Annonce

Réduire
Aucune annonce.

CR Micronésie : Yap, Carp Island et Koror

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CR Micronésie : Yap, Carp Island et Koror

    L’aventure a commencé sur ce forum, l’année dernière.
    Sur un coup de hasard…
    Je me préparais à partir à Busuanga et Tubbataha Reef et, en parcourant les CR sur les Philippines, je tombe sur celui de Sores (qui m'avait bien miné soit dit en passant).
    En deuxième partie du fil de discussion, il y avait plusieurs posts sur l'organisation des séjours et un avis indiquant que : « pour ceux ou celles que ça intéresse, il nous reste 2 places en Micronésie en novembre au prix agence moins 36 % »
    J'ai succombé à la tentation et j'ai réservé les deux places, pour mon binôme Alain et moi-même.

    Au programme, 3 semaines en Micronésie du 2 au 23 novembre 2011.
    Une première partie à Yap, la deuxième à Palau.

    La Micronésie, c’est pas trop connu. Quoique...
    Lorsque que j’annonçais, il y a quelques mois, ma prochaine destination, les réponses étaient immanquablement :
    • de la part des amis ou membres de ma famille non plongeurs : « La quoi…? Micronésie ? C’est où ça ??? »
    • de la part de tous les plongeurs : « Waoooh, le rêve ! » ou « Mon salaud, tu te fais pas chier » ou « Grrrr…!%ø¿@#∆☹… l’enfoiré !!! »
    J’en déduis donc que vous savez tous de quoi il s’agit et que vous situez bien l’endroit.


    Petite précision :
    La Micronésie est généralement décrite comme l'une des trois grandes régions du Pacifique avec la Mélanésie et la Polynésie.
    Son nom dérive du grec et signifie « petites iles ».
    Mais au plan politique, la Micronésie est un état fédéral (dont le nom officiel en anglais est : "Federated States of Micronesia") composé de Chuuk, Kosrae, Pohnpei et Yap.
    Palau n'appartient pas à cette fédération. C'est une république distincte.


    Organisation et voyages

    Nous étions finalement un groupe de 12 à partir.
    L’agence retenue était Ultramarina
    Mais le programme et l’organisation du séjour ont entièrement été montés par Gilbert, alias « sores ».
    Il a consulté plusieurs agences, appelé directement des hôtels sur Yap, Koror et Peleliu, demandé des devis auprès des compagnies aériennes, négocié les tarifs…
    Je tiens à le remercier et lui tirer un grand coup de chapeau pour tout son travail de préparation/négociation et la gestion de ce périple de 3 semaines qui est une réussite.

    L’assemblage des voyages vers la Micronésie n’est pas simple.
    Les TO proposent presque tous le package avec Air China ( via Francfort et Taipei ).
    Gilbert a retenu Etihad Airways pour le vol Paris-Manille, avec escale à Abu Dhabi
    - tarif beaucoup plus avantageux qu’Air China : 870€ au lieu de 1300€ (pour un même nombre d’escales)
    - supplément bagage de 7kg accordé aux plongeurs, soit 30kg au total enregistrés en soute.
    - Qualité du confort et du service en classe éco. Etihad est classé 2ème compagnie mondiale.

    Après une escale d’une journée à Manille, et visite du volcan Taal, nous avons enchainé, avec Continental AIrlines, vers Koror (Palau) et Yap.
    Il n’y a pas trop le choix. Continental est la seule compagnie sur cette zone et ne propose que 2 vols par semaine entre Manille et Koror, et 1 seul entre Koror et Yap.
    Les horaires ne sont pas top :
    • Manille-Koror 21h154 − 0h15 >retour : 21h25 − 23h00
    • Koror-Yap 01h45 − 03h50 >retour : 00h55 − 01h50

    Question bagage sur les vols Continental, nous avons droit à 20 kg en soute. Mais, on peut enregistrer un deuxième sac de 20Kg.
    Le tarif annoncé était de 30$ par vol et par bagage additionnel. En fait, nous avons du acquitté 40 $ par voyage, soit pour un AR Manila-Koror et un AR Koror-Yap : 4 x 40 = 160 $.
    
J'ai opté pour cette formule, en faisant sac supplémentaire commun avec mon binôme Alain.

    Il ne faut pas oublier dans le budget les taxes d’aéroport à la sortie des Philippines et surtout de Koror !



