Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Croisière plongée aux Maldives du 27/01 au 06/02/2019 avec Seafari

Réduire

Unconfigured Ad Widget

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Croisière plongée aux Maldives du 27/01 au 06/02/2019 avec Seafari

    Bon ben c’est fait, on l’a fait et on a survécu a notre première croisière aux Maldives.

    10 jours intenses, pas beaucoup de moments de repos, mais cela en vaut la peine nous avons des souvenirs plein la tête et les SD-Card également.

    Je vais tenter de vous faire un compte rendu objectif et précis de notre voyage.
  • Pub

  • #2
    J’avais posté une demande de renseignement sur le forum afin d’obtenir des informations par des membres du forum qui auraient déjà fait une croisière sur le « Seafari Explorer ». Aucun retour concret ce n’est donc qu’avec les informations de Seafari que nous avons décidé d’y aller.

    Donc une fois la réservation faite en direct chez Seafari, j’ai acheté nos billets A/R. N’étant pas fan des vols avec escales j’ai choisi de partir de Francfort (3 heures de route) pour un vol direct Francfort- Malé départ 19 :15 le 26/01 arrivée 8 :55 le lendemain. Le retour se fera le matin départ prévu à 10 :40 pour un vol de jour et une arrivée vers 17 :15 à Francfort. Ceci nous permettra donc de rentrer relativement tôt. Le seul bémol c’est que n’ayant pas de vol le jour de la fin de la croisière nous devons passer une nuit à l’hôtel. Mais ce fut un bon choix et nous avons pu nous reposer et nous balader un peu à Hulhumalé. Le vol était opéré par Lufthansa et le prix en classe éco était de 671 € dont 60 € de réservation de siège avec 23 kg en soute et 8 kg en cabine. Il aurait certainement été possible de faire moins cher mais la décision de partir aux Maldives a été relativement tardive. Ceci reste malgré tout, je trouve, un prix correct.

    Après un vol sans problème le passage des contrôles d’arrivées est long mais il n’y pas le choix. L’avantage c’est que l’attente pour les bagages fût courte. A la sortie dans le hall un des moniteurs de Seafari nous attend avec un panneau « Seafari »

    Commentaire


    • #3
      A partir de là en 3 minutes max nous voila au bateau de plongée qui est à quai de l’autre coté de la route. Nous embarquons et retrouvons une autre passagère qui était arrivée avant nous. Nous partons tout de suite afin de rejoindre le bateau de croisière a environ 15 minutes de là. Certains des passagers suivants devront attendre beaucoup plus longtemps, pour une fois nous avons de la chance.

      Lors de la traversée j’ai tout loisir de remarquer qu’aucun bloc présent sur le bateau n’a de double sortie contrairement a l’information obtenue quelques jours avant de Seafari. J’avais en effet demandé si les blocs étaient mono ou double sortie, réponse 12 l en mono et 15 en double. Hummm

      Dans le même style, évidement ce ne sont pas des 12 l mais des S80 donc 11,1 l standard dans ces régions. Les 15 l ne sont pas des 15l mais des C100. Donc si j’ai bien tout compris c’est 100 cuft = 2831 l a une pression de service 3300 PSI = 227 bar en conclusion le volume interne du bloc est 2831 / 227 = environ 12,5 l ce qui correspond au AL100 de Subsurface qui indique 12,6l.

      La location d’un « 15 litre » pour la durée de la croisière est facturé 26€

      Commentaire


      • #4
        A l’arrivée sur le bateau nous sommes accueillis par Adrien qui sera le « boss » durant les 10 jours. Petit rafraichissement et nous embrayions sur les formalités habituelles, formulaire PADI, vérification des niveaux, certifications, assurances, certificats médicaux et carnets de plongée.

        Adrien nous explique l’essentiel du fonctionnement du bateau, les consignes de sécu, trousse de secours, O2 etc…

        Puis nous rejoignons nos chambres, ou nos bagages ont été préalablement déposé.

        Nous déballons notre matériel de plongée que nous déposons dans une des caisses disponibles sur le pont arrière. L’équipage se chargera de transborder nos caisses sur le Dhoni de plongée et le tout y restera toute la durée de la croisière. C’est un vrai confort.

        A présent nous n’avons plus qu’a attendre les autres et nous reposer.

