Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[CR] Séjours parallèles ou Bonita en Egypte

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [CR] Séjours parallèles ou Bonita en Egypte

    L'affaire avait commencé sous forme de boutade le jour où j'avais invité Bonita à partager mes vacances à Safaga. Puis, de fil en aiguille, les choses avaient évolué et nous avons décidé de partir à deux pour un séjour plongée au soleil.

    Au programme : pour moi, plongeouilles en eau chaude et claire, pour Bonita, préparation du N3.

    Ne se sentant pas très à l'aise avec l'écrit, elle m'a demandé de rédiger son CR. J'ai donc joué les nègres, elle a fourni la documentation, moi la plume.

    Bien que grande gueule sur le forum, la minette est tout à fait charmante et bien élevée voire réservée.

    Son histoire de refus de certification ayant été digérée, elle avait repris ses tables et ses cahiers et s’apprêtait à suivre docilement le programme de formation – peut-être avec un arrière parfum de revanche mais très modéré et positif. Visiblement, nos discours sécuritaires avaient porté leurs fruits et c'est en toute conscience qu'elle abordait ce nouveau niveau dans la plongée.

    C'est ainsi que par une belle fin d'après-midi ensoleillée, nous débarquons de notre bétaillère à Hurgada. Premier effet Chat Noir : le chauffeur nous a oubliées à l'aéroport. Course pour récupérer des visas, appels téléphoniques. Tout fini par s'arranger et la voiture arrive finalement.

    Le transfert vers Safaga se passe sans problème et nous arrivons enfin à la nuit tombée.

    Le gîte réservé ne se trouvant pas en bord de mer comme la batterie d'hôtels habituels, Bonita commence à manifester quelques inquiétudes en voyant la voiture quitter la route carrossée pour emprunter un chemin qui n'a jamais connu la voirie. Nous traversons un quartier que l'on dirait bombardé. Immeubles en construction et jamais achevés, chiens errants, pas d'éclairage urbain. L'Egypte profonde quoi !






    Elle se rassure quand elle voit où nous allons loger : une jolie maison de quatre étages, flambant neuve, quelques marches desservant une galerie, un accueil impeccable. Chambre 203. Ah oui mais non. Ce n'est pas une chambre mais un petit appartement avec salon, coin frigo/évier, bouilloire posée sur un bar de marbre noir, salle de bains avec baignoire et chambre avec deux lits, des rangements et un petit balcon pourvu de deux fauteuils et d'une table. Le tout est décoré avec goût et visiblement bien entretenu. La climatisation fonctionne bien et il règne une fraîcheur agréable. Les petites attentions sont toujours là.






    Posage des bagages, vidage des sacs, douchage et hop, direction la salle à manger. Repas excellent, personnel aux petits soins et, un must, trois chats qui se baladent sur la terrasse.

    La soirée est courte en raison de la fatigue du voyage et du fait que la journée suivante commence tôt : rendez-vous à 8 heures à la marina située à 5 minutes à pieds.

    Jour 1.

    Un pick up vient récupérer le matériel pendant que nous flânons en direction du port pour embarquer sur le Tornado. Il fait une chaleur d'enfer mais les formalités de départ sont rapides et nous appareillons presque immédiatement.

    A souligner tout particulièrement l'excellente logistique qui nous permettra de partir, tous les matins, dès l'embarquement, les autorisations étant immédiatement délivrées.

    Il ne reste plus qu'à gréer les blocs et profiter du voyage après le contrôle des papiers.

    C'est là où Bonita se prend son premier vent : « Tu n'as pas beaucoup de plongées et aucune en autonomie depuis ton N2 ». Excuses vaseuses de la mise en examen : « Ah ben quand même. Je plonge un peu HS et c'est en autonomie mais je suis toujours avec des plongeurs bien plus expérimentés. Celui qui connaît le site prend la plongée en charge. » Il n'est pas impossible que le terme HS ait été de trop !:-)

    Tout cela nous mène à l'heure du briefing.

    Premier site = Abu Soma Marina.

    Programme Bonita : Descente à 5 mètres, vidage de masque + LRE, 20 m, vidage de masque + LRE, arrivée à 40 m, vidage de masque + LRE. 3 remontées assistées sur signe pas bien de 40 à 5 mètres, retour à mi-profondeur et guidage de palanquée.

    Quoi, vous avez dit check dive ? Pas de ça entre nous ! On n'est pas des lopettes, on prépare les commandos dans la plus pure tradition FF.

    Pauvre Bonita, explosée de consignes, qui me lance un regard désespéré et se jette à l'eau comme on va au supplice.

