Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les recycleurs...

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Guillaume56
    a crée une discussion Les recycleurs...

    Les recycleurs...

    Je commences à lorgner....

    Et je découvres qu'au delà des plus connu APDiving, REvo, Inspi, Poséidon ou même Joki... y a tout un monde!

    Je proposes une liste non exhaustive:

    Le triton

    Le Pelagian DCCCR

    Le Hammerhead eCCR Classic

    Le Sentinel eCCR

    Le MX-Z Side-mount/Back-mount mCCR

    Azimuth

    Le Titan

    Les SF2

    Le JJ

    l'O2ptima

    l'Explorer

    LES Kiss

    Submatix

    Nautilus

    Le RB80

    et finalement pas mal de modèles qui ne se fabriquent plus...

    Le Mark 15

    Galerie
  • Pub

  • Humuhumu
    a répondu
    Envoyé par Tino Corp.
    Clamper-déclamper sous l'eau c'est une mauvaise idée. D'une part on peut se gourer de connecteur, ensuite on peut la connecter et enfin ça fait rentrer de l'eau qui forcément va abimer les mécanismes.
    La BOV est clampée sur le mélange fond et si il faut changer de gaz à la remontée, il y a un deuxième étage sur les autres blocs. De plus, un gaz très hypoxique se respirera jusqu'à proche de la surface (plus ou moins selon la fiO2); certes cela ne sera pas très efficace en décompression, mais c'est toujours mieux à respirer que de l'eau.
    La pancarte est dans la tête et de la répétition des procédures.


    Rien à ajouter.

    Laisser un commentaire:


  • Humuhumu
    a répondu
    Envoyé par christophe 38
    re

    Honnetement, un 10/50 est respirable encore assez haut...


    Tu as tout à fait raison, jusqu' à 6m sans risques de gros problèmes et en tout cas pendant la remonté, il avait le temps de passer sur son N85 à 10 m en continuant à remonter et ça se serait certainement mieux passé.

    Laisser un commentaire:


  • PASCAL44
    a répondu
    Envoyé par le parpaing
    l'etanche sur un petit bloc dédié, la wing sur le meme ou sur un bail out, on est d'accord. Jamais à l'eau sans etre sur qu'on a un moyen de flotter, et plutôt deux, bien sûr.

    Quant à l'injection de diluant tu as dans le faux poumon expi deux chemins:un par l'adv (utilisé par défaut) et un deuxième (que perso je n'utilise pas )à part avec un direct system. Il permet l'utilisation d'un autre diluant, ou en branchant un nitrox de l'utiliser en SCR, en réchappe par exemple.
    Ensuite, dans la config habituelle si tu as le flow stop fermé pour isoler ton ADV, vu que les deux sont juste à côté, tu peux dans le même geste et d'une seule main ouvrir le flow stop, injecter un petit coup puis refermer ton flow stop...
    Vi,vi,vi.....Ça me turlupinait un peu et comme hier j'avais un MEG sous la main j'ai vérifié. ADV très bien monté directement sur le poumon et injecteur de diluant juste en dessous. Du coup on peut choisir en manuel d'injecter comme on veut...

    Laisser un commentaire:


  • Pévégalerté
    a répondu
    Envoyé par pmk
    Comme déjà discuté, c'est une option qui existe pour cette machine. J'avais regardé pour en installer un mais je ne suis pas allé plus loin que lors de nos discussions. En grs, j'ai le schéma, je sais où l'installer. Reste plus qu'à acheter les pièce et faire la modif. Un jour...
    C'est pas trop çà qui m'inquiète, c'est de rajouter en plus la filerie et une dérivation pour rendre l'ADV isolable. Pas sûr du coup que tout tienne en haut au risque de blesser le FP expiratoire ... Et puis çà fait sortir en tout 4 tuyaux : même en Miflex, çà va commencer à encombrer sérieux
    Sans compter les risques de fuite comme dit Poulpy ...

