Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nitrox, normes et réglementation

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Après la question à se poser : existe t il encore des bloc acier mis en vente de groupe 2 (G2)?

    Pour l aluminium ils sont tous de groupe 1. C est plus simple. On sorti d usine on peut tout mettre dedans sans ce poser de question.

    Commentaire


    • #17
      bonjour

      Envoyé par sacha.r
      Après la question à se poser : existe t il encore des bloc acier mis en vente de groupe 2 (G2)?

      Pour l aluminium ils sont tous de groupe 1. C est plus simple. On sorti d usine on peut tout mettre dedans sans ce poser de question.
      Il est justement la le problème !! le gravage ou l'auto collant sur le bloc ne fait pas tout , et un bloc gravé O2 n'est pas obligatoirement propre !!
      tu va dans un club, ou le compresseur est pourri et le filtre antédiluvien, tu fait gonflé !! supplément gratuit ton bloc est contaminé !! et tu ne les sait pas !!

      que peu faire le gravage ou l'étiquette contre cette éventualité ??

      Tout comme la soit disant norme M 26 qu devait mettre à l'abri tout le monde, aujourd'hui pour les rares site ou cela est encore en vigueur un adaptateur et le tour est joué !!

      Demande à un gonfleur le carnet d'entretien de son compresseur cela sous prétexte que ton bloc est sain et exemp de pollution, et que tu veut être sur que le gonflage ne va pas pollué ton bloc !! ....................................tu va voir sa tête

      Et surtout entendre sa réponse !! ..................................
      Plongeur piqué à la rouille, lorsqu'il était petit, à besoins de rappels très fréquent !
      Et en plus même plus peur du noir !!

      Commentaire


      • #18
        Envoyé par stef75
        Si tu gonfle par pressions partielles, tu demande au propriétaire de tenir sa bouteille pendant le gonflage. Ça marche bien
        Ah oui tien, le doute sur l'état intérieur de la bouteille sera vite levé.

        Commentaire


        • #19
          Envoyé par doumes
          Il est justement la le problème !! le gravage ou l'auto collant sur le bloc ne fait pas tout , et un bloc gravé O2 n'est pas obligatoirement propre !!
          Le marquage du bloc (gravée ou autocollant) groupe du bloc répond a une demande réglementaire imposée au fournisseur du bloc. Comme la pression de service, la date de fabrication et le numéro de serie. Il permet à l’utilisateur premier de connaitre exactement l’état du bloc en sorti d'usine et l'usage qu'il peut en faire.

          Il est bien entendu qu'il protège pas le bloc des mauvais traitement d'une mauvaise utilisation (contamination.....ou à un fort sur gonflage).

          Après les magasin qui vend le service de gonflage est obliger de faire confiance au client sur l état du bloc. Il peut imposer des règles à ces clients pour éviter tout accident et il a bien raison.

          Par chez nous, c'est le propriétaire du bloc le plus souvent qui le gonfle lui même, station de gonflage club ou station self service de magasin. Cela responsabilise le propriétaire.

          Commentaire


          • #20
            J'ai un minuscule autocollant sur ma bouteille et quand JE gonfle ma bouteille, je rajoute un Scotch avec la Mention "Nx et la MOD"

            Mais effectivement, comme tu le dis, la responsabilité dans nos stations de gonflage suisses, c'est celle du propriétaire de la bouteille. Si t'es pas sûr te ta bouteille, va la faire vérifier. Faut pas prendre de risque non plu.
            Après, si tu as un doute sur la qualité de l'air,O2 lors d'un gonflage, je ferais une vérification.

            Si je dois gonfler au magasin, on ne m'a jamais demandé ni ma carte de nitrox diver, ni regardé si la bouteille avait une mention Nitrox à quelque part.
            clic clac, souriez
            ><(((º>·....·´`·...><(((º>

            Commentaire


            • #21
              Envoyé par BlueVince
              Ah oui tien, le doute sur l'état intérieur de la bouteille sera vite levé.
              C'est pas tant la bouteille que le robinet le souci...compression adiabatique, machin tout ça...


              l'avenir, c'était mieux avant !

