Annonce

Réduire
Aucune annonce.

CR : croisière Bali-Komodo - "Wild Dragon World" vs "Au pays du nudi"

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CR : croisière Bali-Komodo - "Wild Dragon World" vs "Au pays du nudi"

    De retour des Maldives, je n'ai qu'une seule envie : y retourner ! Et ce, d'autant plus que nos inénarrables amis suisses ont déjà lancé l'idée d'une croisière nord à l'automne. Oh oui, oui, oui ! Une chance devoir des requins léopards, de cocher sur le carnet le premier requin baleine, de se pâmer devant des mantas, des trains de mantas, des murs de mantas !!! …. Sauf que l'option n'a pas l'avantage de
    séduire Eric.... Môsieur à d'autres envies ; Môsieur veut changer d'air, Môsieur Mon Coeur veut regoûter à la douceur de vivre asiatique, se plonger avec délice dans l'orgie du triangle d'or corallien. Dorénavant rassuré sur mes compétences dans des eaux troublées par du courant, tout de go, mon commandant conjugal me conseille une croisière photo-commando à courant à Komodo. Mais comment donc compromettre un coup pareil !! ... impossible... direction l'Asie du Sud-Est.

    Retour à Bali pour deux bons jours de repos à Ubud, non loin des rizières, de la Monkey Forest et des touristes endimanchés, avant de rejoindre Sanur pour une croisière Bali/Komodo/Bali à bord du Mermaid I, navire de 28mètres, pouvant accueillir quinze passagers, habitué à croiser au large des îles thaïlandaises des Similans.



    Avant même de nous intéresser à la qualité des chambres, à l'organisation des plongées, à la nationalité des dive-masters ou des croisiéristes,au trajet de la croisière, deux questions essentielles nous taraudent, deux angoisses terribles qui nous nouent l'estomac : le cuistot sera-t-il thaï ? Y-aura-t-il une masseuse à bord ?

    Reconnaissons le côté primordial de ces deux questionnements existentiels pour tout bon plongeur ayant goûté aux joies des croisières thaïlandaises !



    De ses années exclusivement consacrées aux eaux thaïs, le Mermaid I garde une partie de son personnel de bord thaïlandais, staff complété par des professionnels indonésiens. Un mixte chaleureux et sérieux qui fonctionne bien, mais certains d'entre eux sortent immanquablement du lot : le facétieux Putu, steward clownesque ; Wunny et Wood, excellentissimes pilotes de zodiacs ; Monsieur Maï, petit bonhomme tout en discrétion, en charge du matériel de plongée et du gonflage des blocs, qu'on adore dès le retour de la première plongée, quand il vient, à peine la combinaison retirée, vous envelopper, tout sourire, d'une grande serviette éponge toute chaude ; Muli, jeune femme délirante, perdue dans ce monde masculin, aidant au service et : masseuse vigoureuse et appliquée !! ; et enfin, fantôme nautique, d'une timidité hors norme, planqué à longueur de journée devant ses fourneaux, le cuistot Thaï, qui fera frémir nos palais du début à la fin du séjour par ses mets délicieux et relevés ! re-

    Nous voilà soulagés,heureux, replets par avance de soins culinaires et plats kinésithérapeutiques.

    Restent nos dive masters : Dolphin, le veinard de la semaine, menant une palanquée de jolies jeunes femmes et assistant à des shows subaquatiques délirants ; Sugi, surnommé Nudi en fin de séjour, affublés de deux couples allemands vidéastes et/ou photographes, qui excellent dans le négativisme, le non respect des règles de protection élémentaire de la faune sous-marine et se plaindront rapidement du trop-plein de nudis lors des plongées ;John, guide anglais, doté du flegme et de l'humour national, d'une classe terrible, gentleman-butler, doté parfois, d'un accent aux tonalités rappelant la faconde de Mister Doolittle dans My Fair Lady, encadrant un couple de russes et deux plongeurs d'origine hollandaise ; Enfin, Isabelle, « Tour-leadeuse »d'origine belge, souriante, agréable et dévouée au bien-être des croisiéristes, d'une patience d'ange, et pour les amateurs, super branchée bio, à l'oeil exercé tant dans la recherche du gros que du tout petit ; un petit bonheur ambulant, traînant derrière ses palmes blanches deux couples français.

