Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Classement

Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 20/08/2020 dans toutes les zones

  1. Hello, Mon message n'apportera rien à la discussion, c'est plus un témoignage de lecteur habituellement plutôt silencieux. Je viens de faire un bond de 25 ans de technologie... en passant de l'Aladin Pro au Perdrix . C'est peut-être bête mais ce vieil ordi je lui fais encore confiance, bien que moins sécurisant, je n'ai jamais eu de souci malgré l'âge qui arrive et des centaines de plongées. Mais il fallait bien changer un jour . Vous allez rire mais je crois que je vais le garder en secours, l'ancien, il ne veut pas mourir et la sonde de pression est encore exacte. M
    7 points
  2. J'ai presque 50 année de plongée et plus de 4000 ou plus de dives à mon actif , je ne compte plus, dont certaines très profondes. Je suis instructeur et pour l'instant j'ai fait en intervention 3 RA et même si je maitrise la RA en exercice (heureusement ) c'est une autre histoire quand c'est une réalité, on fait ce qu'on peut et surtout ne pas ce mettre en danger soi même, le reste c'est que des discutions de bistro .
    5 points
  3. En tout cas, moi, j'pense que... Ah pis non, laissez tomber...
    3 points
  4. La FFESSM en tant qu'institution ne centre absolument pas ses formations sur la remontée assistée. Il suffit de lire les objectifs de formation dans le MFT pour s'en convaincre. Ce sont des moniteurs (souvent anciens et isolés) qui ont l'habitude de faire de cette remontée assistée le coeur de la formation (N2 et N3 notamment), en négligeant au passage d'autres aspects opérationnels. Cette insistance exagérée sur la RA est une réalité dans les mains d'un certains nombres de moniteurs mais pas une généralité et pas le fait des cursus actuels de la FFESSM. Juste un lourd
    2 points
  5. Je suis aussi plongeur 2F et je n'ai pas plus que toi une vénération pour la RA, mais tu sembles mettre le fait d'être safe et autonome en opposition avec le fait de savoir faire une RA. Pour moi ça n'a rien à voir. savoir faire une RA n'a aucun rapport avec le fait d'être un bon plongeur, c'est juste un geste technique qui peut permettre de sauver son binôme si il fait un malaise dans le grand bleu au même titre que de savoir faire un massage cardiaque à terre ou mettre quelqu'un en PLS Après le plongeur qui fait un malaise, qu'il soit une grosse brêle ou un dieu de la plongée,
    2 points
  6. Je ressors ce qu'un allemand patron d'un club de plongée en Indonésie m'a dit. Enfin il me l'a dit en allemand... mais la traduction est fidèle a l'original Je vous laisse vous echarper sur le sujet des RAs si vous voulez. Perso je trouve que c'est a maitriser ne serait ce que pour ne pas avoir de regret le cas ou et de ne pas y passer en tentant en plus en tentant de sauver son binôme ... sur ce
    2 points
  7. nics et vincentd ont répondu à votre question. Ce qui me surprend, c'est que votre moniteur vous ait enseigné la DTR sans la pression de décollage (ce que je supputais à la lecture de votre premier message, d'où ma remarque). Car l'un ne va pas sans l'autre. En plongée, le plus important est ce qui reste à faire => la fin de plongée. En caricaturant, on se fout même de ce que vous avez fait durant la plongée, le calcul de la DTR en est la conséquence. Cette fin de plongée est fournie par la DTR : c'est le temps minimal nécessaire pour avoir le droit de sortir la tête de l'e
    2 points
  8. Petit retour d'expérience, je souhaitais remercier Laurent du CASC à Capbreton d'avoir pris le temps de me montrer quelques filons me permettant d'améliorer ma technique (Trim, techniques de palmage, lestage). Nous avons effectué 3 plongées en tête à tête dans le canal et c'était super, cet endroit est plein de vie (congres, araignées, seiches et j'en passe). J'ai eu des petits soucis au départ avec mes palmes neuves (Deep 6 Eddy) qui avec mes botillons étaient bien trop positives (en relâchement, je terminais en poirier =D ), mais Laurent m'a prêté une de ses paires et tout est rentré dans l'
    1 point
  9. jusqu'à mon départ de métropole, en 2017, j'achetais chez eux et chez deepstop.de. je n'avais pas à m'en plaindre (puisque j'y suis allé et retourné une paire de fois)
    1 point
  10. Si je peux me permettre un p'tit commentaire, je dirais que ce qui est vrai dans le fond, et c'est ce qui a été dit d'ailleurs par d'autres personnes ici, c'est que le plus important, au-delà de la chapelle, c'est le prof. La FFESSM, TDI, PADI et autres, ce sont des organisations qui fournissent un cadre. Après, c'est le prof qui adapte et, plus encore, c'est le plongeur qui fait ce qu'il estime juste. Perso, je suis dubitatif quant à certaines pratiques mises de l'avant par la FFESSM et, sur la base de ce qu'on m'a transmis dans mes propres chapelles (TDI, PADI, SDI), je suis
    1 point
  11. Non mais entre ne jamais l'avoir fait et n'avoir donc aucune idée de comment le faire et quelqu'un qui en a fait quelqu'une lors de ses formations moi je préfère celui qui en a déjà fait.