              Commentaire


              • #22
                Envoyé par doumes
                bonjour



                Il est justement la le problème !! le gravage ou l'auto collant sur le bloc ne fait pas tout , et un bloc gravé O2 n'est pas obligatoirement propre !!
                tu va dans un club, ou le compresseur est pourri et le filtre antédiluvien, tu fait gonflé !! supplément gratuit ton bloc est contaminé !! et tu ne les sait pas !!

                que peu faire le gravage ou l'étiquette contre cette éventualité ??

                Tout comme la soit disant norme M 26 qu devait mettre à l'abri tout le monde, aujourd'hui pour les rares site ou cela est encore en vigueur un adaptateur et le tour est joué !!

                Demande à un gonfleur le carnet d'entretien de son compresseur cela sous prétexte que ton bloc est sain et exemp de pollution, et que tu veut être sur que le gonflage ne va pas pollué ton bloc !! ....................................tu va voir sa tête

                Et surtout entendre sa réponse !! ..................................
                Mais tu n'es pas complètement contre et que tu as compris les risques induits par un gonflage à l'oxygène pur, quand tu fais gonfler ta bouteille là où tu n'es pas sûr du compresseur, tu le fais à travers un filtre ! !
                Il faut arrêter de prendre les gens pour des débiles de temps en temps...


                l'avenir, c'était mieux avant !

                Commentaire


                • #23
                  Il ne faut pas rêver, tous les fabricants de blocs nitrox ne les dégraissent pas... La responsabilité de la non propreté leur r3vient en partie aussi. Ceci dit, même si le bloc est sale, le risque est faible, même en cas de gonflage pression partielle. Surtout si on utilise une lyre avec anti-retour et qu'on ouvre le bloc avant l'oxygène (beaucoup moins d'échauffement adiabatique au niveau des pièces potentiellement sales).

                  Commentaire


                  • #24
                    Ben la compression adiabatique dans un volume de quelques litres au regard de celui dans le volume du robinet ...


                    l'avenir, c'était mieux avant !

                    Commentaire


                    • #25
                      J'ai l'impression qu'il y en a qui font un peu fausse route sur ce que l'on peut faire ou ne pas faire....

                      On peut gonfler n'importe quel bloc de plongée au NX 40 en passant par un compresseur, au stick ou membrane , l'effet et le même à l'entrée du compresseur, ou avec un mélange préparé.
                      Si le bloc est oxy clean, et peut recevoir de l’oxygène pure, il faut intercaler un sur-filtre entre lui et le compresseur, on ne sait jamais ce qui sort du compresseur..... Même sur mes compresseur dont je connais parfaitement le bon état des filtres et des cylindres/pistons/segments, je mets toujours le sur-filtre.

                      En pression partielle, booster, ce n'est plus du tout la même chose, et là il faut que tout soi propre. Il est bien évident que le gravage, marquage ou autre inscription ne garanti en rien que le bloc ou la robinetterie son propres..

                      Il est facile de vérifier un bloc qui était rempli avec 100% d'O2, suffit d'analyser le peu de gaz qui en sort...Par contre gonfler en P partielle un bloc NX 32 dont on ne sait rien, même si il est marqué groupe 1 etc ....bofbof...
                      dan

                      www.innodive.com
                      www.nitrox-trimix.com/fr/produits/

                      Commentaire


                      • #26
                        Même si ce n'est pas à recommander, il est tout à fait possible de gonfler une bouteille huileuse avec de l'O2 pur (j'en connais qui l'ont fait). Ce que je voulais juste dire, c'est qu'acheter une bouteille neuve pour nitrox ne garanti pas qu'elle soit propre, tout comme il est possible d'y amener des matières grasses à son insu (visser dessus un détendeur qui a été vissé préalablement sur une bouteille grasse, ...).
                        J'utilise aussi un surfiltre sur les bouteilles devant recevoir un moment donné de l'oxygène pur, et autres précautions classiques.
                        Un truc que je déplore par contre, est qu'il ne soit plus possible d'ouvrir progressivement les nouveaux robinets des B50 d'O2 de mon gazier (l'ouverture se fait d'un coup sec au moyen d'un levier, et l'aiguille du mano fait un bond à ce moment). Cela augmente à mon sens la température du volume brutalement comprimé...

