Annonce

Réduire
Aucune annonce.

plan et calculs pour un stik nitrox

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • plan et calculs pour un stik nitrox

    Hello

    désolé si je remet une couche sur un sujet récurrent,mais quelqu'un connait'il un bon site avec les plans ET les calculs pour un stik nitrox ... (je suis un poil a la bourre ces temps et le surf n'est pas vraiment mon activité favorite ces temps ....)

    merci d'avance
    p.-a.
    ________________________
    PHP: Poseidon & Helium Powered!
    recyclé à l'EDO08
  • Pub

  • #2
    Bonjour Pak,

    en voici un de lien sur le super site plongeesout.Com :

    http://www.plongeesout.com/articles%...u%20pauvre.htm
    Là debout et la mer devant, Là devant et la vague venant
    Bourinopathe since 1977
    Narcopathe since 1985

    Commentaire


    • #3
      Bé c'est bien vide ce post ....

      J'ai trouvé les plans de la Nitrouilette également sur plongéesout, mais sur le reste du Net, pas grand chose......

      Je continue d'investiguer et vous donnerai les liens ici ...

      Si d'autres veulent participer, you're welcome ....!

      Commentaire


      • #4
        J'ai trouvé les plans de la Nitrouilette également sur plongéesout, mais sur le reste du Net, pas grand chose.
        En dehors de Plongeesout je n'ai jamais trouvé grand chose non plus. Pour une fois on dirait que la Frââânce est en avance. Enfin, l'Europe francophone, vu que G. Cordonnier est luxembourgeois et B. Murisier suisse.


        Si d'autres veulent participer, you're welcome !
        Bah, vu que j'ai déjà pondu qq pages à ce propos, je vais éviter de radoter.
        Et pis place aux jeunes!
        Amitié.
        Jacques
        Jacques
        -------------
        Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
        (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

        Commentaire


        • #5
          Hello Pak,

          en voici deux autres pour l'instant je n'en trouve pas un seul avec les calculs tant recherchés. Mais comme le cyclope jelache pas l'affaire .

          stick nitrox (fr)
          plongeesout article 2
          Là debout et la mer devant, Là devant et la vague venant
          Bourinopathe since 1977
          Narcopathe since 1985

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Ah si, quand même, un truc avec les sticks que j'ai appris il y a peu (sur Plongeesout, sous le clavier de Bruno Moens):
            Si pour un nitrox on admet qu'un % d'O2 de 40 % est toléré par le compresseur il semble que lorsque du trimix et surtout de l'héliox est fabriqué en débit continu il faille compter en % de "poids" et non de volume. D'où un risque à fabriquer au stick des héliox à plus de 9 % d'He ou des trimix hyperoxiques.
            Ce serait l'explication d'une explosion de compresseur lors du transfert (détente/recompression) d'un bloc de trimix de déco.
            Amitié.
            Jacques
            Jacques
            -------------
            Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
            (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

            Commentaire


            • #7
              en voici deux autres pour l'instant je n'en trouve pas un seul avec les calculs tant recherchés
              Je ne sais pas à quels calculs vous faites allusion, mais s'il s'agit de la taille des composants en fonction du débit du compresseur, je doute que vous les trouviez. C'est de la mécanique des fluides et c'est pas mal compliqué.
              Tout ce que j'ai pu construire et voir construit a été déterminé de manière empirique. Et ma foi avec succès. Il faut dire que pour qu'il y ait vraiment un soucis de ce côté il faudrait construire un appareil disproportionné en regard du compresseur utilisé.
              Amitié.
              Jacques
              Jacques
              -------------
              Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
              (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

              Commentaire


              • #8
                Bonjour

                Tout d'abord, la question est : est-il toujours interessant de se fabriquer un stick ?
                A voir , sachant que actuellement on trouve des sticks pour 300 E (le modele qu'utilise Arnaud de Eau Bleue). De plus, il s'eblerait que ce stick a 300 E puisse s'obtenir pour 100 ou 150 (c'est un decanteur dont le bol a ete vire)

                Envoyé par Jacques Vettier
                Ah si, quand même, un truc avec les sticks que j'ai appris il y a peu (sur Plongeesout, sous le clavier de Bruno Moens):
                Si pour un nitrox on admet qu'un % d'O2 de 40 % est toléré par le compresseur il semble que lorsque du trimix et surtout de l'héliox est fabriqué en débit continu il faille compter en % de "poids" et non de volume. D'où un risque à fabriquer au stick des héliox à plus de 9 % d'He ou des trimix hyperoxiques.
                Ce serait l'explication d'une explosion de compresseur lors du transfert (détente/recompression) d'un bloc de trimix de déco.
                Jacques, je ne comprends pas en quoi le % d'He > 9% puisse poser pb. Peux tu developper, SVP ?