    YAP

    Yap est la plus grande des 4 iles de Yap qui forment l'archipel principal de l'état de Yap ( l'un des 4 États Fédérés de Micronésie ) Ouf !
    Yap est connu dans le monde entier pour ses monnaies de pierre (stone money), de grands disques d’aragonite de 2 à 4 mètres de diamètre percés en leur centre.
    Les plongeurs viennent à Yap pour les Mantas.


    Le Resort

    Nous sommes au Manta Ray Bay Resort
    Il est situé sur une petite baie de la côte Est de l’ile, à Colonia, la capitale.
    L’hôtel dispose d’une trentaine de chambres, équipées d’air conditionné, ventilateur, téléphone, accès internet, télé avec lecteur DVD (le poste ne reçoit pas de chaines TV mais sert à visionner des DVD disponibles à la réception), de frigo sur demande, d’un coffre et d’une belle salle d’eau.
    Chacune porte un nom de poisson, avec la déco associée
    Nos chambres sont spacieuses et agréablement aménagées, avec vue sur la baie (nous avions une «Ocean View Room»).

    ...

    Il n’y a pas de plage, mais une petite piscine avec des chaises longues.

    L’accès internet est payant. On peut demander à la réception un raccord ethernet pour câbler son ordinateur à la prise réseau de l’hôtel, présente dans toutes les chambres. On paye ensuite un forfait à la journée.
    On peut aussi acheter une carte prépayée WiFi auprès de FSMTC, l’opérateur micronésien. Mais, au Manta Ray Bay, le WiFi n’est disponible que dans le lobby de l’hôtel ou près de la piscine.

    Les téléphones mobiles ne passent pas, il faut acheter une carte locale.
    Reste le téléphone de l’hôtel, mais attention tous les appels sont facturés, même si le correspondant ne répond pas ! Je pense qu’il s’agit de liaisons par satellite dont le uplink est payant.
    Si on dispose d’un ordi ou d’un smartphone, mieux vaut passer ses communications via la VOIP.

    Le restaurant se trouve sur le S/V Mnuw, un authentique Schooner du 18éme siècle, amarré devant l’hôtel. Le bateau abrite également le bar, situé sur le pont supérieur. Tous les soirs, il y a projection, sur un grand écran fixé au mat, de vidéos des meilleures explos sous-marines.
    Le petit déjeuner, sous forme de buffet, est satisfaisant.
    Le panier-repas de midi est fourni par le club de plongée.
Le diner du restaurant de l’hôtel est à la carte. La bouffe est très moyenne. Il s’agit de menu pour Américains : pizza, burgers, plat de poisson en sauce…
    Après un essai dissuasif le premier soir, on décide de diner ailleurs.
    À 50 mètres de l’hôtel se trouve l’Oasis, un très bon petit resto où nous irons presque tous les soirs.
    Ambiance sympa, plats de viande et de poissons délicieux et plutôt copieux (avec thé glacé ou «lemonade» à volonté), service assez rapide et prix raisonnable.


    La Plongée

    La grande majorité des touristes vient ici pour plonger.
    Et tout est très bien organisé pour ça.

    Dive center

    Le centre de plongée « Yap Divers » est intégré à l’hôtel.
    Il est bien aménagé. À l’intérieur, un grand local avec des casiers et cintres personnels pour l’équipement. Lorsqu’on arrive, notre nom est déjà écrit à l’emplacement qui nous est proposé. Une partie du local est dédié à la photo et la vidéo, avec plusieurs postes comprenant tables de travail et rangements pour entreposer son matos, prises électriques 110V et 220V pour chargeur, etc.

    ...

    Dehors, 3 grands bacs de rinçage, plus 2 autres pour les cameras. Et des portants pour mettre à sécher stabs et combis.
    Le ponton d’embarquement est juste à côté, à 20m du centre. Il y a plusieurs bateaux, de tailles différentes.




    Le personnel équipe les bouteilles avec nos stabs et détendeurs, et porte le tout sur les bateaux.
    Il est possible de plonger au Nitrox, qui est gratuit. Il suffit de s’inscrire à l’arrivée.
    Un analyseur est présent sur le bateau pour ceux et celles qui veulent vérifier leur bouteille. Le mélange est un classique 31% ou 32%.

