Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les recycleurs...

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Patoux01
    J'comprends pas ?

    A priori j'ai été un peu vite, mais vraiment qu'un peu. Voila la version originale... J'ai traduit "about the same" par "équivalent"
    En fait tous les gaz "narcosent" et le probl`eme avec l' o2 est qu' il est difficile de le mesurer car on utilise une partie de l' oxy.
    Ainsi certains, ceux en trois lettres par exemple , calculent leur limite de narcose en prenant le N2 et l' O2...

    Commentaire

    • Pub

    • Déja, quand tu lis des phrases du type "many diving physiologists believe"..tu peux te dire que la suite va être une connerie...
      On cite pas "many diving physiologists", mais des scientifiques qui ont un nom et qui ont signé des travaux.
      ça me rapelle la littérature des témoins de jéhova créationistes, qui te disent que "non!!!, y a plein de scientifiques super sérieux qui disent que la carbone 14 ne marche pas, ils l'ont dit au congrés de stockolm de 1989.."
      Précis, hein??
      Conclusion, gaffe quand même...
      jean-phil

      Commentaire


      • Envoyé par Patoux01
        J'comprends pas ?
        Je t'aide:
        FFESSM: 6 lettres
        PADI: 4 lettres
        À toi de découvrir ces trois lettres, ou plutôt ces 2 fois 3 lettres.
        Jale connait la réponse.
        Stéphane Acounis

        Commentaire


        • Ils disent aussi "théoriquement", en se fiant à la masse de l’oxygène.
          Ce qui a de bien dans la plongée tek, c'est que 25 ans après, on en est toujours au mêmes point

          Commentaire


          • on va faire un pendu

            Commentaire

            • Pub

            • UTD c'est rien qu'un branlotin qui brasse beaucoup de vent, remontons à la source, à Mr George irvine III himself.
              Stéphane Acounis

              Commentaire


              • Allez, faut le DIR maintenant ...
                Tous mes neurones sont actuellement occupés. Veuillez me rappeler ultérieurement ...

                Commentaire


                • Envoyé par Guillaume56
                  MDR Pascal!
                  Du coup j'avais raison... La fille fait bien une crise hypoxique en respirant un diluant, sans O² et sans Co², ce qui permet de ventiler sans ressentir les effets d'une augmentation importante du Co². (mais surtout de faire baisser de façon très rapide la PpO²!)
                  L'organisme ayant des capteurs pour le Co²
                  Certes mais en CCR ça se passe pas comme ça, c'est beaucoup plus vicieux. Et une crise hypoxique, ça n'existe pas, on perd connaissance d'un coup sans même lâcher l'embout d'ailleurs et on meurt d'absence d'O2 au niveau cérébral. Ça arrive soit en cours de remontée soit en surface voir pendant qu'on attend en respirant sur la machine que les autres soient prêts. Pour ça, il faut ètre occupé à autre chose que la surveillance de sa PPO2 (on ne répètera jamais assez que c'est une priorité absolue). Sur eCCR, il faut pour ça que l'électronique soit éteinte (les machines à démarrage de sécurité par immersion peuvent palier cette grossière erreur) ou le bloc O2 fermé (et si on a une alarme sonore, elle se déclenchera moins d'une minute après le début de respiration sur le recycleur mais plusieurs minutes avant la syncope).
                  Sur mCCR on est censé ètre obligé de surveiller sa PPO2 mais si on le fait pas et qu'on a pas ré-ouvert l'O2 (on la ferme parfois jusqu'au moment de mettre le recycleur sur le dos pour éviter un débit inutile d'O2) le résultat est le mème.
                  Une bonne précaution consiste à avoir l'ADV fermé par un flowstop qu'on n'ouvre qu'au moment du départ car ce qui tue dans l'hypoxie, c'est de ne pas s'en rendre compte et si le volume respirable baisse c'est un signe qu'il y a un truc qui va pas (en plus de tout le reste). Pas d'entrée de diluant automatique = difficulté respiratoire = lecture PPO2 ou injection O2.

                  Commentaire


                  • Envoyé par Tino Corp.
                    Clamper-déclamper sous l'eau c'est une mauvaise idée. D'une part on peut se gourer de connecteur, ensuite on peut la connecter et enfin ça fait rentrer de l'eau qui forcément va abimer les mécanismes.

                    Donc on raccorde le bon gaz pour la pire situation (à priori c'est au plus profond, non ?) et on gère le reste avec les 2° étages si on doit rester en OC.
                    Quand au DSV qui maintient les bons réflexes, on peut aussi faire de la moto sans casque pour inciter à plus de prudence (l'exemple est pas tout à fait judicieux car en moto on ne doit pas sa survie qu'à soi-même).

