Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Faire caca avant la plongée ?

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Envoyé par Txum
    Pour le coup, je vais vous prendre à contre-pet, et être très sérieux.

    Il est fortement recommandé de péter pendant la plongée, si l'envie se fait sentir. Car sinon, la quantité de gaz contenue dans l'intestin va augmenter de volume à la remontée.
    Et ça fait bobo au bidon. C'est du V-cul.

    Donc faut se lâcher, les zamis !

    En bombarde, en chapelet, en sourdine, en sifflant... Mais pétez nondidjiou !
    Mon record perso : une bonne flatulence à 52m !
    Je ne pense plus pouvoir le battre
    Bardass utilise aussi un OSTC.
    Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

    Commentaire

    • Pub

    • #32
      et si c'était la cause...
      "What if ?" ....... there is no pastis anymore ?
      Préservons la couche d'eau jaune !


      Site photo+biolo Searil

      Commentaire


      • #33
        Envoyé par Bellavia.christ

        Si ce volume de gaz est en expansion une fois expulsé, son utilisation en tant que bouée de secours, gonflage de parachute ou autre est-elle envisageable ?
        Sur un autre fil, on se demandait quelle méthode de gonflage du parachute était la plus efficace et la plus sûre.

        Je crois qu'on vient de trouver...
        Plongeur pur malt, affiné en cuve inox.

        Jeu : racontez vos PDM (Plongées de merde)

        Commentaire


        • #34
          Ouais mais si en étanche çà va bien via la purge, en humide quand çà diffuse à travers la combi, tu le places où ton parachute ?
          Tous mes neurones sont actuellement occupés. Veuillez me rappeler ultérieurement ...

          Commentaire


          • #35
            Envoyé par CMDC
            Mon record perso : une bonne flatulence à 52m !
            Je ne pense plus pouvoir le battre
            Envoyé par Searil
            et si c'était la cause...
            ... de la disparition de Saint-Exupéry ?

            Commentaire

            • Pub

            • #36
              Envoyé par Bellavia.christ
              ...
              Si on considère le gaz à l'intérieur du corps, avant son émission sous forme flatulente, ce gaz aura t-il le même volume intra muros que extra muros, si l'on peut dire ...
              Pour que le gaz puisse sortir, il faut que la pression interne soit plus élevée que la pression externe. Je pense que la différence de pression a quelque chose à voir avec l'élasticité des tissus composant intestin et abdomen.
              Le gaz passant de intra à extra muros se détend et occupe donc un volume supérieur, modifiant ainsi l'équilibre (poussée vers le haut) du plongeur. Au surplus, la loi de Charles s'applique, et l'orifice anal du plongée va être refroidi.
              Lorsque le gaz s'échappe de la combinaison, l'équilibre va de nouveau être modifié, mais en sens inverse.

              Il me semble qu'il y a là un sujet de thèse intéressant pour un physicien plongeur !

              Commentaire


              • #37
                c' est physique :"qui ne pete, ne chie,ne rote, n'éjacule ,explose, c'est physique"
                Thierry

                Commentaire


                • #38
                  Envoyé par Searil
                  et si c'était la cause...
                  Meuh non Cyril, je n'ai pas du tout forcé pour le faire
                  Bardass utilise aussi un OSTC.
                  Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                  Commentaire


                  • #39
                    Envoyé par abgech
                    Pour que le gaz puisse sortir, il faut que la pression interne soit plus élevée que la pression externe. Je pense que la différence de pression a quelque chose à voir avec l'élasticité des tissus composant intestin et abdomen.
                    Le gaz passant de intra à extra muros se détend et occupe donc un volume supérieur, modifiant ainsi l'équilibre (poussée vers le haut) du plongeur. Au surplus, la loi de Charles s'applique, et l'orifice anal du plongée va être refroidi.
                    Lorsque le gaz s'échappe de la combinaison, l'équilibre va de nouveau être modifié, mais en sens inverse.

                    Il me semble qu'il y a là un sujet de thèse intéressant pour un physicien plongeur !
                    Il y a donc un risque potentiel de givrage de l'orifice, en cas d'utilisation ré-pétée et, ou prolongée.
                    On va loin là
                    J'ai vu un mola mola :love:

                    J'ai vu un autre mola mola :love: :love:

                    Commentaire


                    • #40

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #41
                        Envoyé par TDM 83
                        c' est physique :"qui ne pete, ne chie,ne rote, n'éjacule ,explose, c'est physique"
                        Tout corps qui ne pète ou ne rôte est voué à l'explosion

                        C'est l'histoire d'un vieux requin qui explique à un jeune requin en montrant un plongeur que tout se bouffe sauf la coquille sur le dessus car ça fait péter..

                        Commentaire


                        • #42
                          L'ADD et la dissolution en général concerne les gaz (et uniquement le N2) présents dans les poumons pas dans l'estomac.

                          Commentaire


                          • #43
                            Envoyé par shawnX_64
                            pensez-vous qu'il soit possible que le gaz de pet se dissolve lui aussi dans le sang avec un risque non négligeable d'ADD au pet ?
                            Mon cher Shawn, ton interrogation m'inspire 2 choses:

                            - d'une: je ne suis plus sur d'avoir envie de me retrouver sur le même bateau que toi à l'avenir

                            - de deux: le gaz contenu dans ton pet va plutôt être du méthane (CH4) , et hormis le fait que tu participes ainsi grandement à l'effet de serre - ce dont la planète ne te remercie pas - et là je dis stop! Malheureux... Ne sais-tu pas que le méthane en environnement hyperbare est rapidement toxique et que sa concentration limite autorisée est de 0,5mg/m3 ou une PPCH4 de 0,5 hPa.

                            Qui plus est, si tu plonges à l'air, tu te retrouves avec un trimix O2/N/CH4 pour lequel tu devras utiliser les tables de saturation et désaturation du mélange en proportion exacte des gaz utilisés ou un ordinateur avec une sonde dédiée NH4, plus précis car le % variera au cours de la plongée.

                            Mais imagine que tu sois déjà sur un trimix: tu vas te retrouver sur un quadrimix O2/N/He/NH4 que tu ne sauras pas gérer: tu n'as pas la qualification adéquate ni l'empowered carte qui convient! Tu seras donc hors prérogatives et le DP ne pourra pas t'autoriser à plonger!
                            A part peut-être pour un baptême avec un MF2 méthane...

                            Donc surtout, surtout: va faire caca avant la plongée!
                            surtout quand tu es sur le même bateau que moi

                            Commentaire


                            • #44
                              Oui mais respire-t'on le méthane dégazé ? L'équivalent d'un FOP est-il possible entre les intestins et les poumons ?

                              En tout cas j'en déduis qu'il ne faut pas péter à proximité du compresseur, donc le popo c'est de toute façon avant le gonflage des blocs.
                              Tous mes neurones sont actuellement occupés. Veuillez me rappeler ultérieurement ...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X