Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cr Safari Bali : impressions de voyage illustrées

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cr Safari Bali : impressions de voyage illustrées

    Bali, destination phare et très en vogue, n'était pas, allez savoir pourquoi, dans mes projets. 3 janvier 2009, Eric, p'tit gars raisonnable et soucieux de sa santé, Evidacro en avance sur son temps, fixe cette date pour un arrêt tabagique fort responsable. Condition sine qua non du succès de l'entreprise: mon propre arrêt, lequel n'était pas, mais pas du tout arrêté dans ma sale caboche de fille irresponsable, déraisonnable, addicte et bien peu soucieuse de sa propre santé. Seule motivation donc: l'Amour porté à Mon Homme et la volonté de ne pas le lâcher dans sa démarche aussi périlleuse que salutaire, sentiments constituant ma seule et unique motivation, laquelle, je dois le reconnaître, si belle fût-elle, c'est rapidement avérée insuffisante ! Cette motivation s'est rapidement transfigurer en une pression trop forte et au point de voir poindre l'échec total... jusqu'à la délivrance apportés bien innocemment sur p.com par Redseadiver et Tiste, de retour de Bali, rédacteurs d'un CR alléchant qui sera le déclic qu'il me fallait !


    Oui, la description des plongées, les photos colorées, l'engouement palpable de nos rédacteurs, aura raison de mes dernières résistances et le calcul est vite fait : 18 mois sans consommation de ces maudits cylindres nicotinés estampillés d'un chameau ridicule payent le voyage, Safari compris !

    Juin 2010, après avoir déjoué quelques péripéties professionnelles ayant mis en péril le projet, les billets sont achetés; Cap sur Denpasar, départ programmé au 25 octobre, pour 14 jours de Safari avec Ikandive et deux jours en sus....

    Octobre 2010... cette fois, la date se rapproche, Brenique, 300bars et les autres ont eu leur quota de plongées balinaises et nous cèdent la place ! Pas de volcan islandais capricieux... et c'est au son de l'Internationale et des commentaires journalistiques que la panique monte. La retraite, on ne compte pas vraiment dessus, mais nos vacances, on y tient !!

    25 octobre 2010: C'est un miracle : les raffineries sont bloquées, mais le plein est fait pour tenir jusqu'à Roissy ; à l'abord de l'aéroport, pas d'opération escargots ; aucun mouvement des aiguilleurs de l'air.... et nous poussons un gros soupir de soulagement quand l'avion se détache du tarmac !

    A nous l'évasion !

    Voyage sur la Malaysia sans encombre, à Denpasar, le passage à l'émigration se fait en 5 minutes... reste juste à récupérer les bagages ... et de un, et de deux, et de trois, et... et... euh ??? aux abords des tapis roulants, un sac à dos abandonné par son propriétaire et plus un passager.... et le quatrième sac ? Hummm???? Celui avec mes petites affaires légères, mes maillots, mes affaires de toilette ? « resté à Paris » ...


    Adieu les petits hauts pour lutter contre la chaleur, adieu les produits miracle pour éloigner les moustiques, adieu la crème solaire pour éviter les coups de chaleur, et... gloups... adieu les lentilles pour éradiquer les brumes myopes des plongées à venir !!


    Outre le choc procuré par cette annonce, celui provoqué par la chaleur dans mon accoutrement inadapté (jean et chaussures de randonnée), un autre choc s'annonce à l'arrivée à Padangbai, lieu de fixation d'Ikandive : la présence massive de français. Une horreur ! Autour des trois piscines du Puri Rai et aux abords des restos, ça s'apostrophe, ça crie, ça braille français, des français qui font « comme à la maison », à un point tel que Bali me fait la très désagréable impression d'être un Dom-Tom peu préservé de la toute puissance impérieuse des métropolitains... Berk!

    Heureusement, les visites dans l'île, les transferts et les temps passés à Tulamben et Pemutaran, me feront découvrir la véritable Bali, car Bali, c'est tout autre chose.





