Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Classement

Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 31/03/2021 dans toutes les zones

  1. la concurrence est rude
    5 points
  2. Permettez moi de faire part de mon expérience....de tentative de création d'une section aviron dans une association FSGT. Je prend contact avec la FFA et je suis rappelé par un cadre de la dite fédération, je me présente, je suis initiateur d'aviron, j'ai été responsable de club à Marseille et je fais part de mon projet. — de quoi avez-vous besoin? — de tout: de bateaux, d'un lieu pour les mettre, d'argent, d'une sécu,... — mais avez-vous un plan d'eau adaptée ? — ça oui, on a une côte abritée, j'y rame tous les jours avec ma yole personnelle, c'est parfait — pour le matériel, on va vous aider, j'ai déjà fait le tour des clubs et je vous ai trouvé 3 yoles (une 4 barré et 2 doubles) qui ne sont pas de première jeunesse mais qui vous seront données, il n'y aura que le transport à payer. Pour présenter vos arguments à la collectivité, je vais vous mettre en contact avec X qui est un peu un spécialiste de la création de club... — je dois vous dire que nous sommes affiliés FSGT et que nous ne sommes pas sûr de nous affilier à la FFA.... — Aucune importance! Le but de la FFA c'est le développement de l'aviron et pas celui de la fédération, on vous aidera dans tous les cas... même si on préfèrerait bien sûr que vous nous rejoignez... // Vous imaginez cela à la FFESSM???//
    3 points
  3. Une autre de mes fédérations de coeur est la fédération française d'aviron dans laquelle j'ai exercé des responsabilités au niveau club et au niveau ligue. À la FFA, il y a un paradigme opposé à celui que l'on rencontre à la FFESSM. 90% des responsables FFA pensent que le développement du bénévolat est quelque chose d'inéluctable, que cela correspond aux aspirations de la société: les gens ont de plus en plus envi de s'investir gratuitement, de donner un sens à leur vie par l'engagement associatif. Evidemment cette croyance est corroborée par le nombre de cadres fédéraux d'aviron (initiateurs, éducateurs, entraineurs) qui est en augmentation... contrairement à la FFESSM. Mais quel est la cause, quel est la conséquence? Mon avis est que c'est parce que à la FFESSM l'on n'y croit plus que cela bloque et pas le contraire! Bref que la cause (et donc la solution) est dans les choix politiques!
    3 points
  4. Le fil Le Bon, La Brute et le Truand ayant été fermé, je crée ce fil pour poursuivre la discussion entamée avec Alain Foret notamment sur les causes éventuelles ayant impacté le développement de la FFESSM. Mon hypothèse était que le pari d'intégrer les SCA à la fédération et de s'appuyer désormais sur le développement de ces structures pour développer la fédération avait été un échec. Je soutient donc, que la remise en avant de la fédération doit se faire en pariant désormais sur la dynamique du couple associations/bénévoles, les SCA étant plus vues comme un outils de soutient à ce développement qu'un moteur de celui-ci. En particulier, il faut susciter la création de nouvelles associations en mettant à leur disposition les aides nécessaires. Alain Foret m'a fait remarquer que je prenais quelques raccourci et que les choses n'étaient pas si simple:
    2 points
  5. bêtement en contrôlant machinalement régulièrement ses manos ?
    2 points
  6. Pour plonger en Allemagne il te faut un test PCR, (pas besoin de bateau)
    2 points
  7. Si tu veux faire de la plongée sout' dans le Lot, j'ai une voiture... (pas besoin de bateau).
    2 points
  8. ça date un peu mais j'ai retrouvé ça VID-20200313-WA0001.mp4
    1 point
  9. trop cher... et c'est peut-être une des raisons qui fait que le SM est plus sécuritaire: le contrôle humain, le fait de ne pas se reposer sur un cerveau externe pour sa sécurité.
    1 point
  10. Les données française ne sont pas utilisé dans cette étude
    1 point
  11. Je ne sais pas quelle est la source de ces 2 tableaux mais apparemment on peut en conclure que si l'on parle anglais ou français les risques ne sont pas les mêmes Et c'est bien connu Twitter vérifie ses sources
    1 point
