Annonce

Réduire
Aucune annonce.

CR : Kota Kinabalu, Sipadan, Pulau Weh (octobre 2010)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CR : Kota Kinabalu, Sipadan, Pulau Weh (octobre 2010)

    Notre destination première, c’était bien sûr Sipadan
    Ça va finir par sembler banal d’aller plonger à Sipadan, vu le nombre de CR et discussions postés récemment sur ce forum.
    Mais du banal comme ça, j’en redemande toute l’année
    Avec Alain, mon binôme, on a adoré. Évidemment.


    ORGANISATION DU SÉJOUR

    J’avais une nouvelle fois préparé ce séjour en consultant les sites web.
    J’ai passé du temps sur les forums. J’y trouve des idées et la plupart des infos que je cherche.
    Grands mercis à Penti, Wet & Sea, Madog, Martinoo, costarico32, et tous(tes) les autres… qui m’ont bien aidé, souvent sans le savoir.
    Et à Corinne qui m’a donné l’envie de découvrir Pulau Weh.

    Pour l’organisation, on s’est débrouillé seul.
    Échange de mails et booking sur internet.
    On a pratiquement tout réservé sur le web : les voyages et une grosse partie des plongées et hôtels. Pour le reste, on a facilement improvisé sur place, comme à Kota Kinabalu.

    Concernant Mabul/Sipadan, j’avais fait appel au célèbre Martinoo. Question budget, ça revenait au même que si j’avais traité en direct, mais j’avais un interlocuteur précieux, dont l’expérience est rassurante et qui m’a toujours bien conseillé.

    Sur Pulau Weh, le choix s’est très vite porté sur le centre de plongée Lumba Lumba.
    Leur site web est très bien fait.
    Il y a aussi celui de Sumatra Eco-Tourism avec un guide pdf complet qui donne toutes les renseignements nécessaires pour organiser un séjour sur l’ile.


    VOYAGES

    On avait choisi Malaysia Airlines pour l’AR Paris-Kuala Lumpur.
    La classe éco est très bien. De la place pour les jambes, des appuie-têtes réglables et déformables, des écrans individuels avec de très nombreux films en toutes les langues.

    Pour les liaisons sur Borneo et Sumatra, on a volé avec AirAsia et Malaysia.
    En réservant plusieurs mois à l’avance et en étant flexible sur le choix des dates et des horaires, on a pu obtenir de très bons prix auprès de ces deux compagnies.

    Petite remarque à ce sujet :
    Malaysia Airlines accorde aux plongeurs 10 kgs de supplément bagage gratuit sur présentation, à l’embarquement, de la carte de plongée (qui ne nous a jamais été demandée). 30 kgs sur les vols long et moyen courriers, c’est vraiment confortable, même si on a finalement presque jamais dépassé les 25 kgs.
    Avec la low-cost AirAsia, il faut pré-enregistrer et payer les bagages selon le poids.
    Il faut aussi prévoir l’achat des repas et boissons à bord, le bus pour les changements de terminal à KL, etc.
    Au bout du compte, Malaysia est souvent au même prix qu’AirAsia, et plus confortable.
    Un exemple : sur le vol Kota Kinabalu-Tawau (durée 1 heure), le billet Malaysia + taxes a coûté 100MYR, le billet AirAsia + taxes + 25 kgs bagage revenait à 99 MYR (et boisson payante à bord).


    KOTA KINABALU

    Kota Kinabalu, plus simplement surnommé KK, se trouve sur la cote Nord-Ouest de Bornéo.
    C’est la capitale de la province de Sabah, à 2 heures et demie de vol de Kuala Lumpur.
    L’endroit est surtout connu comme une ville étape pour les plongeurs sur la route de Sipadan, ou les randonneurs qui se lancent dans l’ascension du Mont Kinabalu (4095m).


    Les guides touristiques ne sont pas très chaleureux sur la ville, et sur les forums de plongée, la cote de KK n’est pas extraordinaire non plus.
    Alors pourquoi faire une première halte ici ?

    En fait, mes dernières plongées dataient de juillet dernier et je voulais me remettre gentiment dans le bain avant d’attaquer Sipadan.
    Donc, pourquoi pas Kota Kinabalu. C’était sur le trajet de Tawau et Semporna, le port d’embarquement pour Mabul/Sipadan.