    John et Isabelle forment une paire impayable, taquins en diable, quant il s'agit de se battre enfin de plongée pour savoir qui des deux aura trouver ou vu en premier "La" perle rare, martelant à qui mieux mieux sur les photos idoines des livres de bio dont le Mermaid I s'est très largement doté.

    Des encadrants de qualité, un personnel très agréable, des petites attentions qu'on ne trouve nulle part ailleurs (tel le chocolat chaud ou le thé au gingembre servi dans le carré de plongée en fin de plongée de nuit, complétant à merveille la sensation procurée par la serviette chaude) et des chambres spacieuses : imaginer un lit douillet et king size sur un bateau de croisière plongée. Cela vous paraît paraît difficile ? Le Mermaid I l'a fait !!

    L'accueil sur le Mermaid est chaleureux, les présentations entre plongeurs se réalisent avec facilité, d'autant plus que le départ est marqué d'emblée par une pause à Padang Bai, dans l'attente du dernier couple dont le vol réservé a été annulé, les forçant à chercher des solutions de dernière minute pour sauver leur croisière! Lors de la soirée, racontant nos expériences réciproques, Eric et moi jetons un œil vers le site de Blue Lagoon, en souvenir de nos vacances balinaises de l'année passée et de nos plongées de nuit à Padang Bai, histoire de nous mettre dans le bain, avant la longue traversée du détroit de Lombok vers le Sumbawa et l'île de Moyo, où nous attend notre première immersion. Je tiens là, enfin, l'occasion de vérifier si mes galères photographiques bretonnes pour synchroniser au mieux le flash externe aux exigences de « Trésor », mon petitTZ10 rouge passion, n'auront pas été cumulées en vain.
    "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
    des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi
  • Pub

  • #2
    Quelques photos terrestres avant de plonger dans le grand bain !

    En entrée : une balade dans les rizières d'Ubud.
















    En plat de résistance : une traversée de la Monkey Forest.








    En dessert : un quizz : de ces trois là, lequel choisiriez-vous comme nouvel avatar de Searil ?!?!




    ou :



    ou bien ???



    "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
    des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

    Commentaire


    • #3
      Youououh !!

      Du style, de l'élan, et déjà de belles lignes et de la faune en images, chouette un nouveau CR made in cinquante-six !!

      Vite, la suite !!
      :diver: :diver: :diver: CR permanent : la Réunion d'Est en Ouest :diver: :diver: :diver:

      mes ptits albums photo Picasa

      Commentaire


      • #4
        Yes....

        C'est partis....

        Miam...
        Dream Maker
        MSDT PADI, Ex Tour Leader en croisière (Thailande, Philippines) Amateur De bio, surtout le petit, voir le très très petit...
        Bonnes Bulles...
        ><(((º>`·.¸¸.·´¯`·.¸.·´¯`·...¸><((( >

        Commentaire


        • #5
          Quel talent !!!!

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Salut les copains, déjà là !!!
            Bon, et ben, on plonge dans le grand bain alors !!