                A+

                François

                "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

                Commentaire


                • #9
                  [De plus, il s'eblerait que ce stick a 300 E puisse s'obtenir pour 100 ou 150 (c'est un decanteur dont le bol a ete vire)
                  Pour la petite histoire, le mien (modèle avec spirale dans le tube) m'est revenu à:
                  - 1 mètre de tube PVC de 30 mm de diam intérieur
                  - 1 mètre de moulure plastique de 30 mm d large
                  - 2 raccord PVC en T
                  - 1 raccord genre Gardena (pour monter la cellule)
                  - 1 tube de colle PVC
                  C'était en Guadeloupe et avant les Euro, mais même là-bas ça n'a pas dû me couter beaucoup plus de deux-cent balles (en anciens balles)
                  Après faut ajouter l'analyseur et éventuellement un manodétendeur.


                  Jacques, je ne comprends pas en quoi le % d'He > 9% puisse poser pb. Peux tu developper, SVP ?
                  Je ne suis pas assez balaise en physique, chimie et autre pour réellement développer, alors je reproduis le post de B. Moens :
                  Concernant la limite en oxygène que l'on peut faire passer dans son compresseur.
                  On admet 40%.
                  Une fois que l'on parle de trimix, il ne faut plus parler de limite en % volume, mais de limite en % poids.

                  Un Nitrox 40% volume donne une concentration en oxygène de 43% poids.

                  Dans le cas de l'accident de [biiiiiiiiiiip autocensure], un trimix 50/20 donne du 63% poids (BOUM). Dans un post précédent on parlait même d'un 50/35 (?) soit 74 % poids.

                  Pour de l'héliox, un simple 20/80 donne du 67% poids, je ne m'y risquerais pas.
                  En prenant 43% poids comme limite, on arrive à du 9/91.

                  Tant que le trimix est un mélange d'hélium et d'un nitrox < 40%, ok. C'est le cas des gaz de fond.
                  Par contre pour les Tx suroxygénés utilisés en déco, méfiance.

                  Dans les trois cas cités, tu es en dessous des 30% poids en oxygène.

                  Pour le calcul, il faut se rappeler de ses bases en chimie :

                  Masse molaire O2 = 32 gramme/mole
                  Masse molaire N2 = 28 gramme/mole
                  Masse molaire Hé = 4 gramme/mole

                  Pour rappel une mole de gaz occupe un volume de 22.4 litre à une pression de 1 bar et à 25°C.

                  Donc pour passer des % volume au % poids, on applique la formule suivante :

                  % O2 poids = poids O2 / somme des poids de tous les composants
                  % O2 poids = 32*% O2 volume / (32*%O2 vol + 28*%N2 vol + 4*%He vol)

                  Exemple chiffré :
                  Tx 20/30

                  32*20/(32*20+50*28+30*4) = 29.6 % poids

                  J'espère que c'est clair.
                  A+
                  Bruno

                  Et moi aussi
                  Amitié.
                  Jacques
                  Jacques
                  -------------
                  Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
                  (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

                  Commentaire


                  • #10
                    Le probleme c'est precisment cette notion de poids qui me gene beaucoup. Je ne suis pas (enfin pas beaucoup) plus balaise en physique que toi, mais pour moi c'est le nombre de molecules qui jouent, leur libre parcours moyen, et pas leur masse dans ce cas.