    À KK, on plonge principalement sur TARP (Tunku Abdul Rahman Marine Park).
    Il y a d’autres possibilités comme Mayne Rock, Pulau Tiga, ou Mantanani.
    On n’a pas regretté cette première étape.

    En débarquant à Kuala Lumpur, nous enchainons le jour même avec un vol pour KK.

    À étudier le plan, j’imaginais une ville très grande. En réalité, on en fait très rapidement le tour, tout est accessible à pied.
    Et les iles du TARP sont à une quinzaine de minutes en bateau.


    Dès notre arrivée, on se met en chasse pour réserver nos plongées.
    J’avais noté les principaux centres, échangé quelques mails et comparé les tarifs des sorties sur TARP :
    370 MYR (90€ environ) pour 3 plongées/jour avec Borneo Dream, 325 MYR avec Down Below (basé sur l’ile de Gaya), ou 260 MYR chez Sabah Divers.
    Certains offrent un discount de 10% sur 3 jours.

    Direction le Wisma Sabah, un building qui abrite plusieurs centres, dont Sabah Divers.
    J’ai lu de bons commentaires sur eux et nous choisissons de les consulter en premier.
    Mauvaise pioche !
    On nous annonce que la mer est mauvaise depuis la veille et que toutes les sorties sont annulées.
    - Revenez dans deux jours !
    - Euh… nous, c’est dès demain qu’on veut plonger
    En fait, le propriétaire, Allan, a esquinté son bateau et Peggy, son assistante, raconte des histoires et nous ballade de façon désagréable.

    Je téléphone à Borneo Dream (situé à l’autre bout de la ville).
    - Désolé, pas de sortie demain.
    - Aaargh…
    La météo n’est pas super, mais la mer n’est pas agitée au point d’interdire de plonger !?

    Un peu déconcertés, nous continuons à visiter les autres centres du Wisma Sabah, et finalement on trouve notre bonheur chez Diverse Borneo (managé par un Australien).
    - C’est OK. Les conditions climatiques devraient être acceptables. Vous serez 3 ou 4.
    -
    Tarif : 220RM, 54€ tout compris pour 3 plongées/jour/personne (avec notre équipement).

    Le lendemain, le ciel est bien couvert, mais ce n’est pas la tempête annoncée par Sabah Divers.


    TARP

    Le programme est simple. Rendez-vous vers 9h à la jetée Jesselton où sont amarrés tous les bateaux qui vont sur TARP : vedettes pour les plongeurs et promènes-couillons pour les touristes qui vont passer la journée aux iles.
    On s’équipe sur le ponton ou sur la vedette, et on fait route. À bord, le pilote, un équipier à tout faire et Jun, notre DM, très sympa, très efficace sous l’eau.
    15-20 minutes plus tard on est sur zone.

    Planning classique de la journée :
    1ère explo de 50 à 60 minutes, vers 9h30.
    Petit break-détente sur la plage de l’ile la plus proche.
    2ème explo.
    Retour sur l’ile pour un mee goreng ou un nasi campur dans un des restos de la plage (le déjeuner fait partie du package).
    Courte sieste à l’ombre des arbres.
    3ème explo et retour vers 16h30 heures à la jetée.
    L’équipe de Diverse Borneo s’occupe de récupérer notre équipement, le rincer et le mettre à sécher jusqu’au lendemain.


    Les deux premiers jours, le temps reste médiocre : soleil et nuages alternent avec quelques passages pluvieux.
    La visibilité est assez pauvre, la mer a été bien brassée par le coup de vent et le plancton n’arrange pas les choses.
    Mais l’eau est à 29°. Alain est en shorty. Moi qui suis toujours frileux, j’ai gardé ma 5mm et c’est le bonheur d’avoir chaud pendant une heure

    Pour notre première journée, on plonge sur les sites de Gaya, la plus grande des iles de TARP, en palanquée de 4 : nous deux, Jun et son copain Jerry, en formation DM.

    On descend à 20m, avec une visi pourrie. Mais je suis heureux de me retrouver là après trois mois d’inactivité. Le corail est varié, avec, notamment sur Clement Reef, de très belles tables d’acropora de toutes tailles. Et beaucoup d’éponges aussi. On rencontre les habituels poissons coralliens, et une grosse tortue. Ainsi qu’une bonne diversité de nudibranches.


