Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Galapagos - Croisière sur le Galapagos Sky - Janvier 2018

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Galapagos - Croisière sur le Galapagos Sky - Janvier 2018

    Bonjour à tous,

    Mon premier CR sur ce forum, en espérant qu’il puisse être utile/intéressant pour certains d’entre vous.

    Une croisière aux Galapagos était assurément le voyage plongée le plus haut dans ma todo list. Fin Octobre, sur un coup de tête, je me dis que c’est le moment de réaliser ce rêve. Je contacte H2O voyage et en 2-3 jours je suis inscris pour une croisière plongée d’une semaine sur le Galapagos Sky. Voilà comment le voyage s’est passé :

    J0 : Départ de Paris pour Guayaquil avec transit à Amsterdam et escale à Quito. Au bout d’un vol assez interminable j’arrive à Guayaquil où il fait chaud et humide. J’ai une chambre d’hôtel réservée pour la nuit à l’aéroport.

    J1 : Le matin, embarquement pour le vol vers San Cristobal (l’une des 2 îles des Galapagos avec des liaisons aériennes vers le continent). Je rencontre mes compagnons de croisières et un membre de l’agence du bateau nous assiste pour l’enregistrement. Arrivé à San Cristobal, embarquement sur le bateau via des zodiacs depuis le port où de nombreux lions de mer et iguanes nous mettent tout de suite dans l’ambiance. Accueil, briefing, installation dans les chambres et du matériel de plongée. En fin d’après-midi, mini plongée de réadaptation sans intérêt de 15 minutes à proximité du port : l’eau est fraiche et la visi médiocre. Nous sommes le 31 décembre, mais à 22h tout le monde est au lit. Navigation durant une grosse partie de la nuit pour rejoindre Bartolome.

    J2 : Nous débarquons sur la petite île de Bartolome pour une petite excursion d’1h30. Il fait très beau et le site est magnifique (notamment la vue depuis le sommet). Certaines scènes du film « Master & Commander » ont été tournées ici. En fin de matinée, nous partons pour notre première vraie plongée, sur la pointe de l’île de Bartolome. La plongé, sans être mauvaise, n’avait rien de spécial. La visibilité est très médiocre. L’après-midi nous avons 2 plongées à Cousins Rock. Le site est assez réputé et est présent sur la plupart des itinéraires des bateaux de croisière plongée. Les deux plongées seront assez identiques : on commence à un bout du rocher et on va à l’autre bout en longeant un petit mur. La visi est toujours assez mauvaise alors nous restons collés au mur (il y a apparemment pas mal de passages de pélagiques dans le bleu sur ce site), nous verrons tout de même une raie aigle et une mobula dans le bleu vert. Le site est bien fourni en poissons tropicaux, il y a également beaucoup de tortues et de raies marbrées qui se reposent dans les renfoncements du petit mur joliment décoré de coraux mous. 2 lions de mer passent furtivement. Au bout du rocher, un gros banc de barracudas, assez proche, nous offre un joli spectacle. Je ressors content de ces 2 plongées mais la visibilité décevante commence à m’inquiéter. Navigation toute la nuit pour l’île de Wolf.

    J3 : Nous sommes à Wolf et le guide nous fait un briefing spécial à propos des plongées sur les îles du nord (Darwin et Wolf) souvent soumises à un fort courant. Les 3 plongées de la journée se déroulent de la même manière (ce sera similaire à Darwin) : le zodiac nous amène à proximité de la rive, au-dessus de rochers à 10-15m, là où le courant se sépare en deux pour nous emmener soit sur le site « Landslide » soit sur le site « Shark bay ». Immersion négative, on descend vers 20 mètres et on s’accroche aux rochers pour profiter des requins qui passent devant. Les requins (marteaux, galapagos) sont là mais pas en très grand nombre (entre une petite dizaine et une trentaine par plongée) et généralement isolés ou en petits groupes. Il y a également beaucoup de tortues, des bancs de carangues à gros yeux pas farouches du tout et des poissons tropicaux de toute sorte. Nous n'avons vu qu'une seule raie aigle (mais imposante et de près). Nous faisons des sauts de puces, emmenés par le courant le long des deux sites. A la fin des plongées nous partons dans le bleu faire notre palier de sécurité. Le courant a forci tout au long des 3 plongées pour devenir fort sur la dernière. La visibilité est toujours aussi médiocre et ça atteint mon moral, je ne peux m’empêcher d’être déçu. Une plongée de nuit était au programme, mais vu la description, la plongée n’avait pas l’air d’avoir un intérêt monstre, j’ai fait l’impasse, comme la plupart d’ailleurs.