            Jour 1 (21.10.2011)
            11h00 : Ile de MOYO- ANGEL REEF 68 min – 29,50 mètres

            Trésor, mon petit APN rouge est fin prêt ! La batterie est chargée, le cœur de Trésor palpite. Le joint du caisson est graissé juste ce qu'il faut, le flash bien arrimé à la platine....Ah, ah, ah ! A nous les portraits fabuleux de poisson ! A nous, les macros délicates ! A nous les ambiances fantastiques !!
            Nous descendons sur le côté ouest d'un plateau situé vers 12/14 mètres, précédé d'un mur descendant jusqu'à 40 mètres pour finir vers la partie est, par une large étendue de sable proche de la surface. Ici, la largesse des éponges barriques rivalisent avec le gigantisme des éponges oreilles d'éléphant. La plongée sur le reef réserve une surprise,avec une vie assez dense : demoiselles à foison, papillons,cochers, gros capitaines.... d'énormes éponges oreilles d'éléphants s'étalent sur plusieurs mètres, formant des habitats pour toutes sortes de poissons. Sur la fin de la plongée, l'une d'elle, impressionnante, forme une jolie arche, où se dissimulent quelques petits coraux durs, des demoiselles et des poissons écureuils. L'éponge remonte en replis,au sommet de laquelle s'est fixée une comatule jaune orangée,veillant sur une murène lovée dans son coussin moelleux. Non loin, un corail dur est littéralement emmuré d'une éponge épaisse, telle une enceinte fortifiée. Pour cette plongée de réadaptation, on termine les blocs sur le sable, résidence d'anguilles jardinières et d'une multitudes de petits nudibranches (Isabelle nous épate en trouvant le premier, mais il-y-en a partout!). Au moment de la remontée, un planaire noir ponctué de jaune, bordé de blanc (Thysanozoon nigropapillosus) danse à la façon de Salomée sous nos yeux, jouant de ses voiles délicats.

            Dans cet univers bleuté, Trésor sort tout bouleversé : comment ça, l'eau de mer c'est bleu ?!? Comment ça des éponges, ça ne rentre pas dans le cadre ?!? .... Tout perturbé qu'il était mon Trésor... il va lui falloir un peu de temps pour trouver ses marques, en attendant, il ose à peine vous montrer ceci :

            premier essai :



            deuxième :




            on se rapproche :



            une petite partie d'une des éponges oreilles d'éléphant :



            Forcément, tout ceci ne rivalise en rien avec les œuvres du Maître, qui ne saurait tarder à arriver !!
            "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
            des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

            Commentaire


            • #7
              pour cette première plongée, beaucoup de problème à trouver une bonne orientation du flash (en plus j'ai voulu faire un essai sans le diffuseur et ça me va pas) avec le grand angle et du coup pas grand chose de montrable (on se rattrapera au retour )

              allez 2 quand même





              des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

              Commentaire


              • #8
                15h00 : Satonda Island (Satonda Bay) 28,80 mètres – 60' - 28°

                La descente se fait tranquillement le long de la pente récifale, avec une petite halte vers 25 mètres à la recherche infructueuse de frogfishs, puis à 28 mètres pour la gorgone abritant L'hippocampe pygmée jaune du coin (Barbiganti) qui tentera d'échapper aux plongeurs en restant planqué vers le bas de son corail, près du sable, dos irrémédiablement tourné dans une attitude boudeuse. Ici, les patates coralliennes parsèment la pente de manière parcimonieuse, mais la remontée nous conduit vers une étendue merveilleuse de coraux (Xenia), animée de toute part, telles des milliards de petites mains voulant vous happer pour vous garder . Dans cet environnement mouvant, évoluent les usual suspects, avec, parmi eux d'étranges nudis marqués des liserés bleus, à la tête de requin marteau et beaucoup de cardinaux d'espèces différentes.

                17h00 : Après la visite des fonds marins, une surprise nous attend, avec une petite balade sur Satonda Island dont l'originalité réside en son lac intérieur, ancienne caldeira emplie d'eau de pluie. Sur ses bords, un arbre magique, aux branches rares et moribondes, où chacun accroche une ficelle décorée par ses soins, de restes de coraux, de coquillages et bois flotté, porte bonheur qui permet de voir exaucer son vœu. (Moi, je veux faire plein de belles photos avec Trésor!!!) En tant qu'à en parler : autant avouer ici que le chenapan n'a pas fait de merveilles sur Satonda !!