    Alors je me demande si tout çà est bien raisonnable sur une machine qui se voulait au départ un recycleur loisir

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • pmk
    a répondu
    Envoyé par Pévégalerté
    D'autant plus qu'il faut que je fasse une dérivation pour une injection manuelle diluant qui n'existe pas. Pas sûr qu'il y ait de la place pour tout çà
    Comme déjà discuté, c'est une option qui existe pour cette machine. J'avais regardé pour en installer un mais je ne suis pas allé plus loin que lors de nos discussions. En grs, j'ai le schéma, je sais où l'installer. Reste plus qu'à acheter les pièce et faire la modif. Un jour...

    Laisser un commentaire:


  • Pévégalerté
    a répondu
    Envoyé par poulpy23
    Le volume du flexible tu t'en tape, par contre tu complique forcement l'installation et rajoute des fuites potentiel, tout est toujour une question de choix entre le gain et la perte.
    D'autant plus qu'il faut que je fasse une dérivation pour une injection manuelle diluant qui n'existe pas. Pas sûr qu'il y ait de la place pour tout çà

    Laisser un commentaire:


  • poulpy23
    a répondu
    Envoyé par Pévégalerté
    Du coup sur mon SMS j'aurais bien envie de me bricoler mon flowstop à portée de main, mais çà veut dire au moins un bon mètre de tuyau en plus entre le flowstop et l'ADV : le volume du gaz restant dans le tuyau ne risque-t'il pas rendre cette sécu supplémentaire inefficace ? Vos avis là-dessus ?
    Le volume du flexible tu t'en tape, par contre tu complique forcement l'installation et rajoute des fuites potentiel, tout est toujour une question de choix entre le gain et la perte.

    Laisser un commentaire:


  • le parpaing
    a répondu
    Envoyé par PASCAL44

    Ça c'est une très mauvaise idée sauf à avoir sa flotta étanche et wing sur une autre source de gaz.



    Je suis surpris, bien que ce ne soit pas vital, un tel défaut sur une machine qui se veut haut de gamme c'est moyen.
    Il faut pouvoir fermer un ADV (flowstop) sans que ça empêche l'injection manuelle, c'est quand même nettement mieux.
    l'etanche sur un petit bloc dédié, la wing sur le meme ou sur un bail out, on est d'accord. Jamais à l'eau sans etre sur qu'on a un moyen de flotter, et plutôt deux, bien sûr.

    Quant à l'injection de diluant tu as dans le faux poumon expi deux chemins:un par l'adv (utilisé par défaut) et un deuxième (que perso je n'utilise pas )à part avec un direct system. Il permet l'utilisation d'un autre diluant, ou en branchant un nitrox de l'utiliser en SCR, en réchappe par exemple.
    Ensuite, dans la config habituelle si tu as le flow stop fermé pour isoler ton ADV, vu que les deux sont juste à côté, tu peux dans le même geste et d'une seule main ouvrir le flow stop, injecter un petit coup puis refermer ton flow stop...

    Laisser un commentaire:


  • Pévégalerté
    a répondu
    Du coup sur mon SMS j'aurais bien envie de me bricoler mon flowstop à portée de main, mais çà veut dire au moins un bon mètre de tuyau en plus entre le flowstop et l'ADV : le volume du gaz restant dans le tuyau ne risque-t'il pas rendre cette sécu supplémentaire inefficace ? Vos avis là-dessus ?

    Laisser un commentaire:

  • Pub

  • poulpy23
    a répondu
    Envoyé par Pévégalerté
    C'est pas plus problématique que de partir flowstop fermé, non ? (un peu plus long pour ouvrir peut-être ...)

