! (mais l'électronique se basera toujours sur 3). Compte aussi sur un budget confortable de remplacement cellules
                        Tous mes neurones sont actuellement occupés. Veuillez me rappeler ultérieurement ...

                        Commentaire


                        • Le mémoire datant de 2010... le stats datent donc de la période précédente...

                          Mais DAN dit quand même que 50% des accidents sont dus à des dysfonctionnements du matos.

                          C'est donc 50/50 !

                          Et pas 90/10 comme le laisserait penser vos discourts.

                          Encore une fois, je penses que l'essentiels des accidents est dus à un manque de formation ET d'entrainement.

                          Je suis par contre étonné par l'accident de la ficelle du plongeur sout.

                          Parce que l'hypoxie s'accompagne de signes annonciateurs qui permettent de repasser en ouvert "normalement".

                          L'hypoxie en apnée tu vas la chercher loin...

                          L'hypoxie avec un sac sur la tête... ou dans un environnement pauvre en O², te donne des signaux.

                          Je trouves ça assez étonnant qu'on puisse passer de "lucide et se sentant bien" à "perte de connaissance" en claquant des doigts.

                          Vous avez des infos là dessus?
                          Mon blog: http://podologie-equine-libre.net/ (pour le page ranking!)

                          Commentaire


                          • Envoyé par Guillaume56
                            Mais DAN dit quand même que 50% des accidents sont dus à des dysfonctionnements du matos
                            Aurais tu la source, je suis très intéressé par l'article

                            Commentaire


                            • Peux-tu citer la source DAN des 50% ? (parce que là çà m'étonne fort)

                              L'hypoxie est rarement précédée de signes annonciateurs, je ne vois pas où tu as vu çà.
                              Quant à la ficelle sur le Meg, ce n'était pas un problème hypoxique, mais un problème d'hypercapnie du au court-circuit de la chaux
                              Et le coup du sac sur la tête, tu en vois les effets à cause du CO2 (tu t'essouffles avec ce besoin irrépressible d'inspirer). Il suffit que ce CO2 soit éliminé par la chaux pour que tu n'en distingues plus les symptômes. Mauvais exemple.

                              J'ai l'impression que tu confonds hypercapnie (détectable et encore dans un environnement normoxique, il paraît que les symptômes sont plus ou moins masqués en environnement hyperoxique) et hypoxie.
                              Tous mes neurones sont actuellement occupés. Veuillez me rappeler ultérieurement ...

                              Commentaire


                              • Envoyé par Pévégalerté
                                Peux-tu citer la source DAN des 50% ? (parce que là çà m'étonne fort)

                                L'hypoxie est rarement précédée de signes annonciateurs, je ne vois pas où tu as vu çà.
                                Quant à la ficelle sur le Meg, ce n'était pas un problème hypoxique, mais un problème d'hypercapnie du au court-circuit de la chaux
                                Et le coup du sac sur la tête, tu en vois les effets à cause du CO2 (tu t'essouffles avec ce besoin irrépressible d'inspirer). Il suffit que ce CO2 soit éliminé par la chaux pour que tu n'en distingues plus les symptômes. Mauvais exemple.
                                C'est donc le fait de respirer de l'azote pur qui est très dangereux.... et oui!

                                Comme le fait d'insister sur les ballons à l'hélium...

                                [DAILYMOTION]xgo5o7_helium-fail_fun[/DAILYMOTION]

                                Mon blog: http://podologie-equine-libre.net/ (pour le page ranking!)

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X