                19h00 : Plongée de nuit sur Satonda Bay 15,8 mètres – 60' - 29°

                Trésor, petit être courageux, dont le flash n'est aucunement muni d'une lampe pilote veut tenter le tout pour le tout. c'est décidé, cette nuit, sera sa première plongée de nuit !

                Nous privilégions la recherche sur le sable. Très vite Isabelle appelle sa petite troupe pour une mini seiche verte et bleutée, bigarrée, pas plus grosse qu'un ongle de pouce (Bobtail Squid – sépiole -Euprymna tasmanica ). A côté, deux pegasus amoureux se voient séparés par les palanquées enivrées de découvertes nocturnes. Dans la croisée des phares je repère la fuite massive de bulles de l'octopus d'Eric. Qu'à cela ne tienne, on n'est très peu profond et les blocs sont pleins : on continue ! Nous nous éloignons sur le sable en faisant particulièrement attention aux nombreuses et collantes rascasses, comme aux non moins nombreuses petites raies pastenagues aux rares points bleus et aux ailes pointues. La lumière de mon phare rase le sable et surprend deux yeux émargeant du sable. J'ose à peine retenir le groupe, mais le sourire triste qui accompagne la paire d'yeux me rassure : j'attire bien mes acolytes pour un uranoscope. Dans nos lumières ainsi rassemblées, Isabelle fait plus fort, avec un Ghost Pipe fish quasi translucide et tout rikiki (S. paegnius). Dans la foulée de cette plongée : crevettes diverses, cardinaux, mante grise au regard tournoyant, bernard l'ermite trimbalant trois anémones en guise de camouflage, sole tropicale, coquillage en goguette, et à nouveau un petit couple de pégasus...


                Trésor a réussi à se lier d'amitié avec le phare, enfin... pour l'instant !















                "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                Commentaire


                • #9
                  Jour 2 : SANGEANG Island

                  8h00 : HOT ROCKS 28 m – 76' - 26°

                  A la suite de la plongée de nuit, le Mermaid I reprend sa route, pour une seconde navigation nocturne. Au loin, un orage zèbre le ciel d'éclats lumineux, mais au réveil, une découverte de taille nous attend ; un coup d'oeil à travers le hublot laisse deviner un paysage saisissant : une île crevassée, recouverte d'une végétation qui tapisse les parois d'un cratère ensommeillé depuis sa dernière éruption, en 1906. Au pied du cratère dégagé, la plongée va démentir la quiétude terrestre par la démonstration de l'activité sismique sous-marine. Enfin, quiétude... sur le zodiac et après la bascule arrière : c'est l'affolement général ! A tour de rôle, des sifflements nous inquiètent et nous demandons à notre binôme de vérifier stab et bouteille, persuadés de devoir manquer d'air. En fait, point de défaut mécanique, seuls en cause, les chants appuyés des nombreuses cigales de l'île qui nous font croire à des fuites d'air !!!

                  La plongée démarre sur une pente douce de sable. Ici, s'élèvent dans les eaux claires des bulles, qui s'échappent du sable poudreux et noir, conséquence du système volcanique; au pied d'une patate, une trace jaune marque la sortie d'une eau chaude et soufrée. La faune n'est en rien gênée par ses manifestations, prémices d'une colère terrestre, nudis endémiques et crevettes s'y prélassant tranquillement. Une large anémone a établi ses quartiers, tout près du Trou du Diable, profitant de cette aubaine naturelle pour y installer un repère de balnéothérapie pour quelques vieilles demoiselles, venant s'y réchauffer leurs arêtes calcifiées !!

