Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nitrox, normes et réglementation

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nitrox, normes et réglementation

    Je sens que je vais faire surface à un bon vieux dragon de mer mais je reste dubitatif sur qui fait quoi, sur quoi, à partir de quoi.....
    Je m'explique, je vais gonfler des blocs habituellement gonflés à l'air et achetés en 2016 (Aqualung 15 litres) pour du Nx32, gonflage 32% prémixed donc pas d'envoi O² pur et de méthodes pressions partielles. Là-dessus le gonfleur m'explique qu'il ne peut normalement plus gonfler car les blocs ne sont pas identifiés nitrox.
    En cherchant j'ai bien trouvé le "dossier" sur la période transitoire, je voudrais lever un doute. Un bloc qui date d'une dizaine d'années d'usage air peut recevoir jusqu'au Nx40 mais pas un bloc neuf?
    Où en sommes nous précisément pour peu que quelqu'un puisse fournir un texte d'application clair?

    Lien vers la documentation en question

  • #2
    Je précise que la fin de la dite période datant de 2008, s'agit-il d'une tolérance actuelle que de gonfler des blocs neufs (utilisés à l'air) à 40% de Nx ou bien une mise à jour a-t-elle été faite sur la réglementation? Le doute s'installe...

    Commentaire


    • #3
      il suffit de mettre une étiquette nitrox sur ton bloc air, quelque soit sa date, et y'a des chances que quelqu'un te gonfle ton bloc au nitrox sans trop se/te poser de question
      Save the cods, save the world.


      [picurl=http://www.plongeur.com/magazine/wp-content/uploads/2007/06/plongeur_468x60.gif]http://www.plongeur.com/magazine/contact/[/picurl]
      Modérateur Construction/Bricolage et Vidéo sous-marine

      Commentaire


      • #4
        Il faut pas confondre les normes sur le matériel comme le m26 (qui est à application volontaire)

        Et la réglementation européenne dur l étiquetage des produits et mélanges (nom du produit, composition, phrase de sécurité, fabricant,......). La loi impose que tout emballage de produit ou mélange soit correctement étiquetés ( exemple, une bouteille de gel douche, un pot de peintures, une bouteille de eau de javel...)

        En théorie le gonfleur (vendeur de air) doit étiqueter le bloc une fois gonfler (mettre une jolie étiquettes nitrox ou air ou trimix ou argon avec des autres info dessus)

        Dans la réalité j ai jamais vu appliquer pour les bloc de plongée sauf à une exception les blocs envoyer au contrôle périodique ou le propriétaire a demandé leur remplissage après control. Je suppose que cette exception vient du fait que cette entreprise qui s occupe de contenant pouvant stocker tout type de gaz à l habitude de appliquer la réglementation

        Commentaire


        • #5
          Les blocs air que j'utilise pour plonger au Nx en dessous des valeurs seuil sont identifiés par un autocollant "NITROX" et je n'ai jamais eu de difficultés au gonflage. La réticence à changer de compresseur en cas de déplacement géographique vient de moi, par rapport aux différentes qualités de filtrations "exotiques".
          berny

          Commentaire


          • #6
            Je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas une question d'étiquetage, sinon le mets un auto collant O2 sur mon bloc air tout sale (c'est un exemple )

            Dans notre cas, les blocs de plongée, ceux-ci sont gravés. On y trouve un tas d'infos dont la nature du gaz prévu par le constructeur (air, nitrox, N2, O2, etc.) ou le groupe d'appartenance du bloc (qui est également une indication du contenu prévu).

            Bref, si ton bloc est gravé air, le gonfleur peut te refuser le gonflage au nitrox, <40% ou pas. Mais heureusement beaucoup le font quand même, mais alors uniquement pour du Nx<40%.

            Au passage, les 40% n'ont jamais été une norme, au mieux une règle appliquée ici ou là, par moi entre autre.

            Commentaire


            • #7
              je dis une connerie si je prétends qu'on peut utiliser du matériel standard (donc sans aucun changement) pour plonger avec du nitrox jusqu'à 40% ?

              donc si le gonfleur a un stick ou une membrane, qu'est-ce qu'on s'en fout si la bouteille n'est pas étiquetée "Nitrox" ?
              l'important c'est que ce soit indiqué clairement après le gonflage !


              l'avenir, c'était mieux avant !

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par BlueVince
                Je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas une question d'étiquetage, sinon le mets un auto collant O2 sur mon bloc air tout sale (c'est un exemple )

                Dans notre cas, les blocs de plongée, ceux-ci sont gravés. On y trouve un tas d'infos dont la nature du gaz prévu par le constructeur (air, nitrox, N2, O2, etc.) ou le groupe d'appartenance du bloc (qui est également une indication du contenu prévu).

                Bref, si ton bloc est gravé air, le gonfleur peut te refuser le gonflage au nitrox, <40% ou pas. Mais heureusement beaucoup le font quand même, mais alors uniquement pour du Nx<40%.

