Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le nitrox mauvais pour les vaisseaux sanguins ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Envoyé par LGF
    Du coup, que retenir de cet article isolé au niveau de la pratique de la plongée? pas grand chose à mon avis. C'est plutôt de la science fondamentale.
    edit: ça ressemble plutôt à la démonstration de la faisabilité d'une manip pour préparer une étude de plus grande ampleur. Encore faut-il avoir les crédits pour le faire ensuite...
    L'auteur généralement cité quand on parle de cette étude est Mme Van Craenenbroeck, qui n'est toutefois qu'en deuxième auteur et n'a jamais republié sur le sujet.
    L'auteur principal est Vedrana Čikeš Čulić, de l'Université de Split (moins vendeur que l'Hôpital Universitaire d’Anvers...)
    On trouve deux autres articles de cet auteur sur le sujet : ici et . Dans des revues, disons, confidentielles (Iranian Journal of Basic Medical Science...)

    Je ne suis pas à même de lire avec pertinence ces articles, mais disons que la conclusion de LGF :
    Envoyé par LGF
    ça permet d'écrire un ou deux articles alarmistes pour site désoeuvré.
    me va bien.

    Tiens, un petit lien pour ceux qui aiment commenter et faire du buzz sur des articles scientifiques sur la santé sans rien comprendre au sujet : http://lepharmachien.com

    L'étude sociologique du buzz sur ces thèmes me semble être le sujet le plus intéressant...

    Commentaire


    • #17
      étude de 2011 ressorti par Scuba People pour faire du buzz ...
      étude complète ici : http://www.vliz.be/imisdocs/publications/272075.pdf

      réponse de deux médecins (cardio) et plongeurs, sur FB

      M1 :
      "Attention à tous : il faut lire l'étude en entier. Il n'est pas question de nitrox qui serait dangereux mais de l'observation d'une dysfonction endotheliale (sur des critères non exhaustifs) qui serait (comme l'hypertension et le diabète) un facteur de risque supplémentaire. L'étude se pose la question chez les sujets âgés et que cela nécessite de la recherche."

      M2 :
      "J'abonde dans le même sens que "M1" (non mais ça devient une habitude!).
      Primo on a comparé en fait 2 mélanges de gaz à des profondeurs identiques--donc des ppO2 différentes. Il n'y a donc rien ici qui dise que ce soit le nitrox lui-même qui cause ces effets de dysfonction endothéliale. Pour isoler l'effet du nitrox vs air, il aurait fallu faire aussi un groupe air qui plonge plus profond (à ppO2 équivalente de Nitrox 36% à 18 m... donc à ppO2 1,008 ). Ce qui donnerait des plongées à l'air à 38 mètres... (mais bon, on aurait de la déco à faire... et autres pépins... ). Donc les "je plonge à l'air, je suis OK" ne riment à rien. Il faudrait plutôt dire: je me limite à une ppO2 X...
      Secundo, en effet cette étude utilise ce qu'on appelle des marqueurs secondaires (surrogate markers pour ceux qui lisent scintifiquement en anglais). Oui, ils sont élevés. Mais qu'en advient-il? Encore là, pas de preuve claire que ces marqueurs ont des conséquences directes. La tendance des dernières années est à éviter l'hyperoxie, oui. Mais on n'a rien prouvé...
      Tertio: pour de vraies conclusions claires, il faudrait suivre pendant des années des centaines de plongeurs air et nitrox, avec toutes les données sur leurs plongées et ppO2... Et aussi probablement faire des biopsies artérielles... :P :P
      Quatro: je spécule et j'enchaîne sur "M1" encore, mais on note une quantité de décès de gens "âgés" (je ne définis pas l'âge ...) de causes qui semblent cardiaques... et souvent on entend dire que ces gens étaient en "parfaite santé" (je tousse fort... ) à la surface. Y aurait-il en effet un élément déclencheur d'une thrombose coronarienne ou arythmie sous marine... relié à cette hyperoxie... chez un endothélium à priori plus fragile?

      Conclusion: citer cette étude pour dire que le Nitrox est dangereux, c'est ne pas savoir lire... et dangereux."
      Chuck Norris utilise un OSTC.
      Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

      Commentaire


      • #18
        Merci pour ces eclaircissement fort intéressants
        La modestie des plongeurs n’a d’égale que la haute opinion qu’ils ont d’eux-mêmes

        on maitrise ce qu'on fait quand on sait de quoi on est capable

        Commentaire


        • #19
          Le Nitrox, ce n'est pas du côté de la NASA qu'on pourrait en parler avec beaucoup plus de précisions ou de fiabilité ?
          Il me semble qu'il y avait eu un article la dessus ?

          Commentaire


          • #20
            Envoyé par guyloup
            Merci LGF pour cette analyse. Je m'étonne quand même un peu que l'on continue à évoquer les dangers du Nitrox, 45 ans après son introduction.

            surtout qu'outre la plongée loisir, il y a les recycleux et la plongée à saturation..

            Bref, qu'on nous parle d'ostéo necrose de la tete fémorale, oui, pour les plongées à saturation, par exemple, mais, là, avec un échantillon aussi faible, c'est nawak
            au fond, la forme
            Who dare dive

            Christophe 38
            bien faire et laisser braire

            Commentaire


            • #21
              Envoyé par LGF
              Cet article montre dans des cas particuliers et un très faible effectif que les plongées testées, en particulier hyperoxiques, activent les mécanismes de réparation de l'organisme, et ensuite?
              Je crois que pour les grand brûlés il y a possibilité de traitement thérapeutique par des séances de caisson.

              Des avis seraient également contradictoires concernant l'oxygène pur au palier (vasoconstriction).

              Question de pourcentage de mélange, de durée d'inhalation ??? Un peu de tout ça ???

              Encore des choses à découvrir dans un domaine complexe; l'individu étant unique on peut comprendre la "modélisation" des ordinateurs (conservatisme).
              La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne; la pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi; si la pratique et la théorie sont réunies rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi. Albert EINSTEIN

              Commentaire


              • #22
                c'est pas une possibilité
                l'hyperbarie est une des indications concernant le traitement pour les grands brûlés
                comme pour les intoxications au monoxyde de carbone, les embolies gazeuses suite à des opérations chirurgicale (en sus des embolies liées à la plongée), les nécroses des tissus moux ou osseuses, les gangrènes gazeuses, les greffons, les infections nécrosantes ...

                à Lyon, la plongée représente moins de 10% des séances du caisson hyperbare.
                Chuck Norris utilise un OSTC.
                Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                Commentaire

                Chargement...
                X