    Bien entendu, rien ne va. La première RA est une catastrophe, puis la deuxième, puis la troisième. Toujours cette peur d'aller trop vite à partir des 20 mètres qui fait qu'elle ralentit trop voire stoppe. Pour couronner le tout, erreur d'orientation. Vas donc retrouver ton chemin dans un champs de coraux quand tu as été abrutie de consignes et que tu as donc oublié une partie du briefing.

    Le debriefing est douloureux …. et ce n'est que le premier d'une longue série.

    Pendant ce temps, moi : Murène javanaise, jolis coraux en bon état, poisson pierre, poisson scorpion, poissons clowns, cochers, demoiselles. Belle plongée de 67 minutes.








    La deuxième plongée de Bonita est précédée d'un cours théorique sur les ADD. Ca, ça va, Bonita gère. Elle a revu tout le programme du N2 et n'apprend rien de neuf. Oyez, oyez, bonnes gens, on apprend plus en prépa N2 qu'en prépa N3 !

    Deuxième site = Tobia Arba

    Programme Bonita : 2 RA sur signe pas bien de 40 m à 5 m. Léger mieux mais ça galère encore. Toujours ce souci de vitesse lente et de stop. De plus, la monitrice a un ordinateur petit gris qui n'est pas étalonné comme celui de Bonita et cette saloperie pousse des cris d'orfraie dès 9 mètres minute. La pauvre Bonita qui était restée sur des 10/11 m/mn ne comprend plus rien. Ces alarmes en dessous de la vitesse préconisée lui pourriront la semaine car il faut bien dire qu'une vitesse de remontée à 6 m/mn, c'est bien lent et tu as vite fait de purger un coup de trop.

    Un coup d'orientation après retour à mi-profondeur. On rajoute un petit lâcher de parachute pour faire le bon poids et c'est une Bonita épuisée qui remonte sur le bateau.

    Avec tout ce stress, la pauvre a affiché des scores de consommation dignes de figurer au Guiness Book ce qui lui vaut quelques réflexions peu bienveillantes.

    Pendant ce temps, moi : Visite nonchalante des sept patates avec leurs rascasses volantes, une belle murène tatouée, des anthias et des glass fishes par millions, des lumières toujours aussi belles dans les 5 mètres – 57 minutes.







    Au retour, pas question d'aller traîner dans la boutique de Momo ou de prendre un verre au Jasmine.

    Bonita est une loque et elle a des devoirs = lecture du bouquin de Foret chapitre essoufflement.

    Jour 2.

    Premier site = Abu Kefan Sud

    Bonita : on prend les mêmes et on recommence.

    Palier à 5 m – LRE + VDM

    Palier à 20 m – LRE + VDM

    Stop à 40 m – LRS + VDM

    RA de 40 m à 5 m sur signe pas bien.

    RA de 40 m à 5 m sur panne d'air.

    Retour à mi profondeur et guidage de palanquée.

    Pas d'amélioration notable. Bonita n'y croit déjà plus. Seule l'orientation s'améliore et elle retrouve le chemin du bateau facilement et «sur le principe, je m'en fous. J'aurai combien de remontées assistées à faire dans ma vie ?» me dit Bonita après un débriefing tout aussi saignant que la veille.

    Au retour, exercices de tables – consécutives, successives, violation de palier, remontée rapide. Encore une fois, rien de neuf. Ca passe haut la main.

    Pendant ce temps, moi : coraux superbes, poissons trompettes (ou flûtes, je ne sais jamais), barracuda – 60 minutes












    Deuxième site : Abu Kefan Nord Pour Bonita : 2 RA de 40 m à 5 sur essoufflement avec 360° à 5 m. «Je n'en peux plus, j'ai l'impression que je vais me transformer en bouteille de champagne». Balade avec orientation «enfin un truc simple, tombant main gauche aller, main droite retour. Une vraie respiration!».

    Lâcher de parachute.

    Pendant ce temps, moi : suite de la visite du récif. A peu près la même chose que le matin avec beaucoup plus de courant et en prime des passages de carangues.





    Jour 3
    .

    Premier site = Panorama Sud

    Pour Bonita : 1ère RA de 40 m à 5 m sur perte de détendeur avec prise connue de Bonita puis nouvelle RA de 40 m à 5 m sur perte de détendeur avec apprentissage d'une nouvelle prise. «j'ai enfin eu l'impression de découvrir quelque chose ». A part ça, le petit gris continue à brailler comme un putois entraînant toujours un freinage trop important et une fin de remontée trop lente. «J'en ai marre de passer mes plongées à la sauver. La prochaine fois je la laisse au fond ou je la mets sur orbite».