    2ème jour, on va vers les petites iles : Manukan, Sulug et Mamutik.
    En début de matinée, la visi est pire que la veille. 1 mètre, 1,50 maximum.
    Sur le site de North Sulug, on avance , le masque pratiquement collé au corail.
    D’entrée, je me retrouve nez à nez avec un poisson scorpion qui me fixe de ses gros yeux. Gloups !
    Mais c’est une explo sympa.

    À suivre, deux plongées sur Mid Reef, un beau plateau corallien.
    Une fois au Sud, une fois à l’Est.
    La visi est très changeante. On passe de 2m à 5m, puis ça retombe à 2m.
    Il y a une grande variété de corail, notamment de larges colonies de corail noir, avec de grandes branches vertes. Certaines mesurent près d’1,50m de hauteur.
    Jun nous montre des crevettes et un crabe porcelaine cachés dans les anémones, plusieurs poissons feuilles et de nombreuses «limaces de mer».

    À un moment, Alain me retient par une de mes palmes car Jerry nous fait signe en plaçant sa main verticalement au-dessus de la tête !
    Je suis passablement étonné. Comme Alain aussi. Un requin ici ?
    Et oui…
    Caché dans une anfractuosité, un petit bébé requin est allongé là.
    Un nurse shark, d’après Jun.

    Pour notre explo sur Mid Reef East, la visibilité s’améliore : 6 à 8m.
    L’objectif fixé par notre DM vise la recherche d’hippocampes.
    Nous allons en découvrir plusieurs, de bonne taille, des jaunes et des marrons.
    C’est une plongée cool au milieu des coraux et des éponges. Murène, poisson-fantôme-arlequin, petit serpent rayé blanc et noir (à moins que ce soit une anguille serpent ?!) et bien sûr des nudis (il va falloir que je me décide à apprendre les noms des différentes espèces).


    Notre troisième journée à KK commence avec la pluie.
    On attend dans un bar de la jetée que le grain passe. Il est prévu de retourner sur Gaya.
    Nous sommes plus nombreux, un groupe de chinois s’est joint à nous.

    Les deux premières plongées sont un peu rock’n’roll. Plusieurs chinois pédalent à mort sous l’eau et vident leur bouteille en 15 minutes.
    Lors de chacune de ces deux plongées, nous entendons une explosion sourde.
    De la pêche à la dynamite à l’intérieur d’un parc protégé ?
    On se regarde avec Alain, très surpris.
    Mais que fait la police ?

    À la réflexion, l’explosion venait sans doute de beaucoup plus loin, les sons se propageant particulièrement bien dans l’eau.
    Quant à l’absence de surveillance, de méchantes langues nous expliqueront que les policiers ne refusent pas le poisson que leur offrent les pêcheurs…

    La 3ème plongée a lieu sur le site de Police Bay, encore un jardin de corail.
    Les chinois sont restés à terre et nous nous retrouvons en petit comité avec notre DM et Jerry.
    C’est une explo insolite.
    Nous allons avoir droit à un festival de comatules. Noires, jaunes, brunes. Accrochés aux éponges barriques ou aux gorgones.
    L’après-midi est ensoleillé, mais à 15-17m de profondeur, à cause du plancton, la visibilité est particulière.
    Nous avançons dans un halo de lumière diffuse, au milieu de colonie de fouets de mer plantés dans le sable avec les comatules noires qui s’accrochent en haut de chacune de ces longues tiges blanches. Et elles se balancent d’avant en arrière, avec le courant.
    Ça me fait penser à un paysage de cocotiers dans le désert, noyés dans la brume…
    Les poissons semblent se déplacer au ralenti, d’avant en arrière eux aussi.
    Les couleurs sont pastel, l’ambiance est féérique.

    Une comatule «volante» vient s’accrocher à la manche de ma combi et reste là pendant toute la plongée.

    Au moment de remonter, Alain découvre une acanthaster.
    Jun, qui l’a vue aussi, se précipite avec son stick pour l’embrocher. Il la perce plusieurs fois pour l’éclater.
    Je suis surpris. J’avais appris qu’il ne fallait pas toucher ces ‘Crowns of thorns’ et encore moins les découper, car elles libèrent leurs œufs qui vont proliférer.
    Jun me dira que, au contraire, c’est une bonne chose : les poissons, et surtout les perroquets, mangent les morceaux de l’acanthaster. Je n’ai pas vu de perroquets, mais c’est vrai que plusieurs poissons se sont rapprochés autour des débris pour le festin