    Avec le pilote, il y a 1 ou 2 guides par bateau, selon l’importance du groupe embarqué.
    À bord, eau fraiche et thé chaud à volonté. Serviette après chaque plongée et distribution de gâteaux au chocolat ou à la banane…

    Petite anecdote : les habitants de Yap parlent 4 langues différentes selon l'ile dont ils sont natifs. La langue commune est l'anglais.
    Ainsi, notre guide et le pilote du bateau, originaires de deux iles différentes, se parlaient en anglais, comme avec nous.

    Le responsable du centre s’appelle Jan. Il est Belge.
    C’est sympa de pouvoir parler français à l’autre bout du monde. C’est surtout plus facile pour régler différents points concernant le programme ou des problèmes de matos (même si Alain, mon binôme, et plusieurs membres du groupe parlent très couramment l’anglais).

    Jan est en poste depuis de nombreuses années et connait tous les sites.
    Lors de son premier briefing, il nous explique qu’on plonge partout autour de Yap, sauf à l’extrême Nord.
    Ici, les propriétaires terriens sont aussi propriétaires du littoral attenant (ce qui explique qu’il y ait très peu de plages publiques sur Yap).
    Il se trouve qu’au Nord le propriétaire ne veut pas de plongeurs sur son territoire !

    Jan nous expose les règles de plongées avec Yap Divers, en mentionnant qu’à bord des bateaux, les guides ne feront pas de rappel systématique des consignes de sécurité ; leur briefing se résumera simplement à la présentation des sites et de l’explo.
    Il nous précise que nous plongerons avec des guides locaux, très expérimentés, avec 5 à 6000 plongées au compteur.

    Au programme : 3 plongées par jour.
    On quitte le centre entre 8 et 9 heures.
    Trente à cinquante minutes plus tard, on attaque la première plongée
    Le bateau reste sur zone pour un surface time d’une bonne heure, et on enchaine la deuxième explo de la matinée.
    Le déjeuner se prend à bord du bateau ou à terre, si on rentre au centre avant la 3ème plongée. Dans tous les cas, il s’agit d’un panier-repas présenté dans une boite « Bento » (chacun a choisi son menu la veille).
    Troisième explo vers 15h-16h, avec possibilité d’une dernière plongée de nuit ou « mandarin fish » à la tombée du jour.
    On peut choisir (en demandant à l’avance) de ne faire que deux plongées un jour et quatre le lendemain.


    Sites

    Yap Divers propose une trentaine de sites tout autour de l’ile.
    L’eau est à 28-29°, parfois même à 31°.
    La visi est bonne à excellente.
    Les explos sont prévues pour durer une heure. On fera souvent plus. Les guides ne sont pas avares de leur temps, ce qui est bien agréable.
    Un gros privilège de la plongée sur Yap, c’est qu’il y a peu d’hôtels et donc de touristes sur l’ile et qu’on est assuré d’être la seule palanquée sur chaque site. (sauf sur les stations de nettoyage des mantas)
    La description des sites est bien détaillée sur la page web du Manta Ray Bay.
    Nous avons effectué 16 plongées durant notre semaine à Yap.


    d’après carte Manta Ray Bay Resort

    Le premier jour, l’avion nous a débarqués à 4 h du matin, et nous ne sommes pas couchés avant 5.h.30.
    Ajouté aux 20 heures de vol et le décalage horaire, on a besoin de récupérer.
    Néanmoins, nous sommes plusieurs à nous inscrire l’après-midi pour une « refresh dive » sur le site de Peelaek.

    Notre guide s’appelle Chomed. Très sympa, âge indéfinissable. Il n’arrête pas de mâcher de la noix de bétel quand il ne plonge pas
    Nous descendons à 20-25m sur un fond de sable. Pas de courant. Explo tranquille : 2 perroquets à bosse, 1 requin gris, peu de poissons de récif. Du corail pauvre. Une plongée assez moyenne…
    Mais c’est une reprise sympa. L’eau est à 29° et ce sont nos premières bulles en Micronésie.

    Le Sud

    Les deux jours suivants, nous partons vers le sud.
    Toute l’équipe sur le même bateau.
    On se répartit en deux palanquées. La première équipe avec Chomed, l’autre avec Gordon.
    Ces deux journées vont être assez décevantes.