    Bali, c'est la conduite à gauche et au klaxon, que chacun respecte, camionneurs, automobilistes et multiples cyclomotoristes, mais aussi les chiens puceux et prudents, qui regardent de gauche et de droite avant de traverser, les poules, attentives, les coqs, nonchalants, les canards, pressés, les oies arrogantes...




    Bali, ce sont les enfants, marchant le long des routes, arborant les couleurs de leur école, peu empressés de rejoindre leur établissement, les couettes des filles fixées haut, quelques petits garçons déambulant, chapeautés d'un sceau en plastique;






    Bali, c'est le port droit et l'adresse des femmes, chargées de foin, d'offrandes, ou de paquets divers, tenus en équilibre sur le sommet de leur crâne;

    Bali, ce sont les personnes âgées, portant encore le sarong au quotidien;

    Bali, c'est une religion naturelle, quotidienne, festive; c'est l'élégance des habits de cérémonie, les prières mêlées de respect et de concentration, mais aussi d'une joie enfantine, de sourires et de légèreté; ce sont les temples qui se succèdent au fil des routes, les humbles, les grands, les incontournables, les familiaux... ce sont les offrandes déposées avec grâce quatre fois par jour devant les temples, pour vénérer Dieu, mais aussi devant les maisons, votre chambre d'hôtel, dans la voiture, sur le bateau, en guise de protection ; ce sont encore les sources sacrées, l'eau bue par trois fois et versée sur la tête, le riz déposé sur le front et au creux de la gorge....
















    Bali, ce sont des regards complices échangés sur les marchés, qui guident les marchandages et les offres contradictoires, les doigts tendus pour déterminer le prix et les éclats de rire partagés, une fois l'affaire conclue avec ces redoutables vendeurs ;







    Bali, ce sont les signes de tête des Balinais en réponse au moindre de vos sourires, leurs invitations à accéder à leurs rites si vous vous faîtes trop timides, la manifestation de leur joie lorsque vous tentez de prononcer quelques mots d'indonésien, voire de balinais, ou simplement lorsque vous vous souvenez de leur prénom ; c'est encore leur humour malicieux, leur gentillesse, leur disponibilité ;







    Bali, c'est la culture en terrasse, les rizières qui rejoignent le front de mer, grimpent le long des collines, s'accrochent aux parois des volcans;
















    Bali, ce sont les conduites d'eau, sœurs jumelles des levadas de Madère, qui mènent l'eau nourricière aux rizières où femmes et enfants se baignent, où trempe le linge à laver ;

    Bali, c'est une cuisine simple et pimentée : le nasi goreng et le nasi campur, le mie goreng, les poissons grillés, mahi-mahi ou cumi-cumi, le bebek betutu, ou le babi guling, met traditionnel des cérémonies ...

    Bali, c'est aussi le chant des coqs, ceux des cours, mais surtout les fiérots, les balèzes, enfermés dans leur cage de bambou en attendant le jour du combat ;







    Bali, c'est la mer et les jukungs ;









    Bali, ce sont des plongées diversifiées, des jardins coralliens et des tombants plus ou moins vertigineux, des langues de sable noircies de cendre volcanique, des rencontres inoubliables, espérées ou non, attendues ou non...

    Bali la variée, Bali la jolie...




    De retour à Pandangbai, la première impression s'est totalement évanouie; la bourgade plongistico-balnéaire a désormais des accents germaniques; la fin des vacances scolaires a signé la sédition des indiscrets, autour des piscines, contrairement à ce que dit la chanson, les cheveux blonds ne se mêlent plus aux cheveux gris, et les étendoirs se drapent de marcels vert de gris et de maillots roses une pièce aux baleines renforcées.

    En ces temps nouveaux, seuls, restent inchangés, l'acharnement des moustiques, les cris nocturnes des geckos, la voix noctambule du seul chanteur de concert de la ville, s'éclatant faussement sur Bob Marley, qui au cours de notre séjour aura shooter un nombre incalculable de fois ce pauvre shérif, les réveils, dès potron minet, aux chants des coqs, aux tintements musicaux des premières cérémonies, aux départs des ferrys... là réside le véritable accent des vacances. Des vacances dans une bien belle destination.