    5 minutes à mi profondeurs et balade avec orientation. Lâcher de parachute.

    Les oreilles de Bonita n'ont pas du tout apprécié ces nombreuses descentes. Les retours au fond sont de plus en plus difficiles et les remontées donnent lieu à de mélodieux crépitements. « Et en plus de me faire iech, je me carbonise les oreilles. C'est pas des vacances ».

    Pendant ce temps, moi : gorgones à gogo, belles tables d'acropora, passages de fusiliers, un cure de diodons et de tétrodons masqués des coraux mous de toutes les couleurs et le passage d'un napoléon presque à bout de bras et, bien sûr, le palier interminable à Anémones City.





    Deuxième site = Panorama Nord

    Pour Bonita : RA sur perte de détendeur, RA sur essoufflement. La deuxième RA est complètement ratée. La pauvre Bonita est totalement dégoûtée de cet apprentissage, elle ne fait même plus d'effort, elle subit totalement les cours. La dernière RA se transforme en simple décollage jusqu'aux 20 mètres avant de reprendre le guidage de palanquée et l'orientation. «J'en ai marre de me savoir constamment observée et d'avoir le «binôme» derrière moi qui n'en perd pas une miette. On n'a pas trouvé mieux pour conduire quelqu'un à la faute ! Je voudrais simplement profiter d'au moins UNE plongée. Je finis cette merde et je change de crémerie : Padi for ever.».

    Un petit lâcher de parachute pour finir.

    Au programme de la soirée, lecture du bouquin, chapitre les ADD.

    Pendant ce temps, moi : gorgones, rascasses, énormes poissons scorpions et toujours ces nuages d'anthias qui sont si jolis dans la lumière des derniers mètres.










    Aspirant - Laboureur - du "Lacs Sombres et Froids Diving Tour" canal hystérique. HS for ever

  • #2
    Pfffouu !
    Quel Kif ce CR; déjà il résout le mystère bonita ! Elle n'est pas un fake !
    Ensuite le reste, c'est que du bonheur .... enfin pour toi, parce-que bonita, elle, elle semble à la ramasse non?
    Y'a une suite ?
    Bardass utilise aussi un OSTC.
    Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

    Commentaire


    • #3
      même pas de spoiler pour connaître la fin, on est obligé d'attendre l'épisode suivant.
      Sexa j'exagère Club

      Commentaire


      • #4
        Jour 4.

        Premier site = Panorama Sud (again. Les sites à plus de 40 n'étant pas nombreux, comme il y a sur le bateau Bonita et un club qui valide ses N3 et que le vent souffle énormément, nous sommes obligés de retourner sur les mêmes lieux).

        Pour Bonita : RA sur essoufflement de 40m à 5 m avec 360°

        RA de 40 m à 20 m sur échange d'embout (fictif). Guidage de palanquée et orientation tombant main droite / main gauche, le but dans ces orientation étant d'arriver sous le bateau.

        La consommation de Bonita s'améliore un peu mais reste encore trop importante, notamment en raison des efforts qu'elle produit à chaque redescente pour faire passer ses oreilles. Il lui faut désormais un grand moment pour rejoindre les 40 mètres après les remontées « elle a pas l'air fine, posée en bas dans ses bulles à m'attendre. C'est un peu ma vengeance . »

        Bonita en a plus qu'assez des cours mais elle s'entend de mieux en mieux - à bord - avec sa monitrice qui se révèle très intéressante et plutôt sympa. Elles arrivent à aborder des sujets extérieurs à la plongée, ce qui détend un peu l'atmosphère. « C'est pas qu'elle soit mauvaise en surface mais au fond, c'est quand même très scolaire. Pas de valorisation de la réussite mais pointage régulier de l'erreur. Ca me convient pas. J'aimerais qu'elle soit parfois un peu plus positive. »

        Pendant ce temps, moi : même plongée que la veille avec le jardin de corail, le poisson scorpion, à nouveau Anémones City avec une anémone sac d'un joli violet.









        Deuxième site = Panorama Nord

        Pour Bonita : Plongée enfin sans RA mais uniquement guidage de palanquée depuis le début. Reprise du briefing avec adaptation, définition du trajet, des profondeurs, du moment de demi tour check du binôme cobaye qu'on lui a prêté.

        Descente dans les 30 mètres pour s'apercevoir qu'il n'y a rien à voir. Remontée dans les 15 pour admirer les bénitiers, un napoléon, des rascasse et des thons, le tout sur un jardin de corail.