        Vers 13 :00, il me semble, un nouveau groupe de plongeurs arrive…. « enfin », la faim commence a se faire ressentir. Le premier repas peut etre pris.
        Les derniers arriveront au courant de l’après-midi, enfin non puisque 4 « malheureux » ont ratés leur correspondance pour Malé, ils nous rejoindront le lendemain après notre plongée de réadaptation

        Commentaire


        • #5
          Le planning à partir de là est simple réveil a 6 :00 du matin (sauf 2 fois a 6.30). Le temps de prendre un café/thé et hop le briefing a 6 :30 dans la foulée embarquement sur le Dhoni puis navigation vers le site de plongée. Vérification des blocs nitrox, habillage, et après les dernières consignes c’est parti.



          Retour bateau, juste le temps de passer dans la cabine et la cloche retentit pour le petit-déjeuner… après cela un peu de repos avant le nouveau briefing et replongée… retour entre 12 :30 et 13 :30 pour le déjeuner… puis re-repos avant la 3 eme plongée du jour. Pour terminer la journée on peut se reposer/bronzer/etc … Apéro vers 18 :30 diner vers 19 :30.

          Il y aura quelques petites variantes mais dans l’ensemble la mécanique est bien rodée et on s’adapte très vite. Le soir au plus tard à 22h00 le bateau est calme tout le monde est couché parce que demain une journée bien rempli nous attend.



          Revenons aux plongées. Elles sont encadrées par 4 moniteurs. 2 maldiviens et 2 européens. En temps normal il n’y en a que 3 mais comme Nico vient remplacer Adrien qui par en vacances nous avons la chance d’avoir 4 encadrants et donc des palanquées moins chargées.

          Nous serons entre 4 et 8 plus le guide durant tout le séjour en fonction des plongées. Sur certaines il n’y avait que 3 guides.

          Commentaire

          • Pub

          • #6
            Quoi dire des plongées, elles sont variées mais nous avons été (un peu) déçus par la visi relativement faible avec beaucoup de plancton en suspension. Le coté positif a été que nous avons vu beaucoup mais alors beaucoup de raies mantas… le bonheur pur.

            Le seul bémol aura été que nous n’avons pas croisé de requin baleine, cependant nous avons eu la chance de voir trois gros bancs de dauphins passer en surface et une palanquée était encore sous l’eau… les veinards. Il est difficile d’estimer le nombre de dauphin mais je suis certain qu’il y en avait plus d’une centaine en 3 groupes bien distinct.

            La fin du séjour n’a pas été trop à notre gout coté site de plongée… mais attention je parle de notre gout, d’autres avaient de grands sourires à la sortie de l’eau. En effet ma femme et moi n’aimons vraiment pas les plongées sur les passes, a rester là, à regarder les requins passer et repasser. Chacun son truc



            Au retour de plongée il est agréable de prendre une douche, chaude de préférence (pas trop je sais ) le hic c’est que sur le bateau et bien il n’y a pas d’eau chaude… problème technique cela sera peut etre réparé au courant de la croisière… les jours passent et rien jusqu’à ce que nous atteignons le point le plus au sud de notre périple ou nous voyons sur le Dhoni 2 chauffe-eaux tout neuf qui seront installés le jour suivant. Quel bonheur après de pouvoir prendre une douche chaude…

            Commentaire


            • #7
              Dans le registre couac nous aurons également a subir un problème de gonflage Nitrox durant 3 ou 4 plongées. Problème résolu rapidement et heureusement avant les passes où malgré le Nitrox (32%) nous étions limite coté « no-déco »

              Pour rester dans les points « perfectibles » je note également que le bateau aurait besoin d’un entretien un peu plus poussé.

              Il n’est pas tout a fait tel que présenté sur le site de Seafari, par ci par là il montre de réels signes de faiblesse. La porte de la douche qui ne ferme pas, ok on mouille la salle de bain ce n’est pas très grave mais la nuit avec le bateau qui tangue le bruit devient vite agaçant. La robinetterie de la douche rouillée et les bouts de carrelage manquant ne sont pas non plus du meilleur effet, lorsque l’on vous a vendu une « croisière de luxe ».

              Le pire sera je crois lors d’une bonne averse quand l’eau commence à gouter par le spot au-dessus de la baignoire…. Je constaterai que c’était le cas a d’autre endroit sur le bateau… électricité et eau n’ont jamais fait trop bon ménage. Dans le salon/bar l’eau coulait et ils ont en urgence démonté une partie du plafond… rien de grave ok mais pour moi ce sont des signes.