    On commence par Lionfish Wall, le site le plus sud de l’ile.
    Dérivante le long d’un mur qui descend jusqu’à 60m. On reste dans les 20m. Belle variété de corail, mais on cherche en vain la multiplicité de poissons annoncée.

    ...
    Photos Mariane

    Quand même, je me fais plaisir avec la découverte de mon premier poisson-papillon à larme, et de plusieurs poissons-feuilles.
    Pas vu de rascasse volante, elles ont dû partir en vacances !

    2ème explo sur Spanish Wall. Encore une dérivante dans un joli décor, avec de beaux coraux : corail mou, corail dentelle, anémones « magnifiques » et « oreille d’éléphant ».

    ...
    Photos Mariane

    Mais toujours peu de poissons. Au bout de 40 minutes, je me surprends à gérer la pénurie :
    -« Tiens, un mérou »
    -« Et là, trois poissons-chirurgiens »
    Un comble.

    La 3ème plongée sur Cabbage Patch est plus sympa.
    Explo à 20m le long du tombant. De beaux ensembles de strates de corail. Ballades dans des petits « canyons ». Long banc de fusiliers et quelques murènes. Mais pas de pélagiques.

    Le lendemain, sur Eagle Nest, ça ne s’améliore pas.
    D’autant que notre guide, Gordon, a peut-être abusé de la noix de bétel, car deux fois de suite il nous balade sur le platier au lieu de descendre à 40m et remonter tranquillement le long du tombant. C’est ce qui était prévu au briefing, c’est ce qu’a fait l’autre palanquée conduite par Chomed. Eux remontent contents de leur explo : joli décor récifal, tortue, raie pastenague, napoléon, calmars, carangues, vivaneaux…
    Grrrr !!!

    ...

    ...
    Photos Mariane


    Nous, c’était beaucoup de corail mort et peu de poissons.
    Je ressens une grande déception mêlée à un début de colère. Je n’ai pas fais 12.000 km pour ça !
    Pas de troisième plongée !

    Heureusement, le lendemain est un autre jour…
    Avec, au programme, notre première rencontre avec les mantas


    Les Mantas

    Yap est réputé pour ses raies mantas.
    La principale station de nettoyage se nomme Stammtisch. Elle est située au NW de l’archipel.
    Pour y accéder, on utilise un étroit passage, bordé de palétuviers, entre l’ile de Yap et de Tomil-Gagil, puis on traverse le lagon.
    C’est sans problème à marée haute. On compte une quinzaine de minutes pour arriver sur zone. Mais à marée basse, il faut faire attention et le bateau se déplace à faible vitesse dans un chenal étroit et balisé.
    Notre groupe est séparé en deux pour se répartir sur deux petits bateaux qui présentent un plus faible tirant d’eau que le gros utilisé les premiers jours.
    La balade au milieu de la mangrove est très pittoresque.




    Photos Mariane


    Stammtisch est situé dans le lagon, sur Mi’l Channel. Si j'ai bien compris les explications de notre guide, c'est une nouvelle station de nettoyage découverte l’année dernière par l’équipe de Yap Divers. L'ancienne a été désertée par les mantas qui n'y trouvaient plus suffisamment de labres et autres poissons nettoyeurs.

    Le site est accessible à tous les plongeurs. Il y a souvent un ou deux bateaux amarrés.
    Il est préférable de partir de bonne heure pour être les premiers sur zone. Mais sinon, c’est sans problème, on attend que la palanquée de l'autre bateau remonte pour se mettre à l'eau à son tour.

    On descend à 8-9m et on palme quelques minutes pour contourner un platier qui constitue la « table » où les mantas viennent se faire nettoyer. Le guide indique à chacun un poste d'observation derrière une tête de récif, et on attend… Parfois, il n' y a pas d'attente car la ou les mantas sont déjà sur zone, à aller et venir devant nous.

    Nous avons plongé 4 fois sur Stammtisch. On ne se lasse pas d'admirer, pendant une heure environ, ces « diables des mers » qui semblent voler au ralenti.
    L'eau n'est pas très claire à cause de toutes les particules en suspension. C'est aussi pour ça que les mantas viennent ici.
    Lors de notre dernière plongée, cela a été un véritable feu d'artifice, avec le défilé incessant des mantas qui passaient et repassaient devant et au-dessus de nous.
    L’extrait vidéo tourné par Mariane est significatif.