    Mantanani

    Pulau Mantanani se trouvent à 80 kilomètres dans le nord de Kota Kinabalu.
    Pour y accéder, il faut aller en voiture jusqu’à Kota Belud , puis prendre une vedette rapide, si les conditions de la mer le permettent (sinon, on reste à terre…).
    L’ile, ou plus exactement le groupe de 3 iles, était célèbre pour ses dugongs. Ils ont aujourd’hui disparu, mais l’endroit offre plusieurs sites intéressants et une visibilité exceptionnelle.
    J’avais été encouragé à plonger à Mantanani par plusieurs posts lus sur un forum anglais.
    On peut séjourner plusieurs jours sur une des iles, mais nous, on se contente d’un ‘day trip’, avec Scuba Paradise.
    480MYR, 120€ tout compris, de porte à porte (d’hôtel), avec deux plongées.
    Ce n’est quand même pas donné !

    Le minibus passe nous prendre à 8h à l’hôtel.
    1h30 de transport, avec un final pittoresque sur une petite route fréquentée par des vaches. Certaines sont allongées sur la chaussée et le chauffeur doit s’arrêter plusieurs fois et manœuvrer en roulant sur le bas coté.

    La traversée en bateau est paisible , même si on se fait un peu secouer par le clapot.
    Direction : Mantanani Besar, la plus grande des iles.
    Une heure plus tard, la vedette s’échoue doucement sur la plage. On débarque sur un beau sable blanc et fin.
    Grand soleil. Vue au loin sur le mont Kinablu qui commence à se couvrir de nuages.
    Ça attaque bien.

    Première plongée, sur Eagle Ray.
    Alain aperçoit d’emblée une petite raie aigle qui s’enfuit devant lui. Ce sera la seule.
    On se promène au-dessus de gros blocs recouverts de corail.
    L’eau est transparente, la visibilité excellente.
    Quelques superbes anémones violettes, une belle murène marbrée, un couple de gobies de feu, encore des nudibranches. Et en fin d’explo, une magnifique seiche de près d’un mètre, toute craintive.

    Une première plongée bien sympa grâce à une visibilité incroyable.
    À midi, c’est BBQ sur la plage.

    Notre deuxième plongée est une catastrophe.
    On descend à 15 mètres et on arrive sur du sable. Pas de corail, pas un poisson. Rien que du sable.
    Quelques minutes plus tard, notre DM fait demi-tour, puis bifurque à droite, à gauche.
    Il est visiblement perdu.
    Au bout de 10-15 minutes, on remonte sur la vedette.

    Deuxième essai, 100 mètres plus loin.
    C'est l'horreur.
    On plonge sur du corail dynamité à perte de vue.
    Quelques rares poissons.
    Et puis, comble de la désolation : des acanthasters par dizaines !
    Je fais signe au DM qu'on arrête.
    Une fois revenu sur la plage, il s'excuse.
    Oui, mais bon...
    En fin de compte, nous aurions dû réclamer le remboursement d’une partie de notre journée.
    On a été trop gentil d’écraser le coup.

    Dans le bus qui nous ramène on décide d’un bon diner pour se consoler.
    Et à Kota Kinabalu, il y a le choix.

    Restaurants

    Penti m’avait prévenu pour la bouffe : « c'est un coup à faire 6 ou 7 repas par jour et revenir bien lesté tellement c'est une tuerie là-bas entre les Chinois, les Malais, les Philippins, les Japonais, les restos, les cafés, la bouffe de rue...»

    Je confirme, ça a été mortel.

    Notre meilleur souvenir est Philippin, sur Night Market.
    Le « Marché de nuit » est situé sur le front de mer.
    On y trouve toutes sortes de produits et denrées. Alain a fait des orgies de mangues fraiches qu’il se faisait découper sur place. C’est vrai qu’elles étaient exquises.
    Le marché abrite aussi de nombreux stands de restauration, regroupés par spécialité.
    Le top, c’est le quartier Philippin. Les étals abondent en poissons, crabes, gambas, etc.
    On fait son choix, et on s’installe à table (des longues planches sur tréteau avec un banc de part et d’autre).
    En 5 minutes, une serveuse nous sert notre commande, grillée à point. Elle nous aide aussi à préparer la sauce (pas trop « spicy »).
    Les Malaisiens mangent avec leurs doigts. On a droit à des couverts en plastique.
    Nos voisins de table sont gentils avec nous, ils nous font passer les épices, ou des serviettes en papier sans qu’on ne demande rien. On les remercie, « terima khasi », « banyak terima khasi ». Ils sont heureux et nous aussi.
    C’est tellement booonnn…