        Évidemment, elle a mal estimé le lieu de mise à l'eau et a raté le plus beau du plateau en allant trop loin le long du tombant mais elle a ramené tout son petit monde au bateau et a même su utiliser le courant pour ne pas fatiguer sa palanquée en fin de plongée. Pas bien glorieux mais tout le monde est revenu à bord après un lâcher de parachute un peu timide.

        Au programme du soir, lecture du Foret chapitre les éléments et documents de sécurité à bord d'un bateau.

        Pendant ce temps, moi : je servais de cobaye à Bonita:-)











        Jour 5.

        Premier site : Salem Express

        Pour Bonita : Remontée assistée de 30 m à 5 m sur essoufflement puis explo de l'épave à mi profondeur et guidage de palanquée – côté pont. Consigne : « on reste sans palier » elle en a pris une minute = pas bien ! « Et pan dans les dents ! »

        Pendant ce temps, moi : exploration du bas de l'épave avec les objets éparpillés lors du naufrage. C'est un peu bizarre. On voit des valises, vêtements et autres objets personnels. Il y a longtemps que j'ai apprivoisé l'idée de la mort, que je n'ai plus peur des fantômes et que je visite volontiers les cimetières mais j'ai trouvé une ambiance de plongée étrange et pas forcément agréable. La partie haute est plus plaisante avec un début de colonisation par les coraux et les animaux. Une petite murène s'est installée ainsi que des syngnathes en grand nombre à la proue. Je n'avais jamais eu l'occasion de faire cette plongée. C'est désormais fait mais je n'y retournerai pas si je peux faire autrement. Au fond, je me demande si je n'aime pas les épaves parce qu'elles n'ont rien de poétique et nous ramènent à la réalité. Je préfère largement les décors impressionnistes des jardins de coraux aux natures mortes hyper réalistes en métal.

        Pendant la pause du repas, Bonita à passé son examen théorique. Questions sur la conduite à tenir en cas de suspicion d'ADD, calcul de tables avec remontée rapide après une deuxième plongée et quelques autres questions que j'ai oubliées.

        Deuxième site : Shaab Abdallah

        Fin des cours pour Bonita qui se voit offrir une plongée d'explo avec uniquement le guidage de palanquée.

        Pendant ce temps, moi : balade dans un jardin de corail comme je les aime avec le tour des patates, des pastenagues, un baliste titan, un ange géographe géant, un poisson scorpion de très grande taille, une traversée d'un petit passage plein de glass fishes, des anthias, des carangues des citrons et tout et tout.




















        Conclusion de cette formation. Notre pauvre Bonita, bien qu'ayant fait énormément d'efforts n'a pas réussi son niveau. Sa théorie était parfaite mais il lui a été reproché un manque d'aisance et une trop grosse consommation, ce dernier point présentant quelques risques pour des plongées profondes. Elle valide quand même facilement son PA40 mention « tu n'es dangereuse ni pour toi ni pour les autres » et préconisation de le transformer en N3 quand elle se sera forgé plus d'expérience. « Alors ça, rien n'est moins sûr ! Dive is fun not galley »

        Jour 6.

        Site = Tobya Soraya

        Petite plongeouille en palanquée format PADI – un guide et deux binômes.

        Tout était là pour réconcilier Bonita avec la plongée plaisir : Des diodons comme s'il en pleuvait, des petites crevettes transparentes dans des anémones ainsi que des crevettes à rayures, des rascasses volantes sous tous les surplombs, des raies pastenagues, des sapins de noël sur les coraux durs, des platax sous le bateau. Que de bonnes raisons de revenir sans l'enjeu d'un niveau.



















        Rendez-vous l'année prochaine, même endroit, même saison.

        La formation de Bonita en quelques chiffres :
        10 plongées

        • 6 VDM
        • 6 LRE
        16 remontées assistées
        + de 500m de remontées (est-ce bien raisonnable?)
        • 6 RA sur essoufflement
        • 1 RA sur panne d'air
        • 3 RA sur perte de détendeur
        • 6 RA sur signe pas bien
        • + en prime 1 RA (partielle de 40 à 20 m) sur échange d'embout
        Cours théoriques sur
        • les ADD
        • l'essoufflement
        • la narcose
        • les équipements et documents de sécurité
        • les tables
        Rien sur
        • la planification (Bonita sachant se servir le l'option planning de son ordinateur, le sujet a été escamoté)
        • l'utilisation du compas
        • la consommation
        • le travail sur la stabilisation
        • Ces 4 points étant pourtant des demandes expresses de Bonita).
        Messieurs, mesdames, je déclare ouverte la compétition P vs F