    J4 : Arrivée à Darwin au petit matin. Le passage devant l’arche de Darwin avec les jolies lumières matinales vaut son pesant de cacahuètes et je suis assez ému de découvrir ce site mythique. Nous ferons 4 plongées aujourd’hui, toutes sur le site de l’arche, qui est le seul site de plongée à Darwin. Bonne nouvelle dès la première plongée : la visi s’est bien améliorée ! Niveau organisation des plongées, même combat qu’à Wolf : on regarde les requins depuis les rochers en faisant des sauts de puces et on finit dans le bleu. Il y a beaucoup, mais alors beaucoup de vie : gros bancs de poissons créoles du pacifique, bancs de carrangues à gros yeux, une carrangue à grosse tête énorme, des tortues et murènes en grand nombre, thons, wahoos (thons banane), dauphins et raies mobulas de loin, toute sorte de poissons tropicaux et bien sûr les requins : marteaux, requins des galapagos et soyeux aux paliers dans le bleu. Les deux premières plongées seront très chouettes. La 3ème sera exceptionnelle : dès la mise à l’eau il y a un groupe de 5-6 marteaux juste en dessous, puis, depuis les rochers, le spectacle des marteaux et des requins des galapagos qui passent devant/à côté/au-dessus sera continu. En milieu de plongée le guide décide même de descendre un peu et de titiller la fin de la no dec time pour en profiter un peu plus. Au bout de 35 minutes nous nous décrochons et remontons lentement en survolant la zone sableuse située à gauche (quand on a l’arche dans le dos) du site. Apparaît alors devant nous un mur de marteaux, il y en avait du sol au plafond, peut-être 150 ou 200 requins. Le spectacle est irréel, magique. Les requins s’éloignent, reviennent, il y en a partout. Nous resterons de longues minutes à profiter de ces instants, le guide est surexcité, signe que le moment est spécial. En remontant sur le zodiac nous étions tous d’accord pour dire que c’était la plus belle plongée de notre vie. Seul regret : j’ai réussi à mettre la carte SD à l’envers dans ma caméra…aucune vidéo de toute la plongée. Pour la 4ème plongée, nous retournerons dans la même zone. Spectacle exceptionnel là encore même si les bancs de marteaux sont moins imposants. Le soir, en sirotant ma bière sur le pont, je me dis que j'ai vécu une sacrée journée et la frustration de la veille est bien loin.

    J5 : Les deux plongées matinales à l’arche seront dans la même veine que celles de l’après-midi la veille. A noter, un moment assez génial : en nous décrochant des rochers pour aller dans le bleu, je me retourne et vois un banc de carangues nous suivre, je me rapproche petit à petit et me retrouve finalement intégré au banc, il y a des carangues tout autour de moi, à peine à quelques dizaines de centimètres. J’ai l’impression d’être un poisson qui nage avec ses congénères. Je n’avais jamais ressenti ça en plongée et c’était assurément l’un des moments forts de ce séjour. A midi nous naviguons vers Wolf ou nous ferons une dernière plongée. Ce fut une excellente plongée : nous avons passé 15 minutes dans 5 mètres d’eau à jouer avec des phoques des galapagos et un gros lion de mer, puis ce fût la combo rochers-marteaux habituelles (avec pas mal de passages) et enfin dans le bleu où un impressionnant banc de bonites passe à proximité et où nous avons trouvé ce que nous cherchions : un groupe de dauphins voulant bien jouer un peu avec nous. Navigation toute la nuit pour la côte ouest de l’île de Fernandina.