    [VIMEO]33274241[/VIMEO]
    vidéo Mariane


    Yap Corner

    Notre guide a prévu une drift avec un bon courant.
    On attend 5 minutes dans la passe l’arrivée de mantas.
    Rien.
    Pas de courant, pas de « reef hook » cette fois-ci.
    On part en explo le long du tombant.
    Des pointes noires et un requin gris, un beau banc de petits barracudas, de fusiliers, puis de carangues.
    Le corail est varié : petites gorgones, colonies d’alcyonaires épineux, acropores avec les habitants qui vont avec : murène, nudibranches, etc.


    M’il Channel

    On commence au-dessus du platier à 8-10m. Une nouvelle fois en embuscade.
    D’abord, une tortue intrépide. Puis, un long banc de carangues qui s’étire, va et vient de droite à gauche. Un peu plus loin, un banc de vivaneaux noir et blanc qui parfois croise celui des carangues. Passage d’un petit groupe de requins de récif.




    Photos Mariane

    Et puis on descend à une vingtaine de mètres et l’on arrive sur un large banc de sable.
    Je repère une grosse patate de coraux variés, avec de nombreux glass fishes.
    Mais surtout, une notable collection de poissons-feuille de différentes couleurs.

    ...

    ...
    Photos Mariane

    Vertigo

    Le site se trouve proche de la sortie de M’il Channel.
    On descend sur le haut du tombant, à 7-8m, et le spectacle commence !
    C’est un festival de requins: gris, pointes noires et pointes blanches de récif.
    On reste un moment à les admirer passer et repasser, avant de continuer notre explo plus au sud, le long du tombant.

    ...
    Photos Mariane

    Pour être honnête, il faut préciser que des séances de shark feeding sont organisées ici, une ou deux fois par semaine.
    Cette pratique de « panier-repas » encourage évidemment les requins à fréquenter l’endroit.

    Lors de la plongée spéciale « nourriture pour requins », je ne participe pas au numéro. Je préfère retourner sur M’il Channel.
    Alain, qui s’est joint au groupe, a filmé le spectacle.

    [VIMEO]40897816[/VIMEO]
    vidéo Alain


    Les Mandarins

    Un très bon souvenir aussi, c’est notre plongée « Mandarin Fish ».
    Le site, Rainbow Reef, est tout proche de notre hôtel. C’est un récif de corail poreux digitiforme qui s’étend sur une centaine de mètres à très faible profondeur.
    À noter que cette plongée supplémentaire nous a été offerte par Jan pour nous consoler de nos explos décevantes des deux premiers jours dans le sud.

    Nous arrivons à la tombée du jour. Je vois d’abord plusieurs bancs d’apogons. Puis notre guide me montre un premier mandarin qui se cache entre les branches de corail dur. Puis un autre, et encore un autre.
    En me déplaçant au-dessus du récif, j’en découvre des dizaines. Toujours aussi craintifs. Toujours aussi fantastiques !
    Nous restons 40 minutes à les admirer.
    Je n’en observerai aucun quitter son abri pour sortir en pleine eau.
    Il n’empêche que spectacle est une nouvelle fois magnifique.








    Photos Mariane



    Mini circuit touristique

    Pour notre dernier jour à Yap, Gilbert a réservé un minibus pour un tour guidé d’une partie de l’ile.
    Premier arrêt dans une « men’s house ».
    Construit avec du matériel local, ce grand bâtiment est réservé, comme son nom l’indique aux hommes. C’est un lieu de rencontre, de partage de la tradition orale et de transmission des coutumes.

    Chaque village possède sa « maison des hommes ».


    photo Alain

    Un peu plus loin nous admirons un alignement de « stone money ».
    Ces larges disques en pierre peuvent atteindre jusqu’à 4m de diamètre.
    Ces pierres sont la monnaie officielle de Yap.
    Leur valeur n’est pas seulement liée à leur taille, mais aussi à l’histoire de leur fabrication.
    Les pierres étaient taillées dans de l’aragonite importée de Palau, car cette roche est inconnue sur Yap. Plus une « stone money » avait donné de mal et causé de victimes lors de l’extraction et du transport, plus elle valait cher.
    Même si depuis le début du 20ème siècle aucune pierre n’est taillée, ces grands disques servent encore aujourd’hui de moyen de paiement. On peut échanger des pierres contre des dollars, ou s’en servir dans des transactions d’importance, comme l’achat d’un terrain par exemple.
    Après une opération commerciale, les pierres ne changent pas de place… Les habitants de Yap connaissent parfaitement les propriétaires de chaque pierre.


    photo Alain

    photo Richard

    On se balade un peu dans la forêt. Pas longtemps, car il pleut. Mais notre guide prend le temps de nous montrer différentes espèces, dont le fameux palmier à bétel, avec ses petites grappes de noix.


