Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Croisière BDE avec DUNE

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    Envoyé par Rick76 Voir le message

    Correction: nous n'avons pris la mer que Dimanche 6. Nous sommes arrivés à Marsa Alam dans la nuit de Samedi à Dimanche
    Bon, soyons simples, quand vous êtes partis, ça fonctionnait ?


    l'avenir, c'était mieux avant !

    Commentaire

    • Pub

    • #77
      De toute façon il aurait ramené les clients à terre ça aurait râlé aussi.
      Donc dans tous les cas ça aurait râlé .

      Commentaire


      • #78
        Envoyé par benbulle Voir le message
        De toute façon il aurait ramené les clients à terre ça aurait râlé aussi.
        Donc dans tous les cas ça aurait râlé .
        Oui, finalement, tout bien réfléchi, l'option : "voyons déjà si nous arrivons à les noyer, comme cela personne ne râlera" était la plus judicieuse !!! CQFD
        Vieux singe... vieux con... vieux sage... va savoir!!!

        Commentaire


        • #79
          Tu étais bien entendu sur place pour juger de la situation

          Commentaire


          • #80
            voilà, comme toi !!!
            Vieux singe... vieux con... vieux sage... va savoir!!!

            Commentaire

            • Pub

            • #81
              Si on peut m'expliquer, avec des mots simples, le rapport entre un inverseur en panne et la noyade...


              l'avenir, c'était mieux avant !

              Commentaire


              • #82
                Le risque d'accident pendant les manoeuvres d'amarrage sur les sites de la BDE avec un bateau qui n'est pas manoeuvrant est assez évident, me semble-t-il. Il suffit d'ailleurs de lire les CR des participants ci-dessus pour s'en convaincre.
                Vieux singe... vieux con... vieux sage... va savoir!!!

                Commentaire


                • #83
                  En gros c'est courageux, de la part de Dune de venir s'exprimer ici. Le problème est en cours de gestion de leur coté (un peu tard a mon gout mais bon ...). Ne pas oublier que ce Mois de Mai, ils ont du avoir à gérer énormément de clientèle du a cette conjonction de pont et de viaduc du mois de mai. D'où la recherche de prestataire moins habitué a travailler avec eux, afin d'assurer leurs contrats. Comme dit précédemment, ils ont pris un risque contractuel et financier avec ce prestataire, a eux d'assumer ce risque et de payer le cas échéant.
                  Concernant le problème mécanique, si on fait confiance aux dire qu'ils s'en sont aperçu que le lundi, la réaction est dangereuse et montre l'exemple a ne pas suivre. Avarie mécanique qui compromet la manœuvrabilité c'est retour au port point barre. Au vu des récits, cela me donne la mauvaise impression que le capitaine était au courant (le retard au démarrage du a la recherche d'un document manquant, le livre de bord, ils ont caché quelque chose ou quoi ?), et que lorsque la première vraie manœuvre nécessitant l'inverseur est arrivée ils ont déclaré l'incident .... Sans parler des annexes et de leur état (heureusement que des blocs étaient dispo pour regonfler le zodiac percé ...), et l’état du bateau ...
                  Dune doit assumer sa prise de risque, et gérer ce problème, c'est aussi à ça que l'on reconnait le professionnalisme d'un opérateur.
                  Pareil je suis entièrement d'accord avec Rick76 et ceux dénonçant ce problème (et non c'est pas un chantage au remboursement/geste commercial), pour un mauvais restaurant, je fais part sur place de mon mécontentement, mais derrière suivant la réaction et la gestion du problème, et je le fais savoir très rapidement (en bien mais aussi en mal). Ils auraient gagné a envoyé une personne de leur staf pour gérer leur arriver et commencer a éteindre le mécontentement ....
                  Dans le fond tu es pas si con .... je sais pas j'ai pas le niveau pour y descendre !

                  Commentaire


                  • #84
                    Hello tout le monde,

                    Juste pour être équitable et transparent, Dune a fait amende honorable et nous a offert, par l'intermédiaire de notre TO, un dédommagement financier tout à fait honorable si l'on tient compte du fait qu'on a quand même été à bord, où on a mangé, bu et plongé pendant 6 jours, et si l'on exclut l'aérien, les taxes d'aéroport, visa et assurances. Je précise que ce message concerne mon binôme et moi-même, j'ignore si tout le monde a eu droit à la même offre.

                    Bref, pour ce qui nous concerne, le litige s'arrête là, et nous sommes contents que le croisiériste ait reconnu ses torts et ait fait un geste commercial significatif.