    1 point
  12. et, ton alternative, c'est quoi ? on te laisse au fond, sans rien tenter ? on essaie et on creve aussi parce qu'on ne sait pas faire et on n'a jamais fait ? tu penses que c'est mieux ? et, toi, avec tes certitudes .... Christophe, coconut diver 976, plongeur trimix hypo, FFESSM et TDI, accessoirement aussi solo diver, pratiquement 3 000 plongées, dont plus de 2 000 en métropole, lac, rivieres, mers, oceans, de jour, de nuit, sous glace, etc... nous sommes quelques uns à ne pas rentrer dans tes cases (et à ne pas vouloir rentrer dans des cases)
    1 point
  13. surtout que quand tu vois que chez GAP, c'est 30 balles.. Au début, il y a eu cela : https://www.amazon.fr/Plongée-sur-épaves-Guide-technique/dp/B01BC5L12W (le mien est dédicacé par Patrice, lors du premier salon de la plongée, à l'aquaboulevard) ensuite, ils ont fait celui là avant d'éjecter Patrice pour faire le second opus et, sinon, ce que j'ai mis dessous date un peu, mais, il y a des trucs à pecher plongee tech V1.pdf
    1 point
  14. 1 point
  15. quelqu'un aurait'il les références de l’étude montrant à l’échelle mondiale : - le nombre de personnes sauvées grâce à une RA (avec la ventilation par école des personnes ayant effectués cette RA...) - le nombre de personnes non sauvées par manque de maîtrise de cette même RA ? (avec la ventilation par école des personnes n'ayant pas maîtrisé cette RA...) Car sans cela, ça ressemble pas mal à du pignolage en règle, ce débat à force... Les formations sont différentes certes ! Mais si l'une d'entre elle était dangereuse, cela aurait été établi depuis bien longtemps il
    1 point
  16. Je n'ai pas celui là mais la suite : "Les Recycleurs. Principes Gestion Strategies de decompression"
    1 point
  17. Y a pas grand chose qu'on vous fera faire, comme RA, que ça soit à 6 mètres ou 60 mètres, qui reflètera vraiment "une vraie assistance", anyway...
    1 point
  18. Je confirme (enfin c'est une 12RZ) la lumière pour la vidéo est "dégeu" trois positions du plus large au plus étroit J'en ai 2 effectivement j'en suis très content. Très bien en vidéo ou éclairage large dans une eau non chargée bien sur Les 1000 lumens Spot c'est déjà très bien
    1 point
  19. celui ci complete et remplace le précédent, des memes auteurs... mais, reste en deça d'un nitrox-trimix de Jacques VETTIER, tres complet, malgré l'age. https://www.bubble-diving.com/plonge/nitrox-trimix-livre-jacques-vettier.html
    1 point
  20. Donc pour toi seul les mauvais plongeurs sont susceptibles de faire un malaise ou bien c'est inné chez les bons plongeurs de savoir faire une RA?