                        Commentaire


                        • #27
                          Envoyé par joker
                          Bon je comprends que finalement rien n'a bougé en terme de réglementation, je craignais être passé à côté d'un nouveau texte récent.
                          Pour moi l'autocollant NITROX sur un bloc air n'est pas approprié dans la mesure où cela peut porter à confusion.
                          Je retiens qu'il faut simplement s'assurer que le gonfleur accepte un bloc air pour un gonflage Nx jusqu'à 40% tout simplement, méthode membrane ou prémixed évidemment.
                          J'utilise aussi un bi en Tx non dégraissé puisqu'il me sert aussi en bloc air, je le fais charger en prémixed donc pas de souci.
                          Finalement rien n'a changé

                          juste une remarque : la notion de bloc "air" n'existe plus en Europe ; c'est G1 ou G2, en ce qui concerne la plongée ;
                          Groupe 2, c'est air,
                          Groupe 1, c'est air, nitrox, trimix, oxy...

                          http://www.innodive.com/store/lire/t...plongee-6.html
                          http://www.cpalb.fr/a-propos-du-marquage-des
                          http://www.rothmions.fr/pdf/Notice_FR.pdf
                          Ne chargez la bouteille qu'avec de l'air respirable sec (bouteille marquée Groupe 2 : G2) ou avec un mélange gazeux Nitrox+O 2 (bouteille marquée Groupe 1 : G1).
                          bien sur, cela n'empeche pas de reflechir : par exemple, ce n'est pas le gravage sur le bloc qui empeche les polluants de rentrer si la bouteille, oxy clean, est branchée sur un compresseur pourri.


                          Ce que je conseillerai (mais, les conseilleurs ne sont pas les payeurs), c'est de gonfler au compresseur à membrane ou au stick, jusqu'à 40%, un bloc de plongée non dégraissé.
                          Pour un bloc dégraissé, il faudra utiliser le surfiltre efficace (pas celui à 40 euros, celui à 500 euros).
                          Je ne suis pas joueur et je ne conseille pas le gonflage par pressions partielles.

                          Pour les surox plus elevés, commencer par analyser le gaz contenu afin de déterminer si le bloc est propre ou pas, avant d'envoyer l'oxy...
                          Effectivement, demander au proprio de tenir le bloc, potentiellement pollué est un bon test pour savoir si c'est pourri ou pas.

                          Le marquage doit s'effectuer par l'utilisateur à la mise en service avec un autocollant "oxygène" ou "nitrox" et celui-ci est suffisant.
                          Source : Article de la CTN FFESSM paru dans Subaqua N°227
                          http://www.infoplongee.fr/ctn/ctninfo/ctninfo93_227.pdf
                          au fond, la forme
                          Who dare dive

                          Christophe 38
                          bien faire et laisser braire

                          Commentaire


                          • #28
                            Vous analyser avec quel équipement vos blocs pour savoir si ils sont propres ou pas avant d'envoyer l'oxy?

                            Commentaire


                            • #29
                              Envoyé par gwyckmans
                              Vous analyser avec quel équipement vos blocs pour savoir si ils sont propres ou pas avant d'envoyer l'oxy?
                              tu analyses le gaz qui reste dedans , et si c'est de l'O2 il y a des chances que le bloc ne soit pas trop pourri..
                              dan

                              www.innodive.com
                              www.nitrox-trimix.com/fr/produits/

                              Commentaire


                              • #30
                                Envoyé par gwyckmans
                                Vous analyser avec quel équipement vos blocs pour savoir si ils sont propres ou pas avant d'envoyer l'oxy?
                                analyser, c'est vouloir connaitre le % d'oxy dans la bouteille..
                                donc, analyser avec un analyseur.. un truc comme ça : http://www.innodive.com/store/analys...ox-100-80.html

                                il ne s'agit pas d'utiliser de la lumiere noire pour mettre en valeur le gras minéral.. (et pas synthétique)..
                                tu connais quand meme l'historique de ta bouteille ? tu sais si elle est propre ? chez qui elle a été gonflée ?
                                au fond, la forme
                                Who dare dive

                                Christophe 38
                                bien faire et laisser braire

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X