  12. T'inquiètes j'ai bien compris le sens de tes interventions auxquelles j'adhère à 100%. Je suis moi-même un pur produit et défenseur du bénévolat (dans l'ordre Secourisme / Chorale / Plongée). Mais qui à force d'entendre parler du côté obscur (des SCA et pire encore le PADI), je me suis ouvert aux deux. Et j'ai apprécié certaines de leurs facettes et espère avoir réussi à en intégrer quelques unes dans ma pratique. L'avantage, lorsque j'interviens en asso, face à une situation d'échec ou d'incompréhension, j'essaie d'apporter un autre regard, une autre façon de faire rompant avec les habitudes locales. Et parfois cela permet de d'apporter un souffle nouveau.
    1 point
  13. Il ne s'agit pas de contester l'existence ou même l'intérêt des SCA... Ce que je remet en question, c'est l'ambition de développer la fédération principalement à travers le développement des SCA. On ne croit plus assez, à mon avis, au bénévolat et aux associations. Or, je pense qu'il y a déjà assez de SCA et que l'on ne peut pas imaginer dans 10 ans avoir le double de ces structures. Il y a beaucoup de gérant de SCA qui pense comme moi...à Saint-Barth, il y a 5 centres privés de plongée et aucun des gérant ne pense que l'avenir c'est qu'il y en ai 10... Ils pensent généralement qu'il y en a déjà trop et que le gâteau est trop petit pour en nourrir autant. Par contre, il y a encore beaucoup de place pour les associations: on a un club de plongée (le notre), un club de hockey, un club d'apnée,... Si qq voulait monter un club de sirènes ou de rugby sub, je crois que ça marcherai. Et même d'autres asso de plongée.... Et du coup, ça élargirai le gâteau!
    1 point
  14. De quelles contraintes parles tu ? Des stages ? Des conditions d'accès ? De l'examen ? La question est légitime mais je ne pense pas que la comparaison avec PADI soit pertinente. Chez PADI tu payes l'achat du cours quand tu es élève. Quand tu est DM ou plus il faut renouveler tout les ans ton adhésion.
    1 point
  15. Pourtant l'OMS disait que ce serait plutôt une zoonose. Il n'y a pas que chez nous où c'est la "guerre"...
    1 point
  16. Il faut effectivement une grande détermination, un peu d'argent également, car il faut financer les formations, les déplacements, le matériel pédagogique ou de plongée, ainsi que les frais inhérent au stage pédagogique (pour le MF1). Sans oublier de savoir se renouveler en cas d'échec et d'accepter les "remarques" plus ou moins agréables en cours de formation. Sans compter le temps que tu prends sur ta vie familiale qui implique une grande tolérance familiale. Suite à une humiliation publique par un MF2, j'ai failli abandonner le MF1. C'est un club qui ne me reverra jamais. En d'autres circonstances, je m'étais déjà ouvert contre la discrimination des femmes et des personnes en situation de handicap. La nouvelle équipe aurait tout intérêt à relancer des initiatives pour améliorer l'accueil au sens large. On ne peut faire grandir un famille si elle ne s'appuie que sur "les teks de cordée".
    1 point
  17. Merci Alain pour ces remarques et les documents transmis. Pour les autres fédérations, il conviendrait de regarder cas par cas, car si le nombre de global de licences n'augmente que lentement (& moins vite que la pratique sportive), il y a d'assez grandes variations entre les fédérations: certaines rencontrent le succès et d'autres non. Y-a-t-il une corrélation négative entre la politique de professionnalisation de l'activité et le développement à long terme? Il y a, là aussi, une assez grande différence entre les sports: la voile et le tennis sont plutôt encadrés par des professionnel alors que le rugby et l'aviron le sont par des bénévoles. Pour étudier le phénomène, il faudrait réussir à dépasser les phénomènes de mode qui induisent des variations à plus court terme pour regarder les tendances longues. Quant à Padi, si mon hypothèse que c'est la professionnalisation qui interdit le développement long, il me semble que PADI doit être la première victime de cela... Il faudrait regarder du côté des fédérations de plongée qui fonctionne sur le modèle associatif/bénévole pour voir si leur développement a été affecté dans la même mesure. L'augmentation du nombre de licencié plongeur à la FSGT plaide dans mon sens alors que l'érosion du nombre de membre du BSAC ( modèle bénévole également) va dans le sens contraire... On pourrait également regarder les chiffres de la FFESSM région par région, le développement des SCA ayant été inégal selon le territoire concerné. Très cordialement, Cyril