    J6 : Ce matin c’est la plongée iguanes marins à Cabo Douglas. Ils sont toujours là, il suffit d’attendre qu’ils aient suffisamment chauffés au soleil pour se mettre à l’eau. L’eau est très chargée et fraiche : 17°. Nous restons 20 minutes avec les 4-5 iguanes que nous avons croisés. Ils se nourrissent d’herbes/algues sur les rochers et remontent à la surface en se dodelinant joliment. La suite de la plongée sera assez inintéressante. L’autre groupe verra des manchots et des « flyless » cormorans. Nous naviguons ensuite vers Punta Vicente Roca, situé sur l’île d’Isabela. C’est un site ou il y a des stations de nettoyage pour mola mola. Le guide nous annonce 60% de chances d’en voir. Nous en verrons trois (+ un depuis la surface) dont un qui aura la gentillesse de passer lentement juste devant nous. Là encore un spectacle rare et magnifique. En dehors des molas molas il y avait de nombreux requins dormeur cornus (horn shark) et nous avons aussi vu un joli et gros lièvre de mer (le guide m’a dit que ce n’était que le 2ème qu’il voyait aux Galapagos). Une deuxième plongée était prévue sur le même site, mais j’étais le seul motivé pour affronter de nouveau la fraîcheur de l'eau ! Comme j’aurais empêché les autres de faire un tour en zodiac pour observer les animaux sur la rive, j’ai également renoncé. Tour en zodiac pour tout le monde donc, pour observer iguanes, lions de mers, divers oiseaux. Navigation toute la nuit pour rejoindre l’île de Pinzon.

    J7 : La plongée sur l’île de Pinzon est la dernière du séjour, elle nous aura permis de voir deux espèces plus ou moins endémiques : le fameux poisson chauve-souris à lèvres rouges et la murène serpent. Nous contournerons ensuite un rocher avec un joli mur recouvert de coraux mous et hébergeant un joli banc de poissons anges. Nous naviguons ensuite vers Santa Cruz, débarquons et visitons une ferme à tortues puis temps libre dans la ville. La fin du séjour approche et nous fêtons ça avec l’équipage. Navigation vers San Cristobal

    J8 : Vol en fin de matinée pour Guayaquil puis vols vers Amsterdam et enfin Paris…retour à la grisaille, au froid et à la pluie parisienne de ce mois de Janvier. J’ai des images plein la tête et une certitude : je vais y retourner bientôt, cet endroit est en effet aussi exceptionnel que ce que les gens en disent.

    Quelques infos complémentaires :
    Le bateau : Le Galapagos Sky est confortable, l’équipage au petit soin, la nourriture excellente. A noter que le nitrox y est gratuit ainsi que les sodas, les bières et le vin. Les 2 guides de plongées étaient excellents et connaissaient parfaitement les sites.

    L’organisation des plongées : les clients (16 max) sont séparés en 2 groupes définis au premier jour (les sharks et les dolphins). Chaque groupe a son côté de la plateforme de plongée et ils alternent départ en premier et guide de plongée. Sous l’eau c’est padi-style : tous derrière le guide, en binômes ou trinômes qui remontent faire un palier de sécurité (qui est à faire systématiquement) au bout de 45 min ou 50 bars (60 si le courant est fort). Plongées à décompression interdites et nitrox (32%) pour tout le monde pour toutes les plongées. Profondeur max limitée à 33m, nitrox 32 oblige. Ils prêtent à chacun une balise GPS/radio ainsi qu’une sorte de corne de brume à mettre sur le direct system par binôme. Les briefings étaient très sérieux et clairs avec notamment une explication très précise de la conduite à tenir si le courant nous emporte loin et que le zodiac ne nous voit pas.

    Conditions : Il a fait beau en surface une grosse partie du séjour avec qq moments plus nuageux. Les températures étaient agréables et le soir on supporte une couche en plus. Sous l’eau la visi a souvent été médiocre, mais par chance s’est bien amélioré là où c’était le plus important (Darwin). Le guide nous disait que cela était en partie dû à la pleine lune (c’était en plus une « super-lune ») qui faisait remonter le plancton pendant la nuit. Les conditions n’étaient de toute façon pas normales, avec des températures (entre 24° et 16°) plus fraiches que prévue (il y a un phénomène la nina en ce moment dans le Pacifique). Nous n’avons finalement eu que du courant relativement faible (à part une plongée à Wolf).

    Si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas !

