Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 09/11/2021 in all areas

  1. Et si Big Pharma mettait au point un vaccin contre la connerie ? Jackpot assuré Quoique... On risquerait d'avoir des "je ne veux pas me faire vacciner, je ne suis pas con" tous les samedis
    3 points
  2. Ah bon les moutons sont cons? je croyais que c'était de l'intelligence collective
    2 points
  3. oui, mais je suis vacciné, je porte le masque, j'ai du gel et je respecte les distances du coup, je suis moins con
    2 points
  4. Lundi 13 septembre sur France 5, à 20h50, diffusion du film "FRANCE TERRE SAUVAGE - L'EAU VIVE". Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=y89vm3eRyF4 1 an de tournage et 3 guides pour vous faire découvrir la richesse de nos eaux douces des plus hauts sommets alpins au plus profond des rivières souterraines. Frédéric Swierczynski : plongeur spéléo de l'extrême, Roberto Epple : philosophe de l'eau et gardien des fleuves et rivières, et Rémi Masson plongeur photographe vous emmènent à la découverte de la face méconnue des eaux douces françaises et des créatures qui y vivent. Rediffusion sur France 5 le samedi 25 septembre à 10h.
    1 point
  5. Tuyau long + tuyau court ou "standard" + octo ? Quoi qu'il en soit, essaies ta config' pour savoir si elle te convient VRAIMENT. Une clef de 13, une clef Alen, une petite explication d'un sachant, et tu peux faire tranquillou tes essais de config' à la maison ou au bord de l'eau. Y'a rien de sorcier.
    1 point
  6. Sans compter ceux qui sont véritablement cons mais persuadés du contraire !
    1 point
  7. Salut, La réponse à ta question est : oui, non, peut-être... Je m'explique. Les différences entre le D200 et le D200 type 2 sont selon les fiches techniques que tu donnes : Dôme incurvé "normal" pour le type I, dôme en "œil de mouche" pour le type II : meilleure diffusion homogène de la lumière du flash = moins de "point chaud" sur l'image prise. Le dôme incurvé est une réelle avancée par rapport au D2000. Avantage au type II pour la diffusion et l'homogénéité de la lumière. Flottabilité positive de 4g pour le type I, de 12g pour le type II (attention, c'est aves les piles mais sans le sabot de raccord aux bras...). En pratique, avec le sabot de raccord il sera légèrement négatif. - lampe pilote améliorée pour le type I (par rapport à son prédécesseur le D2000), lampe pilote améliorée pour le type II (par rapport au type I) : (tu vois aussi sur l'image l'intérêt du dôme en "œil de mouche" sur la diffusion homogène de la lumière). Peut-être un meilleur système d'évacuation de la chaleur et donc de capacité à supporter de multiples flashs en série pour le type II par rapport au type I (c'est pas bien clair) Alors, maintenant, type I ou type II ? Est-ce que ça vaut 70 € de plus (12% du prix...) OUI : Meilleur flash avec amélioration de certains points faibles et meilleures chances de revente dans quelques années... NON : Améliorations ne créant pas une réelle différence entre les deux modèles et ne rendant pas le choix plus qu'évident entre type I et II. PEUT-ETRE : Les différences sont-elles réellement utiles et méritent-elles de sauter le pas POUR TOI ? perceptibles à TON niveau de photo ? Idée de la suite et d'un éventuel remplacement par des flashs plus puissants (intérêt pour la revente...) ? C'est surtout à ces questions là que tu dois répondre. Le S2000 était clairement un cran en dessous du D2000, qui est lui-même en dessous du D200. Le seul avantage du S2000, c'est sa compacité. Cela dit, avec 2 phares + l'appareil en caisson Ikelite + les bras + le flash.... comment dire... question compacité, c'est déjà raté ! C'est pas tout à fait pareil non plus... Il y a encore une marche entre le Z330 et le D200. A la limite, une réflexion avec le Z240 en occasion... Mais là encore, tout dépend des besoins de @Lunulata. Plus de puissance et plus de couverture angulaire n'ont d'intérêt qu'en grand angle (et quand il y a quelque chose à éclairer !), Pour de la macro uniquement par exemple, un S2000 fera largement l'affaire (une lampe peut même suffire...) Sans en savoir plus sur le niveau de @Lunulata et ses envies, difficile d'être plus précis dans le conseil. Le D200 semble un bon compromis pour "un peu de photo", permettant même d'envisager de progresser si besoin/envie. Une fibre est une fibre... son but est de conduire la lumière du flash de l'appareil au détecteur de flash du flash. Cela dit, la qualité de la fibre change parfois de manière importante la quantité de lumière qui arrive au bout et qui permet donc le déclenchement... et la qualité du signal transmit est essentielle pour l'utilisation en mode S-TTL. L'embout lui est plus ou moins spécifique de l'adaptateur sur le flash et de la prise sur le caisson. C'est surtout cela qu'il faut vérifier (surtout côté caisson Ikélite !!) Après, entre Inon ou S&S, tu n'auras - je pense - pas beaucoup de différence : elles sont de bonne qualité. Mais fait gaffe aux embouts !! J'espère que (je) ça ne te complexifie pas encore plus le choix