                Au passage, les 40% n'ont jamais été une norme, au mieux une règle appliquée ici ou là, par moi entre autre.
                Bonjour

                Peut tu m'expliquer pourquoi dans un sens et pas dans l'autre, tu dit gonflage nitrox si bloc gravé Nx ou O2 trimix

                Gonflage uniquement air si bloc gravé air, donc si je t'amène un bloc gravé O2 ou Nx tu me le gonfle juste en aillant regardé le gravage ? mais si je t'amène un bloc identifié Nx par autocollant tu ne le gonfle pas ?

                qu'est qui te permet de penser et surtout d'être sur que le bloc qui est gravé Nx est propre ? j'ai très bien pu le gonflé plusieurs fois avec de l'air sur un compresseur pourri !!

                Inversement le bloc gravé air et identifié avec l 'autocollant Nx ou trimix être lui parfaitement sain !!

                Ce n'est pas un gravage ou un auto collant qui pour moi fait que c'est propre ou pas !!

                Quand est t'il d'un bloc acheter d'occasion, donc tu ne connais pas l'historique, ou dont je ne suis pas capable de te le fournir lors d'une demande de gonflage, et si historique il y à quels est sa valeur ?

                Tout cela pour dire que comme le M26 Cela ne prouve rien, identifié officiellement ou non , tu ne peut savoir ce que le bloc à contenue avant et comment il est entretenu intérieurement !!
                Plongeur piqué à la rouille, lorsqu'il était petit, à besoins de rappels très fréquent !
                Et en plus même plus peur du noir !!

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par doumes
                  Bonjour

                  Peut tu m'expliquer pourquoi dans un sens et pas dans l'autre, tu dit gonflage nitrox si bloc gravé Nx ou O2 trimix
                  Non je ne dis pas, c'est la loi qui dit. Le gonfleur la respecte ou pas.

                  Envoyé par doumes
                  Gonflage uniquement air si bloc gravé air, donc si je t'amène un bloc gravé O2 ou Nx tu me le gonfle juste en aillant regardé le gravage ?
                  Non. Le gravage n'est qu'un pré-requis, je regarderai aussi les dates de dernières ré-épreuve et inspection visuelle. Ne souhaitant pas démonter chaque bouteille avant gonflage, il y a forcément une notion de confiance qui vient se rajouter à ces vérifications.


                  Envoyé par doumes
                  mais si je t'amène un bloc identifié Nx par autocollant tu ne le gonfle pas ?
                  Je n'ai pas dis ça. Ton autocollant peut correspondre au gravage du bloc. Seul ce dernier est reconnu par la loi (que tu trouveras surement sur le nouveau site dédié aux TIV de la FFESSM en lecture libre). Je précise que je parle depuis le début de blocs acier.

                  Envoyé par doumes
                  qu'est qui te permet de penser et surtout d'être sur que le bloc qui est gravé Nx est propre ? j'ai très bien pu le gonflé plusieurs fois avec de l'air sur un compresseur pourri !!
                  Qu'est ce qui te permets de dire que j'ai pensé quoi que ce soit ? Que je gonflerais n'importe quel bloc avec juste le bon gravage ? Cf mes réponses précédentes. Par ailleurs qui te permets de penser que je respecte moi même cette loi ? Arrête de penser à ma place STP.

                  Envoyé par doumes
                  Inversement le bloc gravé air et identifié avec l 'autocollant Nx ou trimix être lui parfaitement sain !!
                  C'est tout à fait envisageable et c'est le cas de nombreux blocs.

                  Envoyé par doumes
                  Ce n'est pas un gravage ou un auto collant qui pour moi fait que c'est propre ou pas !!

                  Je rappelle la loi. Je ne dis surtout pas qu'elle est parfaite.

                  Envoyé par doumes
                  Quand est t'il d'un bloc acheter d'occasion, donc tu ne connais pas l'historique, ou dont je ne suis pas capable de te le fournir lors d'une demande de gonflage, et si historique il y à quels est sa valeur ?
                  L'historique ? Bof. Ca peut au mieux donner quelques renseignements sur l'ancienneté et l'entretien, mais on est d'accord que sans une bonne visite + un nettoyage/dégraissage dans les règles, je ne prendrai pas de risques perso.

                  Envoyé par doumes
                  Tout cela pour dire que comme le M26 Cela ne prouve rien, identifié officiellement ou non , tu ne peut savoir ce que le bloc à contenue avant et comment il est entretenu intérieurement !!
                  Absolument d'accord, la loi n'est pas parfaite.
                  Mais un gonfleur pourrait te refuser le gonflage au nitrox de ton bloc gravé air, c'était le cœur ede mon intervention.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par doumes
                    Bonjour

                    Peut tu m'expliquer pourquoi dans un sens et pas dans l'autre, tu dit gonflage nitrox si bloc gravé Nx ou O2 trimix

                    Gonflage uniquement air si bloc gravé air, donc si je t'amène un bloc gravé O2 ou Nx tu me le gonfle juste en aillant regardé le gravage ? mais si je t'amène un bloc identifié Nx par autocollant tu ne le gonfle pas ?

                    qu'est qui te permet de penser et surtout d'être sur que le bloc qui est gravé Nx est propre ? j'ai très bien pu le gonflé plusieurs fois avec de l'air sur un compresseur pourri !!