                    A+

                    François

                    "If redundancy is not your epigraph, stupidity might be your epitaph" (Gary Gentile)

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Merci pour vos infos,

                      En fait j'avais déniché il y a quelques mois un documents avec justement certains calculs CFD appliqués au stick . Il y avait une dizaine de pages bien remplies.
                      Je l'ai soigneusement mis de coté pour avoir de quoi m'occuper une ou deux longues soirées d'hiver ..... Manque de pot, j'ai perdu le document et l'url j'esperais vaguement que quelqu'un d'autre aie mit la main dessus .... btw, of course c'est un document en anglais .....
                      p.-a.
                      ________________________
                      PHP: Poseidon & Helium Powered!
                      recyclé à l'EDO08

                      Commentaire


                      • #12
                        bonne question. Ca mériterais d'ètre posé sur le forum de futura-sciences ou sur fr.sci.chimie.

                        Sinon, les CNTP, c'es 0°C pour 1 bar (273 K pour 10(5) Pa en unités SI)
                        (\ /)
                        ( . .)
                        c('')('')

                        Commentaire


                        • #13
                          En fait j'avais déniché il y a quelques mois un documents avec justement certains calculs CFD appliqués au stick . Il y avait une dizaine de pages bien remplies.
                          Ah si tu retrouves je serais preneur. Quoi que le pb avec ce genre de calcul est d'être capable d'apprécier leur validité (ce que je ne), mais bon, c'est toujours intéressant.
                          Amitié.
                          Jacques
                          Jacques
                          -------------
                          Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
                          (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Bluedeep
                            Le probleme c'est precisment cette notion de poids qui me gene beaucoup. Je ne suis pas (enfin pas beaucoup) plus balaise en physique que toi, mais pour moi c'est le nombre de molecules qui jouent, leur libre parcours moyen, et pas leur masse dans ce cas.
                            Alors là je ne saurais te contredire
                            Ce que j'ai constaté, c'est qu'un compresseur qui reçoit de l'He (pur) chauffe davantage que lorsqu'il reçoit de l'air ou du Nx. Ma mesure était du genre la main sur la culasse... mais qq petits camarades qui y ont posé un thermomètre ont confirmé.
                            D'autre part, "y s'passe bien qqchose" quand on comprime un peu trop d'O2 avec de l'azote. Qu'y s'passe la même chose lorsque qu'on comprime de l'O2 et de l'He dans des proportions différentes me semble plausible compte tenu de l'importante différence de densité (et de conduction de la chaleur) entre le N2 et l'He.
                            Mais le pourquoi et le comment...
                            En tout cas je vais continuer de fabiquer mes héliox par pression partielles.
                            (Je me demande si je ne vais pas finir par ne plus les fabriquer et laisser le recycleur le faire. Certes, c'est se priver d'un gaz respirable en secours, mais d'un autre côté, vu les volumes consommés, un dé à coudre d'He pur suffirait ce qui laisserait de la place pour un vrai bloc de secours. Bon, c'était la rubrique "Les idées à la noix, et pourquoi pas?".
                            Amitié.
                            Jacques
                            Jacques
                            -------------
                            Quiconque prendra ce post au sérieux sera immédiatement abattu, quiconque ne le prendra pas au sérieux sera enterré vivant par un bulldozer Mitsubishi
                            (adapté de) Ed Abbey - Le retour du gang de la clef à molette

                            Commentaire


                            • #15
                              je suis aussi asseze mauvais en chimie (en plus c'est plus tout près mes derniers cours donc bon...) ceci dit j'imagine que le pb vient de la différence de densité entre l'He et l'O2.... le mélange en continue doit être plus compliqué au homogénéïser ainsi des "poches" de gaz mal homogénéïsé (contenant plus de 40% d'O2) pourrait passer dans le compresseur... elle est fumeuse mon explication mais bon...
                              de plus selon le type de mélangeur le facteur densité du gaz doit jouer pas mal: dans un cyclone (système à ailette ou à "vis" si le diamètre est assez grand) les molécules les plus lourde vont aller sur la partie externe du mélangeur (par l'effet centrifuge créer dans le mélangeur) alors que les molécules moins denses vont rester plus au centre. pb moins marquant voire nul dans le cas du nitrox car la différence de densité des gaz est nettement moindre.
                              La Sub-Banane ;-D
                              "Mieux vaut un plongeur plein qu'une bouteille vide..."

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X