                  Le récif nous attend à main gauche, pour une arrivée sur du corail noir. Noir ! Noir ? En fait, le corail noir opte ici pour une variation infinie de couleurs douces, du blanc au jaune paille, en passant par l’ocre. Il s'étend sur le récif en buissons éclatants qui côtoient coraux mous ou Xenia et autres coraux cerveaux gigantesques. Sur la pente récifale, se succèdent nombre de nudibranches très variés. Devant tant de sujets, Trésor s'affole ! Le stress gagnant, il se fâche contre son flash. C'est qu'ils sont parfois bien planqués ces jolis nudis et le flash heurte la paroi, se recroqueville, se barre sur les cotés ! A force de voir son écran afficher des photos essentiellement noires, Trésor peste et enrage, capable par sa ire de déclencher la secousse sismique du siècle !

                  C'est bon ! Une demi-heure de foutue ! La colère gagne aussi la patronne !! Bon, font ch*** ses deux là ! Les frères ennemis vont pas me gâcher une plongée d'exception par leur défaut de compatibilité de M*****, tout ça pour des P***** de nudis à la C**, alors que la faune fixée est enchanteresse et qu'un banc de thons tape dans les bancs de poissons avoisinant.

                  Pis tient! J'ai bien envie de pas les rallumer, maintenant que je leur ai cloué le bec à ses deux C******ons. Même pas pour ces belles anémones à bulles au rouge fluo flamboyant et ses beaux clowns !

                  Au retour sur le sable, quelques clowns clairs dans leur anémone magnifique verte et un petit feuille jaune teinté de vert, que je dégote, plus petit que ses voisins anthias, mais diablement attirant. Allez , il est pas simple à shooter, tapi derrière deux petits coraux protecteurs, mais je tente une réconciliation photographique.... bof !





                  "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                  des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                  Commentaire


                  • #10
                    Hot rocks : une plongée avec une ambiance unique : entre les manifestations volcaniques, l'explosion des bouquets de corail noir, la diversité du corail et de ses habitants, y'a de quoi faire !

                    bon pour moi ça sera encore une fois du grand angle (et pourtant y'avait de quoi faire en macro : nudis à foison, crabes orang outan, crevettes, poisson feuille, clowns, etc ...) malgré l'eau assez chargée

















                    des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      11h00 : Deep Purple27,2m – 72' – 27°


                      Une très jolie plongée, marquée par un courant fort !
                      Et puisque les frères ennemis ne semblent pas animés de volonté réconciliatrice : je fais de la vidéo, pi' c'est tout !!

                      Une petite merveille corallienne que ce site : tables d'accroporas, Xenia, cerveaux, éponges barriques, coraux fouets ou balais constituent le terrain de base d'une faune foisonnante : pygmée jaune, épervier, couple de gros anges « sixbanded », nudis, anges, trompettes, en veux-tu envoilà !!

                      Le récif, frappé du courant, se poursuit vers une pointe s'avançant vers la mer jusqu'à un tombant aussi raide qu'inattendu, passant du sable au bleu profond. La visibilité très chargée et le courant nous empêchent de vérifier l'adéquation du nom du site, deep purple : le mur est normalement recouvert de larges gorgones pourpre.

                      Nous gagnons un peu en hauteur pour le retour, sur une étendue de larges tables d'accroporas. Pendant notre déambulation sous-marine, Isabelle nous porte une petite pierre, abri d'un nudi lilliputien rouge flamboyant.

                      Une très belle plongée où il doit être fort bon de palmouiller doucement, dommage qu'elle ne soit pas doublée, elle en vallait très largement la peine !!
                      "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                      des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                      Commentaire


                      • #12
                        15h00 : LIGHTHOUSE 29,9m 72' 27°

                        Après le désastre photographique du matin, nouvel essai ! Trésor s'est fait tout petit, histoire de calmer un peu la Patronne ...
                        Et c'est à nouveau une large bande de sable noir qui nous reçoit en ce début de plongée, qui descend doucement puis plus nettement vers 20 mètres, pour s'enfuir tout schuss profondément, entre deux récifs que nous négligeons pour nous concentrer sur la faune des sables. Au milieu de cette plage sous-marine, quelques petits herbiers assez ras apportent une note végétale.
                        Trésor est allumé, prêt à accomplir quelques efforts de conciliation ! Enfin, c'est ce qu'il a fait croire le bougre. Car malgré la subtile manip. effectuée sur le bateau par la Patronne, cet esprit vil et fat s'est débrouillé pour bloquer la nouvelle carte à l'écriture !! On en recausera mon gars, on en recausera !