    Mais je n'oublie en rien l'objet premier de ce CR, allez les amis, place aux plongées !
    "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
    des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi
  • Pub

  • #2
    J'aime beaucoup le style.
    Ca donne envie de lire la suite, mais j'imagine le travail. Alors patience....

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par alain76
      J'aime beaucoup le style.
      Ca donne envie de lire la suite, mais j'imagine le travail. Alors patience....
      Merci beaucoup... le style est délayé et en rebute plus d'un !! Merci d'avoir été jusqu'au bout !! La suite arrive, mais je vais essayer de condenser un peu cette fois ... j'ai bien dit : essayé ! en réclamant encore une fois toute votre indulgence...
      "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
      des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

      Commentaire


      • #4
        nondédié gast!!!!
        t'es pas bigoudenne pour jacasser autant....
        a+ pour la suite
        Peu importe contre qui tu te bats; ton adversaire,c'est toujours toi-même NAKAMURA
        Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique de la moule!!!

        Commentaire


        • #5
          Plongée 1 – PADANGBAI - le cou de la tortue 29m; 48min; 27°

          Le thème était donné dès le départ : plonger à Bali, c'est plonger sur des sites d'une grande variété, et si l'idée des tombants me panique, l'annonce des « muck » et des sites sablonneux, me font, dès la préparation du voyage, envie de ne pas arriver les mains vides. C'est là l'occasion rêvée, me disais-je, d'entrer dans la cour des grands, les assurés, les super-stabilisés, les artistes, qui d'un cliché font éclater le bleu, d'un appui sur le caisson tire des portraits poissonneux subtiles. A moi, la photo sous-marine ! A moi, les thèmes du mois ! Si l'humilité légendaire qui me caractérise me fait d'emblée limiter les plongées photo sur des sites paisibles, elle ne m'empêche pas de me munir du caisson dès la plongée de réadaptation ! Départ en Jukung, bateau traditionnel : la montée à bord est délicate, la place à bord limitée, mais l'embarcation est stable et le trajet bien agréable.

          Descente modeste, tant par sa difficulté que par le fond qui nous attend, fait de sable et de coraux brisés. En ce début de plongée, ce n'est guère la « flore » qui retient l'attention, hormis de jolies petites éponges blanches striées de vert émeraude, et une foultitude de comatules bariolées; mais très vite la faune se charge de capter notre intérêt : là, tout près, une murène ruban juvénile ondule dans le faible courant. Place les enfants ! Place ! Je déboule avec mon bel APN, généreusement (et imprudemment) prêté par mon ami Mocko. Je sens que j'ai trouvé là un modèle digne du Canon PowerShot S45, qui vibre d'une jubilation toute artistique dans son caisson !

          Premier shot ! Trop éloignée !

          Second shot, c'est mieux.... euh... pas sûre d'avoir bien fait la mise au point sur l'enrubannée ondulante ... je compte sur la chance du débutant et cède la place au photographe de la maisonnée ; je m'éloigne doucettement et constate avec satisfaction que je n'ai soulevé aucune particule ! L'ondulation, c'est beau, mais il me semble préférable de tenter ma chance sur de ces jolies éponges et sur une crinoïde noire frangée de jaune.

          La pratique photographique n'est finalement pas la bienvenue pour cette plongée de réadaptation : un brin sur-lestée et le constat désagréable d'une Zuma trop haut perchée.

          L'immortalisation des prochaines surprises seront donc pour Eric : à peine plus loin, un pégasus dragonnis se confond avec le sable. Sable que nous quittons là pour poursuivre notre route le long d'un petit tombant, où se succèdent murène ponctuée, crevettes et un très mignon juvénile de Platax, qui me fera reprendre le caisson. Un coup d'œil sur l'écran, et je goûte l'image même de la perfection !!

