Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nitrox, Pmu, Ordinateurs et Division

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nitrox, Pmu, Ordinateurs et Division

    Bonjour à tous,

    Le calcul de la Profondeur Maxi d'Utilisation (PMU) est une simple division :
    Pabs d'utilisation = PPO²/ %O²

    Soit, dans le d'eau douce, pour un N80 et une PPO² max de 1.6 b : 10 mètres
    Pour un N36 et une PPO² max de 1.4 b : 28.89 mètres, soyons précis.

    Or en faisant faire le calcul par différents ordinateurs je ne retrouve pas la même valeur.

    N36, PPO² max 1.4 b

    Galiléo Luma : 29.7 m
    Aladin Tec 2 G : 29.7 m
    Petrel : 30 m
    Suunto D6i* : 27.8 m

    N80, PP0² max 1.6b

    Galileo Luma : 10.4 m
    Aladin Tec 2G : 10.1 m
    Petrel : 10 m
    Suunto D6i* : 9.8 m

    *La D6i est étalonnée pour l'eau de mer soit une erreur de 3%.

    Je vous accorde que je suis en train de vouloir faire du mal à des mouches, que ça ne change rien dans la pratique, mais ces différences me turlupinent. J'ai demandé au cours de mes différents plongées à des moniteurs bien plus chevronnés, avec des cartes comportant des chiffres bien plus importants que les miennes mais aucun ne m'a donné une explication convaincante. Certains me parlant d'algorithme de décompression.... alors que le bel outils à mon poignet doit faire UNE DIVISION. Même un calculette à 2 euros sait la faire. Elle n'est pas étanche mais elle sait faire une division.

    Si vous avez une piste ou un début d'explication, je suis preneur. Bonne fin de we.
  • Pub

  • #2
    Simplement qu'ils ont pris une valeur de référence de densité de l'eau différente...

    Commentaire


    • #3
      cela dépend du réglage de salinité

      exemple sur le petrel :
      Nx36 ppO2 1,4
      eau salée : 28,9m arrondi à 29m (le petrel n'affiche pas les décimales)
      eau douce (x1,03) : 30m

      Nx80 ppO2 1,6
      eau salée : 10m
      eau douce (x1,03) : 10,6 arrondi à 10m

      ne pas oublier que l'ordinateur de plongée utilise un capteur de pression et non un capteur de profondeur.
      il faut donc tenir compte de la densité du liquide

      autre point :
      Suunto ajoute toujours 1% en marge de sécu (hyperoxy) :
      "Pour plus de sécurité, l'ordinateur effectue ses calculs avec un pourcentage d'oxygène de 1% supérieur à la valeur renseignée O2%."
      Chuck Norris utilise un OSTC.
      Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par bardass
        Suunto ajoute toujours 1% en marge de sécu (hyperoxy) :
        "Pour plus de sécurité, l'ordinateur effectue ses calculs avec un pourcentage d'oxygène de 1% supérieur à la valeur renseignée O2%."
        Effectivement, il peut y avoir des différences sur les valeurs retenues pour la pression atmosphérique, la salinité ou tout simplement la valeur des constantes (g).

        Mais la bonne question (pour moi) est : est-ce que, dans les calculs réalisés, les ordinateurs intègrent une part de majoration de sécurité, et si oui, combien ?
        C'est donc a priori le cas pour le Suunto, avec une valeur explicitée. C'est tout à leur honneur de le préciser.

        Et ça peut amener à des réflexions du genre : quelle marge de sécurité est intéressante de rajouter à des valeurs qui ont déjà des marges ?

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par lc30
          C'est donc a priori le cas pour le Suunto, avec une valeur explicitée. C'est tout à leur honneur de le préciser
          Je me commente moi-même pour ajouter une petite remarque...

          Lu dans le fichier deco.c de subsurface :
          // Subsurface appears to produce marginally less conservative plans than our benchmarks
          // Introduce 1.2% additional conservatism
          #define subsurface_conservatism_factor 1.012
          Origine du fichier :
          /* calculate deco values
          based on Bühlmann ZHL-16b
          based on an implemention by heinrichs weikamp for the DR5
          the original file was given to Subsurface under the GPLv2
          by Matthias Heinrichs

          The implementation below is a fairly complete rewrite since then
          (C) Robert C. Helling 2013 and released under the GPLv2
          */
          De l'intérêt de l'open source...

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Je suis d'accord sur le capteur de pression et la salinité de l'eau (Bardass) mais juste en comparant les valeurs pour l'eau douce les écarts sont là. Par contre je n'avais pas pensé à la pression atmosphérique. Ce genre de constatation permet de faire prendre conscience aux élèves Nitrox et autres de la nécessité de conserver son esprit critique et du recul par rapport à nos ordis afin de ne pas voir notre cerveau migrer vers notre poignet.
            Lu ici : "la stab a rendu le plongeur lourd, l'ordi l'a rendu con" ou pour le moins trop confiant, mais ça sonne moins bien.

            Merci à vous.

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par christian110667
              Lu ici : "la stab a rendu le plongeur lourd, l'ordi l'a rendu con" ou pour le moins trop confiant, mais ça sonne moins bien.
              Pas faux...
              Mais pour abandonner toute idée de maltraitance de diptères (et avoir une idée des incertitudes associées aux calculs de décompression), on peut aussi mettre côte à côte deux ordinateurs, et comparer leur information de profondeur à un instant donné...

              Commentaire


              • #8
                ça dépend si on a le bras vers le haut ou vers le bas.
                en moyenne, ça le fait.
                Sexa j'exagère Club

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par lc30
                  Je me commente moi-même pour ajouter une petite remarque...

                  Lu dans le fichier deco.c de subsurface :

                  Origine du fichier :

                  De l'intérêt de l'open source...
                  Et du bon programmeur qui fait :
                  1, des commentaires,
                  2, qui utilise des nom de variables qui en disent long !
                  Donc je plussoie :
                  "De l'intérêt de l'open source..."
                  Les mecs savent qu'ils seront relus
                  Bardass utilise aussi un OSTC.
                  Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par CMDC
                    Et du bon programmeur qui fait :
                    1, des commentaires,
                    2, qui utilise des nom de variables qui en disent long !
                    Donc je plussoie :
                    "De l'intérêt de l'open source..."
                    Les mecs savent qu'ils seront relus
                    pas que.
                    mes programmes n'ont jamais été lus, ça ne les empêche pas d'avoir des variables significatives et des commentaires.

                    on le fait aussi pour soi, pour quelque temps plus tard.
                    Sexa j'exagère Club

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par lc30
                      J....

                      De l'intérêt de l'open source...
                      Si c'est le seul intérêt, autant pas tripoter et basta.
                      Gérard

                      Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X