              En discutant un peu j’ai obtenu des infos contradictoires avec un penchant pour les faits suivant. Le « Seafari Explorer » n’est pas le bateau de Seafari mais un bateau loué pour la saison plongée. On voit très bien sur le bateau en petit le nom de « duplex cruise » s’il appartenait à Seafari il y aurait fièrement « Seafari Explorer » en grand.

              Je trouve qu’il n’est pas honnête de présenter un bateau comme étant le sien, s’il ne l’est pas. « Dernier né de notre flotte, le Seafari Explorer vous émerveillera avec son design moderne, le confort de ses cabines, ses 3 ponts, son jacuzzi... »

              Commentaire


              • #8
                J’allais oublier un couac, nous avons pu débarquer sur une petite ile déserte en fin de journée. L’équipage préparait le traditionnel repas avec le « requin baleine » en sable. Au moment du retour pour les 5 « naufragés volontaires » ayant décidé de profiter de la possibilité de se balader un peu et bien voilà le moteur de l’annexe ne voulait plus rien savoir nous étions tous bloqués sur l’ile… une partie de l’équipage compris. Du coup annulation du repas sur l’ile, tout ce travail pour rien et retour folklorique sur le gros bateau a la nuit tombante. Le moteur ne sera réparé qu’a notre retour à Malé. Pas de chance, mais surtout un gros pincement au cœur quand je pense au travail effectué par l’équipage.

                Je laisse a Nico le soin de répondre (je vais comme a mon habitude envoyer le lien vers ce CR afin que mon avis serve au prestataire et non pas seulement aux lecteurs de plongeur.com)

                Il y a au moins un membre de p.com qui était avec nous sur le bateau. Je lui laisse le soin de compléter, ce CR par son ressenti s’il le désir.

                Commentaire


                • #9
                  Je pense avoir fait le tour des « problèmes » et j’aimerai ajouter qu’afin de compenser les soucis que nous avons eu lors de notre croisière nous n’avons pas payé les plongées supplémentaires après 23. Elles nous ont été offertes idem pour le supplément « 15 litre »

                  Un geste que j’apprécie.

                  Commentaire


                  • #10
                    Suite a l’incident ayant conduit a l’annulation du repas sur l’ile déserte, nous avons été conviés a un repas sur la plage sur une ile habité que nous avions visité après la 3eme plongée du jour. Les locaux ont fourni tables et chaises et l’équipage a refait un joli requin en sable, très bon souvenir et repas barbecue succulant.

                    Commentaire

                    • Pub

                    • #11
                      Les plongées

                      Blocs gonflés entre 184 et 206 bar. Moyenne 195 environ

                      Globalement pas mal de vie, nous avons eu beaucoup de chance avec les Mantas, la plongée « Rangali Madivaru » a été sublime. LE souvenir de cette croisière. A coté de cela la plongée de nuit à « Alimatha House Reef » arrive en seconde position, il devait y avoir, pas loin de 10 gros requins nourrices avec des passages proches, ils nous touchaient même parfois en passant.
                      Coté petit pas grand-chose à se mettre sous la dent, peu de nudibranches, crevettes et autres, mais les guides et la majorité des plongeurs je pense n’étaient pas là pour cela. Petite frustration pour moi, mais rien de grave on se rattrapera cet été

                      Ambiance
                      Globalement elle a été bonne des groupes se sont crées par affinité et surtout par langue. Les Danois, Belges et Allemand ont formé un petit groupe anglophone, mais il était perméable aux Français, pas de ségrégation, c’était juste par confort. Tous les autres étaient francophone et tout s’est très bien passé. Il y avait le petit groupe des « parisiens » avec a sa tête ce cher Philippe bout en train toujours partant pour faire une « bonne blague » humide, dans le genre balancer un seau d’eau sur celui qui monte a l’échelle. Tout cela dans un esprit « bon enfant ».

                      Commentaire


                      • #12
                        Le Dhoni de plongée

                        Beau bateau avec de la place pour tous, confortable avec toilette. A l’arrière 2 douchettes pour se rincer. Également a l’arrière 2 bacs pour rincer ordis et appareils photos. A ce propos 2 remarques, il faudrait un truc pour ouvrir les bacs, pas toujours évident, et le pire les bacs sont vraiment trop petit pour les platines avec bras. Il était presque impossible pour moi de faire tremper mon appareil. Pour un reflex cela EST impossible.