    Un peu plus tard, il nous explique comment préparer une « chique » :
    On ouvre la noix en deux, on verse un peu de poudre de corail, on enveloppe dans un morceau de feuille de bétel, et voilà, la noix est prête à macher. ...

    Tous les insulaires mastiquent la noix de bétel, à longueur de journée.
    Noix et feuille ne coûtent rien, il suffit de les récupérer sur l’arbre. Il n’y a que la chaux du corail (fabriquée dans deux usines sur l’ile) qui est payante.


    Notre guide tend sa préparation pour qui veut…
    Alain décide de faire un essai.
    Rapidement, il a l’impression que la tête lui tourne. Sans doute a-t-il avalé un peu de jus mélangé à la salive, au lieu de recracher. Erreur à ne pas faire.
    Dix minutes plus tard, il se sent tout bizarre. Ça lui rappelle sa première cigarette…
    On le chambre un peu. N’empêche qu’il a été le seul de la bande à oser se lancer dans l’aventure !

    L’après-midi, les conditions météo découragent la majorité d’entre nous à poursuivre le tour de l’ile avec, notamment, la visite d’une usine de fabrication de la fameuse chaux pour noix de bétel (obtenue à partir du corail récupéré mort, en principe...).


    Bilan

    J’ai adoré mon séjour à Yap.
    Cette ile est un petit paradis.
    L’ambiance est cool. Les habitants sont chaleureux, ils n’ont pas encore été contaminés par la civilisation occidentale…
    Le touriste, ici, est considéré comme un hôte (laisser un pourboire est offensant). Les insulaires ont conservé leur propre culture : men’s house, stone money, danses traditionnelles (auxquelles nous avons pu assister un soir).

    Le Manta Ray Resort est agréable, confortable, tranquille.
    Le dive center est impeccable, avec Jan toujours très disponible, gentil et professionnel.

    Mis à part les deux premiers jours, nous avons fait de belles plongées.
    C’est sûr que le Sud pose problème. Il n’y a pas si longtemps les sites comme Spanish Wall ou Eagle Nest étaient réputés.
    Aujourd’hui, le corail meurt et les poissons disparaissent.
    Nous avons vu quelques acanthasters, mais leur présence est trop faible pour entrainer des dommages importants.
    Jan nous a assuré qu’il n’y a pas de pêche excessive, ni de pêche au cyanure.
    Selon lui, l’augmentation du nombre des cyclones et leur violence est la principale cause de la dévastation des coraux.
    Et Yap commence à pâtir du réchauffement climatique.
    Nous avons plusieurs fois plongé dans une eau à plus de 30°.
    Les conséquences de cette augmentation de la température risquent d’être graves, avec un bouleversement des écosystèmes. Le corail meurt, les poissons de récif se raréfient, les pélagiques disparaissent.

    Heureusement, nos trois journées dans le Nord-Ouest ont été super.
    La réputation de Yap pour ses raies mantas est bien justifiée. Impossible de les louper. Elles sont bien là, tous les jours.
    J’ai pris un réel plaisir à suivre, plusieurs fois, les longs ballets de ces magnifiques « diables des mers ».
    J’ai aussi apprécié les autres explos, avec des tombants riches et colorés. Les bancs de requins, de carangues, de barracudas, de perroquets à bosse ou de vivaneaux. Ainsi que les jolis poissons-feuilles et les mandarins…

    La plongée offre toujours des surprises et de belles rencontres. Et pas seulement sous l'eau.
    Je suis parti avec un groupe que je ne connaissais pas et j'ai découvert durant cette première semaine de merveilleux compagnons, ce qui a participé au plus grand plaisir de ce séjour sur Yap.


    > À suivre, CARP ISLAND et KOROR (PALAU)

  • #2
    Quel CR !!!


