Annonce

Réduire
Aucune annonce.

la fenetre oxygène ?

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • la fenetre oxygène ?

    Hello

    Suite a une question de Bert6400 sur la fenetre oxygène sur le sujet nitrox, est ce que nos plus capés du forum et les plus pédagogues peuvent nous en dirent plus.

    Suite a mes saines lectures, Pour résumer, (la partie bio ca va ), la cellule utilise l'O2 pour se faire de l'energie, en gros :
    O2 -> NRJ + CO2
    hors
    1- lors de cette reaction tout l'O2 ne se retrouve pas sous forme de Co2
    2- le co2 est un gaz 20 fois plus soluble que l'O2

    il en decoule un ecart entre PpO2 arteriel et PpCo2 veineux c'est ce qu'on appelle la fenetre oxygene, ou pression partielle vacante ou sous-saturation inhérante.

    Cette fenetre ou différence de Pp sera d'autant plus grande que la PpO2 du gaz respiré sera importante (% O2 plus forte et/ ou commencer le plsu profond possible la deco).

    Implication de cette fenetre oxygène, elle augmenterait la capacité de stockage des gaz inertes (et non une elimination plus rapide) donc retarde l'apparition de bulles.

    Littérature :
    - Nitrox, trimix de J. vettier
    - plongeesout
    - un n° d'octopus rédigé par JP Imbert mais je n'ai pas le n°

    je precise que si j'ai dit des conneries elles proviennent pas des sources cités mais de ma mauvaise comprehension des sources (comme qui dirait ca va mieux en le disant)
    Fichiers attachés
    Dernière modification par corinne, 17 juin 2004, 12h17.
    Là debout et la mer devant, Là devant et la vague venant
    Bourinopathe since 1977
    Narcopathe since 1985
  • Pub

  • #2
    Cette fenetre ou différence de Pp sera d'autant plus grande que la PpO2 du gaz respiré sera importante (% O2 plus forte et/ ou commencer le plsu profond possible al deco).
    Oui et son maximum se situe à une PpO2 de l'ordre de 3 bars -ce qui n'est pas une pression utilisable en plongée.

    Implication de cette fenetre oxygène, elle augmenterait la capacité de stockage des gaz inertes (et non une elimination plus rapide) donc retarde l'apparition de bulles.
    Mmm... Disons que le gradient artificiel (non lié à la pression ambiante) qu'elle crée permet de réduire/éliminer les bulles en formation ou formées.
    En fait, rien dans les modèle haldaniens n'offre de place pour la fenêtre O2, seuls les modèles dynamiques (Hills, RGBM, VPM) en tiennent (éventuellement) compte.
    L'application la plus frappante de la fenêtre O2 reste sans doute l'oxygénothérapie hyperbare. La simple respiration d'oxygène en surface (donc sans recompression) peut permettre (ça ne marche pas à tous les coups) la réduction d'une bulle formée et douloureuse.
    Amitié.
    Jacques
    P.S. la fenêtre O2 ou sous saturation inhérente n'est pas un phénomène théorique, il a été constaté, mesuré, mis en évidence. C'est son application et son efficacité réelle dans le domaine de la décompression qui est discuté ici et là.
    Dernière modification par Jacques Vettier, 20 juin 2004, 18h23.
    Jacques
    -------------
    Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
    (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

    Commentaire


    • #3
      J'ai vu un livre sur amazon qui s'appelle "effervecence" et qui traite des problèmes de gaz dans la physiologie humaine en plongée.
      Enfin dans les tissus, les problèmes de gaz...
      "What if ?" ....... there is no pastis anymore ?
      Préservons la couche d'eau jaune !


      Site photo+biolo Searil

      Commentaire


      • #4
        A ma connaissance Effervescence est un livre qui traite notamment des compresseurs, de l'air comprimé appliqué en plongée.

        Commentaire


        • #5
          A ma connaissance Effervescence est un livre qui traite notamment des compresseurs, de l'air comprimé appliqué en plongée.
          En effet, écrit par Philippe Martinod, chez Historic'one Editions, mais c'est un ouvrage datant de qq années (1998). Il me semble avoir également vu sous ce même titre un livre récent traitant en effet de la physiologie de la plongée -mais je ne sais pas chez quel éditeur.
          Amitié.
          Jacques
          Jacques
          -------------
          Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
          (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Bien que le fabuleux opus de Jaaaacques soit très clair sur le sujet y a t'il d'autres litératures a consulter sur ce sujet (meme en anglais)?

            Je pose cette question pour tout le monde j'ai pas mal de doc sur le sujet mais je ne le maitrise pas assez pour dire qqch dessus

            Qud de Hill, de VPM RGBM fenetre O2 et tous ces barbarismes

            Merci
            Quel rapport poids/puissance exceptionnel!!!

            Tout ce que vous faites peut vous tuer
            Y compris ne rien faire du tout.

            Commentaire


            • #7
              Salut,
              Je suppose que tu as déjà les articles du site plongeesout.com, un traite de la fenêtre oxygène. Pas forcément assez éclairant pour maitriser, d'autant que de l'avis de JMB du même site, si j'ai bien compris, c'est beau, mais ça n'a aucune incidence concrète...
              marc

              Commentaire


              • #8
                Qud de Hill, de VPM RGBM fenetre O2 et tous ces barbarismes
                Tu peux regarder sur le site VPM.
                Sinon, il existe un livre de Bruce Wienke accessible sans doctorat de mathématique:
                Reduced Gradient Bubble Model aux éditions Best Publisching
                Chercher ici et là sur le net sur les sites consacrés aux mélanges, et de lien en lien on arrive à trouver des articles intéressant (en anglais pour l'essentiel).
                Qqchose sur l'oxygen window dans l'ouvrage de Carl Edmonds Diving and Subaquatic Medicine mais c'est un petit chapitre dans un gros livre plus général.
                C'est ce qui me passe par la tête, si je trouve autre chose je complète.
                Amitié.
                Jacques
                Jacques
                -------------
                Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
                (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

                Commentaire


                • #9
                  Et l'article de JPI ds octopus ça mene a une explication concrete des comparaisons entre VPM et RGBM?
                  Quel rapport poids/puissance exceptionnel!!!

                  Tout ce que vous faites peut vous tuer
                  Y compris ne rien faire du tout.

                  Commentaire


                  • #10
                    Et l'article de JPI ds octopus ça mene a une explication concrete des comparaisons entre VPM et RGBM?
                    Non, en fait l'article de JPI va etre en plusieurs partie, la c'est la 1ère une introduction tres tres compréhensible sur les chtites bulles dans de la gélatine, qui laisse sur sa faim vivement la suite . Si tu veux je te le fais passer ?
                    Là debout et la mer devant, Là devant et la vague venant
                    Bourinopathe since 1977
                    Narcopathe since 1985

                    Commentaire


                    • #11
                      Nan c gentil je l'ai c'est pour ça quej'en cause
                      Quel rapport poids/puissance exceptionnel!!!

                      Tout ce que vous faites peut vous tuer
                      Y compris ne rien faire du tout.

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X