    Un autre resto nous a emballé : Fatt Kee, sur J.Pantai, à côté de l’hôtel Daya Best Western. C’est un « kedai kopi » chinois qui ne paye pas de mine comme ça. Il est en catégorie B, c’est affiché dans la salle. Car à KK, chaque resto est noté de A à C en fonction de différents critères d’hygiène. Si l’établissement n’affiche aucune lettre, il faut mieux en principe éviter (en fait on ne risque pas grand chose…).

    Pour en revenir au Fatt Kee, il y a la queue dans la rue pour obtenir une table libre. C’est bon signe. Le confort est sommaire, mais le service sympa et rapide. Et la cuisine au wok est géniale. On avait choisi des Sabah veggies (la spécialité locale de légume vert) revenus à l’ail et des crevettes sautées à je ne sais plus quoi.... C’était tellement délicieux, qu’on en a recommandé une deuxième tournée.

    Nous avions aussi prévu de nous faire un seafood.
    Il y en a de nombreux à KK, dont Sedco Complex qui regroupe plusieurs restos sous une même halle.

    On choisit Port View Seafood Village sur Waterfront.
    À l’entrée, il y a des dizaines et dizaines d’aquarium pleins de fruits de mer et de poissons.
    Ils sont disposés en gradin sur plusieurs niveaux, et je vois tout en haut, un gros mérou d’un âge avancé, seul dans un aquarium trop juste pour lui.
    Et à côté, un tout petit requin.
    Tous deux ont l’air très malheureux.
    Ça m’a coupé l’appétit. On est allé diner ailleurs.

    Le dernier jour, on se balade en ville. Shopping dans l’un de grands centres commerciaux et farniente à une terrasse du front de mer en dégustant un mix de jus de fruits frais.
    On fait un petit bilan de notre passage ici.
    Malgré une météo capricieuse, une visibilité médiocre et le flop de Mantanani, on a passé un excellent séjour à KK.
    C’est une ville moderne et sans cachet, mais cool, facile à vivre.
    C’était parfait comme première étape, une bonne entrée en matière avant Sipadan.


    [ À suivre Sipadan : Celebes Explorer vs Borneo Divers ]

  • #2
    Super à lire... quel boulot!
    Vivement la suite!
    .
    [picurl=http://www.plongeur.com/magazine/wp-content/uploads/2007/06/plongeur_468x60.gif]http://www.plongeur.com/magazine/contact/[/picurl]
    Modérateur Asie
    Diving is life.... and the rest is just surface interval...

    Commentaire


    • #3
      Super! Raconte encore!
      On attend la suite...

      Commentaire


      • #4
        Vachement sympa ton CR, surtout à lire depuis la salle de resto de Borneo Divers à Mabul.
        J'attends avec impatience le duel celebes/borneo divers... si jamais Eljer ou Jimmy t'ont fait des misères, ils sont à portée de main pour leur mettre une tape derrière la tête.

        Commentaire


        • #5
          Excellent CR, pas de photo mais le récit imagé et détaillé vaut le détour

          Pas trop de bol sur la visi au Tarp dites donc, pour ma part une visi correcte à la Mabul (10-15 mètres) le premier jour, médiocre le 2ème mais quand même entre 5 et 10 mètres...

          J'avais pour ma part eu la chance de tomber sur Sabah divers dans un bon jour et ça s'était déroulé nickel, j'en dirai plus dans la fin du CR que je dois terminer
          CR permanent : la Réunion d'Est en Ouest

          mes ptits albums photo Picasa

          Commentaire


          • #6
            Super Cr...

            De bonne infos sur la plongée a TARP et Mantanani...

            On attend la suite avec impatience !
            Dream Maker
            MSDT PADI, Ex Tour Leader en croisière (Thailande, Philippines) Amateur De bio, surtout le petit, voir le très très petit...
            Bonnes Bulles...
            ><(((º>`·.¸¸.·´¯`·.¸.·´¯`·...¸><(((º>

            Commentaire


            • #7
              ah ben même si y'a pas de photos (c'est comme les livres sans images comme quand on était pitit ça ) voilà un CR bien agréable à lire et très intéressant (peut être parce que la destination est déjà dans les tablettes ) du beau boulot


              allez au boulot, on veut la suite
              des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

              Commentaire


              • #8


                On attend la suite avec impatience ...

