Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 25/08/2019 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Rien ne t'empêche de faire un refresh PADI pour réapprendre les fondamentaux qui semblent te manquer. En complément, une formation FFESSM t'assurerait un complément de formation et une ouverture d'esprit intéressante.
  2. 1 point
    c'est amusant... il me semblait avour lu ça juste avant: donc entre les deux assertions, il y a comme une certaine dichotomie... non ? et là, on me répondra forcément
  3. 1 point
    Bonjour, J'interviens tardivement mais il est très important que la procédure indiquée par LAPINFLO74 et surtout les recommandations soient suivies, ayant animé le groupe qui les a validées. Tous les accidents avec conséquences graves sur le France sont le résultat du non respect de ces règles dites minimales dans le document transmis aux clubs de Haute-Savoie. J'ajoute le pourquoi de la procédure. L'équipement minimum est 15L avec 2 détendeurs eau froide complets, un compresseur entretenu donnant de l'air sec, des détendeurs entretenus ne contenant pas d'eau (mauvais nettoyage en particulier). Le givrage suivi d'un blocage et d'un débit continu a 2 causes : l'eau dans le bloc amenée par le compresseur qui à la détente se refroidit et provoque de la glace (donc les 2 conseils ci-dessus). L'autre c'est l'impossibilité par le détendeur d'évacuer le froid produit par cette détente, cette évacuation ne pouvant se faire que par l'eau déjà froide, il faut donc un détendeur adapté à l'eau froide : EN250 froid (donc validation à 4°C) Ensuite la conduite à tenir : - le DP ne doit pas dans son brief induire du stress avec cette histoire de givrage, souvent les accidents commencent par là. Il doit vérifier que tout le monde connait la procédure minimale ci-dessous et que l'équipement est adapté. Elle n'a pas besoin d'être testée auparavant car la procédure est la même que celle d'une gestion de panne d'air et tout le monde est entrainé à cela (je reste dans l'école ou le binôme fait partie de la procédure). - être à l'écoute de son détendeur, quant il commence à givrer le bruit change car il donne de l'air pendant l'expiration avant même le chapelet de bulles souvent décrit mais pas toujours présent. - passer sur détendeur de secours immédiatement : détendeur qui sera confortable (la respiration dans un détendeur fusant est très désagréable avec les débits énormes de détendeurs haut de gamme et peut entrainer une surpression pulmonaire) et n'ajoutera pas de stress et prévenir le binôme - remonter immédiatement, le binôme a son détendeur de secours en main prêt à le donner quand le bloc du premier sera vide. C'est donc géré comme une panne d'air l'avantage est que l'on est prévenu 1 ou 2 minutes avant. Pourquoi ne pas passer sur le secours du binôme ? pour ne pas le faire givrer avec quelqu'un qui consomme énormément. Pourquoi ne pas fermer ? 1 accident sur deux est la suite d'une tentative de fermeture. Selon le blocage du détendeur et si celui-ci est récent il pourra vider un 15L en 1min à rapprocher du temps pour trouver le bon détendeur à fermer, le fermer et pas l'ouvrir, ne pas confondre avec des étriers, rester stabilisé, ne pas se vautrer dans la vase et rendre visi nulle de se retrouver gilet, étanche, bloc vide et de ne plus pouvoir regagner la surface. Passer de 40m à 20m zone plus confortable prend 2 minutes pas bien plus que de trouver le bon détendeur et de le fermer et on est déjà dans une zone plus sûre. - arrivé dans cette zone confortable, on peut fermer la robinetterie pour sauver quelques litres d'air pour la flottabilité en surface. Comme indiqué c'est la procédure minimale et c'est de s'assurer que chaque plongeur la connaisse, elle ne nécessite aucun apprentissage particulier car dans tous les cursus de formation. Concernant les conseil ci-dessus : -> fermeture du robinet par le binôme : mortel sans un apprentissage préalable et de toute façon pas plus sûre que la procédure minimale en l'absence de tout autre matériel adapté et même si les gaz respirés limitent la narcose. Cette procédure est souvent mise en place pour continuer la plongée, malheureusement. -> être autonome et ne pas compter sur le binôme. Oui, mais cela nécessite une configuration moins standard avec apprentissage au fond de la procédure. Par exemple au PTH120 en config lourde (bi à manifold ou bi séparé + mano sur chaque bloc), j'apprends la fermeture par soi-même du manifold, lui même à peine ouvert. Dans cette config les gaz respirés permettent d'être clairs. Néanmoins des plongeurs mettent quelquefois plusieurs plongées à ne pas se tromper dans le sens de fermeture du manifold. Sinon le sidemount est aussi une solution proche et plus pratique à réaliser, mais bon le SM en PTH120 CO je ne sais pas faire. Il y en a d'autres, il faut juste vérifier qu'elles fonctionnent en situation. -> on ne peut pas imposer aux plongeurs allant sur le France des configs particulières, des diplômes particuliers. A chacun d'être raisonnable, d'écouter le DP, de comprendre les spécificités d'une plongée en lac ( quelque soit son expérience, l'humilité est une qualité qui sauve la vie), ceci est vrai pour d'autres conditions en mer : courant fond et de surface visi animaux pénétrations, etc. Donc conseiller de fermer le robinet sans autres explications peut entrainer des conséquences graves vécues quasi à chaque fois qu'elles ont été mises en place sur le France alors que la procédure ci-dessus a toujours fonctionné et donc il n'est pas nécessaire d'en ajouter.
  4. 1 point
    Bien sûr que les HUD existent sur les mCCR (Triton, ...) ​
  5. 1 point
    J’ai eu la même info. Connexion recycleur /oxy avec un qc4, le qc4 aurait sauté dans l etroiture. Si il avait son Ursus (sidekick amélioré) , c’est une machine hyper réactive ( boucle hyper courte). Avec un 10/50 comme diluant ça vas très vite. Les plongeurs se focalisent sur l’hyperoxie, 2,5 bar de ppo2 c’est mal, mais on a largement le temps de réagir, avec l’hypoxi en 2/3 inspiration on perd connaissance.
×
×
  • Créer...