          Le retour sur le sable s'accompagne de la visite d'une seiche. Me voilà en tête avec le DM, suit la palanquée, et très en retrait Mon Photographe vénéré et un vidéaste accroché à ses palmes !

          Là, une très jolie patate de corail encerclée de minuscules poissons de verre. Le DM m'attire sur le côté. Au pied de la patate : deux magnifiques murènes ruban juvéniles. Un coup d'œil en arrière, j'ai le temps... je tâte de la main vers mon ventre.... vers l'attache... je l'ai perdu ! Le caisson n'est plus là ! Mocko !!! Je ne méritais pas ta confiance ! Mais quel boulet ! L'appareil n'aura pas tenu une demie-plongée !

          Je me retourne, défaite, vers le DM... et me prends littéralement le caisson flottant dans le masque ! Pourquoi personne ne m'a dit qu'un caisson.. ça devait se lester !!!


          Il est là, il n'est pas perdu, c'est un véritable miracle et d'emblée le Power-shot devient à mes yeux un petit Lazare !

          J'abandonne là, la panique de la prétendue perte m'a fait soulever du sable, ça va râler derrière...

          Mais le DM ne semble pas plus ému que cela par mes tourments abandonniques et me guide déjà à l'arrière de la patate vers une éponge barrique, provoquant la fuite rapide d'une squille. Au sein de la barrique, il décèle un petit Pink Squat Lobster.. tout ébouriffé de rose et de violet.. tout croquignolet !

          Avant la remontée, une belle table poissonneuse sert de trône à de beaux anges. Retour à Padangbai pour une pause dans l'eau, le temps du changement de bouteilles. Et c'est reparti. Un coup d'œil sur Lazare. L'attente au chaud ne semble pas avoir été appréciée par lui à sa juste valeur : la condensation se fait intense sur le hublot ... bon, c'est râpé pour la seconde, demain peut-être....


          Sauf que, au retour à l'hôtel, Lazare montre des signes de faiblesse... « il doit sécher », conseil de pro suivi à la lettre. Pendant plusieurs jours, Lazare est moribond, puis s'éteint carrément. En fin de séjour, il se rallume... enfin... Espoirs.... tenter un cliché, il en fait deux, passer en mode lecture, il en refait deux, presser n'importe quelle touche, toujours deux... Lazare nous quitte. Et mes exploits photographiques meurent dans l'œuf... et ce n'est peut-être pas si mal pour l'aspect illustré de ce CR !!


          En attendant, je ne résiste pas à l'envie incommensurable de vous livrer mes cinq chefs d'œuvre, tels quels, sans chichi ni fioriture, sans tricherie, recadrage ni retouche : de l'Art Primitif, dans sa beauté brutale, toute de flou vêtue !




          "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
          des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Envoyé par brenique
            nondédié gast!!!!
            t'es pas bigoudenne pour jacasser autant....
            a+ pour la suite
            Interdiction absolue de faire votre Cooltrane M'sieur Brenique...
            suis pas bigoudenne juré, promis , craché
            Quant à la jacasserie ... je suis obligée de doubler le texte... pour combler l'absence du votre, cher ami !!!
            "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
            des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

            Commentaire


            • #7
              ahhh, je l'attendais !!! (pssss, tu peux pas mettre le photos un peu plus grandes, j'les vois pas bien même avec mes lunettes )
              - Flo -
              mon site : www.plongeuse.eu
              Vidéoflo, la galerie vidéo
              La galerie photo (non-sous'm)
              La galerie photo sous-marine

              Commentaire


              • #8
                Moi aussi quand j'étais petite (heu bon d'accord, quand j'étais jeune, quoi ! ) je faisais une collection de timbres !

                Elle est chouette la tienne !!
                La plongée c'est coule !

                Commentaire


                • #9
                  Quelle prose, j'adore!!!
                  J'ai l'impression d'y être...
                  .
                  [picurl=http://www.plongeur.com/magazine/wp-content/uploads/2007/06/plongeur_468x60.gif]http://www.plongeur.com/magazine/contact/[/picurl]
                  Modérateur Asie
                  Diving is life.... and the rest is just surface interval...