                    Inversement le bloc gravé air et identifié avec l 'autocollant Nx ou trimix être lui parfaitement sain !!

                    Ce n'est pas un gravage ou un auto collant qui pour moi fait que c'est propre ou pas !!

                    Quand est t'il d'un bloc acheter d'occasion, donc tu ne connais pas l'historique, ou dont je ne suis pas capable de te le fournir lors d'une demande de gonflage, et si historique il y à quels est sa valeur ?

                    Tout cela pour dire que comme le M26 Cela ne prouve rien, identifié officiellement ou non , tu ne peut savoir ce que le bloc à contenue avant et comment il est entretenu intérieurement !!
                    Je préconise que:
                    soit on vide et on démonte toutes les bouteilles avant gonflage (et après aussi, pour être sûr ) afin de s'assurer que l'intérieur est propre.
                    soit on interdit définitivement le gonflage de bouteilles dont on ne connaît pas l'historique.
                    soit on imposé la construction de caissons blindés et ignifugés dans chaque local de gonflage.
                    soit on fait confiance au propriétaire de la bouteille et s'il dit qu'elle est propre et n'a jamais été gonflée autrement qu'avec un filtre ou avec des gaz purs...
                    Mais je me rends bien compte en l'écrivant que cette dernière proposition est inapplicable...

                    Une dernière possibilité serait d'acheter au marché noir en Asie, des cervelles de singe afin de greffer un booster d'appoint à certains propriétaires de station de gonflage...


                    l'avenir, c'était mieux avant !

                    Commentaire


                    • #11


                      On est bien d'accord !! tout cela n'est que de la Branlette intellectuel !! .......
                      Plongeur piqué à la rouille, lorsqu'il était petit, à besoins de rappels très fréquent !
                      Et en plus même plus peur du noir !!

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour,

                        Envoyé par nics
                        Je préconise que:
                        soit on vide et on démonte toutes les bouteilles avant gonflage (et après aussi, pour être sûr ) afin de s'assurer que l'intérieur est propre.

                        Surtout après pour vérifier que le gonflage ne l'à pas pollué !!

                        soit on interdit définitivement le gonflage de bouteilles dont on ne connaît pas l'historique.

                        Oui aussi mais la il faut un huissier en permanence, pour établir un constat à chaque gonflage et sa depuis l'achat du bloc !

                        soit on imposé la construction de caissons blindés et ignifugés dans chaque local de gonflage.

                        Pas mal , mis ont protège qui ? la bouteille du gonfleur qui va la polluée, ou le gonfleur qui prend des risque ?

                        soit on fait confiance au propriétaire de la bouteille et s'il dit qu'elle est propre et n'a jamais été gonflée autrement qu'avec un filtre ou avec des gaz purs...

                        Je suis tenté par cette solution, mais peut on faire confiance ?

                        Mais je me rends bien compte en l'écrivant que cette dernière proposition est inapplicable...

                        Helas

                        Une dernière possibilité serait d'acheter au marché noir en Asie, des cervelles de singe afin de greffer un booster d'appoint à certains propriétaires de station de gonflage...
                        Plongeur piqué à la rouille, lorsqu'il était petit, à besoins de rappels très fréquent !
                        Et en plus même plus peur du noir !!

                        Commentaire


                        • #13
                          Je ne vois pas simplement de savoir si le bloc dédié est "propre" ou M"X"
                          Il me semble qu'il y a eu une conversation sur l'obligation "d' IDENTIFIER" visuellement ou matériellement le bloc par rapport aux autres blocs en raison de son contenu afin d'éviter son emploi par un plongeur non formé au Nx ...

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par BlueVince
                            Non. Le gravage n'est qu'un pré-requis, je regarderai aussi les dates de dernières ré-épreuve et inspection visuelle. Ne souhaitant pas démonter chaque bouteille avant gonflage, il y a forcément une notion de confiance qui vient se rajouter à ces vérifications.
                            Si tu gonfle par pressions partielles, tu demande au propriétaire de tenir sa bouteille pendant le gonflage. Ça marche bien

                            Commentaire


                            • #15
                              Bon je comprends que finalement rien n'a bougé en terme de réglementation, je craignais être passé à côté d'un nouveau texte récent.
                              Pour moi l'autocollant NITROX sur un bloc air n'est pas approprié dans la mesure où cela peut porter à confusion.
                              Je retiens qu'il faut simplement s'assurer que le gonfleur accepte un bloc air pour un gonflage Nx jusqu'à 40% tout simplement, méthode membrane ou prémixed évidemment.
                              J'utilise aussi un bi en Tx non dégraissé puisqu'il me sert aussi en bloc air, je le fais charger en prémixed donc pas de souci.
                              Finalement rien n'a changé

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X