    1 point
  21. J’espère qu’en sus de la DTR, vous avez aussi évoqué la pression de décollage avant de travailler les paliers ! pour répondre à ta question sur les paliers : la notion de paliers fixes est une vue de l’esprit, une simplification nous proposant des marches à gravir avant d’ouvrir la porte vers la surface. Si la marche est à 4,5 mètres, le palier sera proposé à 6 mètres. Si la marche est à 1,2 mètres, le palier sera proposé 3 mètres. Comme écrit plus par LGF, les valeurs multiples de 3 sont liées à un héritage en pieds. Le calcul de ces paliers est réalisé par un
    1 point
  22. T'énerves pas. C'est mauvais. Tu as vu dans la vidéo l'aménagement de la base depuis que tu l'as pratiquée ? ça a quand même "un peu" changé non ?
    1 point
  23. humm c'est toi qui écrivait plus haut " Si la nouvelle Mairie veut reprendre le Lac, elle va devoir indemniser le CIF pour tous les travaux effectués, le dédommagement et l'expropriation". serieusement, tu es maire de la commune, tu le veux, le pot de pus ??? et tu veux payer pour le reprendre ??? et tu crois que les électeurs vont etre d'accord pour payer, avec leurs impots, un dédommagement à l'ancien occupant qui s'est planté en installant un poulailler au milieu d'un elevage de renards ?? toi, élu, tu irais construire un theatre en plein air au
    1 point
  24. Hello ! Un petit montage compilant nos plongées à Rangiroa avec la présence des fameux dauphins de la passe de Tiputa : A bientôt, Jim
    1 point
  25. Allez je m'y colle, Pour moi ca a commencé vers 12 ans, habitant Marseille mes parents cherchaient un truc a faire pour m'occuper pendant les vacances d'été, une fois épuisé les stages d'optimiste et de dériveur et mon père ayant plongé dans sa jeunesse, ils ont tenté la plongée. (après coup je réalise que c'etait quand même un budget...). Direction l'ASPTT à Marseille et premières bulles puis plongeur de (bronze, or,... je ne sais plus trop). Suite à ça j'ai continué par un N1 l'année suivante avec dérogation (avec papa ORL ca aide :)). Puis période un peu fr
    1 point
  26. Bon pour revenir un peu au sujet voici ma version des faits : En fait j’ai commencé « plusieurs fois la plongée » … premier détendeur en bouche, je devais avoir 12 ans, lors de portes ouvertes du régiment de la ville, dans une bassine, 50 cm de flotte verdâtre et gelée, on me prête combi et masque, et plouf pendant une minute à tourner en rond dans le machin …. Bah j’ai aimé ! Plus tard, lycée militaire, le prof de sport ancien nageur de combat décide de nous faire faire un parcours aquatique au fond de la piscine du bahut, avec une bouteille à deux coins opposés ; le but : r
    1 point
  27. Allez, je me lance à mon tour... Né en région parisienne, de père marseillais, j'ai la grande chance de passer depuis tout petit les vacances d'été dans la maison des grands-parents, près de la Grande Bleue. Je grenouille, je patauge dans la Méditerranée mais je sens parfois des « trucs » qui me frôlent les pieds ; ça ne me rassure pas, d'autant qu'il passe souvent un film à la télé avec un grand méchant requin ! Pour que je puisse vaincre mes appréhensions, mon père me passe un masque et un tuba. Ça va, j'ai compris, c'est sous l'eau que ça se passe ! L'été c'est a
    1 point
  28. Allez, je me jette !! Comme beaucoup de collègues, cela a commencé par les films de Cousteau que l'on regardait religieusement le dimanche après-midi en famille. En parallèle. J'observais fasciné ces livres dans la vitrine du libraire de mon quartier. Noël (Incapable de vous dire l'année, mais j’étais pas bien grand), premier livre offert par un de mes oncles, "Le monde sans soleil" qui racontait l'épopée de Précontinent 2. Épopée que je me fais fort de reconstituer à l’époque avec mes Legos, en avant la Calypso et sa soucoupe, le garage à soucoupe et la maison étoile de
    1 point
  29. A partir de 2000m il y a plus de pollution, mais quelle monde de merde .
    0 point
×
×
  • Créer...