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Wet & Sea
                  J'attends avec impatience le duel celebes/borneo divers... si jamais Eljer ou Jimmy t'ont fait des misères, ils sont à portée de main pour leur mettre une tape derrière la tête.
                  Ah oui, Jimmy…
                  Les commentaires arrivent bientôt


                  Envoyé par penti
                  ...pas de photo mais le récit imagé et détaillé vaut le détour
                  Mon APN repose par 40m de fond du coté de la passe Bateaux, dans le sud de Mayotte. Dégouté, je n’en n’ai pas racheté.
                  De toute façon, j’étais un médiocre photographe.
                  Et j’attends –on attend tous- depuis plus de 4 mois la fin de ton CR, avec tes photos de KK

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Emm@nuel
                    Et j’attends –on attend tous- depuis plus de 4 mois la fin de ton CR, avec tes photos de KK
                    voilà qui est parlé !
                    des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Emm@nuel
                      Ah oui, Jimmy…
                      Les commentaires arrivent bientôt
                      Mon APN repose par 40m de fond du coté de la passe Bateaux, dans le sud de Mayotte. Dégouté, je n’en n’ai pas racheté.
                      De toute façon, j’étais un médiocre photographe.
                      Et j’attends –on attend tous- depuis plus de 4 mois la fin de ton CR, avec tes photos de KK
                      Forcément il va beaucoup moins bien marché ...
                      Superbe CR on s y croirait ... !
                      Reste plus qu à attendre la suite ...
                      CR Expéditions Maldiviennes , CR Croatie & le charme de ses îles , CR Bahamas , CR Thailande , CR Vietnam , CR BALI

                      Mon site : www.underwaterexperience.es

                      Commentaire


                      • #12
                        bon moi ce qui m'intéresse c-est le celebes et Bornéo divers
                        allez hop hop!!!
                        Peu importe contre qui tu te bats; ton adversaire,c'est toujours toi-même NAKAMURA
                        Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique de la moule!!!

                        Commentaire


                        • #13
                          Encore, encore !!!
                          Les blogs de nos plongées :

                          Notre VDN en polynésie sur terre ... et sous l'eau :
                          http://lescostanzoenpolynesie.unblog.fr
                          Un mois à Bornéo (Indonésie et Malaisie) :
                          http://lescostanzoaborneo.unblog.fr

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Emm@nuel
                            Notre meilleur souvenir est Philippin, sur Night Market.
                            Le « Marché de nuit » est situé sur le front de mer.
                            On y trouve toutes sortes de produits et denrées. Alain a fait des orgies de mangues fraiches qu’il se faisait découper sur place. C’est vrai qu’elles étaient exquises.
                            Le marché abrite aussi de nombreux stands de restauration, regroupés par spécialité.
                            Le top, c’est le quartier Philippin. Les étals abondent en poissons, crabes, gambas, etc.
                            On fait son choix, et on s’installe à table (des longues planches sur tréteau avec un banc de part et d’autre).
                            En 5 minutes, une serveuse nous sert notre commande, grillée à point. Elle nous aide aussi à préparer la sauce (pas trop « spicy »).
                            Les Malaisiens mangent avec leurs doigts. On a droit à des couverts en plastique.
                            Nos voisins de table sont gentils avec nous, ils nous font passer les épices, ou des serviettes en papier sans qu’on ne demande rien. On les remercie, « terima khasi », « banyak terima khasi ». Ils sont heureux et nous aussi.

                            Oui, j'en ai de très bons souvenirs moi aussi, mais tu oublies de parler de cet atmosphère très particuliere qui permet de goûter les plats sans dépenser le moindre Ringgit
                            Fichiers attachés
                            Les Voyages plongée d'Alimata : Récits, photos et vidéos sous-marines
                            Annuaire des Carnets de Voyages et de Plongées : Annuaire des sites persos de plongeurs sur leurs voyages plongée

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Alimata

                              Oui, j'en ai de très bons souvenirs moi aussi, mais tu oublies de parler de cet atmosphère très particuliere qui permet de goûter les plats sans dépenser le moindre Ringgit
                              Ah oui.
                              Bravo pour les photos
                              C'est tout à fait ça.
                              Il manque juste celle de la grande table, avec tout le monde autour

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X