                        En pourtant, il en avait des sujets à venir : en début de plongée, une anémone s'étale sur la poudreuse noirâtre. Dans la famille de clowns noirs,deux gros spécimens montent une garde sans merci envers tout intrus venant menacer leur future descendance : un gros amas orangé situé au pied de l'anémone-tapis, concentre la ponte du bienheureux couple. Du côté opposé, un crabe porcelaine parade, un brin fiérot. Plus loin, plusieurs murènes serpentiformes pointent leur museau hors du sable. Dans un petit creux, il faut aiguiser le regard pour mirer un petit poisson marron bien particulier : un feuille cacatoès. Au delà de 25 mètres, un poisson fantôme robuste épouse les couleurs vert/jaune de son environnement herbeux.En remontant la pente, quelques petites patates avec des nudis en nombre et des blennies dans leur trou tubulaire.

                        Je connais des Trésors débutants qui se seraient damnés pour moins que ça !

                        19H00 : LIGHTHOUSENuit 16,8 mètres - 69' – 27°



                        Le second binôme de la palanquée française nous abandonne. Nous voilà donc partis pour, de fait, une plongée à trois sur une récif très coloré. Côté faune : un poulpe pour ouvrir le bal, à trois reprises, une espèce de gros nudi pourpre, le dernier doté d'une crevette impériale ; les crabes sont aussi de sortie dont un crabe orang outang, deux gros crabes fuyards, camouflés sous des morceaux d'éponge plats. Le second sera d'ailleurs freiné dans son essai de record de vitesse par cette ombrelle trop grande pour lui qu'il cogne sans cesse, voir qui le bloque entre deux coraux....

                        Nous continuons avec la rencontre d'une petite squid Bobtail changeant de couleur sous l'effet du phare, ou de la timidité ou encore de la frayeur. Un deuxième petit octopus fermera ce bal haut en couleur !

                        Un récif très coloré mais aussi tout en mouvement, remuant sous l'impulsion des polypes gourmands, des anémones ouvertes, des comatules dépliées. Sous la lumière des phares une vivacité colorée qui défit le noir de la nuit (rouge vermillon, jaune pétaradant, rose ultra girly...) mais il paraît que ce n'est rien en regard de la plongée de nuit promise le lendemain sur Pink Beach (qu'en fait nous ne ferons pas!!!) dansle Parc de Komodo. Komodo vers lequel nous faisons directement route dès le retour sur le bateau.
                        "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                        des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                        Commentaire


                        • #13
                          allez c'est parti pour de la macro


                          un xeno crab





                          le feuille cacatoes




                          un crabe porcelaine




                          nudi (Chromodoris reticulata)




                          nudi (Chromodoris hintuanensis)




                          nudi (Hypselodoris nigrostriata ?)




                          le poisson fantome robuste :





                          et c'est tout pour le moment, demain on rentre dans le parc de Komodo
                          des CR pour voyager un peu ? : le dernier : Nord Sulawesi L'amie Cléo à Bornéo, Croisière Bali-Komodo, Croisière grand sud "Amis des Maldives Bali, Des Similans à Ko phi phi, La Réunion entre terre et mer,Marsa shagra Soudan

                          Commentaire


                          • #14


                            Merci pour ce début de CR au petit dej...

                            Petit détail le crabe ressemble plus a Lissocarcinus laevis, Crabe Clown Qu'a Neopetrolisthes maculatus Crabe Porcelaine...