    Je t'aurais bien dit moi aussi « Grrrr…!%ø¿@#∆☹… l’enfoiré !!! » mais là je ne peux plus !!! Avec un tel CR on ne peut plus t'en vouloir !

    La suite !! La suite !!


    Son site à nous : plongeuse.eu

    La plongée c'est coule !

    Commentaire


    • #3

      comme d'hab....precis et pragmatique
      Peu importe contre qui tu te bats; ton adversaire,c'est toujours toi-même NAKAMURA
      Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique de la moule!!!

      Commentaire


      • #4
        A la lecture de tes précédents CR, je pense avoir une idée de ton expérience, de ce que tu as déjà vu... on peut avoir confiance sur l'obejctivité de ton ressenti et sur tes retours.
        C'est parfait que tu fasses un CR sur Yap et Palau. Enfin, pour mon cas personnel... ce sont deux destinations sur lesquelles je me gratte un peu la tête.

        Sur Yap, dis-moi si je me trompe mais j'ai l'impression qu'il y a quand même une pointe de déception mis à part les mantas et que l'on pourrait par exemple être en mesure de se demander si ça vaut le coup d'aller si loin, dans une destination si chère alors qu'il existe d'autres destinations qui semblent aussi intéressentes voire supérieures au niveau sous marin (Raja Ampat, PNG, Salomons...).

        J'attends avec imptaience ton avis sur Palau, sur lequel j'ai pour l'instant un a priori qui consiste à penser qu'il s'agit d'une destination un peu surestimée par rapport au triangle de corail d'Asie ou d'autres destinations sud Pacifiqe comme par exemple Fidji ou la PNG.

        Commentaire


        • #5
          Whaaaaou bravo pour le CR

          J'attends la suite avec impatience...

          Comme Wet, je suis à la recherche de mon prochain séjour... et la comparaison avec d'autres destinations m'intéresse au plus haut point !
          [picurl=/forums/images/icons/icon2.gif]http://grenouillards.free.fr[/picurl] http://grenouillards.free.fr o °o O ° o O ° o ° o O ° o O ° ° o °

          Commentaire


          • #6
            Super CR, merci!!! Je lirai la suite avec un grand intérêt!
            .
            [picurl=http://www.plongeur.com/magazine/wp-content/uploads/2007/06/plongeur_468x60.gif]http://www.plongeur.com/magazine/contact/[/picurl]
            Modérateur Asie
            Diving is life.... and the rest is just surface interval...

            Commentaire


            • #7
              En tous cas c'est super complet. Merci
              Fred
              Humilité, humilité !
              One doesn't need to be an expert to share its experience.

              Commentaire


              • #8
                Bravo pour ce Cr.
                Il est effectivement très précis et apporte plein d'informations sur une destination de rêve.

                Commentaire


                • #9

                  Quel beau CR.
                  Très précis... et qui donne des envies..
                  Merci d'avoir pris le temps pour celui-ci et pour celui qui va suivre...

                  Commentaire


                  • #10
                    Et bien, merci !! Super début de CR !!!
                    - Flo -
                    mon site : www.plongeuse.eu
                    Vidéoflo, la galerie vidéo
                    La galerie photo (non-sous'm)
                    La galerie photo sous-marine

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Wet & Sea
                      A la lecture de tes précédents CR, je pense avoir une idée de ton expérience, de ce que tu as déjà vu... on peut avoir confiance sur l'obejctivité de ton ressenti et sur tes retours.
                      C'est parfait que tu fasses un CR sur Yap et Palau. Enfin, pour mon cas personnel... ce sont deux destinations sur lesquelles je me gratte un peu la tête.

                      Sur Yap, dis-moi si je me trompe mais j'ai l'impression qu'il y a quand même une pointe de déception mis à part les mantas et que l'on pourrait par exemple être en mesure de se demander si ça vaut le coup d'aller si loin, dans une destination si chère alors qu'il existe d'autres destinations qui semblent aussi intéressentes voire supérieures au niveau sous marin (Raja Ampat, PNG, Salomons...).