    Nicolas

    (ci-dessous, la vidéo du séjour que j'avais déjà posté dans la rubrique dédiée)
  • Pub

  • #2
    Super CR, merci !

    Commentaire


    • #3
      Je plussois le commentaire de Matt.

      Super CR et merci de faire partager ton expérience aux membres de p.com

      Commentaire


      • #4
        Merci Travelping pour ton super CR.
        Cela me rappelle la même croisière sur le Galapagos Sky il y a trois.
        C'était en mars et il y avait par contre beaucoup moins de marteaux.
        Santi fait-il toujours parti de l'équipe des guides ?
        Toujours prêt à buller

        Commentaire


        • Travelping
          Travelping commenté
          Modifier le commentaire
          Bonjour ! Merci pour ton commentaire. Non pas de Santi comme guide (nous avions Quike et Max). Mais de ce que j'ai compris les guides sont des indépendants. Quike alterne semaine de croisière et semaine dans un club de plongée à Santa Cruz.L'un des deux travaille aussi sur le bateau Agressor je crois.

      • #5
        Merci beaucoup pour ce CR qui est très agréable à lire. Question budget, combien ça t'a coûté la virée au paradis ? (avion et croisière)

        Commentaire

        • Pub

        • #6
          Merci pour vos commentaires ! ravi que ce CR ait pu vous plaire.

          MomZo, au niveau du prix, ça a été assez cher : 7600 Euros en tout (sauf le pourboire final...j'ai donné 500$, ce qui est la "norme"). . Dans le prix, il y a la croisière, les vols, la chambre d'hotel à Guyaquil à l'aller, les différentes taxes (notamment entrée du parc des Galapagos) et l'assurance.

          Par contre, il y a moyen de trouver moins cher, car:
          • Je suis passé par une agence (H2O voyages) qui fait évidemment une marge (mais qui a aussi des réductions)
          • Les billets d'avion étaient très chers car j'ai réservé tard et c'était la période des fêtes (départ le 30 Décembre)
          • Le Galapagos Sky est apparemment le bateau le plus luxueux des 7 qui ont la licence pour faire des croisières plongée. Ceci dit, la différence de prix avec les autres ne semble pas non plus énorme. J'avais également une cabine sur le pont supérieur (donc plus chère).

          Commentaire


          • MomZo
            MomZo commenté
            Modifier le commentaire
            Effectivement, c'est un sacré budget !

        • #7
          Même prix avec un autre organisme il y a 3 ans.
          C'est donc le budget à prévoir
          Toujours prêt à buller

          Commentaire


          • #8
            Hello, merci pour ce super CR.

            Je vis au chili, les Galapagos devraient être une destination plus abordable pour moi, enfin quand j'aurai le niveau car ça parait reservé aux plongeurs expérimentés ; je n'ai que 7 plongees avec mon OW.

            Commentaire


            • Travelping
              Travelping commenté
              Modifier le commentaire
              Désolé pour le retour tardif. Assez d'accord avec diver1, je te conseille d'attendre d'avoir plus d'expérience. Pour une croisière, ils demandent de toute façon 50 plongées mini je crois. Ceci dit il y a probablement, hors croisière, des sites accessibles à la journée qui seraient compatibles avec ton expérience.

            • MrSoyouz
              MrSoyouz commenté
              Modifier le commentaire
              merci pour tes précisions !

          • #9
            Les plongées sont plutôt difficiles pour un débutant. J'aurai en effet tendance à recommander 50 plongées au minimum pour en profiter, car il y du courant. Il faut descendre très vite sur les sites pour ne pas dériver. Il peut même y avoir des washing machines (courant tourbillon ou ascendant/descendant).

            Sinon Coco ou Malpellos. Sites réputés mais je ne connais pas la difficulté des plongées.
            Toujours prêt à buller

            Commentaire


            • #10
              Je vais plutot aller voir du coté de Rapa Nui donc !

              Commentaire


              • #11
                Bonjour et merci pour ce CR très détaillé et très intéressant. En résumé, il y a donc combien de plongées sur la semaine avec le Galapagos sky? 45min au fond, ça fait du 55min arrivé en surface, c'est bien ça? La date de ta croisière, c'était octobre? Merci pour ces précisions.

                Commentaire

                Chargement...
                X