    C'est sûr que c'est plus compact que d'avoir des longueurs de tuyaux à n'en plus finir, c'est pratique quand même d'aller chercher le flowstop à l'épaule d'après ce que je vois sur cette photo ?
    Bin si quand même un peu et adv fermé tu peu toujour injecter manuellement pas bloc fermé.
    D'autan que si tu injecte, bloc fermé plus de pression pour garder le 1er etanche.
    L'adv inspi n'est pas si génial que ca, il raidit légèrement la boucle et n'est pas vraiment accessible.
    J'ai également entendu parlé de menbrane arraché et boucle noyé, mais je pense que c'est suite à une trop forte dépression, donc pas un usage normal.
    Par contre sa sensibilité est très bonne ni trop ni trop peu donc très facile a gérer au volume inspiré.
    Je m'en ser meme de poumon ballaste quand je suis une grosse flemme......

    Laisser un commentaire:


  • poulpy23
    a répondu
    Envoyé par PASCAL44
    J'ai dit ADV fermé, pas diluant fermé, camarade....Pis c'est ni un ordre ni un dogme, juste une recommandation pour ceux qui ont peur d'oublier de surveiller leur PPO2 en surface le temps de partir.
    Pis moi j'en ai pas d'ADV du coup c'est encore plus simple .
    Jt'e causai pas toi, je répondais a la philoche qui visiblement ferme le bloc de diluant jusqu'à 6m et pas l'adv puisqu'il n'a pas de flo stop.
    Et moi je suis allergique aux bloc ferme dans l'eau, c'est le meilleur moyen de faire rentrer de l'eau dans le 1er étage.
    Sans compter effectivement le probleme de flotabiliée ci tu plonge en humide ou avec l'étanche sur le diluant.
    Je procède comme Nico, je l'utilise à la descante et le ferme à la remontée voir au fond, avant je fermais l'adv jusqu'à 6m pour le test de cellule, mais avec l'habitude, j'arrive a ne pas declancher l'adv sans avoir besoin de le fermer.

    Laisser un commentaire:


  • PASCAL44
    a répondu
    Envoyé par nico32
    Moi je fais exactement l'inverse je part ADV ouvert et je le coupe au fond. Car l'ADV sa seule utilité c'est dans les phase de descente.
    Évidemment puisque l'ADV ne sert qu'à réguler le volume des faux-poumons. Je disais bien sur de le fermer en surface en début et fin de plongée si on se maintient en respiration sur le CCR car c'est lui qui crée le danger d'hypoxie (d'autant plus si on est avec un diluant hypo).


    Envoyé par le parpaing
    Ben non pas facile d'accès sur le Quantum. c'est en effet celui du Meg. Sur le quantum ce serait diluant fermé la seule solution si on veut isoler l'ADV en effet.
    Ça c'est une très mauvaise idée sauf à avoir sa flotta étanche et wing sur une autre source de gaz.

    Envoyé par le parpaing
    Edit: precision, sur le meg, l'adv est le pasage obligatoire du diluant, on la déclenche manuellement si on veut en injecter.
    Je suis surpris, bien que ce ne soit pas vital, un tel défaut sur une machine qui se veut haut de gamme c'est moyen.
    Il faut pouvoir fermer un ADV (flowstop) sans que ça empêche l'injection manuelle, c'est quand même nettement mieux.

    Laisser un commentaire:


  • chichua
    a répondu
    Je fais aussi comme çà

    Laisser un commentaire:


  • stef75
    a répondu
    Envoyé par Pévégalerté
    J'ai relu avec intérêt le bouquin de J. Vettier sur les recycleurs et effectivement il y est noté ce passage :
    "Outre le contrôle des instruments, on peut adopter des procédures qui évitent ou réduisent le risque. Démarrer à l'oxygène pur ADV fermé. Au pire, un effort violent et soutenu sans ajout d'O2 provoquera un écrasement du sac, mais pas une hypoxie. Ensuite, descendre à 3 puis 6 mètres toujours à l'O2, pour vérifier les cellules nécessitera une ou deux injections, qui permettront de s'assurer que le bloc d'oxygène est ouvert. Poursuivre la descente demandera un rinçage, qui lui permettra de vérifier que le diluant est ouvert."
    C'est comme ça qu'on m'a appris... Je ne vois pas pourquoi faire autrement..

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X