                    -J




                    Plongeur salsero et vice versa
                    www.salsabulles.org

                    Commentaire


                    • #85
                      Envoyé par nics Voir le message

                      Alors que Dune a reconnu publiquement ici même hier à 9h et des poussières qu'il y avait un soucis... je vois pas bien la peine de traiter le capitaine d'incompétent
                      En fait, la réponse est simple: si Dune a reconnu ici que le bateau a déclaré un problème sur son inverseur, à aucun moment on ne nous a expliqué, sur le bateau, ce qui se passait. D'où ma formulation: soit un capitaine incompétent, soit un bateau non-manoeuvrable, puisque je n'en savais rien jusqu'au message de Dune sur ce forum.

                      En l'absence de la moindre explication (et ce n'est pas faute de l'avoir demandée) à bord, on en était réduit à formuler des hypothèses.

                      Quoi qu'il en soit, comme je le disais dans le message précédent, pour moi le dossier est clos.

                      -J




                      Plongeur salsero et vice versa
                      www.salsabulles.org

                      Commentaire

                      • Pub

                      • #86
                        Si les principaux concernés sont satisfaits de la compensation apportée par Dune pour la résolution de cette situation alors il reste à féliciter Dune pour cette bonne attitude face à un client mécontent à juste titre et à remercier les plongeurs d'avoir porté à notre connaissance cette aléa à titre d'expérience.
                        Backmount is so DEAD

                        Commentaire


                        • #87
                          Envoyé par Amore Voir le message
                          Si les principaux concernés sont satisfaits de la compensation apportée par Dune pour la résolution de cette situation alors il reste à féliciter Dune pour cette bonne attitude face à un client mécontent à juste titre et à remercier les plongeurs d'avoir porté à notre connaissance cette aléa à titre d'expérience.

                          Néanmoins, pour moi, il reste un arrière gout de vacances niquées et ça me fait braire !
                          Bardass utilise aussi un OSTC.
                          Je n'oserais pas utiliser un autre ordinateur.

                          Commentaire


                          • #88
                            Envoyé par CMDC Voir le message


                            Néanmoins, pour moi, il reste un arrière gout de vacances niquées et ça me fait braire !
                            Reste donc à inventer la machine à voyager dans le temps et repartir jusqu'au jour où l'on a réservé ces vacances...


                            l'avenir, c'était mieux avant !

                            Commentaire


                            • #89
                              Pour clôturer le sujet, je vous informe que notre groupe a eu la même proposition commerciale de la part de DUNE (500€). Nous allons également accepter cette offre même si, pour ma part, j’estime que le compte n’y est pas et qu’un remboursement à hauteur de 50% du prix du séjour aurait été un minimum …
                              Mais ce qui me gêne le plus, c’est la réponse de DUNE. Voici le courrier que nous avons reçu (assez proche de la réponse précédente de DUNE) et mes remarques :
                              « Objet: Informations croisière 5 mai 2018 Orion
                              Chers plongeurs,
                              Nous travaillons chaque jour à l’amélioration de l’expérience DUNE avec comme priorité la sécurité et satisfaction de nos plongeurs. Nous savons que vous attendez impatiemment votre croisière afin de passer un bon moment et faire de belles rencontres sous-marines. En cette grosse semaine de mai nous avons loué le bateau ORION sur lequel vous êtes partis en croisière. Majoritairement, nous travaillons avec nos propres bateaux et sur le long terme avec des bateaux de location et propriétaires que nous connaissons bien. Parfois nous devons travailler avec de nouveaux bateaux que nous connaissons moins. »


                              Et pourquoi n’avons-nous pas été informé que le bateau avait été loué et qu’il ne s’agissait pas d’un des bateaux habituels de DUNE ?

                              « Nous les choisissons toutefois avec attention (visites complètes, prises d’informations sur motorisations, maintenance, ancienneté, histoire…), mais souvent 6 mois en avance (post dry dock annuel). En l’espèce, le bateau était en très bon état lors de notre visite en décembre. Force est de constater que, malgré une visite attentive, des vices cachés (notamment problèmes d'infiltration car lors de nos visites nous n’avons décelé aucune trace d’humidité ou d’infiltration dans les cabines que nous visitons toutes...) étaient caractérisés sur ce bateau ou se sont déclarés dans l’intervalle. Bien sûr si nous les avions décelés en amont nous aurions rompu ce contrat. »

                              Là, on est dans le grand n’importe quoi ! Sans être du métier, moins d’un quart d’heure après être monté sur le bateau, on s’est bien rendu compte qu’il avait largement plus d’un an, alors pourquoi nous l’avoir vendu comme un bateau d’un an ? Si la visite avait été correctement faite, de nombreux points auraient dû être constatés :
                              • L’état déplorable des salles de bains aux carreaux repeints
                              • L’état des hublots des cabines
                              • Les portes de cabines gonflées à cause de l’humidité
                              • Le pont supérieur sans zone d’ombre
                              • L’état déplorable des zodiak
                              Je m’arrête là mais si la visite avait été correctement effectué ces points auraient pu être relevés : c’est donc la preuve que soit cette soi-disante visite n’a jamais eu lieu, soit le choix de ce bateau a été fait en parfaite connaissance de son état.