    1 point
  18. Super d'avoir ouvert ce fil. Perso je trouve que le soutien aux associations est une voie a suivre. Il pourrai passer par un allègement des "contraintes" pour passer les niveaux comme comme par exemple le MF1. Rien qu'a voir l'évolution du nombre de nouveau N4 et MF1 ces dernières années. Si rien n'est fait il n'y aura bientôt plus de quoi former en assos
    1 point
  19. Visiblement le toubib non plus n'en sait rien...
    1 point
  20. Finalement il part sur GP Associé Merci pour les échanges
    1 point
  21. Franchement j'ai deja essayé de déctricoter la discussion pour la scinder il y 24h, et je viens de reessayer et c'est un bon gros foutoir. Donc on va faire bcp plus simple, je ferme ici et je vous laisser ouvrir des sujets dédiés pour le resultat des elections et pour la pertinence du N1 piscine et son niveau en sortie de formation.
    1 point
  22. Franchement, le DP qui ne prends pas 20 secondes pour demander le carnet de plongée ou le nombre de plongées ou la date de la dernière... C'est limite faute "professionnelle". Un N1 que je ne connais pas, soit il est encadré, soit... il plonge avec moi ;o) Si le N1 falsifie on expérience, il se met en tord.
    1 point
  23. Hummm ne devrait il pas demander le carnet de plongée? Perso je le montre SYSTéMATIQUEMENT au DP quand j'arrive dans un nouveau club. Je lui montre la dernière plongée afin qu'il puisse constater que j'ai plongée (la semaine passé ) et qu'il voit le nombre de plongées total. C'est une question de respect vis a vis de lui.
    1 point
  24. C’est un vœu pieux. A force de matraquer qu’on est « les meilleurs, les plus beaux et les plus forts » le débutant N1 formé en fosse, conscient de sa « supériorité » ne va pas prévenir que c’est sa première vraie plongée en mer. Pire le responsable qui doit contrôler les certifications, et qui ne parle pas obligatoirement le français, risque d’assimiler le N1 FFESSM à un OWD en principe autonome à 18m (Cas vécu en Egypte). Lorsqu’on 25 cartes à vérifier et que la moitié des gens arrivent dans le « quart d’heure académique » le responsable n’a pas le temps de lire les toutes petites lettres sur la cacarte
    1 point
  25. Voila, alors on classe le sujet de la fosse et l'on peut se retrouver pour déplorer que la validation du N1 soit autorisée en milieu artificiel. Pas besoin d'inventer une fosse "milieu naturel", il est parfaitement règlementaire de signer un N1 formé en piscine. Que la fédé se mette ainsi en dehors du standard CMAS* n'est pas de la responsabilité de l'encadrant qui signe le N1. (Je suis d’ailleurs bien plus dérangé en donnant des CMAS *** à des plongeurs que je n'ai pas formés pour être guides de palanquée). La réalisation "obligatoire" des 4 plongées en milieu naturel devrait être vérifiée dans une circonstance: lors de l'inscription au niveau 2. C'est léger. Et personne ne retirera jamais un N1 délivré ainsi, la procédure de retrait d'un niveau n'existe pas.
    1 point
  26. Je suis vice-président La présidente m'a laissé voter parce que je voulais voir (curiosité/déformation pro ) comment la fédé avait gérer le vote électronique (sachant que les votes ont été discuté préalablement avec notre bureau pour que ça soit l'avis du club qui soit exprimé, pas juste mon avis ou celui de la présidente) Et je suis inquiet car déjà sous l'ancienne mandature les relations entre l'IdF et le siège à Marseille était "tendu" (alors que l'IdF était pas si mal représenté dans le CDN). Là, dans la nouvelle liste, il n'y a plus vraiment de "représentant" de l'IdF (1 personne en fait), ça ne risque pas de s'arranger (et vu la campagne que la liste élue à mené, c'est relativement clair) Ca peut juste bloquer des budgets ou des actions. Par exemple pour aider au financement du développement de notre base fédérale à Beaumont Et inversement, nous petit club, bah on va se faire emmerder par la région si on fait des formations de cadres (session N4/MF1 par exemple) dans d'autres régions (donc non tagué "IdF") D'une façon plus globale, le "sud" est plus pro SCA là où l'IdF est plus pro asso, donc intérêt divergent qui font que ça se fou sur la gueule en gros. Oui les répercussions sont indirect, mais elles sont là
    1 point