                      J'attends avec imptaience ton avis sur Palau, sur lequel j'ai pour l'instant un a priori qui consiste à penser qu'il s'agit d'une destination un peu surestimée par rapport au triangle de corail d'Asie ou d'autres destinations sud Pacifiqe comme par exemple Fidji ou la PNG.
                      pour moi....tout pareil...
                      mais bon celà n'enlève strictement rien à la qualité des récits de Emmanuel
                      on attend la suite...vu la mto rien de mieux à faire que bouffer et lire Plongeur.com....
                      Peu importe contre qui tu te bats; ton adversaire,c'est toujours toi-même NAKAMURA
                      Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique de la moule!!!

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Wet & Sea
                        A la lecture de tes précédents CR, je pense avoir une idée de ton expérience, de ce que tu as déjà vu... on peut avoir confiance sur l'obejctivité de ton ressenti et sur tes retours.
                        C'est parfait que tu fasses un CR sur Yap et Palau. Enfin, pour mon cas personnel... ce sont deux destinations sur lesquelles je me gratte un peu la tête.

                        Sur Yap, dis-moi si je me trompe mais j'ai l'impression qu'il y a quand même une pointe de déception mis à part les mantas et que l'on pourrait par exemple être en mesure de se demander si ça vaut le coup d'aller si loin, dans une destination si chère alors qu'il existe d'autres destinations qui semblent aussi intéressentes voire supérieures au niveau sous marin (Raja Ampat, PNG, Salomons...).

                        J'attends avec imptaience ton avis sur Palau, sur lequel j'ai pour l'instant un a priori qui consiste à penser qu'il s'agit d'une destination un peu surestimée par rapport au triangle de corail d'Asie ou d'autres destinations sud Pacifiqe comme par exemple Fidji ou la PNG.
                        bonjour à tous

                        super début de cr !!!!

                        j'attend avec impatience (fais vite !!) la suite sur palau .

                        Je suis inscrit avec mon fils sur une croisière à palau (j'ai donc versé des arrhes ) puis une semaine à truck en hotel cet été mais pour l'instant il n'y a pas assez d'inscrits sur le bateau et elle risque d'etre annulée .......et donc je n'ose pas réserver les vols !! dur dur ! et je n'ai pas vraiment envie d'aller à palau si ce n'est pas une croisière . le temps passé sur les petits bateaux , l'éloignement des sites etc ....

                        Mon T O me voyant hésiter m'a proposé de rallier un autre groupe de clients dans le meme cas que moi pour les iles fidji !! tu sembles connaitre ! je ne trouve pas trop de choses .alors je suis preneur si quelqu'un a déja plongé à palau ,truck, et fidji afin de pouvoir avoir un avis éclairé §

                        ALLEZ EMMANUEL !!! dépêche toi !

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par hv74
                          [...]Mon T O me voyant hésiter m'a proposé de rallier un autre groupe de clients dans le meme cas que moi pour les iles fidji !! tu sembles connaitre ! je ne trouve pas trop de choses .alors je suis preneur si quelqu'un a déja plongé à palau ,truck, et fidji afin de pouvoir avoir un avis éclairé §

                          ALLEZ EMMANUEL !!! dépêche toi !
                          Je ne connais pas Truck ni Fidji.
                          Je suppose que tu as vu le CR de Wet & Sea...
                          Pour Palau, j'ai peur d'avoir un certain retard (et même une retard certain).

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Emm@nuel
                            Je ne connais pas Truck ni Fidji.
                            Je suppose que tu as vu le CR de Wet & Sea...
                            Pour Palau, j'ai peur d'avoir un certain retard (et même une retard certain).
                            Ben je crois bien qu'hv74 a aimablement réclamé un petit "rétablissement" du texte original du CR Fidji de M'sieur Wet ( et je dois dire que je ne serais pas contre ... du tout, du tout !).
                            Comme tes deux premiers CR, celui-ci est encore une pépite ! Merci !
                            "Je n'avais rien à vous dire; mais je tenais à vous le faire savoir." P.Geluk
                            des CR de mon cru : Marsa Shagra - Réunion - Thaïlande - Safari Bali - Maldives - Bali/Komodo - Bornéo - le p'tit dernier : Sulawesi

                            Commentaire


                            • #15
                              Quel beau CR. On en a l'eau à la bouche.
                              Dépêche toi de continuer sur Palau, destination où je souhaiterais aller.
                              Je vois que l'organisation est au top. Je pars avec Sores l'année prochaine aux iles Cocos, et je suis sûr que je serai aussi enthousiaste.
                              L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X