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Flo
                    ahhh, je l'attendais !!! (pssss, tu peux pas mettre le photos un peu plus grandes, j'les vois pas bien même avec mes lunettes )
                    Pour les terrestres : c'est en cours ! Éric s'en occupe... pour mes œuvres sous-marines : n'y penses même pas !!!
                    "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                    des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Envoyé par LaMahie
                      Pour les terrestres : c'est en cours ! Éric s'en occupe... pour mes œuvres sous-marines : n'y penses même pas !!!
                      Merci , déjà les 1ères sont nettement plus à mes yeux (pour les tiennes, faut je te le demande en brezhoneg? )
                      - Flo -
                      mon site : www.plongeuse.eu
                      Vidéoflo, la galerie vidéo
                      La galerie photo (non-sous'm)
                      La galerie photo sous-marine

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Flo
                        (pour les tiennes, faut je te le demande en brezhoneg? )

                        ah, mais pour les terrestres y'en a une bonne partie de Marie
                        des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

                        Commentaire


                        • #13
                          alors les premières photos, je vous épargnerai la murène ruban (j'étais en grand angle à ce moment), y'en aura d'autres

                          une petite ambiance pour se refaire la main





                          le petit dragonnet





                          le platax juvénile (comme la plupart des juvéniles ça bouge tout le temps )








                          des poissons chats





                          la seiche (bon je ne m'attarde pas on en a plein par chez nous )





                          et le fameux pink squat lobster ou galathée de Wally (du nom du guide balinais qui les a découvert) : Lauriea siagiani















                          une petite plongée pour retrouver ses marques, mais le ton est donné il va falloir assurer en macro ; ceux qui me connaissent savent que ce n'est pas mon domaine de prédilection, mais là pas moyen d'y échapper ! les sujets sont là, et quels sujets


                          bon, ben place à la redac' chef c'est l'heure de l'apéro
                          des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Mare Nostrum
                            Moi aussi quand j'étais petite (heu bon d'accord, quand j'étais jeune, quoi ! ) je faisais une collection de timbres !

                            Elle est chouette la tienne !!
                            Moi quand j'étais petite, ma collec' était minable.... je me rattrape !!

                            Envoyé par Manta
                            Quelle prose, j'adore!!!
                            J'ai l'impression d'y être...
                            Merci !!! Vu le nombre de voyages balinais à ton compteur : le prend pour un compliment !
                            "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                            des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                            Commentaire


                            • #15
                              Plongée 2 – PADANGBAI – Tenjung Jepung (orthographe très incertaine) 21m; 47min; 27°

                              Lazare laissé à bord du Jukung, c'est donc les mains libres et le regard alerte que je commence cette plongée. Notre descente provoque le départ couroussé d'une pastenague à points bleus. Point d'orgue du site, une petite épave, suivie de grandes formes grillagées, en voie de colonisation corallienne, abritant une faune timide: de très nombreux petits cantigastères, un coffre à corne, et la faune tropicale habituelle... Les poissons scorpions et trois poissons pierre rendent la balade quelque peu piquante, mais au sein du deuxième amas férailleux, se cache le Saint Graal du sieur photographe : un, puis deux antennaires, les premiers du nom ! Pendant que les pauvres pitchounes se font quelque peu malmener par la tige du DM pour les éloigner des parois, puis par les coups de flashs impitoyables, nous nous sentons épiés par le survol d'un sous-marin, digne de Jules Verne, muni d'une bulle de verre, trimballant quelques humains non bulleux attirés par le monde aquatique. Les pauvres sont trop loin pour mirer ce nouveau juvénile de platax, tout en délicatesse et mouvements soyeux. Une pastenague file, direction la fin de la plongée. Et nous quittons le site en échappant à deux gros balistes titan et en regrettant la remontée trop rapide de la palanquée, qui nous prive de poissons couteaux.. encore une nouveauté !
                              "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                              des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X