    1 point
  8. Si tu peux préciser ton propos STP en ce qui concerne le lien entre certificat médical (ou CACI) et se faire taper sur les doigts. Sous entends-tu que malgré la présence d'un certificat médical (disons nous de confort), en cas d'accident en lien avec l'état de santé antérieur du plongeur, le moniteur / DP / Président ou Directeur de structure puisse être inquiété ? Car si c'est le sens de ton propos, pour le moment, la jurisprudence en cas d'accident de plongée fait attention si un certificat a été de complaisance ou pas. Je peux citer au moins 2 cas : 13/01/1999 : Cour d'Appel de Pau, n° 98/00434, cas d'une noyade d'un mineur de 15 ans, en voyage scolaire, dont les antécédents avaient été cachés aux moniteurs de plongée. Affaire classée en 1ère instance et en appel Dans ce cas certificat médical et autorisation parentale !!! 21/06/2010 : Cour d'Appel de Paris, n° 08/05686, cas d'une plongeuse atteinte d'une cardiopathie congénitale opérée (contre-indication définitive), qui dédouane l'opérateur touristique et l'encadrement de plongée, car. la plongeuse ne pouvait ignorer son état de santé.
    1 point
  9. Comme le dit Lioson : "nous sommes tous le con de quelqu'un" Et c'est quand toi tu sens pas con.... que c'est le plus dangereux en fait .
    1 point
  10. Euh je t'avoue que je ne traine pas trop souvent sur Mulhouse.. mais il y a 5 ou 6 ans il me semble que nous y étions, Hummm la fameuse choucroute du Sauwadala
    1 point
  11. En Europe, je ne sais pas trop, il me semble que le non CE ne soit pas trop un problème. En France, en structure, ça va être compliqué pour ne pas dire souvent impossible. En revanche, hors structure (donc du bord, en sout, si tu loues un bateau toussa), tu fais ce que tu veux. La décharge, tu oublies aussi
    1 point
  12. Faut juste prendre leurs noms et si ils ont le covid ne pas les soigner ou du moins pas en priorité... Lamentable, avant la pandémie je ne pensais pas qu qu il y avait autant de con. Mais cette pandémie aura qu en même mi en exergue la connerie et l égoïsme d une partie de la population.
    1 point
  13. Non une décharge n'est pas recevable en France. Sinon bonne plongée
    1 point
  14. Ce soir, petit entrainement libre, j'ai fait 40 minutes de palmage longueur et sustentation, ça brule !
    1 point
  15. Non, il y a trop de siphon à côté. Après Ardèche, Chassezac tu plonges ou tu veux. La clarté de l’eau est très variable.
    1 point
  16. En effet, la ffessm contre-indique la plongée à tous les épileptiques dans une conception un peu sommaire et brutale du problème... Quant à PADI, il te fait déclarer ton état et se lave les mains de tes éventuels mensonges. Donc sur le principe, ouvrir la plongée à des gens qui ont un diagnostic d'épilepsie, pour en soigner régulièrement, je crois que c'est une bonne chose, mais clairement, pour certains, c'est pas du tout une bonne idée. Le plus important est de faire le point sur ton épilepsie, avec un bon épileptologue. Il n'y a pas "une" mais "des" épilepsies, et peut-être que la tienne n'est plus active, par exemple. A l'opposé, si tu es sujet à des crises généralisées tonico-cloniques et sans prodromes, c'est une connerie de s'acharner à plonger, même avec un masque facial, à mon humble avis. Il peut tout à fait tomber pendant les clonies, et à part la noyade, tu peux par exemple grasper sur le direct system et te payer un gros changement de flottabilité. A glotte fermée comme pendant le début d'une crise, je te fais pas un dessin...
    1 point
  17. https://www.alta-frequenza.corsica/actu/deux_plongeurs_decedent_en_corse_un_aux_iles_lavezzi_l_autre_a_canari_108641
    0 points
  18. Si. Je suis persuadé après discussion(s) avec des anti(s) que les manisfestants ont tous et chacun leur récrimination personnelle. J'en connais même qui sont antivax, antipass, anti-soignants vaccinés qui viennent en aide aux endroits surchargés et les considèrent de collabos sont des salauds.
    0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.