        Ah, j'allais oublier. Moi, j'ai vu ça












        Les photos ne sont pas dans l'ordre des plongées, je suis arrivée à les mélanger lors du transfert Picasa
        Aspirant - Laboureur - du "Lacs Sombres et Froids Diving Tour" canal hystérique. HS for ever

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par losbh
          j'ai pas tout bien tout suivi votre mic-mac Lyonnais et alentours, mais pourquoi Bonita ne va pas se faire une vraie bonne formation N3 avec Lolo-Bardass par exemple ?
          Parce que le déambulateur c'est pas pratique pour les RA
          Les sidemounteux, c'est des mecs pas foutus d'avoir un bon trim en backmount

          Commentaire


          • #6
            Merci d avoir fait le CR LN
            Vu qu' il faut être agrégé de littérature pour écrire sur le forum!
            Ca fait vraiment c... de ne pas avoir ce N3
            Plutôt qu' un free lance j aurais du passer par une grosse structure ca aurait peut être été plus facile
            Du coup me voila PA40 c est déjà pas mal
            Peut etre que le LSFDT voudra plonger plus facilement avec moi!
            Qd a une formation avec Laurent il n est malheureusement pas BESS
            Et son club est bcp trop loin!
            C est claire qu avec un formateur comme lui ca serait le top!

            Commentaire


            • #7
              Attends, j'hallucine, sur une photo, il n'y a pas un dauphin qui fait ... caca ? Ou alors c'est ma vue qui me joue des tours!
              Super CR Ma Catounette, splendides photos !
              Je suis triste pour Bonita : Au fait j'ai un N4 qui me sert à rien, si ça peut la dépanner je lui refile
              Bardass utilise aussi un OSTC.
              Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Bonita74
                C est claire qu avec un formateur comme lui ca serait le top!
                Je ne comprends pas qu'elles soient toutes folles de lui ! Il est pourtant quelconque non?
                Bardass utilise aussi un OSTC.
                Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                Commentaire


                • #9
                  des photos de poisson, c'est bien.
                  mais pas de photo de Bonita ?

                  ce CR est incomplet.
                  Sexa j'exagère Club

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par DuboisP
                    des photos de poisson, c'est bien.
                    mais pas de photo de Bonita ?

                    ce CR est incomplet.

                    J'ai promis des photos de nichons à Encore+2.
                    Les sidemounteux, c'est des mecs pas foutus d'avoir un bon trim en backmount

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Jenecplu

                      J'ai promis des photos de nichons à Encore+2.
                      Allez, soit sympa Lapinou, fait tourner !
                      Bardass utilise aussi un OSTC.
                      Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par losbh
                        en écho à un fil en cours, si il ne s'agit pas :
                        - d'un joli troll,
                        - d'un règlement de comptes
                        - ou d'un terrible éloignement de la version initiale...
                        (laisse...c'est de la mauvaise vanne qui ne t'est pas adressée.... )

                        ben oui, bien sur : il s'agit là clairement du degré zéro de la formation N3.
                        Vas-y que j'te prends un(e) N2, et que j'te lui fait faire de la RA depuis 40 au lieu de 20 jusqu'à plus soif. Merci, fermez le banc.

                        j'ai pas tout bien tout suivi votre mic-mac Lyonnais et alentours, mais pourquoi Bonita ne va pas se faire une vraie bonne formation N3 avec Lolo-Bardass par exemple ?
                        Tout le monde (ou presque) s'accorde sur l'importance du formateur et non du système ou de l'agence pour une formation de qualité.


                        On a side note : didon..... c'est nouveau la photo sous marine ?
                        Eh oh
                        Bardass, il s'appelle ni Jésus ni David Copperfield
                        Ni faiseur de miracles, ni magicien
                        Chuck Norris utilise un OSTC.
                        Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par CMDC
                          Allez, soit sympa Lapinou, fait tourner !
                          Je les ai pas. Le Chat refuse de me les donner. Parait que Bonita ne me fait pas confiance
                          Les sidemounteux, c'est des mecs pas foutus d'avoir un bon trim en backmount

                          Commentaire


                          • #14
                            C est claire que j ai plus confiance au Chat qu au Lapin!

                            Commentaire


                            • #15
                              pareil que paulo
                              sauf que j'appelle pas ça un caca mais une énorme bouse ou carrément un dégazage puisqu'on est dans la mer
                              même les dauphins doivent faire attention à ce qu'il mange
                              "What if ?" ....... there is no pastis anymore ?
                              Préservons la couche d'eau jaune !


                              Site photo+biolo Searil

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X