                            Vite la suite.....
                            Dream Maker
                            MSDT PADI, Ex Tour Leader en croisière (Thailande, Philippines) Amateur De bio, surtout le petit, voir le très très petit...
                            Bonnes Bulles...
                            ><(((º>`·.¸¸.·´¯`·.¸.·´¯`·...¸><((( >

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Martinoo

                              Merci pour ce début de CR au petit dej...
                              Petit détail le crabe ressemble plus a Lissocarcinus laevis, Crabe Clown Qu'a Neopetrolisthes maculatus Crabe Porcelaine...
                              Vite la suite.....
                              Et ben, y'en a au moins qui suit !!!
                              Merci M'sieur Martinoo . La suite donc :

                              JOUR 3 :
                              8H00 CRYSTAL ROCK 25,9 m– 61' - 29°

                              Tous les Cr en parle comme l'une des plongées incontrounables. La descente est impressionnante ! Dès les premiers regards : platax, deux gros mérous amoureux en nettoyage, des carangues ignobilis agitées,un napoléon juvénile joueur au ras de la descente récifale. Platax, angesmultiples et variés, gaterins (bagnards, mochetés, rayés, arlequins), capitaines, écureuils sont partout. Quoi privilégier dans une telle masse, que choisir, où regarder, qu'identifier ?

                              Les carangues ignobilis et bleues tapent mais s'écartent farouchement. Eric me fait le signe du dauphin : il vient d'en voir un chasser !! Trop tard !

                              Une variété, une diversité, une intensité rares. Pourtant, Isabelle fait le choix de quitter le récif pour une surface de cailloux ponctuée de petites patates !!!! Pourquoi ces « terres » misérables loin des richesses où nous baignions quelques instants plustôt ? Un choix qui nous laisse perplexes ! Au retour à bord, elle nous donne une explication cocasse : « Je trouvais que ça ne bougeait pas assez : quand ça bouge plus, c'est magnifique ! » !!!!!!! Ah !!! Parce que ça ne bougeait
                              pas là ?!?!?!

                              Pas de gros... retour sur le récif.

                              Deux pointes blanches passent non loin, ainsi qu'un gris de récif.

                              Outre les retrouvailles de la faune abondante, la faune fixée est aussi réjouissante :des alcyonaires pétant de couleur ( dont certains à la Yvette Horner, si vous voyez ce que je veux dire !!) , des gorgones généreuses, des tables d'accroporas impressionnantes dont une table king size sur laquelle se repose un seul gaterin alors qu'elle pourrait accueillir quinze convives humains !

                              Une plongée fantastique qui se mesure à la quantité d'air rendue dans les bouteilles : moins de 10 bars, nous frôlons tous la peine sèche de très peu.

                              Chacun sur le donhi doute de la réalité de la chasse du Dauphin et réclame qui une photo,qui une vidéo pour preuve. Sur le Mermaid, les sourires des plongeurs équivalent aux nôtres, certains affichent cependant des sourires encore plus larges : ces chanceux là auront passer cinq bonnes minutes avec le dauphin, dansant sur le haut durécif, près de la surface... (et en plus, ils avaient des vidéos très probantes).

                              Au fait, vous voulez rire ? Mon petit S2000, tout aussi rouge que Trésor, partage en plus de la couleur, le même caractère cabochard et rancunier que ce sacré APN ! Môsieur est sorti deux fois. Dont une plongée de nuit avec vingt pauvres photos immontrables …. mais Môsieur décide que « non ! »« C'est assez ! » « Pas la pêche ! » « J'ai les piles dans les talons ! » Jouant lesdémoralisés : « Je ne suis pas un être lumineux... » et nous laisse là en plan, refusant de se déclencher ...

                              Argggggghhhh ! Alors que Trésor avait décidé de faire de beau cadrage, avec de bons paramètres...
                              C'est à désespérer !
                              Ca me fera des photos souvenirs, heureusement qu'Eric s'en en donné à coeur joie.
                              "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                              des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X