                        Sur le site de Seafari il est indiqué 3 compresseurs… euh j’ai un doute j’en ai vu un sur le pont qui parfois tournait encore lorsqu’on montait sur le Dhoni. Le gonflage était long, très long et bruyant heureusement que le Dhoni s’éloignait pour cela. Le Nitrox est fabriqué par membrane, donc pas de B50 d’O2 sur le Dhoni, et Nitrox a volonté, très bon point.



                        L’équipage / repas

                        Très bien tous étaient gentils et serviable. Les repas étaient bons sans etre exceptionnels avec très souvent du poissons frais péchés lors des déplacements. 2 régimes de bananes étaient suspendus sur le pont arrière, en libre-service. Bref, rien à dire, très bien, le seul petit détails pouvant etre dérangeant est que certain repas se prennent à l’arrière alors que le bateau se déplace. C’est un peu bruyant et les conversations sont parfois difficiles.

                        Commentaire


                        • #13
                          Les cabines

                          Grandes spacieuses, mais manquant un peu de rangement. La salle de bain est avec douche ET baignoire. Je ne vois pas trop l’utilité d’une baignoire si ce n’est pour rincer le matériel…. Surtout sans eau chaude. Il aurait été je pense plus judicieux d’utiliser cette place/ce volume pour du rangement. Le gros point positif des chambres est la climatisation efficace et silencieuse. C’est très appréciable. L’isolation phonique est aussi très bonne, a aucun moment nous n’avons entendu des bruits venant d’autres cabines. Nous étions dans une cabine juste sous le toit où se trouve le jacuzzi et au-dessus du salon/bar. En conséquence lorsque les transats étaient déplacés il devenait difficile de faire une sieste. Mais ce n’est rien de grave. Je dois dire que j’ai très bien dormi la literie est de bonne qualité.

                          Commentaire


                          • #14
                            A la fin du séjour le denier jour de plongée a été réduit au matin, donc uniquement 2 plongées afin de respecter 24 heures avant les premiers vols. L’après midi a été mise a profit pour le rinçage et le séchage du matériel de plongée. Pour ceux qui le désiraient il a été possible de faire une virée sur Malé. Petite visite bien sympa histoire de se faire une idée et pourquoi pas encore faire des achats souvenirs. Pour info c’est aussi le bon plan de se faire couper les cheveux et se faire raser ( de mémoire Nico en a eu pour 2€50 ).



                            Le jour du départ une première navette vers l’aéroport a lieux vers 7 :30 la seconde vers 10 :00.



                            Ceux qui avaient leur vol tard le soir ont du avoir le temps long, surtout que la journée a été bien arrosée. Comme déjà indiqué nous n’avions pas de vol avant le lendemain matin, nous avions donc choisit de passer la nuit dans un des nombreux hôtels d’Hulhumalé, l’ile relié a l’aéroport internationale des Maldives. Nous avons profité d’un moment d’accalmie pour nous promener dans ce quartier tout neuf et encore en pleine construction. De grandes avenues côtoient de petites ruelles. C’est un endroit tout a l’opposé de Malé il y a des « parcs » des arbres et certaines petites ruelles sont plantées de tout type d’arbre, je ne parle même pas des plantes en pot que les habitants disposent devant chez eux. Atmosphère, ayant pas mal de charme, tout comme l’architecture des différents bâtiments, tout en hauteur bien sur afin de profiter un maximum de la place. Si la météo avait été de la partie nous aurions sans aucun doute piqué une tête et bronzé un peu sur la plage juste devant l’hôtel.

                            Le lendemain le retour, les contrôles à l’aéroport sont relativement rapides, mais pas très poussé. Je n’ai même pas été obligé d’ouvrir mon sac photo. L’aéroport n’étant pas bien grand le « débit » d’avion est faible. Notre avion ayant eut un peu de retard a l’arrivé nous partons avec quasiment 1 :30 de retard. Sur les photos satellites on voit la construction d’une seconde piste qui aura quasiment un km de plus et donc pourra il me semble accueillir des A380. Ceci fluidifiera également le trafic aérien.

                            Commentaire


                            • #15
                              En résumé très bon séjour, je ne peux que conseiller une croisière Male sud et centre de 10 jours avec Seafari. Ce n’est pas parfait mais très bien. J’espère que Nico tiendra compte de nos remarques ici et bien sur aussi celles du formulaire de satisfaction afin de tenter de gommer les « imperfections ».

                              Quoi qu’il en soit vous pouvez y aller vous ne devriez pas le regretter.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X