                              « Une précision importante : c’est bien le lundi (CF rapport de croisière) et donc pendant votre croisière, que le bateau a déclaré une panne mécanique sur sa marche arrière - inverseur (d’ailleurs il était en croisière avec une autre compagnie la semaine précédente sans aucun souci mécanique). »

                              Bien sûr, c’est d’ailleurs pour ça que le jour où nous avons embarqué, un vilebrequin traînait sur le pont. Le démontage complet du moteur doit faire partie de la procédure habituelle de maintenance

                              « Si elle s’était déclarée avant, nous aurions pu solutionner ce problème sur terre ou trouver une autre solution. Panne déclarée en mer, le capitaine avait deux choix : rentrer à la marina ou le choix laborieux (que vous connaissez) d'amarrer chaque jour son bateau sans marche arrière. »

                              C’est sûr que si nous n’avions pas pu partir, ils leur auraient fallu trouver une solution de rechange … Je suis persuadé que les retard « administratifs » au départ ont été dû au fait qu’il ait fallu garantir aux autorités portuaires que le bateau était en état de prendre la mer.

                              « J’entends “incompétence du capitaine” je vous éclaire juste sur l’extrême difficulté des manœuvres sans marche arrière opérationnelle. Pour votre information, ce capitaine à de nombreuses années d’expérience sur ce poste et réputé pour être un bon capitaine. »

                              Comme dit précédemment, ce n’est qu’après coup que nous avons été informé de ce problème technique. Dans un premier temps, ces manœuvres interminables étaient incompréhensibles pour nous. D’où ma question : pourquoi n’avons-nous pas été informé quand c’est arrivé ? Peur que nous demandions un retour immédiat au port ? J’ajoute que lorsque nous faisions par de nos doutes sur les capacités du capitaine au guide, celui-ci ne nous contredisait pas !

                              « Ce n’est aucunement une excuse, juste une explication du déroulement des évènements. »

                              Pourtant ça ressemble furieusement à une manière de se dédouaner … Et sur les problèmes de gonflage dû au fait qu’il n’y avait qu’un seul compresseur en état de marche ? et sur le fait que l’on nous ait demander d’économiser l’eau douce car la désalinisation était à la ramasse, des réponses à apporter ?

                              « Quoi qu’il arrive, nous prenons très au sérieux toutes les remarques remontées sur cette semaine. Nous avons pris rendez-vous avec les propriétaires du bateau concerné, prenons toutes les mesures nécessaires. Nous souhaitions rassembler tous les éléments concrets et témoignages des guides (qui étaient de nouveau en mer la semaine dernière et donc difficilement joignables) afin de faire la lumière sur les événements et agir en conséquences d’où ce délai de réponse que j’espère vous comprendrez. »

                              Là-dessus par contre, je trouve que la réponse a été rapide, preuve s’il en ait que les remarques étaient parfaitement justifiées.

                              « Nous sommes une entité sérieuse et prenons nos responsabilités. »

                              Si vous preniez vos responsabilités, un représentant de DUNE aurait dû être présent à notre retour comme demandé au guide par certains.

                              « Compte tenu des désagréments évoqués et subis, nous vous proposons un remboursement commercial de 500€/pers.
                              Nous nous excusons sincèrement pour cette mauvaise expérience qui ne reflète en rien notre travail de tous les jours ni l’expérience DUNE.
                              Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.
                              Cordialement,
                              Nathanaël ZREIK Bruno DEL GALLO
                              GM DUNE Red Sea Cruise manager »


                              Pour ma part, si l’état du bateau ne reflète pas le travail de DUNE, les réponses apportées elles, le reflète et au vues de celle-ci, j’ai pour ma part pris ma décision : DUNE PLUS JAMAIS !
                              J’ajoute que j’avais également de mon côté envoyé un mail à titre personnel à DUNE et que je n’ai eu aucune réponse même pas du style « nous vous apporterons une réponse collective ».
                              Plus j'approche du fond, plus je m'éloigne des cons

                              Commentaire


                              • #90
                                on ne clôture pas un sujet (ce qui nécessiterait de l'entourer avec des piquet et une barrière ), mais on le clôt !



                                l'avenir, c'était mieux avant !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X