                    Commentaire


                    • Envoyé par Patoux01
                      Pour le travail respiratoire supérieur en CCR par rapport à OC, on est d'accord, mais celui-ci change donc aussi sur un ccr entre 0 et 40m, ce qui est logique apres tout... (c'est ce 2eme point que je voulais confirmer)
                      Merci =)
                      Ben oui, forcément...C'est la pression qui fait augmenter la masse volumique donc OC ou CCR c'est pareil. Et ajoute à ça l'effort à fournir pour brasser le gaz, c'est la 2° raison pour laquelle il faut mettre de l'hélium plus tôt et en plus grand pourcentage.

                      Commentaire

                      • Pub

                      • Envoyé par PASCAL44
                        Une bonne précaution consiste à avoir l'ADV fermé par un flowstop qu'on n'ouvre qu'au moment du départ
                        +1 et également de toujours être à l'O2 en surface que ce soit en début ou en fin de plongée !

                        A+
                        Tybo
                        Formation AIR, Nitrox Trimix et rEcycleur : www.tybo.info

                        Commentaire


                        • Envoyé par jean-phil
                          "L'O2 a un pouvoir narcotique équivalent à celui du N2"
                          Dis, juste pour savoir, comme ça, tu l'as entendu où celle là?
                          C'est en fait une conséquence de la loi de Meyer-Overton qui prédit que les propriétés narcotiques/anesthésiques d'un gaz sont liées au coefficient de diffusion de ce gaz dans les lipides. Le coefficient de solubilité de l'oxygène est de 0.11 et celui de l'azote de 0.052 dans l'huile. Dans des bicouches lipidiques suivant leurs compositions, l'oxygène est toujours plus soluble que l'azote (de 1.5 à 2 fois).
                          Donc on prédit que l'oxygène de par ses propriétés biophysiques est plus narcotique que l'azote par contre à l'inverse de l'azote, l'oxygène est métabolisé donc sa pression partielle au niveau cellulaire est plus faible que sa pression partielle ambiante diminuant probablement cet effet narcotique.
                          De toute manière tout cela est théorique parce que comme le dit pévégalerté avant d'avoir 3.7bars d'O2, tu auras un autre problème que la narcose.
                          Galerie Photos: https://www.flickr.com/photos/paigran/
                          Carnet plongée: https://fr.divelogs.de/log/Paigran
                          Etang de Thau: https://www.youtube.com/watch?v=Sj5KefpGlJI
                          Eclairage Bigblue VTL2800: https://www.youtube.com/watch?v=xwiJUH9A7mI

                          Commentaire


                          • ..ce qui sous entend que seul ce coef de solubilité dans les lipides serait la "cause" de la narcose?
                            Qu'en est il des recherches de l'afinité entre le n2 et les capteurs des zones inter-synaptiques aujourd'hui?
                            (j'en profite tant que j'ai un biologiste sous la main )
                            jean-phil

                            Commentaire


                            • Envoyé par jean-phil
                              ..ce qui sous entend que seul ce coef de solubilité dans les lipides serait la "cause" de la narcose?
                              Non, comme toujours rien n'est simple.
                              On lie le pouvoir narcotique d'un gaz à sa solubilité dans les bicouches lipidiques membranaires des neurones mais la narcose est un phénomène multi-factoriels encore mal connu et cette solubilité ne rend pas compte seule des propriétés narcotiques. Dans ce sens par exemple le CO2 qui est très soluble dans les lipides a une activité narcotique importante. Par contre si l'on prend des stéréo isomères d'anesthésiques qui ont une solubilité identique dans les lipides, leurs pouvoirs anesthésiques sont différents. On a même des polyhalogénés volatiles qui sont très solubles dans les lipides mais qui n'ont aucune propriété anesthésique.
                              Par contre, lorsqu'un plongeur en utilisant un nitrox (disons un N28) à 40m prétend que ce mélange est moins narcotique que l'air, la faible différence des pressions partielles en O2 entre ce nitrox et l'air associée au pouvoir narcotique plus important de l'oxygène ne peuvent expliquer ce ressenti. Je parlerais ici plutôt d'un effet psychologique.
                              Galerie Photos: https://www.flickr.com/photos/paigran/
                              Carnet plongée: https://fr.divelogs.de/log/Paigran
                              Etang de Thau: https://www.youtube.com/watch?v=Sj5KefpGlJI
                              Eclairage Bigblue VTL2800: https://www.youtube.com/watch?v=xwiJUH9A7mI

                              Commentaire


                              • Merci pour ton temps.T'aurais pas en tête quelques liens biblios sérieux sur le sujet??
                                jean-phil

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X