  27. Il y a d'autres contraintes. Dans mon club, nous formons les niveaux 1 du mois d'octobre à fin janvier, soit 3 mois pleins hors vacances scolaires. Soit une douzaine de séances piscine et 1 à 3 fosses pour ceux qui ont la disponibilité. Il est évdident qu'avec une séance par semaine, il n'est pas possible de former comme les structures commerciales à raison de 1 à 2 plongées par jour, la progression (et la perte de progression) n'est pas équivalente entre ces deux cursus. Auytre contrainte pour les clubs de l'intérieur : une fois nos N1 "'validés" en piscine/fosse, nous leur demandons de venir en week)end mer pour délivrer un niveau 1. C'est facultatif selon les règles de la fédé, nous considérons ces plongées en milieu naturel (véritables) comme indispensables. Sauf que nos sorties mer ne reprennent qu'en mars, que les lacs sont trop froids. Du coup, beaucoup d'entre eux choissisent une validation en avril/mai/juin. Nous leur proposons alors une remise à niveau en piscine les semaines qui précèdent la sortie. Que font-ils pendant entre février et la fin de saison ? Les préparants N1 sont intégrés à un cours collectif encadrés en PMT. Double objectif : les intégrer au club (par le fait de voir/discuter/ s'entrainer avec d'autres membres que les autres préparants) et perfectionner physique et technique de palmage. Tous les exercices proposés en collectif ont une thématique liée à la plongée. Hors de question de proposer des longueurs pour des longueurs (nous avons deux lignes d'eau dédiées à ceux qui le souhaitent, sans encadrement). Tout cela pour dire que vouloir former en qlq jours un N1 en structure associative est un doux leurre au vu des contraintes (d'autant plus pour les clubs de l'intérieur). cela a pu parfois amener à qlq discutions et tensions. Aujourd'hui réglées
    1 point
  28. C'est la police ? Aucune idée de la raison pour laquelle mon pseudo à changé, c'est le site plongeur.com qui m'a demandé un nouvel e-mail et qui a fait sa vie. Cela étant, je ne pense pas que ce soit une question qui ait une importance.
    1 point
  29. Certainement beaucoup. Mais pourquoi ? Septembre/octobre ouverture de la saison avec les nouvelles inscriptions. Donc dans la foulé les nouveau tout motivés qu'ils sont von venir apprendre durant les séances piscines.. Tu te doute bien que dans ma région les sorties sont limité durant toute la période hivernal. donc les nouveaux vont voir le milieu naturel a partir de avril au plus tôt, et certainement mai... Mais juin juillet avec 2 a trois sorties par mois pour les assidus avec une voir pour certains clubs 2 plongées par sortie... Bref souvent les N1 sont validé avant de partir en vacances et de pouvoir "profiter" a fond de cette toute nouvelle carte
    1 point
  30. je peux ponderer ? pour quelle durée, cet emploi ???? 35 ans ? en meme temps, passer 9 mois d'une année scolaire en piscine pour avoir un N1... le truc qui se fait en 6-8 plongées en structure et qui te permet de plonger ensuite ... Pour le N3, j'ai vu (il y a longtemps) des cours qui n'auraient pas démérité en faculté de medecine... à se demander si FALCO et ses contemporains avaient autant d'infos... et, pourtant, c'etait de bons plongeurs. plus haut, je parlais concurrence d'un enseignement à l'autre... je pensais PADI (ça y est, je l'ai prononcé) et une forme d'enseignement plus ludique, moins magistrale. Y a pas moyen de s'en inspirer ???
    1 point
  31. Pas de généralités, moi j'ai un président de club qui est tout le temps là, même plus que de raisonnable parfois, qui est très arrangeant et qui fait le maximum pour trouver des solutions.
    1 point
  32. Bienvenue au club !! A+
    0 point
  33. Du coup Mr President a regardé une "etude sur Twitter" pour prendre la decision concernant les etablissements scolaires...si j'ai tout bien compris...
    0 point
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×
×
  • Créer...

logo.png.82da6b1cbfb259c1df0e18cf18904a1e.png

 

Plongeur.com propose des services gratuits et n'est financé que par la publicité. Nous faisons de notre mieux pour éviter les formats intrusifs (au dessus du contenu, avec du son,etc...) et pour que celle ci soit la plus acceptable possible.

 

Si vous aimez les services de Plongeur.com, que vous trouvez des informations utiles et que vous voulez continuer a en profiter longtemps et gratuitement, désactivez votre bloqueur de publicité pour notre site !